Comptines/À dada, sur mon bidet

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
À dada sur mon bidet (en mettant l’enfant sur les genoux et en les bougeant de manière à lui donner l'impression d'être sur un cheval)
Quand il trotte il est trop laid
au galop, il est trop beau
Au pas, au pas, au pas,
Au trot, au trot, au trot
Au galop, au galop, au galop, au galop
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Variante[modifier | modifier le wikicode]

(L’enfant déjà sur les genoux)

À dada sur mon bidet
Quand il trotte il fait des pets.
Quand il va sur la grand' route
Il fait prout ! prout ! prout cadet prout cadet


A dada sur mon bidet Quand il pete Il fait des pets

Variante wallonne (liégeois)[modifier | modifier le wikicode]

À cabâye so mon bidè
Quant' y cour y fait dès bès...

Autre variante (répandue dans l'Est de la France)[modifier | modifier le wikicode]

À dada sur mon bidet
Pour aller jusqu'à Beauvais
J'ai rencontré un vieux chval (sic)
Qui s'en allait la queue troussée le cul troué pour y mettre le nez de... (le prénom de l'enfant)

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Ici, le bidet est à comprendre dans son sens original d'un âne qui "caracole".

Cependant, le bidet reste aussi son homonyme, meuble d'eau, de par l'origine de la comptine, utilisée pour déféquer. En effet, l'idée repose sur une analogie : on « monte » un bidet, appareil sanitaire dont la cuvette sert aux ablutions intimes et lavementsn voire à déféquer, de la même façon qu'on « monte » un poney.

L'air pour piano a été publié en 1877 aux éditions "Blanc" (gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k397050d/f1.item).

Mais il était déjà connu en 1855 : gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6454634n/f23.image.

Dans la littérature plus ancienne, on trouve aussi des variations plus grivoises "pour adultes", basées sur l'expression "À dada, sur mon bidet" (http://books.google.fr/books?id=MqAGAAAAQAAJ).

Autre variante, normande :

"À dada sur mon bidet, prout, prout et prout cadet, il s'en va sur la grand'route et il fait ... Prou-ou-outt !"