Construire sa maison/Les plafonds

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

<< Réalisation_des_sols | Sommaire général | Installation sanitaire >>


Le plafond est un élément important d’une pièce. Ses fonctions sont nombreuses :

  • diffuser en réfléchissant la lumière (éclairage indirect),
  • participer à la décoration de la pièce,
  • renvoyer ou au contraire amortir le son produit dans la pièce,
  • supporter les luminaires, suspensions, éléments de décoration, etc.,
  • isoler thermiquement la pièce par rapport au niveau supérieur

Plafond traditionnel[modifier | modifier le wikicode]

La réalisation d’un plafond traditionnel plâtré ou d’un plafond tendu est du ressort du spécialiste. Le constructeur amateur se tournera plutôt vers des matériaux plus faciles à poser :

  • plaque de plâtre à peindre,
  • frise de pin,
  • dalles,
  • cadres tendus de tissu décoratif.

Plafond suspendu et faux-plafond[modifier | modifier le wikicode]

Si la hauteur brute de la pièce le permet on pourra utiliser avantageusement une structure métallique composée de rails suspendus à l’aide de pattes réglables en longueur. On peut ainsi ajuster la planéité et l’horizontalité de la structure avant d’y fixer la plaque de plâtre ou la frise décorative.

L’espace entre le plafond suspendu et la sous-face de la dalle qui le supporte peut être utilisé pour passer toutes sortes de gaines :

  • de ventilation si leur diamètre n’est pas trop gros,
  • électriques - pour l’éclairage de la pièce ou la distribution au sol de l’étage supérieur,
  • chauffage,
  • distribution d’eau.

L’espace peut aussi être rempli d’un matériau isolant (laine de verre..), au minimum le long des murs extérieurs pour lutter contre les ponts thermiques. Ce matériau isolant participe également à l’isolation phonique entre les étages.

Au moment de la pose, noter sur un plan le passage de toutes les canalisations, la position des boîtes électriques de dérivation...

Poutres apparentes[modifier | modifier le wikicode]

Dans les constructions modestes d’autrefois on laissait apparente la structure du plancher (le solivage) de l’étage supérieur, par mesure d’économie. Cette tradition est redevenue d’actualité il y a une trentaine d’années avec la mode du « rustique ».

Aujourd’hui l’utilisation du bois comme élément de construction fait qu’on rencontre des poutres apparentes qui ne sont pas que décoratives. Elles sont généralement en pin ou épicéa, parfois en bois lamellé-collé, de hauteur comprise entre 12 et 20 cm et de 8 à 10 cm d’épaisseur et de longueur rarement supérieure à 3 mètres. Rabotées ou poncées, elles peuvent être peintes, teintées, vernies, cirées ou parfois finement décorées. Une couleur sombre assombrira encore plus la pièce où elles se trouvent.

Le plafond qu’elles supportent peut être constitué de frisettes (lames de bois rainurées) peinte ou simplement teintée) ou de plaques de plâtre peintes ou recouvertes d’un papier peint ou encore de panneaux de bois aggloméré recouvert d’un tissu de décoration.

<< Réalisation_des_sols | Sommaire général | Installation sanitaire >>