Devenir un Génie

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Coaching Scientifique par les Solutions

archive.org/details/creativite

Éditions LIBERLOG

Éditeur n° 978-2-9531251

ISBN 9791092732429

et e-book 9791092732436

Droits d'auteur 2017

Licence Creative Common by SA

Notes de l'Auteur[modifier | modifier le wikicode]

Lire une bibliothèque gratuite de livrels ou de scribels, sources de mes livres, livrel signifiant livre électronique, est ce qu'il y a de moins cher. Je recommande l'achat d'une liseuse tactile non liée à un site web et sans lumière pour lire mes livrels.

Sachant que les liseuses tactiles japonaises puis chinoises peuvent écrire en permettant d'aider à écrire, il est possible de les appeler scribeuses. On peut alors transformer mes livrels en scribels. Un écrivain public écrit publiquement. Un scribeur agit nationalement voire internationalement.

Les articles de ce livre sont sous licence libre CREATIVE COMMON by SA. Vous pouvez redistribuer le livre selon la licence en citant l'auteur et ses deux comptes Agora Vox, matthius et liberlog, en priant l'ouvrage aussi.

Ayant eu une éducation catholique, je voyais qu'on me donnait des conseils pour que je les utilise. Je n'ai jamais eu de conseil d'aucun philosophe médiatisé qui soit pratique, alors que mon instituteur m'en donnait et réfléchissait pour cela. Cela m'interpellait et m'incitait à en donner pour changer.

Je milite pour le droit à développer son talent permis par ses intelligences, qui permettent de comprendre mieux le monde. Je milite pour le droit au génie, qui consiste à aller sur ses limites pour transformer ses intuitions en des mots scientifiques.

Je militais pour que l'on cite deux sources au moins à une œuvre. Les auteurs sont devenus des contributeurs en 2019. Il s'agit de définir le ou les dialogues avec les personnes qui ont créé un livre, mais surtout de trouver le fondement de sa recherche de vérité. La vérité est la première à être cachée. L'origine de la source sera donc cachée. L'histoire humaine permet de mener à l'origine de la source. L'histoire crée notre éducation. C'est donc en comprenant l'histoire qu'on comprend son éducation. Seulement la recherche de cette vérité est plus importante que cette histoire puisqu'elle permet de trouver. Les questionnements viendront de cela. Cest donc votre questionnement qui est important, votre assurance permettant de trouver. Ceux qui trouvent sont dans le questionnement. Seulement, c'est votre savoir-être qui vaut plus que cette connaissance, puisque votre savoir-être permet de comprendre cette connaissance.

Le questionnement de celui qui cherche est plus important que cette histoire, puisque si lui se questionne, d'autres le font sans doute. Ce questionnement peut remonter loin dans l'histoire, étant donc plus difficile à trouver. Si cette histoire est cachée, ce questionnement est dupliqué. Donc celui qui possède la vérité peut les mener. Il dirige alors les autres par cette vérité. Ceux qui questionnent l'histoire seront alors importants, donc favorisés. Seulement comprendre la nature est plus important, puisque comprendre la nature permet son développement. Donc comprendre l'histoire des découvertes vous apportera surtout la compréhension de la nature, la science étant alors favorisée.

C'est Jacques Cheminade le résistant qui m'a redonné envie d'écrire des articles sur Agora Vox, pour créer ce livre et un autre livre sur l'économie physique. J'ai dialogué avec Charles et Grâce pour soutiens, puis profité des partages d'Émilie ensuite aussi, avec surtout la population en recherche de vérité et le journalisme d'Alexandre Noury, le questionnement de Séastien Drochon, le réalisme d'Alexandra Bellea avec l'ouverture de Chérine Sultan, afin de créer ce livre. J'ai aussi bénéficié de la passion musicale de l'Institut Schiller. La confiance que m'ont apportée mes amis, Chérine Sultan, Johanna Clerc, Alexandre et Alexandra Noury, Fabien Ramel m'ont donné envie de poursuivre mon chemin.

Bonne lecture...

Lecture audio du livre :

  • archive.org/details/creer_lectures

Du même Auteur[modifier | modifier le wikicode]

  • Comment écrire des histoires
  • Pourquoi un Dieu ?
  • La Restauration
  • La Bataille (publication 2022)
  • L'Économie pour les Enfants
  • L'Économie pour les Petits
  • Devenir un Génie
  • Créer pour les Enfants
  • Créer, un Jeu d'Enfant
  • Favoriser la Créativité
  • Simplifier l'École
  • Morale Économique des Métiers
  • L'Économie est Physique
  • La généalogie c'est gratuit, ...
  • France – Fonctionnement ...
  • Les Deux France
  • LAZARUS FREE PASCAL NE
  • LAZARUS FREE PASCAL
  • L'astucieux LINUX (wikilivre Ubuntu)
  • Poèmes et Sketchs – De 2003 à 2019
  • Nos Nouvelles Nos Vies
  • Mes Nouvelles

Visibles sur livrels.fr, en wikilivres, les sources sur archive.org/details/Scribels.

À liberlog.fr, comment-ecrire.fr, favorisercreativite.fr, devenirgenial.fr, simplifierlecole.com, pourquoidieu.fr, etrechrist.com, lazarus-components.org, ecoreel.fr, courseconomie.com, ecopetits.fr, france-analyse.com, ethiquetravail.com, aideslinux.fr,informalibre.com, histoire.ovh.

Du même Éditeur[modifier | modifier le wikicode]

  • Les Principes de la Science Sociale

Henry Charles Carey Conseiller de Abraham Lincoln

  • Alors vous voulez tout savoir sur l'économie ?

Lyndon Larouche

  • Mon Père m'a Dit

Elliott Roosevelt

  • Le Droit des Gens

Emer De Vattel

Biographie de l'Auteur[modifier | modifier le wikicode]

Matthieu GIROUX sait que le génie et le bonheur se trouvent par la recherche de vérité. Cette recherche de vérité permet de retrouver une joie d'enfant, une joie qui devient flamme de notre bonheur pour créer tous les jours. Notre esprit ne peut évoluer que s'il a trouvé des réponses à ses questions.

Ainsi, après avoir écrit des poèmes pour comprendre ses émotions, des nouvelles pour narrer avec la poésie, ce fut depuis 2006 un livre sur l'écriture qui l'engagea dans la formation des autres, pour son plus grand bonheur. À force de dialogues, de perfectionnismes scientifiques sur l'humain, ce livre a permis de revoir la pédagogie d'un journal d'un réseau international en 2012.

Écrire selon Henry Charles Carey permit notamment de proposer le développement de banques locales en 2014, article Agora Vox repris par Alexandre Jardin.

En 2015, mon livre sur la créativité a attiré 40 000 jeunes sur Agora Vox par Mathieu Sommet, pour permettre 20 000 vues régulières sur l'Espace des Sciences, lieu où je suis intervenu. Ma pédagogie sur le passage de la flûte à la clarinette fut réutilisée et référencée par une revue de clarinette.

Écrire sur la page Wikipedia d'Henry Charles Carey permit la diffusion d'une thèse québecoise, pour permettre la mise à jour de la page et la diffusion en anglais de ce scientifique de l'économie physique. J'écris ensuite l'économie pour les enfants et les petits en 2017.

En 2018, mon article pour devenir un génie par la recherche de sa vérité permet le bonheur pour les enfants de moins de 13 ans, grâce à Radio Fidélité Mayenne.

Toujours en 2018, mon article sur l'âme de l'univers selon Kepler élabore le temps régulé par les âmes, aboutissant à une élaboration de la création de la vie. Cet article est repris en 2018 et en 2019 par Aurélien Barrau.

Quand je rappelle la trouvaille sur la matière qui se crée par la NASA, en décodant ensuite en 2019 la création de matière par les ondes allant dans le vide, David Elbaz confirme cela en 2019. Ce livre est fait pour des personnes saines ou voulant le devenir. Il y a dans ce livre une envie de s'épanouir et de transmettre. Il peut aussi plaire à ceux qui veulent évoluer, plus tard ou maintenant. Il explique pourquoi la société de l'argent à tout prix veut des vices.

Informaticien et écrivain public, mais aussi économiste, vous avez ou aurez de nouvelles œuvres denses et pleines de sens, pour que vous aussi deveniez ingénieux et philosophes. Il s'agit en l'occurrence de quelques simples mais utiles démarches quotidiennes.

Le livre est sur www.archive.org et sur Agora Vox avec les comptes matthius.

Réfléchir pour Agir[modifier | modifier le wikicode]

Trouver le Bonheur[modifier | modifier le wikicode]

Pour trouver le bonheur, il s'agit de comprendre que notre vie sert à quelque chose. En effet, la vie ne peut pas être hasardeuse. Elle est partout. Il n'y a pas de chaos sur Terre. Donc cela veut dire que l'Univers s'ordonne. À ce propos, vous pouvez lire la thèse de Jean Jaurès, La Réalité du Monde Sensible.

À partir du moment où on se dit que notre vie sert à quelque chose, nous sommes susceptibles de trouver le bonheur. Alors il s'agit de renforcer cette volonté, par la compréhension du monde. Il s'agira de méditer, pour lier, afin que notre raison et notre foi soient connectées, qu'elles nous parlent.

Il s'agira donc de trouver une croyance supérieure, car tout le monde croit, que ça soit au chaos, à l'argent, au matériel, à sa femme ou à son homme, à Dieu. Plus on trouvera une croyance au dessus des autres, plus cela amènera notre bonheur, car, si quelque chose s'organise, c'est qu'il y a une raison.

Sa croyance sera, au début, des hypothèses, à confirmer. Puis notre âme nous donnera, alors, une hypothèse supérieure, puis d'autres hypothèses supérieures, en fonction des liens inexpliqués. Alors cela amènera chaque fois notre bonheur, la joie ou le questionnement autour de nous. On s'apercevra alors que beaucoup ne croient pas que leur vie a une utilité, en temps de crise. On leur donnera notre bonheur, ce que nous comprenons. Si nous ne sommes pas compris, il s'agit de définir.

Le doute est permis, mais il doit renforcer notre foi. En effet, si nous ne croyons plus, alors nous n'existons plus, puisque cela voudrait dire que nous ne pensons rien.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ce que je crois et ne crois pas. Revoir ces notes plus tard.

Savoir Écouter[modifier | modifier le wikicode]

Si vous pensez savoir écouter, lisez tout de même ceci. En effet, des personnes qui vous écoutent peuvent ne pas vous comprendre réellement parce qu'ils ne savent pas écouter.

On dit que lorsqu'on parle à un français, il peut comprendre l'inverse de ce qu'on voulait lui dire. Cela est constaté à cause de l'école selon Jules Ferry et l'école de la Révolution française, qui a consisté à oublier le passé des aristocrates pour en créer un artificiel.

Si vous parlez avec un prêtre, il vous apprend à écouter. Ses énervements peuvent être dûs à votre manque d'attention. De même les enseignants qui nous interrogent nous apprennent à écouter, dans une moindre mesure, puisqu'ils s'adressent à un groupe plus grand.

Notre société a des codes. Les codes que nous acceptons malgré nous sont pour beaucoup acceptés par d'autres. Il faut avoir en tête cela lorsqu'on écoute. Il s'agit aussi de refouler les films qui font croire que tout est limpide, alors que comprendre les imperfections nous fait humains.

Au bout d'un certain temps, on se dit qu'on ne bénéficie plus de son écoute. Un ami à qui on dit ses défauts permettrait alors de mieux agir, puisque quand l'écoute devient inutile, il s'agit d'agir.

Quand on s'adresse à un public ou à quelqu'un, on va alors transformer ses défauts. Ses défauts sont relatifs à son éducation donc à l'histoire et à sa nature. Donc s'adresser à un public demandera de fournir les connaissances qui nous sont nécessaires pour défaire ses défauts. Ne pas connaître les défauts de quelqu'un veut donc dire qu'on les connaîtra plus tard, puisque des défauts non connus ne peuvent que difficilement évoluer en bien.

Philosopher consiste à associer. Or, nous voulons mettre dans des cases. Mettre dans des cases consiste en fait à définir. Donc ceux qui mettent dans des cases devraient plutôt essayer de comprendre le vocabulaire qu'ils utilisent.

À partir de là, peu de personnes acceptent d'associer. Cependant, l'association d'idées et d'hypothèses permet d'interroger, de faire réfléchir, ce que redoute quelqu'un de trop conservateur. Donc s'engager à associer permet de se proposer d'agir ou d'évoluer. Définir permet d'évoluer.

Écouter est donc très difficile si on met dans des cases. En effet, on finira par retrouver les mêmes cases. Nous serons lassés de la vie. Par contre, associer par la méditation ou le dialogue permet d'engager une croyance en la vie.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouvez quelqu'un qui répond à votre questionnement personnel. Essayez de le comprendre.

Devenir un Génie[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque l'enfant découvre la société, il comprend par l'intuition. Certaines de ses intuitions sans réponse vont le marquer toute la vie. Devenir un génie consiste à mettre des mots derrière son intuition, en comprenant l'histoire et les enfants. Il s'agit alors de trouver ce qui est vrai et de changer ce qu'on trouve faux, sachant que ce qui est faux peut être un peu vrai.

Pour devenir un génie, il s'agit, d'abord, de découvrir ses limites, en découvrant notamment ses intelligences multiples, à développer. Ses intelligences créent son talent.

À force de découvrir ses limites, on ira sur les limites de l'humain, afin de décrire scientifiquement le monde. Alors, ses questions interpelleront. On pourra influencer au génie.

Il s'agit de philosopher et de dialoguer, en définissant lorsqu'on n'est pas d'accord. On dialogue alors scientifiquement sur ses limites. C'est à dire que l'on décrit naturellement son environnement, pour le faire évoluer.

Il s'agit aussi d'éveiller son écoute musicale, avec de la musique qui fait réfléchir pour agir. Alors, on joue, puis on écrit de la musique. Jouer de la musique permet d'augmenter la densité de son esprit. Le livre vous indique comment jouer du piano, de la flûte, ou de la clarinette. Écrire de la musique, ou de la poésie, permet de découvrir ses émotions. Alors on comprend ses émotions, après avoir lu ses textes.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ses limites.

Créer c'est Quoi ?[modifier | modifier le wikicode]

Créer c'est mettre en place quelque chose de nouveau. La raison créative est ce qui distingue l'animal de l'humain. L'humain est le seul être sur Terre capable de réaliser ses rêves.

Ainsi les rêves doivent être créatifs, pour que nous devenions humain. Pour que les rêves ne soient pas un bazar, il faut du calme et de la sérénité, de la musique qui fait réfléchir pour agir, lire quelque chose qui nous fait évoluer, méditer sur ce qu'on a fait, afin de construire ses projets du lendemain, ses rêves. On planifie ce qu'on fera plus tard avec ses rêves, pour planifier des petits projets qui permettent d'atteindre ses rêves. Tous les matins, on se dit ce que l'on fait le jour, en fonction des projets.

Afin de mieux créer, le dialogue avec les autres est très important. C'est l'inhabituel qui permet de créer. Créer c'est adapter le monde à ses rêves.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Essayer de trouver un rêve créatif en soi. Écrire un projet.

Toujours Créer[modifier | modifier le wikicode]

Pour les enfants, la réflexion scientifique est déjà acquise. Il n'y a plus qu'à élargir ses connaissances, comme dirait un professeur. En effet, la réflexion scientifique est en vous. Les enfants ont appris à supposer, à deviner, à tester, lorsqu'on a appris à parler et à marcher. C'est cela la réflexion scientifique. Les enfants sont des scientifiques nés.

Ceci dit, il n'y a pas qu'à élargir ses connaissances. Quand on crée quelque chose avec ses mains, en écrivant ou en utilisant un instrument ou outil, on change son esprit, on le transforme. Ce livre va vous initier, comme des enfants créatifs, à le rester, en vous éveillant vers de nouvelles créations. Vous êtes créatifs tant que vous gardez votre esprit éveillé d'enfant. Il s'agit juste de vous occuper à changer votre esprit, à le transformer, pour qu'il soit pleinement adulte, lorsque vous ne serez plus classé comme enfant.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Créer en dessinant ou en se disant si pour écrire.

Soyons des Amateurs[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup nous disent « Soyez des professionnels ! » sans nous donner les moyens de le devenir. Nous apprenons pour nous assurer de savoir dans notre travail, alors qu'il s'agit d'améliorer la société par le lien. En effet, notre société passe son temps à associer entre nous des éléments entre eux.

Le "professionnel" français est censé être cartésien. Il est censé épurer ce qu’il fait pour le rendre acceptable. En effet, Descartes a utilisé la dualité pour étudier les émotions afin de créer "Le Discours de la méthode", qui permet d'épurer. Seulement l’enfant n’épure pas pour apprendre. Il veut comprendre pour pouvoir se souvenir. Or il n’y a rien de mieux que l’association d’idées pour comprendre, puisque la société fonctionne par le lien. La dissociation et son épuration des idées mènent au manque de compréhension.

Quand on crée, il ne s'agit pas de fournir un travail pour les autres, mais de satisfaire son esprit, sa nature. Notre esprit adore ce qu'il comprend et crée ensuite par l'âme, face à ce qui l'interroge. Même un travail de simplification nécessite une nouvelle explication, si son esprit le veut.

En effet, la performance c'est surtout anticiper. Anticiper nécessite d'aimer son travail pour avoir envie de l'améliorer, pour avoir des rêves bénéfiques. Il ne s'agit pas de penser au travail, plutôt de s'épanouir avec son activité. Un professionnel performant ne peut le rester qu'en s'estimant, en aimant aussi son travail.

L'exemple du professionnel est montré comme quelqu'un qui sait. Seulement on ne montre aucunement la démarche qui a permis d'aboutir à cela en 2014, tout comme on ne montre aucunement à l'école ce qui permet exactement d'aboutir au travail demandé, la démarche des auteurs, leur esprit scientifique expérimentant, sans parler des artistes qui essaient d'en comprendre certains rouages.

Toute nouvelle démarche est inattendue. Mon livre sur l'écriture est une compréhension de l'apprentissage de l'écriture manuelle et du dialogue. Ce livre utilise la passion de l'écriture pour expliquer l'écriture aux débutants, par le lien et la réflexion scientifique. Au final, je n'explique que comment fonctionnent des procédés de recherche de la vérité. Mon livre a permis notamment d'améliorer un journal parce que ses rédacteurs ne trouvaient pas exactement comment expliquer simplement et psychologiquement un message philosophique et scientifique.

