Culture des Phalaenopsis

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Substrat[modifier | modifier le wikicode]

  • Matériaux : de nombreux matériaux peuvent être utilisés.
  1. écorce de pin à usage horticole (durée de vie 3 ans environ) de calibre grossier (environ 2-3 cm), pure.
  2. fibre de noix de coco bien lavée pour enlever le sel de mer. Elle est très pratique car poreuse et légère ; elle est par contre rare en Europe, donc chère, et elle se dégrade vite.
  3. La mousse de sphaigne du Chili pure est préférable pour les Phalaenopsis de petite taille et pour les milieux de culture de faible humidité. Mais elle peut être coûteuse.

Il existe des mélanges tout prêts pour orchidées : dans ce cas ajoutez 1/4 de polystyrène haché grossièrement car ces mélanges souvent trop riches en tourbe ont tendance à étouffer les racines. On peut également faire son propre mélange : écorces, billes d'argile, polystyrène expansé, sphaigne, etc.

  • Conteneur : choisir de préférence un pot en plastique très propre, pour éviter tout risque de contamination, et suffisamment troué dans le fond pour que l'eau ne risque pas de stagner au fond. Les orchidées sont très souvent vendues dans des pots en plastique transparents, très pratiques car ils permettent d'observer l'état des racines. Si l'aspect du plastique ne vous plait pas, vous pouvez le mettre dans un pot en terre cuite de plus grande dimension. Prenez un pot d'un diamètre supérieur au précédent mais pas exagérément. Comptez 3 ou 4 cm de plus pour le diamètre. Certaines épiphytes sont vendues dans des paniers. Elles peuvent être rempotées pour faciliter leur culture. Le panier peut être aussi, tout simplement, posé sur un autre pot de diamètre adapté rempli aux 3/4 de billes d'argile maintenues humides.
  • Le rempotage : il doit être envisagé tous les deux ou trois ans. Une orchidée cultivée dans de bonnes conditions développe rapidement des racines dans l'ensemble du substrat et finit par se retrouver très à l'étroit. Par ailleurs le substrat emprisonné dans les racines se tasse et à terme les racines risquent de commencer à pourrir par manque d'air. Il est temps de rempoter votre Phalaenopsis si une odeur de champignon ou de sous-bois se dégage de son pot, ce qui constitue un bon indice. Le rempotage se pratique idéalement au printemps mais attendez toutefois que la floraison soit terminée. Retirez votre orchidée de son ancien pot, ce qui peut être difficile surtout si elle y était depuis longtemps. Au besoin cassez ou coupez le pot pour l'enlever. Une fois la plante retirée, observez ses racines et supprimez toutes celles qui sont molles ou noirâtres. Retirez au maximum l'ancien substrat. Déposez 2 cm de billes d'argile ou de morceaux de pots cassés au fond du pot pour assurer le drainage et une bonne stabilité. Placez la motte de votre orchidée dans le pot et remplissez-le de substrat, surtout entre les racines pour que la plante tienne bien. Ne pas trop tasser.

Soins[modifier | modifier le wikicode]

  • Exposition : même si les Phalaenopsis aiment la lumière, leur exposition doit être moins lumineuse que pour la plupart des autres orchidées vendues dans le commerce. Une exposition est-ouest suffira. Durant l'été, ils doivent être placés à la lumière mais pas directement au soleil, ce qui brûlerait leurs feuilles. On peut les placer à l'ombre sur le rebord du balcon ou derrière la fenêtre à condition d'y placer un voilage pour les protéger du soleil direct.

Durant l'hiver, il est conseillé de placer les Phalaenopsis derrière la fenêtre pour qu'ils captent un maximum de lumière car les jours sont plus courts et ils risquent d'entrer en dormance. Lorsque le printemps arrive, déplacez vos Phalaenopsis vers un endroit qui offre une lumière forte mais indirecte. Le manque de lumière provoque la formation de feuilles longues et plus minces de couleur vert foncé.

  • Arrosage : pour arroser correctement votre Phalaenopsis, il est conseillé de plonger le pot dans une bassine avec de l'eau de pluie (car ils n'aiment pas l'eau dure) pendant environ vingt minutes. Il faut éviter de laisser de l'eau dans le cœur de la plante car cela pourrait provoquer de la pourriture.

