Apprendre la guitare/Travail du rythme

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Nous allons maintenant voir comment jouer en rythme. En effet, savoir jouer ne fait pas tout : on peut parfaitement savoir jouer un solo extrêmement tordu sans pour autant être capable de le jouer au sein d'un groupe. Nous allons voir comment comprendre la structure d'un rythme et le jouer synchronisé. De la théorie à la pratique, du solfège sur papier à la répétition en groupe.

Rappel de solfège[modifier | modifier le wikicode]

Comment jouer en rythme[modifier | modifier le wikicode]

Pour jouer en rythme, il faut d'abord se caler sur quelque-chose de périodique pour marquer le rythme. Il s'agira évidemment de la noire. En guitare nous allons donc taper du pied (ce n'est pas classieux mais ça fonctionne...) sur chaque noire. Ensuite, la main se synchronisera avec le pied en faisant un aller à chaque fois que le pied tape. Bien sûr il faudra faire un retour à chaque fois aussi (quand le pied est levé donc). Vous pouvez, pour être bien régulier, faire l'aller quand votre pied va taper et remonter la main quand le pied monte.

La première chose à exercer est donc cette phase entre le pied et la main, essayer de jouer un accord (n'importe lequel), 4 fois sur une noire. Puis en croche, c'est à dire, en jouant l'aller quand le pied descend mais aussi le retour quand le pied remonte. Puis en double-croche.

Entraînez vous à faire une mesure puis à arrêter, puis encore une mesure. Vous pouvez aussi garder le rythme et sans transition change d'accord : vous pouvez reprendre les premiers exercices sur les enchaînements d'accords, en jouant chaque note en noire, croche puis double-croche. Vous pouvez aussi varier le rythme à chaque mesure... .

Au lieu de jouer un ou plusieurs accords, vous pouvez aussi jouer des notes. Pourquoi, par exemple ne pas descendre et remonter les gammes.

S'entraîner avec un métronome[modifier | modifier le wikicode]

Si vous arrivez à être bien synchrone entre votre pied et votre main, vous pouvez maintenant essayer de vous caler. Prenez un métronome et choisissez un tempo lent : 60 bpm est bien pour commencer. Tapez du pied sur le bruit du métronome, sans jouer d'abord. Arrêtez puis reprenez régulièrement. Une fois votre pied calé, jouez en vous calant sur le pied. Le secret pour réussir est de synchroniser le main sur le pied et pas sur le métronome.

Là encore, faites tous les exercices vus précédemment sans le tempo (variez les accords, les rythmes, les rythmes à chaque mesure, etc.).

Gérer les rythmes ternaires[modifier | modifier le wikicode]

Se caler sans métronome, la pratique[modifier | modifier le wikicode]

En groupe, l'utilisation d'un métronome "collectif" n'est pas simple, à moins d'en utiliser un lumineux. Cela peut être une solution temporaire en répétition, pour s'habituer aux introductions sans batterie ou pour des morceaux lents. On ne pourra cependant pas l'utiliser avec des changements de rythme, ni lors d'accélérations. De plus, lors des concerts, un métronome sonore ou lumineux sera pratiquement impossible à suivre.

Ce rôle revient donc au batteur. Les autres musiciens doivent se caler sur lui, même s'il ralentit, accélère ou se trompe sur un break. Généralement, le tempo (noires) est marqué par la charleston (fermée), et le début d'une mesure par la grosse caisse. Les changements de cycles ou de grilles sont souvent marqués par un crash. Si vous n'arrivez pas à vous repérer (contre-temps, syncopes, etc.), demandez au batteur, au moins pour les premières répétitions, de marquer plus simplement le tempo pour que vous le ressentiez mieux. Si le tempo choisi par le groupe vous semble trop rapide, demandez à le faire lentement aux premières répétitions, et entraînez-vous chez vous pour la prochaine.

L'entraînement finira toujours par vous faire rentrer un tempo dans la tête, aussi complexe qu'il soit. En général, parlez de vos gênes aux autres membres du groupe, plutôt que de jouer "à peu près" dans le rythme.