Mes livres sur la créativité et l'écriture sont des livres de coaching scientifique par les solutions. Mon livre sur l'écriture a répondu aux attentes d'un journal d'un réseau international parce j'ai tâtonné longtemps pour simplifier. J'ai amélioré l'apprentissage de l'écriture créative par la passion d'un débutant, qui permet aux experts de se rappeler et de s'interroger. La rédaction du journal m'a alors engagé vers mes livres sur la créativité, la politique et l'économie physique.

Le coaching consiste à engager la réflexion pour comprendre. Les solutions permettent de donner envie de réfléchir. Alors la réflexion scientifique apporte ensuite des vérités à celui qui écrit, ce qui lui donne envie de poursuivre. Les solutions peuvent être des vérités, des définitions, le secret d'un mot, un tableau, une réflexion sur tout ce qui interpelle le scientifique et l'enfant.

Le coaching scientifique par les solutions est né lorsque je discutais avec Charles. On trouvait des solutions par la simplicité, l'humour et l'intuition du dialogue. En découvrant mes intuitions, j'ai réappris l'écriture. Ayant dialogué par intuitions, je me suis dit que les solutions qu'on trouvait n'étaient pas le plus important. Le plus important était l'épanouissement apporté, c'est à dire le mouvement qui permet de partir à la recherche de sa puis de la vérité. J'avais longtemps observé à l'école et définissait des personnalités par les prénoms. Puis, militer pour convaincre me permettait de deviner les solutions par mon intelligence intra-personnelle, pour recréer mon intelligence inter-personnelle, afin de définir la psychologie humaine par ma recherche de vérité. Définir cette pyschologie permet d'engager à chercher sa vérité. Charles me dira plus tard que pour être heureux comme lui, il faut une longue recherche de vérité, que ses frères ne veulent pas engager. Je pense que mon intuition a permis d'engager ce parcours vers le bonheur, pour ceux qui souhaitent le découvrir.

Beaucoup d'autres livres de coaching subi laissent beaucoup moins de liberté au lecteur, parce que ces livres ne tâtonnent pas pour améliorer. Ils créent des raccourcis en simplifiant. Cela créera donc des incompréhensions chez le lecteur. Or quelqu'un qui aide doit juste transmettre pour épanouir avec ce qu'il a écrit, afin que son disciple sache mieux par sa volonté de comprendre.

Toutes vos questions semblant bêtes et idiotes peuvent soulever quelque chose de fondamental, à savoir ce manque de transmission et ce cloisonnement de l'humain. Alors écrivez ou créez dès que c'est possible. Discutez sur vos limites même si cela parait certain pour les autres. Il est nécessaire de rappeler nos bases historiques et scientifiques. Comme cela vous gagnerez en assurance. Vous améliorerez alors vos limites. Nous pouvons tous être des chercheurs pour nous épanouir et épanouir les autres.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Dès que vous avez trouvé une solution, écrivez la pour la faire lire par quelqu'un.

Découvrir ses Intelligences[modifier | modifier le wikicode]

On peut se demander pourquoi on a du mal ou de la facilité à l'école. Il faut savoir que l'école utilise deux des sept intelligences multiples de l'enfant. En effet, l'humain naît avec sept intelligences que l'éducation familiale développe. L'école, pourrait les développer toutes. Un talent naît de la combinaison de ses intelligences. Développer et connaître les intelligences les plus utilisées de l'élève permet à l'élève de dépasser le maître, pour sublimer la société.

Les élèves qui parlent correctement sont favorisés. Ainsi l'intelligence linguistique est favorisée. Ceux qui ont une bonne intelligence linguistique peuvent plus facilement étendre leur langage, avec en plus le souci de la forme. L'intelligence langagière permet de définir.

Les élèves bons en mathématique sont aussi favorisés à l'école. Seulement l'intelligence logico-mathématique permet de faire mieux que des maths, c'est à dire deviner intuitivement le résultat d'expériences, si l'enfant garde sa réflexion scientifique, apprise pour apprendre à parler et à marcher.

Nous décrivons alors les intelligences qui ne sont pas favorisées en 2019 dans l'école. L'intelligence musicale, quoique remise en valeur en 2017, est celle qui fait qu'on est attiré à aimer tout son qui nous environne. C'est à dire qu'on a même envie de chanter à son tour le son, pour le comprendre, comme s'il nous faisait. La musique permet de densifier l'esprit pour trouver des idées. Il est même possible pour des retraités qui ont cette intelligence d'apprendre la musique sans solfège grâce à musescore ou un piano avec manuel.

L'intelligence spatiale fait qu'on est capable de se positionner facilement dans l'espace. Par exemple, les navigateurs qui ont cette intelligence peuvent retrouver facilement leur chemin. Aussi les danseurs ont besoin de cette intelligence pour être bons et beaux. Savoir se positionner dans l'espace permet aussi de devenir architecte, chercheur ou ingénieur dans l'infiniment petit, de découvrir ou théoriser l'espace.

L'intelligence inter-personnelle permet de dialoguer pour comprendre, parce que notre individualité vient de la société. Les enfants qui bavardent sont dans cette catégorie développée de l'intelligence inter-personnelle. Cette intelligence, si elle est bien développée, permet de deviner, plus ou moins, si son interlocuteur ment. Ainsi, les professeurs qui utilisent le dialogue avec les enfants doivent être éthiques avec les enfants. Les enfants peuvent alors développer, avec cette intelligence, s'ils ne bavardent pas, ou s'ils explorent ceux qui pensent au fond des choses, une intelligence intra-personnelle. C'est à dire qu'avec ces deux intelligences, on peut comprendre l'humain sur tous ses angles.

L'intelligence naturaliste consiste à classer intuitivement pour retrouver intuitivement. Cette intelligence a donc crucialement besoin de la société tout comme elle permet de trouver vite certaines solutions. Elle fait que l'on classe hiérarchiquement et horizontalement ce qu'on perçoit. Cela fait par exemple que l'on peut répondre exactement ce que veut son interlocuteur, ou alors on peut facilement créer une hiérarchie sur son environnement, afin de retrouver vite quelque chose. Choisir un futur par les personnes nécessite la combinaison des intelligences naturaliste et inter-personnelle.

L'intelligence corporelle permet de réaliser des travaux manuels facilement, de bien sentir son corps, jusqu'à penser à sa santé. Cette intelligence permet de créer des industries grâce à l'artisanat. Avec cette intelligence, on finit exactement ce qui se passe dans son corps. Or le sport à l'école s'oriente vers la motricité, pas la latéralité, qui permet de mieux sentir son corps. La motricité, c'est favoriser les muscles moteurs. La latéralité c'est favoriser les muscles du côté, avec des exercices qui nous font tourner par exemple.

Connaître ses intelligences permet de savoir comment agir. Cela permet aussi de deviner son avenir, si on va réussir plus tard, et comment. Développer une intelligence permet de comprendre ceux qui l'utilisent en densifiant son esprit. Aimer pour définir permet de comprendre. Se passionner avec différentes intelligences permet de chercher la vérité. Le talent est la combinaison de ses intelligences intuitives en compréhension de son environnement. La performance est aimer ce que l'on fait pour utiliser ses rêves. Chercher avec ses intelligences permet de se passionner à trouver des vérités qu'on n'oublie pas. Alors, écrire permet de construire son avenir.

Il arrive qu'un enfant ne développe pas certaines intelligences de ses parents, parce qu'il s'inspire de la société pour se développer et créer son talent, donc de nouvelles intelligences. C'est normal dans le monde actuel. Seulement les parents qui ne connaissent pas une voire plusieurs de ses intelligences ne trouvent pas de repères chez l'enfant. Sans connaissance des intelligences multiples, ils peuvent trouver le comportement de leur enfant étrange. Savoir reconnaître les intelligences multiples devient alors primordial pour les parents ou l'enfant.

Mais beaucoup de parents ne comprennent pas leur enfant parce que l'école apporte des connaissances que les parents n'ont pas, même si l'enfant a les intelligences reconnues des parents. Quand aucune des parties n'ose s'exprimer, il faut que l'une des deux montre son objectivité, au risque d'étonner à chaque fois. Cela mène vers un chemin de vérité, nécessitant de s'intéresser à la vie pour trouver du bonheur en l'apprenant. Une partie connaîtra l'autre plus au début, mais ce risque pris fera que l'autre comprendra l'une, donna alors l'atout pour un dialogue.

Seulement, si une des étapes s'arrête, personne n'avance, tant que celui qui possède l'atout ne le comprend pas ou veut l'utiliser, pensant vivre dans un monde où tout le monde se connaît par le regard. Le pire est quand on s'aperçoit que cela gêne et qu'au final on croit qu'il faille dominer. Dans ce cas, il faut que chacun reprenne un chemin de recherche de vérité. Celui qui donne le plus sera celui qui fera avancer le chemin des autres le plus. Alors, un simple regard permettra de voir cette reconnaissance, pourvu que celui qui cherche s'en rende compte. Alors dire on comprendre ce qui s'est passé sera primodial pour la partie qui prend la direction qu'il ne faut pas.

Il s'agit de chercher la vérité, de favoriser les intelligences qui favorisent l'optimisme pour chercher la vérité. Se confronter à un mur peut s'éviter, en utilisant sa passion pour trouver des solutions. Alors on essaie de comprendre ses émotions par la poésie ou en dialoguant face à face, avec ses amis pour trouver son bonheur, avec la société pour voir ou comprendre ce qui est vrai, puis trouver le bonheur.

Si son intelligence crée des phrases dans la tête, alors cela peut servir au linguistique. Si son intelligence permet de deviner, cela est scientifique ou le sera. Si la passion se réveille, alors son travail sera reconnu, pas forcément à l'école, mais dans une association, car un talent se sera éveillé. Il arrive qu'au final, une seule intelligence soit utilisée par la société. Seulement, une société ne se développe qu'avec l'ensemble des intelligences, sachant que l'intelligence manuelle ou corporelle permet de trouver, associées avec les autres en fonction des autres.

Les enfants handicapés peuvent pour certains se développer par une certaine intelligence. L'enfant réveillera alors ceux qui ont nettement développé cette intelligence. Seulement, il s'agit ensuite de créer un talent en développant le plus possible d'autres intelligences. Ainsi, l'enfant handicapé ne le paraîtrait plus réellement, mais créerait son talent. Alors, les œuvres de cet enfant démontreront la plasticité du cerveau de l'humain et le talent de l'enfant handicapé. Rappelons que ce sont des enfants handicapés qui ont permis à Howard Gardner de définir les intelligences multiples de l'humain.

Le dialogue scientifique mène au génie. Pourtant, l'inter-personnel n'est que peu utilisé à l'école. On peut s'amuser à organiser des ateliers philo, avec des amis, pour devenir des génies, essayant de comprendre le monde et ses failles. Ainsi, le dialogue permet de lier dans son esprit.

Alors, si son esprit n'est pas trop perturbé par les images rapides des écrans à lumière, on fait appel à son âme, pour transformer les liens en idées. À force de trouver des idées, en cherchant sur ses limites, on sera étonné des trouvailles de notre âme. En effet, l'âme aura fait évoluer l'esprit.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ses intelligences.

Qu'est-ce que l'Imagination ?[modifier | modifier le wikicode]

L'imagination, c'est la capacité à créer quelque chose de nouveau. Alors, on peut croire que l'on crée quelque chose de nouveau en imaginant une nouvelle phrase. Seulement, cette nouvelle phrase a peut-être déjà été dite. Seulement, il ne s'agit aucunement d'être déçu. L'a-t-on déjà entendue ailleurs ? Quelle est la source de notre pensée ? Alors, notre esprit se satisfait d'être dans la réalité, si nous avons trouvé ce qui est connu. Sinon, il s'agit de trouver si notre idée est scientifiquement viable, c'est à dire, si nous pouvons adapter notre idée à la nature. Il s'agit d'écrire dans un journal cette idée, afin de ne pas oublier, car tout ce qui est nouveau a du mal à être accepté. Par contre, seuls les esprits rebelles augmentent les limites lointaines de l'humanité, que ce soit en petit, s'ils ont acceptés l'ensemble des idées proposées, ou en grand, si des idées fondamentales, mais fausses en réalité, sont remises en cause, grâce à sa nouvelle théorie. L'imagination rebelle est ce qui fait avancer l'humanité.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ce qu'on pense que les autres ne savent pas.

Je ne Suis pas Rebelle[modifier | modifier le wikicode]

Si nous ne sommes pas rebelles, nous trouverons ce qui a été trouvé, par notre réflexion scientifique. Seulement cela ne sert pas à rien. Si nous avons réellement trouvé ce qui existait, c'est que nous sommes capables d'expliquer à l'instant la démarche de celui qui a trouvé. C'est encore mieux. Nous sommes celui qui peut le mieux expliquer la démarche d'un auteur.

Alors il s'agit d'écrire. Il s'agit de pousser son imagination encore plus loin, par la passion de cette découverte. Son journal permet alors de tracer le chemin de la compréhension de la science, qui permettra à d'autres de trouver. C'est la démarche des auteurs qui est plus importante que la formule mathématique elle-même. En effet Einstein n'avait pas trouvé la formule E=mc2. D'autres l'avaient fait avant lui, avant Poincaré encore. Einstein a lui remis en cause Newton, celui qui était loué partout, encore maintenant. Si vous comprenez la démarche enfantine d'Einstein, qui consiste à assimiler, dans son esprit, l'ensemble de la réalité scientifique, pour finir par remettre en cause les plus loués, vous devenez vous aussi un rebelle, car Newton est encore loué.

Connaître la cause première de sa vérité permet de changer sa famille par la vérité que nous commençons alors à distinguer. Cette vérité fait encore plus peur à celui qui la distingue en vous, puisque vous ne connaissez certes pas encore cette vérité découverte, mais celui qui la perçoit se dit soit qu'il ne pourra la trouver que par vous, soit est habitué à avoir peur et voudra vous détruire, parce qu'être habitué à avoir peur, nous on aime ça. On aime avoir l'impression de voir ce qu'on ne comprend pas, puisque cela nous fait croire qu'on comprend ce que l'on domine, pour mieux le dominer. Seulement, avoir peur sans aucune raison particulière fait encore plus peur, donc autant ne pas trouver de raison particulière. Comme cela on aura toujours l'impression de dominer. Donc autant détruire celui qui peut amener à les comprendre. Ainsi il était autorisé par cette logique à aller contre un individu qui amenait la vérité. Il n'y a là rien de nouveau. Certains disaient alors qu'on avait dominé la peur.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ce qu'on connaît. Ensuite s'intéresser à quelque chose et écrire à propos de cela.

Du Groupe à l'Ami[modifier | modifier le wikicode]

Certains enfants n'hésitent pas à utiliser le mot amour dans leur esprit. Cela gêne des adultes. D'autres enfants veulent déjà faire la distinction entre amour et amitié parce que le mot amour les gêne. Pourtant amour et amitié ont la même racine et sont donc identiques. Le groupe régulera cette confrontation des pensées en fonction de la société ou en fonction de la politique de copinage puis d'amitié des enfants.

Beaucoup de parents pensent que leurs adolescents deviennent rebelles. D'une part, l'adolescent pense en 2018 qu'il va quitter ou sortir de sa famille pour chercher du travail. D'autre part, l'adolescent veut certes montrer son originalité, mais surtout être admis dans le groupe. Ainsi, il s'agit d'avoir des vêtements qui conviennent, de pouvoir se passer des parents afin d'être avec les copains.

Seulement, être dans le groupe peut nécessiter certaines fois d'aller contre soi. Tant que le groupe va dans son sens, on se sent intègre. Seulement, il arrive qu'il fasse quelque chose qui aille contre soi ou contre sa recherche de vérité. Certains voudront alors la protection du groupe et le suivront malgré tout, quitte à abandonner la recherche de vérité allant selon eux contre le groupe. Ils perdront sans doute leur liberté.

Seulement, chacun doit suivre son chemin. C'est pour cette raison que le groupe, s'il reste du même genre, de la même classe, sera non seulement piloté par la recherche de vérité du pilote du groupe, mais pourra même ne plus chercher la vérité, c'est à dire suivre des directives extérieures au groupe. Par exemple, un célibataire esseulé aura tendance à se fier aux médias qu'il lit pour discuter avec les autres, afin de se sentir social. Il est possible de trouver des médias qui apportent des réponses à ses questions. Seulement, ces médias sont difficiiles à trouver en période de crise. Aussi les trouver peut se faire en se passant du groupe.

Ainsi, lorsque vous pensez que le groupe va contre votre recherche de vérité, contre votre chemin, il est préférable de s'attacher à trouver son bonheur avec un copain que vous ferez ami voire seul pour méditer. On se crée alors un ami, pas des copains. En effet, le dialogue est ce qu'il y a de plus important pour suivre son chemin.

Alors, on dit au groupe qu'on a quelque chose à faire. On cherche alors des lectures, comme les intelligences multiples d'Howard Gardner. On médite. On discute avec des personnes pour connaître un éventuel code du groupe non compris. On cherche alors à philosopher pour définir, aller sur ses limites, tester, expérimenter. On commence alors à vouloir s'occuper d'un projet en particulier, pour l'écrire et écrire ses émotions en poésie. Ensuite, on voudra le défendre avec de la politique ou se définir encore. Si on a une vit calme, c'est à dire sans perturbation par les écrans, on peut rêver.

Un ami ne se trouve pas. Un ami se crée. Une amitié est une flamme à entretenir, une plante qui grandit. Certaines fois, certains copains ont un questionnement identique au nôtre. D'autres nous permettent d'aller vers un chemin. Certains copains nous apportent donc du bonheur. Les questionnements de l'un peuvent servir de chemin pour l'autre. Un questionnement peut donc servir de certitude à l'autre.

Quand on le veut, il s'agit alors de construire une amitié, c'est à dire un soutien mutuel. Ce soutien mutuel n'existe peut-être pas dans la conception d'un des deux. Cela peut conduire plus à une dépendance de l'un qu'une véritable amitié. Il s'agit alors de savoir ce qu'on apporte à chacun pour montrer la vérité afin d'aimer.