Utilisez une eau à la température de la pièce car un écart trop important pourrait leur nuire. Ne pas abuser de l'engrais, l'accumulation de sels dans le pot est dommageable. Ajoutez un peu de jus de citron pour détartrer. Les Phalaenopsis préfèrent un Ph entre 5 et 6,5. La fréquence de l'arrosage est un point difficile à établir. Il faut prendre en considération plusieurs paramètres comme la température de la pièce, la présence de fleurs sur l'orchidée, la proportion des racines, le type de pot et le médium utilisé. Dans tous les cas, le médium doit être presque sec avant l'arrosage suivant.

  1. Le Phalaenopsis fleuri demande plus d'arrosage qu'un Phalaenopsis non fleuri.
  2. Température ambiante de la pièce : plus il fait chaud, plus il faut arroser. De 19 à 21 °C, un arrosage tous les huit à onze jours.
  3. De la taille du pot et de la proportion des racines : en général, les Phalaenopsis sont vendus dans des pots transparents, ce qui permet de vérifier l'humidité, l'état des racines ainsi que leur proportion : plus il y a de racines, moins il y a de copeaux de bois. Il faudra donc l'arroser de plus en plus.
  • Hygrométrie : les Phalaenopsis préfèrent 85% d'humidité mais pour nos habitations, ceci est impensable. Assurez-vous de donner au minimum une hygrométrie de 45% pour 20 °C, 65% pour 25 °C. On peut utiliser un brumisateur ou tout simplement placer sous l'orchidée des billes d'argile mouillées qui répandent de l'humidité tout autour de la plante.

Astuces[modifier | modifier le wikicode]

  • Comment faire refleurir un phalaenopsis :

La meilleure solution est de couper une partie de la hampe. Attendez qu'il ne reste qu'une seule fleur, voire plus aucune. Coupez au-dessus du troisième nœud à partir de la base de la hampe florale. Il est parfois nécessaire de couper toute la hampe florale pour que la plante puisse se reposer, particulièrement pour les plantes de petite taille. Généralement, si la plante est en bonne santé elle produira une nouvelle hampe dans l'année qui suit. Après avoir laissé votre orchidée reprendre des forces pendant quelques mois, vous pouvez stimuler la production d'une nouvelle hampe florale en plaçant le Phalaenopsis dans un endroit où la température nocturne est plus basse d'une dizaine de °C par rapport à celle du jour.

  • Comment choisir un phalaenopsis:
  1. Achetez une plante avec peu de fleurs ouvertes mais avec une hampe florale bien développée.
  2. Achetez une plante avec une, deux ou trois fleurs.
  3. Achetez une plante avec des bourgeons. Vous pourrez ainsi profiter plus longtemps de la floraison.

Les fleurs

  1. De grandes fleurs larges sont signe de bonne santé pour la plante.
  2. Les fleurs doivent être toutes de la même taille, ceci étant un signe de bonne santé.

Les feuilles

  1. Des feuilles doivent être en bon état, bien vertes et sans taches ou meurtrissures.
  2. Les feuilles des phalaenopsis doivent être bien fermes.

Les racines

Les Phalaenopsis sont très souvent vendus dans des pots transparents. Gardez ces pots le plus longtemps possible car les Phalaenopsis préfèrent être à l'étroit. De plus, ce genre de pot vous permet de vérifier l'état des racines. De bonnes racines sont en général fermes et vertes. Si elles sont marron et s'écrasent au pincement de vos doigts, c'est qu'elles sont mortes. Si elles sont gris-vert, c'est que la plante a besoin d'être arrosée.

Maladies et erreurs de culture[modifier | modifier le wikicode]

Phalaenopsis

Les feuilles du Phalaenopsis sont les organes de réserve de la plante, qui n'a pas de pseudobulbes à cet effet. De ce fait ces orchidées sont plus sensibles à la sécheresse que la plupart des autres espèces, mais il ne faut pas pour autant les gorger d'eau. Une des pires erreurs est en effet d'arroser la plante par dessus et de laisser stagner l'eau dans la rosette qui pourrira si l'eau y reste trop longtemps. Les feuilles peuvent être brûlées par une exposition aux rayons du soleil. On voit alors apparaître une tache blanchâtre, qui pourra se nécroser et devenir noirâtre. Déplacez la plante si une tache cette fois brunâtre se développe et nécrose une partie ou toute la feuille, il s'agit d'un coup de froid.

On peut avoir des infestations de cochenilles durant l'été. Il suffit de nettoyer les feuilles avec un coton imbibé d'alcool sur les parties touchées par les cochenilles. Si le problème persiste utilisez des insecticides anti-cochenilles.