Astérix/La fiction et la vérité dans « Le fils d’Astérix »

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retourner à la page précédente

La fiction et la vérité dans « Le fils d’Astérix »

Pour conclure, la BD « Le fils d’Astérix » s’appuie bien plus sur des faits historiques que l’observateur superficiel ne l’imagine. Son auteur, Albert Uderzo, a entrepris des recherches approfondies pour assurer un maximum d’authenticité. Donc, la vérité historique ne doit pas le céder au côté fictif. Quant à l’intrigue, il faut admettre qu’il profite de sa liberté artistique. A vrai dire, Brutus n’a aucune raison d’enlever le petit Césarion. En outre, une telle manière d’agir ne lui ressemble pas. Bien que l’assassinat de César induise autre chose, Brutus a plutôt l’air d’un philosophe que d’un criminel.

Mais quoi qu’il en soit, j’aime bien cette BD et je souhaite que le lecteur de cette analyse ait pu ressentir un peu de cet amour.

Continuer