Études sur la conscience/Introduction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tout le monde a un point de vue sur la nature de la conscience, et ce point de vue repose sur l'éducation et l'histoire personnelle de chacun. Le but de ce livre est d'enrichir ce point de vue en offrant un aperçu des différentes idées et croyances sur le sujet, ainsi qu'un examen des travaux actuels en neurosciences. Le scientifique en neurosciences pourra trouver la discussion philosophique intéressante, parce qu'elle fournit une représentation en première personne de la nature de la conscience, ainsi que plusieurs arguments subtils montrant pourquoi la conscience n'est pas un problème simple. L'étudiant en philosophie y trouvera une introduction utile et des informations sur les neurosciences et la physique qu'il est difficile d'acquérir ailleurs.

On dit souvent que la conscience ne peut être définie. Cela n'est pas vrai ; les philosophes l'ont en effet définie dans leurs propres termes. Elle peut être décrite selon deux composantes principales : en premier lieu, la conscience phénoménale qui consiste en notre expérience des choses dans le temps et dans l'espace, en des sensations, des émotions, des pensées, etc. ; en second lieu, un accès conscient qui est constitué par les processus qui ont à faire avec les réalités de l'expérience.

Comme nous le verrons dans les pages suivantes, le problème du scientifique et du philosophe est de déterminer le lieu et la forme des réalités de la conscience phénoménale, et même d'examiner la question de savoir si de telles réalités existent. Is phenomenal consciousness directly things in the world beyond the body, is it brain activity based on things in the world and internal processes — a sort of virtual reality — or is it some spiritual or other phenomenon? sommaire

Une remarque sur le réalisme naïf[modifier | modifier le wikicode]

Constudnaive1.png

Les enfants tendent à croire que le monde est identique au monde qu'ils voient et sentent. Un très jeune enfant peut même penser qu'une ombre étrange est un monstre ou qu'il y a vraiment des gens dans la télévision. Les enfants plus âgés, qui possèdent quelques notions de géométrie, sont portés à croire qu'il existe un point de l'oeil qui voit le monde.

Des remarques physiques montrent que des idées de ce type sont hautement douteuses ; nous avons deux yeux qui ont chacun une image différente ; les seules images du monde sont habituellement crées par des instruments d'optiques, comme les yeux, et les photons qui portent la lumière à l'observateur ne peuvent absolument pas exister en un seul point. Quelques uns des désaccords entre la réalité physique et notre expérience sont illustrés par les images de cet page. L'idée réaliste et naïve de la perception implique un point de vue de forme géométrique.

Public visé et comment lire ce livre[modifier | modifier le wikicode]

Ce livre est conçu comme un complément aux cursus universitaires en neuroscience et en philosophie. Il est divisé en quatre parties. Si une partie ne vous intéresse pas, vous pouvez passer à la suivante. The first part is a detailed historical review of the philosophy of phenomenal consciousness. The second part is a discussion of philosophical theories, it is intended to be challenging and even irritating. Philosophy undergraduates are encouraged to criticise and react to this part. The third part is a review of the neuroscience of consciousness and is suitable for undergraduate studies in the field. The end of the book is a discussion of theories of consciousness.

Being freely available to all students the book can serve as a source for seminars even if you disagree with the content i.e.: “Why is (a given section) an oversimplification/biased/out of date etc.?”

The text covers a difficult area that straddles the humanities and science faculties. It is probably more oriented towards the scientist who needs a scientific insight into philosophical theory rather than vice versa. It is suitable as a supplementary text for the following undergraduate modules, units and courses:

  • Neurophysiology/Neurobiology modules (physiology of perception, physiology of consciousness, neuronal basis of consciousness)
  • Neuropsychology modules
  • Neuroanatomy modules
  • Cognitive psychology/Cognitive science
  • Psychology of consciousness
  • Psychology - behaviourism vs cognitivism debate
  • Philosophy of mind and metaphysics
  • Computing - Artificial intelligence and consciousness
  • Consciousness studies courses

This is a “Wikibook” and, in this edition, has more breadth than depth. In some areas, particularly in the huge field of the philosophy of consciousness, topics are introduced and the obvious flaws or successes pointed out but a fully referenced, in-depth treatment is sometimes absent at this stage. We need your help and contributions from scholars in the field are invited. Please contribute but please, at the very least, scan the book first to ensure that your prospective contribution has not been included already! In particular contributors who wish to write “all self respecting scientists think that the brain is a digital computer” should read the section on information theory and add their contribution to the section on the possibility of conscious digital computers.