Deux personnes qui devinent quand les autres mentent seront très facilement amis. Le dialogue sera encore plus nécessaire dans les autres cas. Les amis se soutiennent mutuellement et pensent à l'avenir et au bonheur de l'autre. Certains copains n'ont jamais connu cela. Certains n'ont connu que la concurrence entre personnes pour se valoriser soi. Alors, lorsque l'ami dit une vérité avec son ami sur lui, on peut penser qu'il va contre soi, puisque la vérité sur soi fait peur. S'il s'agit d'un véritable ami, il veut comprendre ou avoir de meilleures perspectives pour soi ou l'autre.

Une vérité sur soi renforce alors notre psychologie, c'est à dire qu'on se comprend mieux. Une fois qu'on devient psychologue, il y a de nouvelles perspectives qui s'ouvrent permettant des projets, donc de la politique pour le groupe d'amis.

Un ami nous met en valeur par rapport aux autres, indirectement s'il est timide et ne sait donc pas quand quelqu'un ment. Cela peut n'être pour certains jamais vu nul part. Donc cela peut surprendre certains.

Un ami n'hésite pas à aller contre une mauvaise route que l'on suivrait. Quand on n'est pas habitué, on peut croire qu'il s'agit d'une bonne route, pour laquelle il est nécessaire de discuter avec d'autres afin de s'assurer de son chemin de vérité.

Il arrive à certains moments que des amis ne veulent plus se voir, parce que le chemin de vérité n'est pas le même. Il s'agit alors de définir ce que chacun veut. On sera devenu meilleur psychologue, plus l'un que l'autre, différemment sans doute.

On se retrouvera pour voir où chacun en est. Cela permettra pour l'un ou l'autre de penser à l'avenir, de construire donc des projets.

La différence entre deux amis et un couple, c'est que l'ami et le couple apportent chacun des chemins différents. L'ami nous apporte un plaisir et un bonheur différent. Respecter cela permet de garder à la fois le couple et l'ami. L'ami ne respectera le couple que s'il pense que le couple est bon pour lui. Cependant, il respectera les choix clarifiés de son ami.

Il est possible que le couple suffise à l'un des deux et qu'il y ait une lassitude de l'amitié chez l'un ou l'autre. Certains préfèrent voir du monde. D'autres préfèrent se cantonner à l'essentiel. S'apercevoir de cela avant permet d'améliorer le temps d'amitié, d'anticiper l'avenir.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Pouvez-vous créer une amitié ? Tentez.

La Créativité à Valeur Productive[modifier | modifier le wikicode]

Sans les industries une société contemporaine stagne puis régresse. En effet, les industries permettent d'améliorer la nature, si on détermine leurs objectifs pour cela, grâce au protectionnisme et à une Banque Nationale Productive. Ce protectionnisme selon Roosevelt et Hamilton est l'ouverture vers les autres. Avec les industries, nous pouvons apporter la profusion grâce à la densité d'énergie. La créativité pourra ainsi prendre plus de valeur que le matériel, grâce aux emplois qualifiés.

Selon Henry Charles Carey, notre société ne fait que lier entre nous des éléments entre eux. La science quantique française montre en 2015 que tout n'est que mouvement, ne sachant pas comment définir le vide. Il s'agit donc d'utiliser le mouvement pour se comprendre, par la sociabilité et le dialogue. C'est ce qu'a expliqué Blaise Pascal pour que Lazare Carnot sublime la future République Française. La créativité permet d'émettre des hypothèses, parce que l'univers le permet. C'est parce que nous émettons des hypothèses que nous comprenons mal notre individualité. En effet, il y eut création pour se comprendre, donc nous évoluons. Des rêves se créent alors quand nous dormons. Sachant que nous sommes des individus sociaux et créatifs, de plus en plus sensibles historiquement, il s'agit donc d'éveiller notre sensibilité, par la musique, la poésie, le dialogue, la relation.

La passion s'éveille alors avec la recherche de vérité et ce qu'on aime, pour s'épanouir. Au fur et à mesure, notre sensibilité s'éveille, par l'écriture et l'autre, notamment. Nous allons vers l'autre pour écrire, puis nous écrivons pour aller vers l'autre. Nous évoluons et enlevons nos peurs, pour repousser des limites que nous découvrons. Plus nous dialoguons, plus il s'agit d'écouter avec sa foi et sa raison, pour ne pas les dissocier, mais les renforcer. Le rêve aura alors transformé ce dialogue, si nous lions dans nos rêves, par un environnement sain, une vie équilibrée, diminuant les excès. Notre sensibilité amène alors notre tranquillité. La sérénité apporte de nouvelles transformations, à accepter. La musique prend alors de plus en plus d'importance. La chorale permet notamment l'amitié de la société, ses accords et discordances, pour se remettre en question. Nos limites et notre esprit se transforment. Nous évoluons alors avec notre propre capacité à comprendre notre société. Notre talent prend de la valeur et de la richesse. Nous nous acceptons ainsi de plus en plus, par notre créativité, pour créer notre génie et un nouveau talent, de nouveaux talents.

Éduquer un enfant sans utiliser sa créativité est une folie. On crée plus facilement des robots, des exécutants, qui vont nous conduire droit dans le mur. Max Planck dit que ce sont les esprits créatifs géniaux et rebelles qui transcendent notre science. Avec la science on peut transformer la nature et l’univers.

On peut se demander pourquoi être intelligent semble pour certains inaccessible. Les dernières recherches sur le cerveau sont très intéressantes à ce sujet : Notre cerveau peut se transformer complètement avec certaines activités créatives. Notre esprit, lorsqu'il évolue par une nouvelle activité un peu plus difficile, va en quelque sorte se densifier. On a décelé, au début du XXIe siècle, que des cellules neuronales étaient créées sur la périphérie du cerveau, et que le sang circulait mieux avec une nouvelle activité créative. Seulement trouver de nouveaux repères en forçant son esprit à évoluer peut faire peur. Si nous ne voyons pas que cela nous est utile, nous pensons que nous sommes non seulement idiots de ne pas vouloir évoluer, mais en plus notre esprit peut rester dans cette stagnation. Nous nous plongeons alors dans cette régression, tout simplement parce que notre esprit doit travailler, pour se souvenir de ce qui a été fait.

Ainsi apprendre le piano densifie la connectivité de son cerveau, de son esprit. Lorsque j’ai commencé à apprendre le piano, à 37 ans, mon esprit a dû se concentrer difficilement pour jouer deux voix à deux mains. 2 ans après, je n'arrive toujours pas à jouer plusieurs voix au piano. Seulement j’ai remarqué que je faisais plus facilement des liens lorsque je méditais. C'est en jouant mal du piano que j'améliore mes articles. Quelqu’un qui ne méditera pas ne se rendra pas forcément compte de cela. Une activité créative doit donc être en lien avec la capacité de notre esprit à apprendre. Elle doit surtout permettre de constater qu’évoluer sert à produire quelque chose pour soi et les autres.

Avant d’apprendre un instrument de musique, il est nécessaire de passer du temps à la réflexion, afin que notre esprit soit prêt à évoluer. Cela est permis par la musique classique et l'écriture de poèmes.

Qu’est ce que la valeur et à quoi sert-elle ?[modifier | modifier le wikicode]

Henry Charles Carey nous écrit que la valeur est due à la résistance à obtenir quelque chose. La valeur peut sembler matérielle, mais elle est surtout dépendante de notre volonté. Pour Robinson Crusoé un filet avait beaucoup de valeur. Tant qu’il ne pouvait manger aucun poisson ceux-ci n’avaient aucune valeur. Quand il a pu pêcher des poissons, les fruits facilement accessibles ont perdu de la valeur. La richesse, c’est surtout savoir utiliser ce que l’on a. C’est savoir dépasser la vision matérielle en s’élevant.

Un monde où il y aurait profusion se dérogerait de la notion de valeur matérielle. C’était la volonté du Conseil National de la Résistance. Selon Henry Charles Carey, moins la valeur matérielle a d’importance, plus l’esprit créatif est favorisé. Avec un monde de simples consommateurs, on nous restreint pour empêcher notre créativité, comme Zeus le voulait à l'égard de Prométhée.

Les financiers redoutent les gens créatifs, parce qu’ils sont moins frustrés qu’eux et surtout parce qu’ils sont véritablement heureux, mais aussi parce qu’ils peuvent renverser la tendance à l’abrutissement. La créativité que nous possédons fait que nous sommes capables de comprendre l’univers, notion plus primordiale que celle d’être univers.

Seulement on nous dira que la créativité est inaccessible. Avec le système éducatif actuel cela semble facile à croire. C’est pour cette raison que le projet Amadeus, proposé aux présidentielles de 1995 et 2012, aux municipales de Rennes, mis en place à Fougères ou au sein du réseau El Sistema, est important. Avec une activité musicale, les enfants apprennent non seulement à comprendre les autres, la société donc, mais en plus ils repoussent leurs limites afin de transformer leur esprit. Ils auront alors envie d’utiliser leurs nouvelles compétences. Cela donnera sans doute accès à la création dans l’école.

La résistance à obtenir quelque chose peut nous galvaniser comme nous désunir. Trop de freins à son propre développement peut être nuisible. Seulement, un enfant, s’il voit beaucoup de résistance à obtenir certaines activités, peut trouver beaucoup de valeurs à ces activités. Le respect des parents pour ce qui est important est par ailleurs primordial. On peut citer l’exemple de Bach. Il devait cacher à ses parents qu’il avait lu un livre de partitions. Avoir accès à un livre, avec beaucoup de valeur, a créé en lui la passion. Sa recherche de vérité lui a donné envie d’assimiler ce livre. Le travail fourni devenait un plaisir. Une passion se déclenche selon notre recherche de vérité. Notre esprit nous demande d’évoluer ou de fournir un travail productif. Si nous ne pouvons accéder à ce dernier, nous pouvons nous désunir. Bach aurait pu se désunir, avec trop de résistance des parents. Il a parcouru l'Europe comme un chercheur.

Inciter à évoluer[modifier | modifier le wikicode]

Les enfants ont l’esprit vif. Ils comprennent ou assimilent facilement tout comportement. Ils reconnaissent très facilement ce qui est beau autour d’eux, ce qui nous parle en somme. Il ne s’agit aucunement d’une beauté esthétique, mais bien de ce qu'apporte la civilisation, avec sa possible éternité. Les enfants assimilent très facilement une sonorité ou une musique. Un enfant va vite comprendre l’intérêt d’une belle musique. C’est ainsi que le père de Mozart a appris tôt à son fils le jeu génial des instruments. Si la musique de Bach l’a inspirée, c’est parce qu’il voyait la richesse de liens et de réflexions qu’elle procurait. Cela a permis à Mozart d’améliorer son génie en continuant et en améliorant, d’une autre manière, l’œuvre de Bach.

Lorsqu’on a goûté à cette capacité à transformer son esprit, on peut alors se passionner avec ce travail créatif. Évoluer peut devenir un plaisir, si on a du temps pour écrire ou créer. On sait qu’on aura peur d’évoluer. Seulement on sait aussi qu’on pourra repousser plus facilement ses limites.

Plus on attend, plus cela devient difficile de transformer son esprit. Nous avons plus de difficultés à évoluer lorsque nous vieillissons. On doit fournir beaucoup plus d’efforts pour changer son esprit avec le temps. Un seul conseil : Commencez dès maintenant.

Lorsque vous parlez en 2014 à un élu de la séparation bancaire et d’une banque nationale, votre moralité lui semble ingénieuse. Vous lui faites peur, car s’il ne veut pas militer pour cela, vous lui rappelez qu’il a peu de chance de servir à notre civilisation, et à sa possible éternité. Il a donc peur de lui-même.

Un élu devrait, s’il avait été correctement éduqué, chercher à ce qu’on se souvienne de lui, pour ce qu’il a apporté. Or beaucoup ne pensent pas au futur à long terme. Celui qui n'a pas la possession de son futur est très facilement manipulable, puisqu'il prend le premier futur qui convient à ce qu'il voit. Même celui qui voit le futur correctement est manipulable par l'attente, donc sa passivité à l'égard de ce futur non réalisé.

Les élus du court terme répètent les cours qu’ils ont appris. Ils sont en fait pour beaucoup partie intégrante du système. Ce sont au mieux des exécutants, pas de véritables décideurs. En ne repoussant pas les limites de l’humain comme le ferait un scientifique, ce ne sont pour beaucoup que des marionnettes. À vous de les éduquer, en faisant pression sur eux. Sinon la finance le fera !

Sources

   * http://www.solidariteetprogres.org
   * http://fr.wikibooks.org
   * http://www.techno-science.net

La Nature c'est Quoi ?[modifier | modifier le wikicode]

La nature c'est ce qui vit autour de toi. La nature est soit visible, soit invisible. Elle est tellement petite qu'on ne la voit pas. On pense qu'il y a une âme derrière chaque vie. Cette âme permet d'évoluer et de trouver de nouvelles idées, contrairement aux robots.

Tes parents peuvent savoir comment la nature fonctionne, mais ils ne savent pas pourquoi. La science permet de savoir comment la nature fonctionne, afin de trouver des idées scientifiques, pour l'améliorer. L'humain peut améliorer la nature par la science. Les scientifiques trouvent de nouvelles idées pour améliorer la nature, afin de créer de nouveaux outils. Pourquoi la nature ?

Seul Jésus a dit que les humains, au sommet de la nature, pourraient aider Dieu, s'ils cherchaient la vérité, s'ils croyaient en Dieu, ou s'ils donnaient leur argent aux pauvres. Comme les pauvres n'ont pas d'argent, Jésus a dit que c'était plus facile pour eux d'obtenir le paradis pour aider Dieu.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire pour savoir comment on évolue. Que se cache-t-il derrière ?

Je ne Connais pas la Science[modifier | modifier le wikicode]

C'est important de savoir ce que l'on ne sait pas. Cela permet de déterminer sa recherche de vérité. Seulement, savoir qu'on est un scientifique né galvanise son envie de connaître la science. La science consiste à comprendre la nature. La nature se comprend à l'infini.

Personne ne peut comprendre entièrement la nature, donc la science, excepté Dieu. L'important est de savoir ce qu'on comprend dans la nature. Si tu comprends quelque chose autour de toi, c'est un début de compréhension de la science. Il reste à savoir si ce qu'on comprend est bien écrit, si ce qu'on pense peut se répéter à tous les coups. Il faut donc créer des expériences, pour savoir si ce qu'on pense est vrai. Alors notre hypothèse peut se retrouver chez un auteur scientifique.

Si aucun auteur scientifique n'a trouvé ce qu'on a écrit, c'est que, soit ce qu'on a écrit sur la nature est faux, soit qu'il s'agit pour nous de devenir chercheur, afin de trouver un nouvel écrit scientifique, une nouvelle théorie, c'est à dire ce qui permet de comprendre la nature.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ton environnement.

Réfléchir pour Agir[modifier | modifier le wikicode]

La musique telle qu’elle est diffusée permet d’avoir des émotions, mais pas de réfléchir pour agir. Cette approche musicale, visant à se transformer, n’est non seulement pas comprise, mais a été en plus refoulée par l’oligarchie très souvent. Par exemple, il est possible depuis longtemps qu'il y ait un retour des instruments baroques, plus beaux, grâce aux micros dits high-tech. Si on écoute la musique classique de certains compositeurs, celle-ci peut nous faire réfléchir, puis nous pousser à méditer, des liens se font alors dans notre esprit. Nous gagnons alors en rationalité artistique et en éveil. Nous voulons agir selon cet éveil.

Bach a composé des musiques permettant d’apprendre à ses élèves. Ses compositions sont dans le domaine public, sur les sites www.devenircreatif.com, ou Muse Open. On peut citer par exemple la Toccata et fugue en ré mineur, ou l’Allegro moderato en sol majeur. Sa musique utilise des dissonances, autour de voix. En étant dissociées, elles ressemblent à du jazz bœuf. Le jazz bœuf est un ensemble d’envolées musicales.

Les dissonances sont des notes proches, jouées en même temps, ou l'une à côté de l'autre. Les dissonances sont proches des fausses notes. Elles ne s’oublient pas. Pour Bach et Mozart, ainsi que pour d’autres compositeurs orientés par l’amour de l’humanité, les belles dissonances ont une très grande importance_: Elles engagent la réflexion. En effet, c'est l'inhabituel qui engage notre envie d'évoluer et d'être en mouvement. Les classes mixtes, où les élèves s'apprécient, évoluent très vite.

Les fausses notes ne s’oublient pas. D’ailleurs certains professeurs de musique vous diront qu’il faut les éviter à tout pris. Les dissonances sont belles, avec une harmonie amenant l’envie de penser à quelque chose, un rythme suffisant engageant les voix, ou bien un instrument spécifique avec un chœur. Chez Bach, Beethoven, ou Mozart, les dissonances sont en grande partie un point sur une partition, engageant la réflexion. Ne cherchez pas à écouter. Cherchez à vous épanouir. Le religieux positif Vivaldi et Beethoven, le politicien de l'association artistique, ont utilisé cette démarche pour révolutionner les esprits.

Par ailleurs, quand vous entendez certaines notes, vous souhaitez une fin. C’est instinctif. Si vous arrêtez la gamme de do au si, vous attendez une fin. Avec le la, vous vous impatientez. On peut jouer ainsi pour faire tenir l’haleine de l’auditeur. On peut alors comprendre que l’Ave Verum de Mozart, réflexion sur la mort de Jésus, puisse inspirer les films d’action, où un acteur agonise longtemps. L’Ave verum de Mozart met par contre en valeur, par la musique, la notion d’éternité, donc de beauté, en nous faisant réfléchir avec des dissonances, entre les chœurs en plus.

Cette création musicale n’est possible qu’en ayant la foi en la vie, avec un esprit scientifique. Leibniz indique que la vie et l'esprit sont très dépréciés des scientifiques de son époque, ou actuels. Ce genre de création musicale sur les limites de l'humain amène la réflexion chez les autres. L’esprit scientifique en question, c’est la réflexion platonique, visant à vérifier des hypothèses par expériences, pour créer une hypothèse supérieure aux autres. C’est ce que peut créer l’Ave Verum de Mozart, si l’on souhaite réfléchir, ce que veut Mozart. Comment est-il possible d’engager une réflexion ? Les voix sont les reflets d’une situation, souvent dans la nature ou l’humain, nous faisant penser_: - À une progression, car la complexité de la partition s’intensifie ou évolue. - À un ensemble d’interactions entre les voix, portant à la réflexion. - À une plénitude en cours d’acquisition, si les voix deviennent graves ou s’allongent.

