Biologie

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

l'histoire de l'éthique scientifique[1][modifier | modifier le wikicode]

Nous nous intéresserons principalement à la France bien que certaines lois et certains principes s'étendent au-delà des frontières.

Des problématiques à prendre en compte :

Faut-il faire primer la vérité et donc moins prendre en compte l'éthique ?

Est-ce que l'on met en avant la connaissance et la vérité ou on met en avant l'humain sachant que cela a permis l'évolution des techniques ?

–       Définition de l'éthique et la morale = débat entre le bien et le mal philosophes Sophoï ( Socrate … ) morale vient du latin « mos-moris » éthique du grec « èthos » = désignent tous les deux les mœurs, les conduites de la vie et les comportements. Ces deux termes permettent de réguler l'action et de se questionner.

–       Définition de la science = né au XVII ème siècle : scission entre les philosophes et les scientifiques = se rapprocher de la vérité des phénomènes de la nature, volonté d'autonomie te d'indépendance ( Royal Society of London 1660 )

–       Opposition entre déontologie et éthique : difficile à cerner depuis le XX ème siècle car ils sont utilisés dans de nombreux domaines et se recoupent. En anglais, règles juridiques de bonnes pratiques commerciales ou professionnelles = problème de traduction = code l'éthique alors qu'on aurait du l'appeler code de la déontologie

–       la notion de scolastique

La vérité scientifique se fonde sur l'expérience. A partir de là des polémiques et des débats sur la recherche sur l'Homme.

–       Scientisme : ce qui n'est pas scientifique n'est pas éthique ( le bien pour le plus grand nombre )

–       la notion de devoir d'essai « primum non nocere » ( ne jamais pratiquer sur un Homme une expérience qui ne pourrait que lui être nuisible à un degré quelconque bien que le résultat put intéresser beaucoup la science, c'est-à-dire, la santé des autres

–       Évolution et remise en cause de l'éthique au XX ème siècle = le nazisme ( expériences aboutit et utilisés ) →  recherches inutiles ou déjà faites

–       premières loi bio-médicales entre 1931 et 1933 en Allemagne

–       pouvoir de l’Église : biopsie

–       loi du 20 décembre 1988: Huriet-Serusclat ( protection des personnes participant à des recherches bio-médicales )

–       le principe de précaution

–       animaux comme intermédiaire = mais nouvelles questions sur l'éthique

–       l'éthique ne concerne pas les mêmes individus : noirs/blancs, juifs, homosexuels, les fous = la question de l'égalité

–       expérimenter sur l'Homme = prise de conscience qui change nos réactions

Au fil des époques l'éthique scientifique connait des évolutions.

  • Antiquité = théories, pensées
  • Moyen-Age = sorte de baisse de la vision de la médecine, vue comme négative proche de la sorcellerie
  • Renaissance = idées des Lumières, on est humaniste donc on prend l'homme mais on veut développer les connaissances, l'idée de la biopsie ( religion ) = travailler secrètement
  • Époque moderne = nazisme
  • Nouveaux débats d'aujourd'hui = animaux, vaccins et tests de médicaments ( paiements ), l'euthanasie

Références[modifier | modifier le wikicode]