La création et l’enseignement sont sur, ou sont les limites de l’humain. Si on s’intéresse à comprendre comment les compositeurs créent une partition, le mieux pour les comprendre est de faire comme eux, en adaptant ce qu'on écoute à son esprit. On apprend d’abord à comprendre comment sont construites les partitions nous faisant évoluer, pour ensuite montrer comment on ressent les éléments, afin de faire réfléchir sur nos limites, puis celles de notre société.

L’écriture est centrale dans toute activité de création, car elle permet de comprendre où l’on veut aller. La poésie est nécessaire, avant tout début de création, car elle permet de comprendre ses sens, afin d’élever son esprit vers le beau, vers l’éternité, vers la transmission.

Quelqu’un, qui ne fait que profiter du beau d'une musique et de l’éternité d’une réflexion humaine, sans essayer de la créer, finit par s'ennuyer. En effet il ne peut que s’adapter à cette beauté, sans agir pour créer sa propre vision, d’une situation humaine. Il ne comprendra plus pourquoi il a aimé cette écoute. Il voudra alors retourner vers la société de consommation, pour profiter et donc subir, sans vouloir agir sur les autres.

Sources Exemple de perception des éléments avec les ’jeux de plage’ - Ehma - Art Libre - www.musique-libre.org Schumann et Ave Verum de Mozart

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouvez de la musique qui fait réfléchir pour agir. En se remettant en cause, avec l'écoute de musiques, distinguez une musique ne rendant qu'émotif d'une musique, amenant la réflexion constructive. Ces musiques amènent des rêves constructifs, quand on est calme.

Du Divertissement au Progrès[modifier | modifier le wikicode]

Le divertissement consiste à penser à autre chose, selon Pascal. Ainsi, on ne pensera pas à son évolution, à son développement personnel.

On a l'impression qu'on ne peut pas se passer facilement de divertissements. On se sent addicte aux jeux. En effet, il y a peu d'échappatoires aux films. Tout d'abord, il s'agit de trouver les manques des films. Ils ne parlent pas de la société, c'est à dire qu'ils nous orientent vers l'individu, pour nous empêcher d'évoluer, afin de continuer à tourner en rond avec ses divertissements. Alors nous avons un comportement animal, qui consiste à se replier sur soi, ne voyant pas comment agir dans la société.

Imaginer les liens vers la société n'est pas simple. Seulement il existe une alternative. Trouver comment le héros cherche la vérité permet de s'accaparer le potentiel du héros, et de ses suiveurs. Alors, on aime regarder les films, découvrir de nouveaux horizons. Seulement, sachant qu'on s'oriente vers l'individu, il manque quelque chose.

Une activité créative nous permet alors d'apprendre l'architecture, le sport créatif, le travail manuel, la musique. Si notre activité nous passionne, parce qu'elle utilise une, voire toutes nos intelligences, alors nous préférons notre activité créative. Grâce à l'architecture, on participe à la vie citoyenne. Grâce au sport créatif, on cherche à se sentir mieux dans son corps, en pensant à l'avenir de sa santé. Grâce au travail manuel, on apprend de nouvelles façons de créer. Grâce à la musique, on réfléchit pour agir.

Alors nous évoluons. Seulement consommer une activité ne suffit plus. Il s'agit de créer une activité, de s'épanouir grâce aux autres. Alors on crée des ateliers, sur ce qu'on aime, ou ce qui nous motive. On pense que celui qui met en place un atelier le fait pour les autres. Mais il met en place un atelier surtout pour lui. Apprendre aux autres permet d'apprendre sur soi. On devient pédagogue. Alors on peut créer des vidéos pédagogiques, des livres pédagogiques, des conférences.

Alors le divertissement ne suffit plus. Il s'agit pour nous de capter ce qui fait de nous des personnes créatives. Des documentaires nous permettent d'améliorer notre pédagogie, nos connaissances, notre histoire, notre philosophie. Alors on essaye de philosopher avec les autres. Il s'agit de lire du Platon, du Leibniz et du Papin, du Planck, du Riemann, du Jaurès, du Einstein. Alors on se trouve embarqué dans une envie d'évoluer. Au début, on a peur d'évoluer. Puis, cela devient une habitude. À chaque atelier, on évolue, donc on veut évoluer, en ayant de moins en moins peur d'évoluer.

Alors les divertissements deviennent annexes. On installe GNU Linux sur son ordinateur, un environnement entièrement modifiable, si on souhaite apprendre à modifier les logiciels libres, on si on a juste besoin d'aller sur le web et d'utiliser de la bureautique. On passe de plus en plus de temps à méditer. Le fait qu'on ne voit plus d'images rapides à la télévision, fait qu'on médite pour trouver des idées, pas que pour comprendre. Alors, on va aux ateliers philo, aux ateliers histoire, aux réunions politiques et citoyennes, pour agir dans ces ateliers. On s'intéresse au monde. Alors les divertissements sont insuffisants pour évoluer.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouver une activité qui nous parle ou participer à la citoyenneté.


Pourquoi Méditer ?[modifier | modifier le wikicode]

C’est prouvé scientifiquement. Notre inconscient nous parle et émet des idées. Notre inconscient, c’est la partie de notre esprit qui réfléchit sans nous le dire, toute seule. Réfléchir n'est pas ruminer comme on pourrait ruminer si on pense trop. Réfléchir c'est utiliser son esprit pour se rappeler des idées, les reformuler pour se les approprier afin de bien les comprendre et qu'elles reviennent en nous aux bons moments, afin de découvrir son âme avec quelque chose qui semble alors génial ou incompréhensible pour nous, car venant d'on ne sait où. Ainsi, lorsque notre esprit se repose, l’inconscient réfléchit, puis nous influence, selon et pour notre recherche de vérité.

Tout d’abord, l’esprit doit être reposé, pour pouvoir utiliser son inconscient. En effet, le monde du début du XXIe siècle est rempli de transgressions, amenant au désir à court terme. Ce désir à court terme fait tourner notre esprit en rond, au lieu qu’il soit dans une dynamique de transformation, selon la recherche de vérité. On a constaté, scientifiquement, que les troubles de l’esprit sont dus au blocage de l’esprit, bloqué à tourner en rond à un certain endroit. Un inconscient, qui ne peut réfléchir à notre place, nous empêche de lier. Ainsi une information semblant impensable finit par être acceptée, parce qu'elle est répétée, parce que nous ne réfléchissons pas. Il y a une corrélation entre les troubles psychiques et l’objectif de la télévision, en 2015.

Sachant qu’il ne s’agit pas de tourner en rond, il s’agit donc de créer des objectifs, pour évoluer vers le long terme, afin de lier de nouveau dans son esprit. Il s’agit, alors, d’aller contre ce que notre inconscient nous dit comme explicite et faux, pour le remplacer par ce qui est implicite et vrai. Les religions parlent de l’esprit malin, qui nous dicte des mensonges. C’est l’inconscient qui a accepté des choses qu’il savait édulcorées, mais qu’il a acceptées parce que répétées ou agressives.

Un esprit, bloqué à tourner autour des mêmes idées, pourrait empêcher de dormir. L'activité physique permet de mieux dormir. Le piano, pouvant être appris avec un simple manuel, permet de créer un ensemble de liens dans l’esprit, qui redirigeront ce blocage vers d’autres zones de la mémoire. Pour ceux qui ont une maladie psychique identifiée, il s'agit de dialoguer avant avec un spécialiste qui permettra de faire réfléchir pour éloigner le "tourne en rond".

Méditer, après avoir joué, permettra de jouer du piano dans son esprit, sans musique, ou plutôt avec la musique de son esprit. Cela dédouanera du "tourne en rond" de la télévision. Notre inconscient sera mieux activé, grâce au repos. On sera sociable. On voudra s'adapter aux autres. On voudra peut-être aller vers d'autres instruments à clavier.

La méditation ne consiste pas qu’à trouver une idée, pour se satisfaire de cela. Certains scientifiques ou certains religieux vous diraient : « Une idée, c’est élémentaire ! ». En effet la méditation a différents objectifs. La méditation et le dialogue permettent de lier la foi avec la raison. La foi c’est le fait de se fier moralement à quelqu’un. La raison c’est anticiper clairement une réalité. Dès que l’on pense que l’on va perdre la foi, il est possible que notre raison se perde. Tout comme celui qui a perdu la raison finit par perdre la foi. Le doute nous remplit alors. Il demande de réaliser des choix. Nous pourrons mal choisir et revenir sur notre décision. Dans ce cas il ne faut pas choisir la facilité mais utiliser sa recherche de vérité. Il est donc primordial que la foi et la raison soient unies, par le dialogue, le questionnement scientifique et la méditation.

Le premier objectif de la méditation est d’adapter notre esprit à notre environnement. C’est la vision à court terme de la méditation. En préparant notre esprit par le lien, nous pouvons attribuer une ou plusieurs solutions scientifiques et humaines à tout problème. Ainsi, nous cherchons de plus en plus à résoudre des problèmes, ce pour quoi nous sommes faits. Cela peut nous mener vers de nouvelles passions, vers de nouveaux talents.

Le deuxième objectif ne consiste pas à préparer à trouver une idée, c’est à dire scientifiquement à utiliser un neurone. Il s’agit de lier un ensemble de neurones, pour pouvoir proposer plusieurs choix ou solutions, à celui qui n’accepterait pas une solution unique. Il s’agira aussi de trouver le moyen de convaincre, grâce au dialogue et à la philosophie scientifique. Il s’agira aussi de faire face aux émotions, avec la poésie et l’écriture. Il s’agira enfin d’avoir une activité physique, pour que les neurones soient bien irrigués, unis par les flux sanguins. Beaucoup ont ce besoin de se défouler, pour que leur esprit soit au mieux et complet.

Le troisième objectif consiste, après les deux premiers, à écouter celui qui organise l’univers avec la vie et notre esprit. Pour comprendre Dieu, il s'agit de prendre des risques favorisant l'humain et la nature. Avec la méditation, il s'agit donc de prendre des risques calculés, pour acquérir des droits durables, pour soi aussi. Ceux qui demandent beaucoup obtiennent ce dont ils ont besoin.

Quand notre esprit est suffisamment adapté à l’environnement humain, il peut anticiper sur ce qui va arriver. La méditation permet, aussi, d'englober la société humaine. Ainsi, pour anticiper sur le communisme et le libéralisme, Lucie a montré les Secrets de Fatima. Ces secrets anticipent tellement sur l’humain, qu’ils ont indiqué des choix à faire par rapport aux chutes prévues du communisme et du libéralisme. D’autres vous parleront du joueur de cartes, qui gagne effectivement sans tricher, bien que tous croient le contraire.

Le quatrième objectif, selon la religion, après cette nécessité pour moi de créer le lien dans l'esprit, est surtout de retrouver le lien entre l'esprit, l'âme, et la matière. Notre recherche de vérité nous permettra effectivement de créer notre talent, ou de le perfectionner. Seulement nous sommes dépendants très fortement de notre environnement. Notre esprit relationnel a besoin des objets pour se comprendre. Nous sommes créatifs par notre raison aussi. Il s'agit d'aider cette raison avec certains objets.

Un esprit passionné peut se construire pour anticiper, ou contourner des événements, plus ou moins longs et réguliers, attendus ou redoutés. Nous évoluons alors pour adapter notre esprit à anticiper les événements, les plus redoutés. Si ces événements ne sont pas résolus, voulant alors comme chaque enfant la puissance, enfance présente en nous par notre comportement et ses intuitions qui nous font, donc le pouvoir de résoudre les problèmes cruciaux pour nous, nous nous créons des ersatz de puissance. Ces événements seront résolus par la méditation et le dialogue scientifiques, avant tout par l'humain. Nous ne pourrons méditer sur ces événements qu’avec le pardon et le calme. Si ces événements sont résolus, notre inconscient nous incitera à anticiper d’autres événements. Notre esprit se développera vite.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Méditation et dialogue
  • Radio Fidélité Mayenne
  • Solidarité et Progrès

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Quand votre esprit est calme, après un exercice physique ou après avoir discuté, avant de dormir, méditez en vous reposant. Des liens ou des idées viennent...

Lier dans le Gris[modifier | modifier le wikicode]

Tout n'est pas blanc ou noir. Il existe beaucoup de nuances dans le gris. Lorsqu'à l'école on sépare, on dissocie, il s'agit à ce moment là de lier dans son esprit. Toute séparation nécessite lien.

Des images peuvent aider à lier. Il s'agit des symboles. Ce sont des images représentatives. Un mot peut être un symbole. Après avoir séparé les différentes représentations, on va associer avec des images qui symbolisent des idées et des mots. Après avoir défini cette dissociation, on va lier en rêvant sur l'association.

Ainsi, lorsque la maîtresse sépare des éléments, on associe dans son esprit ensuite, en s'aidant, plus tard, de dessins symboles.

Par exemple, on peut dessiner en symboles des architectures. Il s'agit, alors, de visiter l'ouvrage, pour en comprendre l'essentiel, afin de le dessiner. Comprendre un mot permet de transformer le mot en symbole. Les langues grecque et latine permettent de mieux comprendre nos mots.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Chercher à comprendre la construction de grands mots. Ceci est un parcours de recherche de vérité.

Les Industries et les Écoles[modifier | modifier le wikicode]

Les écoles ont besoin des industries pour exister. Une industrie permet de produire des jouets ou outils en série, c'est à dire de façon identique. Les industries utilisent de grosses machines qui servent d'outils pour réaliser ces séries rapidement. Une série ce sont des objets identiques. Ce sont les industries qui nécessitent des chercheurs et des ingénieurs, pour concevoir de nouveaux produits. Ces travaux qualifiés, où l'on cherche à créer de nouveaux outils pour l'humanité, sont très enrichissants.

Comme l'agriculture, l'industrie fait vivre beaucoup de personnes. L'agriculture, dans la campagne, a d'ailleurs besoin des industries pour automatiser des tâches difficiles. Ainsi on passera, plus tard, notre temps à automatiser les tâches difficiles, pour s'épanouir à chercher de nouveaux robots.

On aura juste à éveiller notre passion vers ce qui sera génial, en cherchant à améliorer les limites de l'humain. Ça n'est que ça être un génie. On méditera pour dialoguer afin d'améliorer la société. On jouera de la musique pour être aussi manuel qu'un robot.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Visiter une industrie avec son quartier ou avec l'école.

Devenir Riche[modifier | modifier le wikicode]

Selon Henry Charles Carey, la richesse c'est savoir utiliser ce qu'on a. En effet, à quoi cela sert-il de posséder quelque chose que l'on n'utilise pas ? Pour devenir riche, il faut savoir utiliser des instruments ou des outils. Le travail manuel permet de diversifier son esprit tout en le liant.

Les entrepreneurs associent facilement les humains entre eux. Ils associent constamment dans leur esprit. Les chercheurs sont de véritables enfants trouve-tout, capables d'enseigner tout en créant des outils complexes. Les instituteurs peuvent éveiller les enfants, s'ils adorent leur passion. Un bon professeur veut que l'enfant devienne meilleur que lui. Il se passionne pour élever constamment les enfants. L'agriculteur sait gérer son entreprise agricole, tout en créant beaucoup d'activité autour de lui. L'ingénieur est celui qui prépare le travail, ou qui sait tout faire dans l'entreprise. Il prépare le travail de l'agriculteur, lui aussi ingénieur. Il se passionne à améliorer son travail et celui de la société.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ce que l'on connaît ou ce que l'on souhaiterait connaître.

Pédagogies Créatives[modifier | modifier le wikicode]

À quoi sert une pédagogie créative ?[modifier | modifier le wikicode]

Une pédagogie créative sert à devenir rationnel, ingénieux et psychologue. Les métiers freudiens, tels la psychologie ou la publicité et ses sondages, ne sont pas utiles pour une population rationnelle et créative. En effet, Freud a décrit l'humain comme un animal. Il a même créé la notion d'adolescence.

Johann Friedrich Herbart a révolutionné l'école allemande. Il n'était aucunement autoritaire. Seulement il disait que le tact c'est faire avancer l'élève à la mesure de sa passion, vite ou lentement. Humaniste, il indique que le professeur doit être passionné, par ses expériences, pour galvaniser l'élève. Si le professeur n'est pas pas passionné, il peut lire et écrire pour comprendre Herbart.

Ensuite l'enfant aime les jouets qui favorisent la créativité. C'est ce qu'a compris la première femme médecin d'Italie, Maria Montessori. Maria Montessori a réussi à résoudre de grandes difficultés d'apprentissage, en favorisant l'autonomie pédagogique par la créativité de ses patients grâce à des règles.

Un jouet Montessori a une utilité artistique, scientifique ou industrielle. Autrement dit, il existe des jouets créatifs que l'on trouve en cherchant sur Internet "Jouets Montessori". Les méthodes Montessori permettent d'apprendre et de construire la science, les sens, l'écriture, la botanique, la géométrie, la géographie, etc, aux enfants. Il suffit d'expliquer à un enfant comment utiliser le jouet, pour qu'il apprenne avec sa créativité. L'enfant s'approprie alors un génie, par de simples explications des parents, sur l'utilisation de ces jouets créatifs.

L'enfant n'a alors aucune envie d'aller vers les jeux de divertissement, car il sait qu'il galvanise son imagination avec des jeux inventifs. Ces jeux semblent être faits pour une élite, parce que les écoles Montessori sont privées. Ces écoles privées ont créé des scientifiques ou acteurs qui défendent maintenant la créativité, dans l'école publique et laïque.

Les mamans et les brocantes, ou les vides greniers, vous permettent de vous approprier aisément ces jouets. Des mamans revendent des jouets, qu'elles voient comme créatifs, en nommant leur site web, ou une partie : "Jouets Montessori". Vous pouvez aussi trouver, dans des brocantes et vides greniers, des machines à écrire, des bouliers, des balances, des manuels, des livres de la résistance.

La balance manuelle galvanise la créativité scientifique d'un enfant. La machine à écrire, réutilisée en 2015, par les services secrets européens, peut se restaurer ou s'acheter facilement, si vous arrivez à la recharger en encre. La machine à écrire permet le respect des mots, afin d'anticiper.

Les meilleurs pianos électroniques sont les Yamaha 61 touches, pour le début, Roland pour le rendu et le toucher, Korg pour l'ordinateur. Ils peuvent être utilisés très tôt, pour improviser, avec un simple manuel, selon la musique qui fait réfléchir pour agir. Improviser consiste à créer un dialogue pour éventuellement créer une nouvelle musique ensuite, grâce à un ordinateur. Si un des parents connaît l'utilité des notes, pas besoin de cours. Créer transforme l'esprit. Avec la musique, il suffit d'apprendre une partition, ou d'improviser pour créer, avec un musicien qui nous écoute.

La pédagogie Steiner, un croate favorisant l’esprit, s’attache à développer entièrement la personnalité de l’élève. Elle permet indéniablement que l'enfant comprenne l'intérêt des industries et de la vie. Ainsi on lui apprend à écrire tard. Il apprendra par ailleurs très vite à écrire ensuite, car on aura développé chez lui les métiers artistiques et manuels. La pédagogie Steiner est très intéressante, pour que l’enfant comprenne bien ce qu’est la magie de la vie. D’ailleurs les religions y sont décrites méthodiquement.

La pédagogie Freinet a été un très bon exemple de pédagogie créative, à la fin des années 1950. Elle a été créée par un enseignant français de la première guerre, voulant devenir simple relais, en favorisant l'apprentissage de l'élève. Les autres instituteurs l'ont alors loué, car ils avaient vu que l'école selon Jules Ferry avait créé des fanatiques.

La pédagogie Freinet consistait, dans des classes de 15 élèves maximum, à comprendre l’élève, pour qu’il évolue par sa créativité, sans forcément avoir besoin des notes. On demande à l'enfant "Quoi de neuf ?", pour créer avec lui selon sa recherche de vérité. Il existe en 2014 une école publique Freinet par grande ville. Seulement les classes y sont de 30 élèves, en moyenne. Cela nécessite des lois, incluses dans l'apprentissage créatif de l'enfant. On autorise l'enfant à aller pour les autres, contre les lois trop communes. Aller contre certaines lois, pour faire respecter une morale supérieure, peut permettre d'améliorer par jugement la collectivité. Un enfant créatif et épanoui, par ailleurs respecté, doit pouvoir communiquer avec les autres, pour sa confiance et les autres, pour être génial avec ses camarades.

On demande "Quoi de neuf ?" à l'élève, pour que l'instituteur élabore des cours pratiques, en répondant simplement aux interrogations de l'enfant. Il y a des travaux en groupes. Cependant certains sont individuels, car ils nécessitent pour l'élève qu'il évolue, selon son intérêt et sa volonté de comprendre, demandant, certaines fois, beaucoup de temps pour bien les comprendre. Toutes ces classes utilisent la créativité pour apprendre, parce que apprendre c'est créer dans son esprit. Une pédagogie consistait à apprendre à apprendre en utilisant des classes de 2000 élèves. Créer c'est adapter son environnement à soi. Celui qui construit comprend alors la notion de progrès. Son ego se renforce plus facilement. Il est prêt à comprendre le co-développement, car il sait que développer l’autre le développe. Il devient moral et engagé.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouver une, ou plusieurs activités, permettant de favoriser sa raison créative et son bien-être.

Cours Favorisant la Créativité[modifier | modifier le wikicode]

Un cours bien conçu a été demandé par les élèves. En effet, Homo Sapiens ne se comprend que par sa capacité à organiser la société. Le professeur doit alors transmettre les demandes de ses élèves, avec un véritable manuel du citoyen, permettant à lui et ses élèves de renforcer leur ego et les savoirs.

La poésie[modifier | modifier le wikicode]

La poésie permet de comprendre ses sens. Si on écrit soi-même une poésie, dans un atelier d’écriture, on aboutit directement à une vision de ses sens, que l’on trouve souvent édulcorée au début. S’attacher à ce qui permet d’évoluer donne envie de se comprendre, pour casser les barrières de l’émotivité rendant peureux. À la fin évoluer sera un leitmotiv.

Si vous écrivez une poésie et que vous êtes incertains, vous risquez de trouver plus d'assurance, parce qu'en se relisant on s'aperçoit qu'une vérité qui est venue discrètement se révèle à soi. Soit il s'agit de réécrire pour trouver mieux sur cette vérité, soit notre incertitude devient assurance. Si vous écrivez une poésie alors que vous êtes sûr de vous, vous risquez de douter sur votre certitude. La poésie permet donc de trouver l'harmonie, d'accorder ses sens avec ses pensées. On ira alors vers la compréhension de son esprit, par l'écriture, l'architecture et les chansons.

Si on cherche la vérité, en imaginant puis écrivant une poésie, permettant de se comprendre soi, on peut trouver mieux qu’une compréhension de soi, c’est-à-dire une réflexion aboutie et optimiste sur soi. On se relit plus tard pour se voir comme un autre. En effet, on aura oublié ce qu'on avait écrit. Puis, on fait lire des écrits choisis. Cela permet d'évoluer.

L’écriture et la réflexion platonique[modifier | modifier le wikicode]

Associée à une pédagogie Freinet, mais aussi Steiner, l’écriture, avec une réflexion platonique, permettent de s'épanouir. En cherchant d'abord une vérité, puis sa vérité, puis la vérité, on se comprend soi pour comprendre les autres, afin d’évoluer, pour devenir rationnel. Alors on apprend à apprendre, en apprenant sur soi et sur les autres, et vice versa.

Au départ on cherche une vérité, parce que notre esprit ne se sent pas suffisamment impliqué, pour nous aider. Le risque est que l'on veuille avaler toute vérité transgressive, pour finir par renier ce qui est certain et ce qui est scientifique dans notre monde. Les théologiens nous parlent alors du paradis du juste, de la créativité du technicien.

Lorsque notre esprit recherche sa vérité, il nous appelle à trouver des réponses à des questionnements que l'on s'est posés, qui sont primordiaux pour notre bonheur et celui des autres. Lorsqu'on trouve un début de réponse, on peut alors ouvrir son esprit, découvrir ce qui est caché derrière, ce que notre esprit veut alors nous révéler, car il crée alors des liens entre les différentes idées sans réponse. Nous avons donc trouvé une idée supérieure, pour notre esprit, qu'il s'agit alors de discuter, avec notre entourage et les autres, pour s'améliorer.

Les autres seront attachées à une autre idée de notre esprit, plus primordiale pour eux. On pourra alors élaborer une hypothèse scientifique supérieure, permettant de résoudre des problèmes scientifiquement. La recherche de sa vérité devient alors la recherche de la vérité. Il aura fallu croire en la vie, pour arriver à ce résultat. La sérénité de la religion peut permettre de croire en la vie, pour pouvoir créer cette dynamique de recherche devenant la vérité. La foi et la raison s'unissent alors. Le bienheureux, lui, trouve la vérité avec les autres.

Nous devrions tous réfléchir comme des scientifiques platoniciens, pour agir politiquement. Les plus grands découvreurs étaient engagés politiquement. Ils savaient que la politique les influençait. Toute personne civilisée agit en vérifiant des hypothèses, en sachant qui les a influencés. On finit par remettre en cause, en discutant, avec les enfants, une partie de son apprentissage.

L’histoire de la créativité humaine[modifier | modifier le wikicode]

L’histoire des nations, de la raison créative, du développement et de la paix permet de mieux comprendre le co-développement et les États-Nations. Cette histoire a été éludée pour une grande partie des cours éducatifs. Les français doivent chercher les bases de la France et de la Res Publica, la chose publique, incluant le domaine public, les licences libres maintenant.

En effet Mazarin, Colbert, mais aussi Turgot le financier colbertiste, ont été pratiquement effacés de nos livres d’histoire depuis 1791. Pourtant Mazarin a créé la paix sous Louis XIV, en reconnaissant les États-Nations et le co-développement. Cela a nécessité la liberté de commerce, par la suppression des ponctions des seigneurs. La paix de Westphalie par Mazarin a créé une paix durable. Colbert puis Vauban ont été promus ensuite. L’oligarchie a voulu effacer cette mémoire ensuite, en promouvant le libéralisme détruisant les États-Nations. Au XIXe, la France est alors redevenue impérialiste, à cause de Napoléon et de son libéralisme. L’impérialisme ne bénéficie qu’à une partie de plus en plus petite de la population. Le droit à la raison créative a été reconnu en 1848 officiellement en France. Haïti intervient pour la raison créative. Il y a une Révolution d'indépendance en Haïti en 1804.

En 2013, Le XIXe est flou, à la fois pour les américains et les français. De la même manière, même les élèves des écoles Jean Jaurès ou Mendès France, ne savent pas suffisamment quelles ont été les démarches de ces politiciens. En Avril 2015, on érige l'algèbre comme une science à polytechnique. Pire, les questionnements sur les 30 glorieuses restent sans réponse, pour beaucoup d'actifs. Les actifs pensent alors que les 30 glorieuses sont dues à la guerre. Par ailleurs beaucoup de politiciens des écoles politisées ne connaissent pas le capitalisme d'état. Ils se réfèrent alors au communisme productif, comme aux États-Unis.

Des rois français de républiques monarchiques ont créé le Profit Public, puis le Domaine Public, puis la Res Publica. Ce Profit Public a créé le familistère de Guise, première usine à assurance sociale complète. Les résistants ont alors créé la sécurité sociale, grâce aux industries et à la densité de flux d'énergie prévue du nucléaire. Les handicapés ont alors poussé les français à redevenir citoyens, selon le déterminisme du Conseil National de la Résistance, mené par De Gaulle, reprenant Jean Jaurès. La culture grecque de la beauté, issue de la philosophie religieuse asiatique, permet de comprendre la beauté comme un meilleur avenir. Cet avenir permet l’épanouissement de l’être humain. Sans séparer la beauté de nos sens, nous nous faisons avoir par la culture du court terme. La beauté c’est la beauté de l’esprit et de son mouvement, cette capacité à s'élever, avec des découvertes que l'esprit procure sur nous-mêmes, afin de devenir meilleur grâce à notre recherche de vérité et l'artistique, par l'écriture de poésies et la musique, par la philosophie scientifique.

Une telle culture permet d’anticiper l’avenir, de connaître ses droits, comment des acquis ont pu être acceptés par des dirigeants. Aussi, cela permet de connaître ses devoirs primordiaux envers notre civilisation, car le développement c’est l’économie de travail, qui crée une industrie protégée n’ayant pas besoin d’esclaves. Avec l’histoire de la paix et des nations, on devient responsable, humble, militant, humaniste. On s’intéresse à l’économie réelle, l’économie physique, l'économie productive. C'est l'économie physique qui permet les grands travaux, afin d’augmenter le niveau de vie, pour augmenter la population.

Par contre, une oligarchie impérialiste n’accepte pas les dirigeants créatifs de l’histoire, ou bien ceux qui pourraient le devenir. Ce genre de société, organisée par le trafic, consistant à acheter pas cher pour vendre cher, selon le rapport qualité/prix, s'autodétruit en faisant pression sur la production. Ces notions permettent encore de favoriser le commerce en 2015, pour acheter les bons produits aux bons endroits.

L’architecture[modifier | modifier le wikicode]

L’architecture associée à la géométrie permettent de savoir comment créer une société ou un système. Avec on comprend comment transformer son environnement. On gagne en ingéniosité, en curiosité. L’architecture demande à être un artiste social, malin et créatif. Elle permet de rester créatif, grâce à ses yeux ou à ses mains.

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

La suite du livre et l'économie physique vont détailler ces approches de façon humaine, afin de favoriser votre créativité. N'hésitez pas à créer, pendant, puis après avoir lu, ou relu, ce livre.

Prenons l'exemple d'un enfant gâté. En général il a envie de détruire, puis de s’accaparer d’autres cadeaux. S’il ne cherche pas la vérité pour évoluer, il détruit son entourage. En 2014, nous sommes dirigés par de grands enfants, qui jalousent ceux qui les dépassent intellectuellement. Ces dirigeants ont décidé de créer une civilisation de l’émotion par le divertissement, à partir des années 1960, dans les pays riches. Cela leur permettait de s’accaparer les ressources pour eux-mêmes, afin de posséder.

Quelqu’un qui a une bonne situation n’a pas la nécessité de faire fonctionner sa créativité. Pourtant il y gagnerait. Nous avons été piégés par ce défaut humain.

L'Église parle souvent des bienheureux. Quiconque peut être bien heureux, en se satisfaisant des richesses liées à sa recherche de vérité, richesses qui permettent le commerce, pas le trafic. Le bienheureux favorise la créativité des autres, éveille leur optimisme, associe les êtres de la société. C'est le bienheureux qui construit le mieux la société. C'est le juste qui crée le paradis. Le juste veut respecter les principes de notre société, afin d'évoluer, par la bonté, remettant en cause l'égoïsme.

La culture du progrès permet la recherche de la vérité, pour évoluer. La solidarité et la communication se développent plus facilement chez nous, si nous avons à construire. Nous nous sommes développés, parce que nous savons nous remettre en cause en temps de crise.

Tout savoir, qui permet d’évoluer, permet à la population de devenir artistiquement rationnelle, afin de devenir responsable, pour faire mieux que l’impérialisme, c’est-à-dire développer l’autre pour se développer soi, mais surtout renforcer son ego, par la raison créative. Grâce à la foi et la raison, la sociabilité peut faire de nous des génies.

Il est important d’informer sur la notion d'éternité de notre civilisation, que nous comprenons par cette beauté de l'éternité. Aussi nous préférons nous souvenir des bons exemples, plutôt que des mauvais. L’oligarchie veut nous faire croire que leurs mauvais exemples sont les bons. La finance a transformé la beauté en une simple notion esthétique.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Choisir une activité liée à la musique, une activité d'écriture, une activité de construction.

La Créativité, notre Bataille[modifier | modifier le wikicode]

Connaître la cause première de sa vérité permet de changer sa famille par la vérité que nous commençons alors à distinguer. Cette vérité fait encore plus peur à celui qui la distingue en vous, puisque vous ne connaissez certes pas encore cette vérité découverte, mais celui qui la perçoit se dit soit qu'il ne pourra la trouver que par vous, soit est habitué à avoir peur et voudra vous détruire, parce qu'être habitué à avoir peur, nous on aime ça. On aime avoir l'impression de voir ce qu'on ne comprend pas, puisque cela nous fait croire qu'on comprend ce que l'on domine, pour mieux le dominer. Seulement, avoir peur sans aucune raison particulière fait encore plus peur, donc autant ne pas trouver de raison particulière. Comme cela on aura toujours l'impression de dominer. Donc autant détruire celui qui peut amener à les comprendre. Ainsi il était autorisé par cette logique à aller contre un individu qui amenait la vérité. Il n'y a là rien de nouveau. Certains disaient alors qu'on avait dominé la peur.

Beaucoup de français ont un gros remord sur leur propre éducation. Beaucoup reprochent à l'éducation son manque de créativité, qui leur aurait permis une meilleure place. Ils sont ainsi devenus égoïstes, donc libéraux. Par contre ils ont pour beaucoup un ego sous-dimensionné, n'étant pas suffisamment créatifs eux-mêmes. Beaucoup de salariés ne savent pas pourquoi évoluer. Ils reprochent cela au système éducatif.

Cependant une bonne partie de la population est créative. On y trouve des enseignants. Il y a aussi des salariés créant de nouveaux produits, ceci en méconnaissant totalement comment ils pourront vendre ce qu'ils auront créés. Ces personnes ont été suffisamment malines pour comprendre le fonctionnement du système éducatif. Elles veulent l'améliorer, ou améliorer la société. Elles savent qu'il est plus important de créer des richesses, que d'avoir une carrière salariale.

Mais il y a surtout la créativité du technicien voulant diriger, sans être chef. Beaucoup de techniciens français espèrent diriger sans être des chefs. La France récente a été initiée par la renaissance de De Vinci, l'artiste technicien. Il y eut alors une volonté des rois français de promouvoir le génie de la base, pour promouvoir les techniciens géniaux, Colbert, puis la famille Carnot, afin que De Gaulle le technicien nous permette de retrouver cette noblesse. Vous trouverez beaucoup de techniciens, qui ont perçu le mystère de la société française, par la perception de l'association colbertiste, qui peut très facilement révolter les militants français, si elle est attaquée.

Les professeurs de français font souvent appel à la créativité de leurs élèves, sans cependant la favoriser. En effet, il faudrait des classes de 15 élèves, 25 si le professeur est passionné, voire 2000 élèves si on apprend à apprendre, pour pouvoir faire cela. Ainsi, il existe des professeurs, ou instituteurs, qui appliquent leur propre méthode, favorisant la créativité. Ces professeurs n'ont pas accès à une carrière, car ils n'appliquent pas un programme décourageant. En plus ils travaillent beaucoup chez eux pour orienter leurs élèves.

Beaucoup de salariés souhaitent améliorer leur entreprise. L'aménagement du bien commun est une intuition chez les français. Les discussions portent souvent sur l'amélioration de l'entreprise. Les salariés utilisent pour cela leur créativité. Certains salariés veulent alors créer un produit ou un brevet. En 2014, la France est au troisième rang mondial du dépôt de brevets. Pour un petit pays c'est étonnant.

Ces personnes sont créatives. Elles cherchent à avoir une place dans la société. Elles affrontent un système monétaire basé sur la rente, refoulant le progrès. Ainsi les enseignants allant contre le programme scolaire libéral vont être mis à l'écart. Ces créatifs cherchent, en fait, à faire avancer la société, car ils savent que développer l'autre permet de se développer soi. Ils trouvent leur bonheur en travaillant pour les autres.

Beaucoup de dirigeants redoutent ainsi leurs salariés. Eux n'ont fait que copier ce que proposait le programme éducatif. En effet il suffit de répondre correctement aux questions pour avoir son diplôme, permettant de posséder une maison avec voiture. Ce sont les élèves malins et dociles qui réussissent le mieux les études scolaires. Ainsi les dirigeants seront en fait des exécutants et ne connaîtront pas ce qui se fait de mieux en politique, car le système éducatif n'en parle pas. On n'étudie pas l'histoire économique des démocraties et du développement à l'école.

Il est effectivement difficile à un pays d'empire de se développer, car un empire fonctionne sur la rente. L'objectif d'un empire est de prendre aux autres, sans créer de nouvelles richesses. Le génie n'est pas reconnu dans les empires.

Les créatifs viennent, très souvent, de ceux qui ont eu un problème difficile à résoudre. Cela leur a ouvert l'esprit, par un éveil de sensibilité. Ainsi ce sont souvent les minorités, ou ceux qui ont réussi à résoudre de gros problèmes, que l'empire jalousera. Cette population comprendra mieux les limites de la société. Les faibles peuvent pour beaucoup se penser dans cette population géniale en 2015.

Les dirigeants d'un empire auront donc envie de détruire cette créativité, les mettant en concurrence avec leur rente. Ils expliqueront à des personnes, trop créatives, que la créativité n'est pas utile, car le système économique monétaire ne favorise pas le développement. Un créatif est effectivement pour le développement de l'autre ou de son pays, car il pense à son bonheur et à celui des autres. Il sait que le bonheur des autres le lui permettra.

Ainsi, depuis les années 1970, sont engagés en France et aux États-Unis une psychiatrisation de la société, une infantilisation de la population avec l'éducation cartésienne, puis la surveillance généralisée. Un français sur trois a ainsi pris un anti-dépresseur, médicament pouvant lui-même rendre dépressif, car adapté aux dépressifs. Les anti-dépresseurs donnent envie de détruire l’autre ou soi, tout en permettant d’enlever des émotions malgré tout. Ils rendent celui qui l’utilise addicte au bout de trois mois. Il s’agit ensuite de jouer de la musique et d’écrire, pour pouvoir s’en passer le plus possible.

Ainsi la rente va favoriser l'égoïsme et la destruction. Seulement, il se peut que la majorité de la population demande à avoir accès au développement, proposé par une petite partie de la population. Les créatifs ne demandent qu'à développer l'autre. Si la population demande son développement et le progrès, permis par l'économie de travail, elle peut renverser la tendance. Elle pourrait devenir elle-même plus créative, pour son propre bonheur. La recherche de sa vérité, puis de la vérité des autres, rend heureux. C'est la notion de mission que comprennent de nouveau beaucoup de chrétiens en 2015. Pour devenir créatif il faut utiliser sa recherche de vérité. Si on se révolte sans vouloir se développer soi avec les autres, il sera inutile de remplacer des dirigeants, pour finalement les remplacer par d'autres rentiers.

Mes notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur votre part de créativité.

Joie et Bonheur[modifier | modifier le wikicode]

Il est facile pour un enfant d'être joyeux, en scrutant son bonheur. C'est, pour beaucoup, un réflexe. Être heureux, c'est se sentir utile, pour réaliser un objectif humain. C'est être récompensé après un effort, notamment en s'épanouissant. Être joyeux, c'est profiter du bonheur. Chez les enfants, la joie est finie donc heureuse, contrairement à l'adulte. En effet, le bonheur dure le temps nécessaire à sa durée. La flamme d'une joie d'enfant se retrouvera à l'âge adulte. C'est ainsi que le bonheur d'un enfant se retrouvera chez l'adulte. La joie de l'enfant fusionne avec le bonheur, parce qu'il ne distingue pas la différence entre joie et bonheur.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Après une joie, tenter d'écrire un sketch ou une histoire drôle.

L'Émotion et son Épanouissement[modifier | modifier le wikicode]

L'envie de résoudre des problèmes est en chacun de nous. Cependant, nous ne pouvons qu'évoluer ou régresser. Le conservatisme n'existe pas dans le vivant, parce que si nous ne faisons rien, nous perdons la mémoire. Ainsi quelqu'un qui ne veut plus évoluer voudra détruire, pour que son entourage devienne comme lui, par mimétisme.

Il est possible de devenir rationnel et heureux, en favorisant le développement personnel, grâce à ce qui nous sépare de l’animal, la raison créative. Le droit à la raison créative pourrait servir de base pour une nouvelle et simple constitution. Un manquement à ce droit serait un manque à l'éducation ou à la production.

La culture de la stagnation[modifier | modifier le wikicode]

Dans les années 1970 a été mise en place la culture du divertissement. Cette culture consiste à penser à autre chose, selon sa définition pascalienne. Cette culture a permis de privatiser la création de la monnaie en nous infantilisant, en nous rendant émotif, par un appauvrissement intellectuel et par la drogue. Pour nous diriger vers l'émotivité, l'éducation a été complexifiée bien avant. En nous faisant croire qu'apprendre ne servait qu'à trouver un travail, nous ne pensions pas qu'apprendre de façon créative permettrait de nous épanouir.

Quiconque n'applique pas un cours dans son quotidien n'évolue pas grâce à ce cours. Alors l'école n'a plus son rôle moteur d'ascension morale, valorisant notre envie de construire, pour nous permettre d'évoluer, afin de mieux comprendre les autres, en se comprenant soi. Quiconque a cette envie de construire en lui, parce que nous sommes mus par l'envie de résoudre quoi que ce soit. Homo sapiens s'est développé parce qu'il a su résoudre des problèmes lourds, notamment la sécheresse.

Cette envie de construire est par ailleurs engagée par la beauté de notre civilisation. Il s'agit d'une appréhension de l'éternité, que permet notre société. Ce sont des représentations, de ce qui nous meut comme des individus sociaux, nous élevant alors au-dessus de l'animal, avec notre créativité. Non seulement nous préférons nous souvenir des bons exemples, mais en plus nous recherchons à comprendre ce qui permet la passion, afin que les autres se souviennent de nous.

Quiconque peut devenir passionné, pour comprendre comment fonctionne notre société, afin de l'améliorer. La passion consiste à canaliser une envie forte, pour réaliser quelque chose. La réalisation devient alors un jeu.

La société du divertissement nous rend prisonniers de nos sens. Elle nous enlève cette vision du futur, permettant d’anticiper afin d’évoluer, pour notre bonheur et celui des autres. Beaucoup agissent en fonction de pulsions. Ils sont alors poussés vers l’agressivité et la violence, promue par le jeu et la faim, comme sous l’empire romain. Nous méritons mieux que notre destruction. Nous méritons notre propre épanouissement.

Les recherches actuelles pour se comprendre n’ont pourtant jamais été aussi conséquentes. Pourtant peu de gens ont un discours rationnel, basé sur une réflexion platonique, qui consiste à évaluer des hypothèses par ses expériences. Une réflexion platonique permet d'émettre plusieurs hypothèses, avec un problème. Ensuite les expériences, vérifiées par notre science, c'est à dire par la capacité à reproduire un événement, nous fournissent une solution.

Cette réflexion platonique devrait être utilisée dès l’école maternelle. En effet, l’ensemble des chercheurs n’ont pu trouver dans le passé que grâce à cette réflexion scientifique et civilisée. En effet la réflexion platonique permet de résoudre les problèmes avant qu'ils n'arrivent, en émettant des hypothèses, pour aller au devant des problématiques proposées en 2014. Chacun peut être pris par l'émotivité, pouvant elle-même mener à la confrontation. C'est pourquoi il est important de comprendre ses sens grâce à l'art, la musique et la poésie. Cela nous élève. En comprenant ses sens par une activité créative, on anticipe l'avenir, en devenant un esprit ingénieux et créatif.

Beethoven a écrit ses meilleures partitions, celles qui engagent, bien qu'il eût été sourd. Nous pouvons, comme lui, sublimer nos sens et nos liens, pour exprimer la beauté permettant notre éveil. Alors nous pourrons être fier de notre esprit. Aussi nous pouvons devenir responsables de l'amélioration de notre civilisation. Cela fait évoluer. Cela permet notre éternité.

L’art[modifier | modifier le wikicode]

L’art dit "abstrait" est destructeur. Il ne permet pas de comprendre un tableau facilement. Celui qui regarde un tableau abstrait doit être guidé. C'est inaccessible et imparfait. De plus cet art fait appel aux émotions, car il ne permet pas de réfléchir par soi-même afin d’évoluer. En effet, la réflexion est plus facilement engagée quand on comprend quelque chose, pas quand on passe son temps à deviner.

La chute d’Icare de Matisse a été représentée de façon abstraite. On y voit quelqu’un qui tombe. Mais on se demande pourquoi il tombe. Dans le tableau de Bruegel, ci-avant, vous ne voyez pas Icare, seulement sa jambe. Par contre vous voyez la notion de progrès scientifique, qu'Icare n’a pas su maîtriser. Icare a voulu voler plus haut que ce que son avion ne pouvait. Le progrès permet, si on est dans le périmètre de la science, de créer des villes, par exemple. On devrait donc transmettre l’art aux élèves, en leur expliquant que quiconque devrait comprendre un tableau sans guide.

Liens[modifier | modifier le wikicode]

  • Radio Fidélité

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire une poésie, pour comprendre ses émotions.


Vérité et Société[modifier | modifier le wikicode]

L'intérêt collectif est un ensemble conséquent d’intérêts individuels à long terme, où l’on peut même créer de nouveaux droits. Pour que l’intérêt collectif règne il faut que chacun croit en un avenir sain, ce que ne fait aucun média appartenant à la finance en 2014. C’est en pensant à cet avenir, à cette utopie, que l’on cherche la vérité et que l’on critique le système afin de l’améliorer. Or, en début d'année 2015, il y avait un nombre insuffisant de personnes qui s’engageaient vers ce chemin, cette mission.

La recherche de la vérité permet de satisfaire son inconscient pour trouver intelligemment le bonheur. En effet c’est avant tout sa vérité que notre esprit cherche inconsciemment. En 2015, ce sont les minorités, les incompris et les faibles qui ont permis de trouver le bonheur par la recherche de la vérité.

Dans un monde où l'on ne peut plus se fier à quoi que ce soit, il est important de choisir ses informations. Toute information inutile est à proscrire. La signification du mot crise nous indique qu'il est nécessaire de se remettre en cause soi. La notion d'agrandissement du réseau de connaissances, quelles qu'elles soient, est à comprendre quotidiennement.

Quand une société est soudée et qu’elle recherche la vérité il peut se passer de grands événements. C’est au moment où il y a eu le plus de prospérité que nous allions sur la lune. Nous pourrions être dans la même situation aujourd’hui, si tout le monde était suffisamment renseigné sur la vie productive en société, sur l'économie physique et sur la finance.

La recherche de la vérité est bien plus forte quand la société a des perspectives d'avenir. Ces perspectives permettent à chaque individu de trouver son bonheur. L’individualisme sert à profiter de la vie en société. Notre comportement a été créé par ceux qui nous ont éduqués. Or chaque nouveau film que l’on regarde va montrer que c’est l’individualisme qui fait la société. Beaucoup sont convaincus par cela et se passent de regarder plus loin. Chacun aura sa propre vision du monde alors que la recherche de la vérité, après avoir critiqué artistiquement la société et son architecture, devrait permettre de converger vers un idéal commun.

Les solutions sont dans l'univers. En 2014, les chinois et les russes souhaitent mettre en place la fusion sous moins de trente ans, grâce à l’hélium 3 de la lune, ou bien sur terre avec la fusion entre le deutérium et le tritium. Le Japon s'intéresse à la fusion du deutérium, dans la mer, et du tritium, proche du lithium. La France héberge Iter et le laser mégajoules permettant de mettre en place deux procédés de fusion sur les quatre connus en 2014. Curiosity, un robot plus haut que l’être humain, disposant d’une pile atomique, a été créé grâce à des chercheurs du monde entier, y compris des français pour l'optique, située à Rennes notamment. Il faut de nouveau rendre public et civil chaque secteur important de recherche, afin de voir loin.

Si une société est unie elle peut rediriger des fleuves pour irriguer des terres. Elle peut envisager d'aller vers d’autres planètes. En effet être un individu social et créatif c’est ce qu’il y a de mieux pour un être vivant. Alors voyons loin et informons chaque citoyen sur ce qu’il peut et pourra faire.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Chercher à transformer votre intérêt individuel, en un intérêt collectif, grâce à l'élaboration de projets coopératifs, permis par votre recherche de vérité.

S'Éveiller avec son Enfance[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons tous pris des raccourcis dans notre enfance, afin de grandir vite. Pourtant ces raccourcis ont effacé des questions, dont certaines sont importantes. En effet l'enfance détermine notre personnalité tout petit. Si nous allons trop vite nous perdons une partie de notre personnalité. Si nous perdons notre enfance, nous nous détruisons.

L’enfant, pour apprendre les rouages de la vie, utilise la réflexion scientifique inconsciente de Platon. En effet, il teste pour savoir. Il émet ensuite des hypothèses avec les autres pour, lorsqu’il dort, lier ce qu’il a vu dans la journée. À la fin une hypothèse s’impose à lui, pour qu'il se mette à parler ou à agir scientifiquement. L’enfant se pose des questions essentielles sur la vie, auxquelles il trouvera ou pas des réponses. Il se rassasiera et s’interrogera, pour aller d’une réponse à une nouvelle question. Les liens se créeront de plus en plus, pour peu qu’il continue dans cette démarche.

Jusqu'aux années 1960, l'enfant devait prouver qu'on puisse avoir confiance en lui. Être adulte c'est, en 2014, avoir 18 ans. La robotique prouve que, pour comprendre la créativité, qui est l'atout mental humain, on demande de comprendre la vie. Autrement dit, la vie et l'esprit sont liés. En effet, l'esprit est l'aboutissement de la vie. C'est tant mieux, car cela veut dire qu'il faut permettre à tous le droit au génie, qui fait des humains les êtres les plus vivants qui soient. On constate que les handicapés sont des génies de nos faiblesses, de notre vieillesse, de notre avenir donc.

Nous ne savons pas pourquoi nous vivons, seulement comment s'organise la vie. Si nous ne savons pas pourquoi nous vivons, nous ne savons pas pourquoi il y a la nature, ni pourquoi l'univers permet la vie. Le pourquoi devient alors une question primordiale pour comprendre notre environnement.

Il semble donc inutile de trouver le pourquoi selon le comment qu'on a appris, pour ensuite se fier aux ordinateurs. Il faut rechercher la vérité demandée par notre esprit, esprit qui est le meilleur aboutissement de la vie. Il faut tester et élaborer des hypothèses, comme le ferait un enfant.

Notre esprit doit trouver les réponses aux questions qu'il s'est posées. Rien de mieux que les hypothèses de scientifiques, basées sur des réflexions scientifiques. Certains enfants et ceux qui réfléchissent scientifiquement essayent de comprendre le pourquoi du comment. Ce sont eux qui éveillent nos esprits, de moins en moins naïvement, s'ils persistent à tester.

Ils deviennent complets parce qu'ils s'éveillent sur leurs limites, en cherchant ce qui est induit. Notre inconscient peut nous révéler ce qui est induit, ce que sous-tend notre environnement. En effet, déterminer ce qui est induit permet de savoir si tout est dit, si un auteur est suffisamment honnête avec nous, s'il veut qu'on devienne meilleur que lui. Ceux qui réfléchissent scientifiquement, selon leur recherche de vérité, sont importants, car ils peuvent déterminer un secret compris ou pas de leur esprit. Discuter avec les enfants ou avec des philosophes scientifiques nous interroge, nous fait avancer. Tester sur nos limites peut faire avancer les autres, puis la science. À force de philosopher avec les autres, certains deviennent prophètes.

Ce sont les esprits les plus rebelles qui peuvent réaliser de grandes avancées. Ce sont les enfants les plus révoltés, qui peuvent éveiller de grandes passions. Platon, quand il a vu qu'il y tenait de sa vie de ne plus se politiser, a décidé de garder cet esprit socratique qui éveillait les autres. Il a fini par élaborer une façon de réfléchir, pour que d'autres fassent comme Socrate et lui. Cette réflexion scientifique permet de devenir chercheur. Devenir chercheur est aujourd'hui accessible à tous. Nous pouvons tous créer de nouvelles richesses de plus en plus élaborées, en ne produisant par exemple que le matin.

Si vous cherchez comment élaborer de nouvelles musiques, il ne s'agit pas de trouver de nouveaux sons, mais de nouvelles mélodies, puis des chants à quatre voix. Vous pourrez trouver ces nouvelles mélodies, en comprenant ceux qui réfléchissent scientifiquement, à leur manière. Pour peu que ceux-ci soient chaleureux, ils pourront déterminer avec nous une façon de réfléchir, une mélodie donc, à écrire dans votre journal.

Les secrets de toute création sont dans la réflexion scientifique qui nous porte. Ce qui nous paraît inaccessible, notre esprit veut le comprendre. Il n'y a qu'à suivre le chemin qu'il veut nous expliquer, qui permet de comprendre notre enfance, pour se compléter et compléter les raccourcis des autres. Nous ne faisons que lier entre nous des éléments entre eux. Il reste à lier dans notre esprit, pour que nous sublimions notre économie et la science.

Ce sont des découvertes qui nous engagerons dans la compréhension du monde, compréhension qui permettra de créer de nouvelles mélodies. On éveillera alors notre enfance et notre réflexion scientifique.

Tester tous les jours vers vos limites permet de devenir le meilleur sur vos limites. Votre talent se réveillera alors, en fonction de votre personnalité, par la passion. Votre esprit vous parle, pour surpasser ce que peut faire actuellement la vie.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur votre enfance ou celle d'un autre.

La Société du Progrès[modifier | modifier le wikicode]

En 2015, la culture du divertissement, promue par les Beatles sans qu’ils s’en rendent compte, est une culture où la drogue est source d’inspiration, afin d’obtenir plus d’émotions.

Les 30 glorieuses[modifier | modifier le wikicode]

Pendant les 30 glorieuses, la culture était certes populaire, mais surtout progressiste et orientée vers l’amour de l’humanité. La culture des 30 glorieuses est, dans les pays riches, une culture du progrès orientée vers le développement personnel, pour le développement national.

La faille des 30 glorieuses a été la spéculation sur les problèmes des pays pauvres, même si cette spéculation existait peu au début. Cette spéculation à créé dans ces pays un déficit à l’importation, car ils ne pouvaient avec leurs exportations récupérer autant. Actuellement, La spéculation sur le taux de change variable a fait, au début du XXIe siècle, que la Chine fut dépendante de ses exports. Cela a poussé à l’esclavagisme. Cependant, le dollar a été, jusqu'aux années 1960, une monnaie égalitaire, créant peu de crises.

Les 30 glorieuses sont un prolongement de la politique de Roosevelt en France. Il est insinué, dans le livre "Mon père m'a dit", de Eliott Roosevelt, que Churchill a fait durer la deuxième guerre mondiale, pour que Roosevelt ne voit pas sa fin. Dès qu’il fut décédé, les forces alliées furent mieux organisées. Les États-unis avaient, 25 ans après Roosevelt, une monnaie égalitaire, permettant aux pays pauvres de s’enrichir, la réserve-or. Le dollar avait aussi une réelle valeur productive, pour quiconque l’avait en sa possession.

La population était orientée vers l’engagement. Elle avait l’amour de l’humanité. On contribuait au développement d’une humanité meilleure, grâce aux grands travaux et à la sécurité sociale, en France. Il y avait la joie de réaliser le potentiel créateur. La population était heureuse. Elle progressait, parce que impliquée, citoyenne, fraternelle.

Fin de la culture du progrès[modifier | modifier le wikicode]

Pendant les années 1970, il y a eu beaucoup d’assassinats. On sait que De Gaulle, un chef d’état des grands travaux, a échappé à différents attentats. Il y a eu aussi l’assassinat de Robert Boulin, un ministre du travail. Aux États-Unis, les Kennedy et Martin Luther King ont été liquidés, ce qui a poussé les américains à croire que la malhonnêteté permettait de se faire une place dans la société. Ainsi, en 2013, François Hollande devient un pion de la finance, parce qu'il ne veut pas mourir, mais surtout parce qu'on lui a appris à faire partie du système.

Il n’y a plus cette culture de la métaphore, pourtant présente encore dans les années 1980. Ces comparaisons poétiques expriment la beauté, quand il y a une recherche de vérité. La privatisation de la monnaie a entraîné une mauvaise éducation de la population, où la créativité n’a plus été favorisée. Pourtant, la créativité est ce qui nous sépare de l’animal.

La culture du divertissement pousse aux pulsions maladives, responsable de nos maux, car les classes surchargées empêchent le professeur de faire évoluer l’élève, qui devient alors émotif avec la télévision. L’émotivité et la peur créent la guerre. La rationalité et la poésie provoquent la paix, quand il y a une recherche de vérité, orientée vers le progrès.

Nous devrions tous réfléchir comme des scientifiques, pour agir politiquement. Les plus grands découvreurs étaient engagés politiquement. Ils savaient que la politique les influençait. Toute personne civilisée agit après avoir vérifié des hypothèses.

Les BRICS[modifier | modifier le wikicode]

En 2014, cinq pays se sont associés pour développer le monde. Le Brésil, La Russie, l'Inde, la_Chine et l'Afrique du Sud ont créé une Banque Internationale pour le Développement, contredisant l'OMC. Cette Banque crée de l'argent, pour des projets productifs et internationaux de développement, comme aux 30 glorieuses. C'est ainsi que des pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique croissent leur population, bien que l'occident faillisse à les aider.

Mazarin a été effacé de nos livres d’histoire. Pourtant il a créé la paix en reconnaissant les États-nations et le co-développement. La paix de Westphalie par Mazarin a créé une paix durable. L’oligarchie a voulu effacer cette mémoire ensuite, en promouvant le libéralisme et Napoléon. La France est redevenue impérialiste à cause de Napoléon. L’impérialisme ne bénéficie qu’à une petite partie de la population.

La culture grecque de la beauté permet de comprendre la beauté comme un meilleur avenir, permettant l’épanouissement de l’être humain. Or la beauté est vue, en ce moment, comme quelque chose de sensitif. La beauté est pourtant indépendante de nos sens. Beethoven a par exemple créé ses meilleures partitions lorsqu’il était sourd. Sans séparer la beauté de nos sens, nous nous faisons avoir par la culture du court terme. La beauté, c’est la beauté de l’esprit et de son mouvement, des découvertes qu’il procure sur nous mêmes, afin de devenir meilleur, grâce à notre recherche de vérité.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrivez sur ce que vous attendez de votre nation.

Recherchez ce qu'est un état-nation dans le livre de Emerich de Vattel : Le droit des gens. Sommes-nous dans un état-nation ?

Comprendre le Mouvement[modifier | modifier le wikicode]

Pour comprendre le mouvement, il faut être dans une démarche de recherche de vérité, avec transformation de l'esprit. En effet, notre esprit peut se densifier en créant plus de lien grâce au travail manuel et aux instruments de musique.

Tout d'abord il faut savoir que l'enfant, lorsqu'il a appris à parler et à marcher, a utilisé la réflexion scientifique. En effet, il a testé, fait des expériences, émis des hypothèses, puis, un jour, il a émis une hypothèse supérieure : « Je marche », ou « Je parle ». L'enfant est donc un scientifique né. Pourtant l'école ne développe pas l'esprit scientifique. Or le métier scientifique est le métier du futur.

Écrire une poésie en se disant « si ... » permet de trouver une vérité. À force d'avoir envie d'écrire d'autres poésies, on finit par trouver sa vérité. En s'intéressant à la nature, donc à la science, on finit par trouver la vérité. Chaque question amènera une réponse qui poussera notre esprit à trouver une autre question. On élaborera plein d'hypothèses. Seulement notre esprit élaborera une hypothèse supérieure, quand il liera avec notre savoir, par la méditation.

La Culture et le Développement[modifier | modifier le wikicode]

Le Mali a été aidé contre l’intégrisme, pour permettre à la France de posséder une mine d’uranium. Seulement la France n’aide pas au développement de ce pays, grâce aux manuscrits de Tombouctou, en voie de déperdition. L’UNESCO a cependant créé une aide de 7,5 millions de dollars. Espérons que cette aide ne va pas partir que dans la rétribution des ONG.

La ville de Tombouctou est une rare ville possédant des saints. Il y en a même 333. Les lieux de cultes, en Afrique, ont longtemps permis de protéger les écoles et les bibliothèques. L’université de Sankoré est dans la mosquée. Al Quaïda, financé par la finance occidentale, notamment celle de Tatcher, a brûlé les livres religieux, car ceux-ci vont contre leurs dogmes. Tombouctou a pu créer un nombre considérable de bibliothèques, surtout des dépôts, car il était dit qu’une civilisation ne pouvait exister que si elle écrivait.

On a observé que certains pays sont plus enclins au développement. Le Luxembourg, même si c’est un paradis fiscal, n’a pas d’armée impérialiste. Leurs citoyens ont rappelé, à la population de Tombouctou, que ses manuscrits lui permettent son développement. Seulement cette ville, de 100 000 habitants de 1400 à 1800, perd de la population et s’appauvrit, pour être actuellement à 30 000 habitants. En effet Tombouctou est près du désert. La Chine a mis en place des grands travaux en 2017 pour faire venir de l’eau de l’équateur de l’Afrique. Ses habitants, pour manger, vendent leurs manuscrits, revendus ensuite à prix d’or pour être souvent privatisés.

On attend la mise à disposition, pour le public, de 2 000 manuscrits, dont certains sont des traductions arabes de Platon, mais d'autres sont surtout des œuvres de poètes, de philosophes et scientifiques, d'auteurs arabes. Il y a des manuscrits datant du XIème siècle, beaucoup sont du XIVème siècle. Il est très difficile de dater les manuscrits, souvent des copies, car cela coûte cher. En effet, des copies peuvent être créées en même temps que des originaux.

Il est possible que l’Afrique devienne une référence en philosophie, si les manuscrits nous révèlent des auteurs, ou idées inconnus. En effet l’UNESCO aurait référencé, on ne sait comment, 300 000 manuscrits. 100 000 sont identifiés. 10 000 sont traduits en français, anglais, arabe. Beaucoup de manuscrits sont écrits dans les dialectes Tamashek des Touaregs, Haoussa pour le commerce, Peul d’un peuple africain sédentaire. Il y a aussi du Sanghaï de Chine, du Soninké, du Wolof. En effet, 30 000 étudiants étaient installés entre 1400 et 1800, pour avoir accès à une bibliothèque, afin d’apprendre le meilleur des civilisations, parce que les manuscrits avaient beaucoup de valeurs.

La calligraphie des manuscrits varie d’une région à l’autre, essentiellement à cause du coût du papier ou des peaux. La peau de chèvre était très valorisée. Il y a 7 calligraphies connues pour l’arabe. Dans la zone de Tombouctou on écrivait petit, car le papier et l’encre naturels étaient chers à fabriquer. Ils étaient cependant locaux. En Iran et en Irak, on écrivait beau et large, parce que le papier se fabriquait en quantité.

Karim Kahlal, chef de projet d’une mission française, nous indique que le développement est une source de paix et de richesse pour un peuple, disposant alors d’une meilleure qualité de vie. Ahmed Baba est un copiste très connu à Tombouctou. Le centre d’étude de l’UNESCO porte son nom. Espérons que l’UNESCO fera le travail qui lui a été confié.

L’état des lieux de Karim Kahlal est éloquent. Il y a une instabilité politique durable à Tombouctou. L’évolution du contexte éducatif est négative, car la politique de création des écoles a été séparée du patrimoine des manuscrits. Les citoyens du Mali ne connaissent pas leur propre richesse culturelle. La méconnaissance de la valeur du patrimoine écrit porte autant sur le contenu que sur la valeur artistique, touristique et artisanale. Heureusement que le Luxembourg a un peu agi à ce sujet.

Il y a aussi des conditions climatiques difficiles, un enclavement de la région, des conditions socio-économiques de plus en plus difficiles, une dégradation progressive de l’état physique des manuscrits parce que la population est pauvre, une absence de supports documentaires pour les manuscrits, une faiblesse de la coordination entre les acteurs du domaine, qui crée des pertes de moyens, une absence de cartographie des bibliothèques, d’inventaire, de répertoire des collections réalisé selon les règles de l’art.

Cependant il y a eu un festival du désert organisé à Tombouctou. Les stars occidentales ont permis de créer des lignes directes mais temporaires Paris-Tombouctou. Ce festival s’est arrêté avec la guerre.

Le patrimoine culturel de Tombouctou pourrait servir à l’éducation, à la culture, au tourisme et à l’artisanat. Il nécessite une conservation, une exploitation scientifique et une diffusion, si possible publiques, selon la législation française si possible. La législation française des archives respecte très bien les auteurs. Ce patrimoine peut servir au développement, s’il y a une réelle démocratie au Mali.

Il existe en 2013 un livre en français sur les manuscrits, de Djian : Les manuscrits de Tombouctou. Mais cherchez plutôt le livre en anglais Timbuktu Manuscripts.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque vous faites des recherches, cherchez à diffuser les informations importantes que vous trouvez, en modifiant des pages du projet wikipedia, ou de tout média participatif, comme Agora Vox.

Si le projet n'est pas un wiki libre, protégez-vous en vérifiant que ce que vous diffusez ne vous soit pas enlevé, en choisissant une licence de diffusion Creative Common.

Favoriser la Créativité[modifier | modifier le wikicode]

Nous vivons dans un monde d’apparences, où il est plus facile de tricher, que d’être persuasif. Pourtant le monde ne peut changer qu’avec ceux qui cherchent la vérité, ceux qui sont capables de faire rire les autres, pour prendre conscience de la réalité et de la raison créative.

Un soir de 2013, j’ai vu différentes vidéos du groupe Kino Rennes. Ce groupe d’étudiants et de jeunes en recherche active n’est pas encore désespéré par le manque de considération envers le réel talent, celui qui consiste à faire rire avec l’énergie du désespoir, pendant un quart d’heures non stop, avec un sujet aussi désespérant que Pôle-Emploi, cet endroit où on recherche du travail qui n'existe pas. Celui qui avait fait le plus rire était évidemment celui qui avait les yeux perçants. Pourtant cela faisait un bout de temps que le chômage durait avec lui. Mais contrairement à d’autres, il était aussi auteur au sein de l’encyclopédie Wikipedia. Autrement dit, il pouvait faire face au masochisme de la société représentée par Pôle-Emploi. C’est un créatif. Il sait qu’il y a des codes à respecter. Il sait qu’il trouvera son bonheur, dans des recherches, ou en créant des vidéos. Il sait que c’est très difficile d’être pris pour ce qu’on veut faire, mais il va de l’avant et s’adapte. Pourtant il existe une auto-censure dans les médias. Il l’a dit de lui même. Ce mercredi 13 Juin il a été montré en exemple, pour une gloire personnelle, celle d’avoir montré à d’autres que la créativité renforce l’ego et fait vivre une société, en l’occurrence le mouvement Kino.

Cette histoire est d’autant plus appréciable que ce jeune en recherche active a pourtant passé les barrières de l’école. J’ai lu dans un livre sur la lecture des enfants que les livres de lecture étaient passés de 400 mots différents à moins de 100 mots différents par livre, avec des images de plus en plus présentes. Le livre démontrait que les images étaient nocives à l’apprentissage de la lecture, et qu’un enfant a soif d’apprendre en s’amusant. Or les livres de lectures prennent les enfants pour des idiots. C’est pour cela entre autres qu'ils n’acceptent pas le système, outre le favoritisme des professeurs envers les élèves s’exprimant, selon les codes demandés par l’école. Un agrégé m’expliquait que l’orthographe non expliquée prenait 1/3 de la note, pour volontairement créer une élite, malléable à merci car peu contredite.

Il existe ainsi maintenant un décalage conséquent entre les érudits et la population. Ceux qui cherchent la vérité, c’est-à-dire les minorités, voient que la population malléable se ment à elle même, donc se détruit. C’est pour cela qu’il faut remettre en place la recherche de la vérité à l’école, cette envie de bien faire pour le bien commun, afin de combler les autres, pour s’auto-satisfaire avec autrui. En 2014, la population se rend compte, qu’avec les musiques payantes, où certains interprètes chantent faux, on ne trouve pas son bonheur. La population se rend compte qu’il faut de nouveau comprendre comment sont faits les aliments, afin de rester en bonne santé.

Grâce aux meilleurs outils libres, comme les imprimantes 3D, le Jardin Moderne a fait naître le projet Créa’Kids dans les écoles de Rennes, à l’instar des Petits Débrouillards. Le projet Créa’Kids a selon moi un effet immédiat pour les enfants_: Ils voient tout de suite que c’est mieux de créer, plutôt que de consommer.

En 2013, les bibliothèques de Rennes n’avaient plus le rôle d’inciter à écrire, mais d’aider à lire. Cela change depuis 2014. Il devient très difficile pour un enfant d’aimer écrire, pour une simple raison : La société est en train de renier la performance écrite. Les néos-libéraux nous disent, que la performance, ce sont des chiffres, en nous prenant pour les ordinateurs gérant la bourse.

Non ! La performance ce sont les mots du dialogue scientifique et la méditation, ensuite écrits pour comparer. Performer, c'est méditer sur notre passion au travail, qui nous pousse à nous impliquer. La performance c’est élaborer des projets le soir, avec l’utopie, pour améliorer le travail du lendemain. La performance d’un professeur s’atteint avec des classes de moins de quinze élèves, avec du temps pour corriger avec des mots, sans les notes. Ainsi le professeur corrige l’élève avec son intuition et ce qu’il sait de l’élève, pour éveiller ce dernier sur les petits efforts à accomplir, afin qu’il trouve maintenant, ou plus tard, son bonheur. Le bonheur favorise la créativité, en renforçant l’ego. En effet trouver le bonheur pour un enfant, c’est bien plus motivant que de se confronter à des barrières, comme le sont les notes élitistes. Les meilleurs professeurs sont plein d’humour ou de vérités, psychologues et philosophes avant tout. Les meilleurs professeurs veulent que leurs élèves fassent mieux qu'eux.

Le professeur doit aussi montrer à l’élève qu’il doit adapter sa façon de penser, non seulement à la société, mais aussi au fonctionnement propre du cerveau humain. Notre cerveau est destructeur quand nous abandonnons l’envie d’avancer, car nous sommes des êtres vivants ne pouvant qu’avancer ou régresser. Tout en nous a une durée plus ou moins limitée.

Par contre la vie c'est le mouvement. Il faut être créatif pour comprendre la vie, pour comprendre ce mouvement. La vie est une organisation de la matière qui crée l'esprit. Cela veut dire que chaque atome peut amener la vie, de plus en plus perfectionnée. Il est impossible que quelque chose de complexe puisse s'organiser par hasard.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Chercher des activités créatives permettant de devenir polyvalent avec ses écrits.


Se Perfectionner[modifier | modifier le wikicode]

Jouer de la Musique[modifier | modifier le wikicode]

Les instruments a vent vocaux permettent de mieux maîtriser le chant sifflé. la flûte a bec permet de travailler les césures. la clarinette fait vibrer la langue. Ainsi votre bouche sera votre instrument portatif.

Le solfège, tel qu’il est appris, ne permet pas de se passionner à la musique. En effet, il est possible d’apprendre la musique en jouant du piano, sans faire de solfège.

La musique de la chorale[modifier | modifier le wikicode]

Une chorale est très intéressante pour comprendre la vie en société afin de s’accorder aux autres. Les femmes et les enfants ont des voix plus ou moins aiguës, les hommes des voix plus ou moins graves. Nous avons, dans notre corps, des organes permettant d’avoir une voix aussi puissante qu’un haut-parleur. La méthode Belcanto permet d’utiliser ses cavités nasales pour un chant beau et élevé. On obtient des sons harmonieux et puissants. Cela se fera sans forcer, comme le font les solistes d'opéra.

Si on a une bonne écoute, on peut découvrir sa voix. Notre voix peut se chanter dans quatre registres de notes différents. À l’enfance, nous sommes tous avec une voix aiguë en Soprano. Ensuite nous allons vers les graves.

Son premier registre grave s’atteint facilement, si on s’entraîne à chanter. Son deuxième registre, plus aiguë, nécessite un peu d’entraînement. Mais il est assez facile à atteindre. Le troisième demande beaucoup de travail. Le quatrième est très difficile voire impossible à atteindre. Il peut même casser la voix.

C’est ainsi que Verdi, lorsqu’il fut député, a demandé à accorder les instruments, sans tenir compte des parties les plus aiguës du quatrième registre. Il est possible maintenant d’accorder ses instruments au diapason de Verdi à 432 Hz. Cela permet de mieux mettre en valeur la voix humaine. Il est maintenant prouvé que le diapason de Verdi est accordé à la nature, c'est à dire qu'une musique à 432 Hz fait au mieux pousser les plantes.

Un diapason pour la voix[modifier | modifier le wikicode]

Si vous voulez recréer un souffle d'instrument à vent à 432 voire 435 Hertz permettant mieux le chant, choisissez les instruments à vent français du XXème siècle jusqu'à 1939, ou bien ceux aux environs des années 1960. Seulement il est très difficile en 2015 de trouver un instrument à 432 Hz. Si vous ne trouvez pas ces instruments à vent atypiques, il est possible de les créer. Mais cela coûte cher.

Le piano[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible de jouer du piano sans connaître le solfège, juste l'utilité des notes. Le sol et le do se ressemblent. Ils donnent une impression d'aboutissement. Le fa et le la, qui se ressemblent, donnent envie de continuer la musique. Le ré impatiente.

Seulement faites vous conseiller par un professeur pour bien apprendre l'improvisation. D'ailleurs les musiciens adeptes du solfège ne connaissent pas suffisamment l'improvisation, qui consiste à raconter une histoire, avec au moins deux personnes. On peut, sans connaître le piano, créer une histoire, grâce à un partenaire. On comprend alors ses émotions.

On peut alors élever son esprit, avec la musique. On peut par exemple créer des partitions sans savoir encore les lire. La passion de comprendre ce que l'on a fait donnera envie de les comprendre. Si on sait que la musique est un ensemble de voix musicales harmonieuses, se parlant les unes aux autres, on peut alors créer sa musique et connaître enfin un instrument de musique, comme un piano. Il est préférable de se faire conseiller auprès d’un musicien, pour acheter un instrument.

On peut aussi lier un piano numérique à son ordinateur, avec une interface Midi. On comprend alors ce qu’est une partition, grâce à un logiciel de Musique Assistée par Ordinateur libre et Linux. Un Groupe d’Utilisateurs Linux ou GUL local vous aidera. On vous y expliquera comment diffuser vos créations. Il s'agira, par exemple, de diffuser sur musescore.com avec une licence libre ou semi-libre. Les licences libres sont la continuité du domaine public. Le domaine public fait partie du bien commun, de l'éternité de notre civilisation, pour peu qu'il ne soit pas privatisé.

Connaître d'autres instruments que le piano permet d’améliorer ses compositions musicales, sans s'ennuyer avec un seul instrument. Il faut savoir que les partitions à deux mains nécessitent beaucoup de concentration. Elles font vite évoluer notre esprit. Le Prélude et fugue en do majeur de Bach est une partition à deux mains, belle et facile à apprendre. Quand vous connaîtrez le solfège, si vous voulez connaître de beaux accords, les partitions de Bach, à l'esprit progressif, vous aiderons à improviser et à jouer en solfège.

Les flûtes[modifier | modifier le wikicode]

On peut aussi apprendre la musique en apprenant les notes, avec une flûte à bec. L’intérêt est surtout l’accessibilité. La flûte à bec est l’instrument le plus accessible en termes de prix et d’apprentissage. Achetez cependant vos instruments avec une particularité que vous aimez.

Les doigtés d'une flûte à bec se comprennent facilement. Ils permettent même plus tard de jouer avec de la fatigue nerveuse. Les flûtes à bec en plastique ou en bois ne coûtent pratiquement rien.

Après avoir appris la flûte à bec, on peut alors passer aux autres instruments à vent de la même catégorie. En effet il est plus facile d'apprendre un instrument fonctionnant de la même manière, produisant cependant des sons différents. On apprend alors la clarinette avec son roseau, l'anche, permettant beaucoup de notes, alors accessibles en clés. Sinon la flûte traversière demande un souffle en biseau. Son prix est accessible. Il y a aussi le saxophone non classique. Méfiez-vous aussi du son que produit le saxophone, car il est élevé.

Des logiciels libres et gratuits, comme Muse Score et ses plugins, comme Song Write, permettent de transformer des partitions Midi en didacticiels pour les flûtes, les guitares, les batteries, le piano, l'accordéon. En 2017, Tux Guitar et Muse Score sont cependant plus faciles à installer. Un logiciel comme Muse Score permet de jouer des partitions de musique, pour comprendre le solfège. Muse Score permet aussi de créer des didacticiels pour piano ou violon. Aussi, vous pouvez avec diffuser vos créations. pour la licence, les auteurs morts depuis plus de 70 ans, 50 ans hors Europe, sont dans le domaine public. Pour installer la création de didacticiels allez voir votre Groupe d'Utilisateur Linux local. N'oubliez pas cependant que la guitare, le piano ou l'accordéon demandent plus de concentration. Par contre cela transforme votre esprit plus facilement.

Se préparer aux représentations[modifier | modifier le wikicode]

Afin de se préparer à présenter une musique, rien de tel qu'une caméra vidéo avec un pied. Sachez que les moins chères caméras vidéos sont les appareils photos et les smartphones. Certains appareils photos et certaines caméras font d'excellentes vidéos la nuit. Scrutez les tests de vieux ou récents appareils photos, afin de faire le bon choix, en regardant la qualité nocturne des appareils.

Les enfants[modifier | modifier le wikicode]

Les enfants ont une très bonne mémoire. Ils comprennent très bien n’importe quelle musique. Ils peuvent donc facilement enregistrer dans leur tête une partition courte. Même si cette partition est très difficile, il est possible pour un débutant d’apprendre à la jouer. En effet les enfants et quiconque n’aiment pas la facilité, car la récompense pour eux ne sera pas suffisante, si la difficulté n’en n'est pas une. Les enfants ont un esprit très vif, comprenant très facilement les émotions de tout être humain. Le réseau vénézuélien de musique El Sistema vous expliquera très bien cela. Dans ce réseau, il s'agit juste d'apprendre progressivement.

D'ailleurs, beaucoup d'enfants n'ont besoin que du sens des notes, car ils veulent improviser. Expliquez simplement à un enfant à jouer du piano, instrument peu coûteux, grâce à l'électronique, grâce à ce que vous comprenez vous des notes. Pour vous aider, les notes ont été classifiées en octaves et en notes avec demi-notes, appelées dièses et bémols. Jouez des notes pour comprendre où elles vous mènent.

Seulement le cours magistral nous empêche de suffisamment nous engager vers cette culture classique de la beauté. Par exemple, des compositeurs, comme Bach ou Verdi, ont créé des diapasons facilitant une culture de la réflexion, par la musique. Nos écoles de musiques, en plus de refouler l'envie de créer de la musique avec le solfège, refoulent ces diapasons, plus adaptés à l'instrument ou au public. Il s'agit de tester plutôt que d'exécuter.

Si, comme Beethoven, qui a écrit de belles partitions en étant sourd, nous faisons abstraction de nos sens, pour exprimer la beauté permettant notre éveil, nous sommes heureux et devenons responsables d'une action visant à améliorer notre civilisation, en nous faisant évoluer.

C'est lorsqu'un professeur est exigeant et pédagogue qu'il obtient le meilleur de ses élèves. Or en 2014 le bon élève devient un peu un robot, car il répète la même méthode pour apprendre, alors qu'il peut y avoir plein de façons de comprendre un exercice, une histoire. La musique permet d'éveiller la créativité de l'élève. Elle permet surtout de mieux lier et de vivre en société, en utilisant aussi la philosophie.

Exemples et sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Musique Classique libre et Wilhelm FURTWÄNGLER sur archive.org
  • www.elsistema-france.org
  • www.musescore.com
  • www.framasoft.net

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Rechercher une activité musicale coopérative.

Le Chant Belcanto[modifier | modifier le wikicode]

Le chant Belcanto consiste à transformer sa voix en un beau haut-parleur. Cette méthodologie de chant vient d'Asie, les italiens s'intéressant à l'Asie depuis les romains, dont l'élite parlait par ailleurs en grec en son sein. Les pygmées, nom venant du grec, ont créé la symphonie. Les européens ont créé le chef d'orchestre et les instruments baroques.

On vous dit qu'il faut aller au conservatoire pour bien chanter. Seulement, vous passerez beaucoup de temps à apprendre le solfège, au conservatoire. Avant de connaître les notes écrites, il est pourtant plus enrichissant de maîtriser sa voix, ou un instrument. Chanter donne de l'envie. Jouer de la musique et dialoguer permettent de continuer à lier dans son esprit, d'une manière différente pour chacun. La passion peut alors venir, si on aime ce qu'on a choisi.

Chanter consiste à créer une histoire. On appelle cela l'interprétation. Il s'agit de se laisser aller vers une invention sur ce qui nous parle dans l'histoire de la chanson, chanson que nous comprenons donc. Si on écrit, si on crée, on fait comme si on écrivait, comme si on créait la chanson. C'est à dire qu'on agit pour chanter. Alors notre chant prend de la valeur pour celui qui écoute.

Il faut d'abord connaître son registre de départ. On détermine si on est grave, baryton, ténor, alto, mezzo, soprano. Ces registres de voix vont du plus grave au plus aigu. Avec les débutants, il faudra toujours commencer sur le premier registre possible, le plus grave. Il y a les registres graves pour les hommes et les registres aigus pour les femmes, ou les enfants.

Pour transmettre le chant en belcanto, il faut connaître le piano et des thèmes. Ces derniers permettent de gagner en puissance. On chante So°°le ou Vi’toria, en montant et redescendant, pour appuyer, puis tenir en haut. Pour monter vers les aigus, il ne faut surtout pas monter sa voix vers le haut de la tête, comme beaucoup de débutants souhaitent faire. Il faut utiliser sa cage thoracique pour amener du souffle. La cage thoracique est le muscle situé au niveau du ventre. Pour tenir, il faut du soutien et de l’entraînement. On travaille alors le staccato. Cela consiste à délier les notes, en utilisant le diaphragme, organe situé en-dessous de la poitrine.

Après l'entraînement, on apprend en groupe, puis en canon, pour connaître l'autonomie. Il doit y avoir un métronome, ou un chef d'orchestre. Il existe d'autres exercices, demandant à comprendre son anatomie. Oserez-vous devenir un soliste ?

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouver une association qui apprend par la méthode Belcanto, ou sans solfège. Sinon, parlez de cela à des professeurs de chants de l'éducation populaire.

De la Flûte à la Passion[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup d’instruments à vent permettent de ne jouer qu’une seule note à la fois. Cela permet d’apprendre plus facilement. Il y a moins de concentration nécessaire, pour apprendre un instrument à vent. Seulement la représentation nécessitera de la concentration et de la connaissance de soi.

Si vous avez appris la flûte à bec à l’école, il existe une sorte de clarinette qui se joue en flûte à bec. Cet instrument s’appelle le chalumeau. Il nécessite un professeur, pour son apprentissage. Il existe sous différents noms en fonction des marques : Saxonett, Xaphoon, Clarineau. Les noms sont des modèles correspondant au son créé, des instruments plus clarinettes que saxophones.

L'intérêt du Clarineau est l'utilisation de clés, demandant cependant des révisions de l'instrument. Son inconvénient est la nécessité d'avoir des becs propres à la marque Kunath. Le prix de ces chalumeaux est modique. L'entrée de gamme est à 30 euros neuf, pour le Saxonett, instrument que l'on peut améliorer par des becs de qualité. Ces instruments sont très intéressants, pour les enfants et surtout les filles, parce que légers. Au final, au lieu de n’apprendre qu’un seul instrument, on en apprend trois : La flûte, le chalumeau, la clarinette. Cela permet de ne pas s’ennuyer, de ne pas casser sa clarinette avec un voyage.

Ayant joué de la flûte, on apprend alors le chalumeau ou la clarinette. Il n’y a que le placement de la anche et le souffle à connaître. L'anche c’est un roseau qui se place sous le bec des clarinettes. Il produit le son. On recroqueville sa lèvre inférieure sous l'anche et sur les dents. On place ensuite les dents sur le dessus du bec de sa clarinette, là où l'on peut mettre l'autocollant pour les dents. Vous avez, à la page précédente, une clarinette en si bémol. L'autocollant à placer sur le bec permet de ne pas faire vibrer les dents. L’instrument doit être légèrement oblique par rapport au corps, un peu plus oblique pour le clarineau.

On peut alors improviser pour apprendre à souffler. Il s'agit de souffler continuellement. On recouvre vite le bec avec le bout de la langue rapidement, afin de jouer les notes non liées. Les notes liées nécessitent de placer les doigts prêts à jouer.

On peut aussi, en sachant comment commencer ou terminer des notes, jouer en bœuf, pour mieux connaître son instrument. Le bœuf c'est de l'improvisation. Cela consiste à lier ce qu'on a appris, pour montrer ce qu'on sait faire. On invente ses histoires.

Vous passerez beaucoup de temps à chercher l’économie de travail sur votre instrument. C’est pour cela que des cours, seul puis en groupe, sont importants. Ne vous laissez pas aller par la facilité, mais par la simplicité et le lien. Essayez de choisir des partitions avec des notes moyennes puis graves au début, puis ensuite avec quelques passages vers les aigus, où l’on doit jouer plus fort. Cela consiste à ouvrir un trou situé près du bec, esseulé sur le dos de la clarinette.

Il s'agit se faire plaisir, afin de mieux se connaître, pour mieux jouer. En ayant choisi vos partitions, vous avez envie d’apprendre plus souvent. Au début il est intéressant de n’apprendre que les montées et les descentes, avec quelques notes. Ensuite, on essaie de passer des notes graves, puis des notes aiguës, puis les deux. Vous faites alors votre moyenne d’une demi-heure par jour, permettant d’avancer.

Afin de jouer une belle mélodie, rien de tel que la musique classique. L'hymne à la joie, de Beethoven et Schiller, se joue de plein de manières différentes, avec les instruments à vent. Les canons d'auteurs classiques, de chansons traditionnelles, de gospels, ou de négros-spirituals peuvent être écoutés, pour être compris par la démarche des auteurs, puis appris. Ainsi une voix Ténor ou Alto pourra être apprise à la clarinette en si bémol. La seconde partie de la Toccata et Fugue en Ré Mineur permet de travailler les passages de notes aiguës vers les notes graves. Ne restez pas longtemps à apprendre la même partition, même si c’est intéressant de la rejouer. La diversité donne envie de rejouer. Pour vous concentrer sur ce que vous apprenez, choisissez une partie qui vous plaît, puis jouez sans la partition. On joue mieux, sans avoir à se concentrer sur la partition. Les yeux captent une partie de l'attention, même s'ils permettent malgré tout d'anticiper, plus tard sans doute.

Une fois que l’on maîtrise une partition, il s'agit d'en apprendre une autre un peu plus difficile, pas de trop. En ayant choisi vos partitions, vous avez envie d’apprendre plus souvent. On peut alors jouer avec un métronome et sa partition, afin de jouer en groupe ou en représentation. On peut aussi essayer de changer d’octave, en descendant ou montant de 8 notes, voire d’un demi octave, soit 4. On peut tester alors le son et se demander à changer quelque chose, avec son professeur.

N’hésitez pas à échanger sur votre méthode, pour inspirer la créativité. Il n’y a rien de mieux que d'apprendre à apprendre. C'est lorsqu'on apprend qu'on est accessible aux débutants.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Jouer d'un instrument qui nécessite de la concentration avec un autre plus facile à jouer.

Créer une Musique[modifier | modifier le wikicode]

Pour écrire une musique, on adapte ce qui nous entoure à notre esprit. On peut commencer avec des objets qui font du bruit. En écoutant une musique, il est alors possible, qu'en pensant à un objet ou une idée, cela inspire la création d'un chant personnel.

Alors on tape sur les touches d'un piano, pour inventer une histoire, en ayant en tête les différences entre les notes. Ou bien on crée de la musique sur papier, grâce au solfège, qui consiste à écrire de la musique à jouer.

Après avoir entonné un chant, la musique aura une façon d'évoluer, en reprenant le chant d'une autre manière.

Cela peut inspirer des poésies ou chants. La poésie et l'écriture permettent de trouver des idées. Au lieu de consommer, on fait évoluer son esprit pour le transformer.

La progression d'un chant va vers une recherche de plénitude, avec des notes qui s'allongent, par exemple. On ajoutera des voix associées entre genres, nécessitant un professeur de solfège pour leur création. Quatre voix plus ou moins aiguës, ou graves, permettront de créer une belle musique, pour peu que ces voix s'accordent.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Avec un piano et son manuel, démontrez que la gamme de do est répétée plusieurs fois. Découvrez la similitude entre le do et le sol, entre le ré, le fa et le la.

L'Écriture et la Musique[modifier | modifier le wikicode]

L'écriture, avec la conception de chansons, sont des moyens permettant à chacun d'évoluer. Aussi, l'écriture, c'est pour soi avant tout, contrairement à ce qui nous est enseigné en 2013. On regarde ce qu'on a écrit, il y a longtemps, pour se voir comme un autre. On a peur au début. Mais à force d'ateliers d'écriture, on a envie d'évoluer. On crée alors son propre réseau, en fonction de sa recherche de vérité, pour que sa vérité devienne celle des autres. On évolue par les autres, puis, par ses écrits.

La société du divertissement, qui donne des émotions, nous rend prisonniers de nos sens et nous enlève cette vision du futur, permettant d’anticiper. L’anticipation permet pourtant d’évoluer pour son bonheur et celui des autres.

Beaucoup agissent en fonction de pulsions. Nous méritons donc mieux que notre destruction. Nous méritons notre propre épanouissement. Développer l’autre, c’est se développer soi. On évolue plus vite en comprenant ceux qui réfléchissent différemment.

Par contre apprendre grâce à sa propre créativité engage l’élève à dépasser le maître. Créer c’est adapter son esprit à son environnement, pour adapter son environnement à soi. Non seulement on garde trace de soi, mais, en plus, on évolue vite. Sa création permet de s’auto-critiquer et d’évoluer plus facilement. L’élève devient alors très vite autonome.

La musique et la recherche de vérité[modifier | modifier le wikicode]

La poésie permet de comprendre ses sens. Si on écrit soi-même une poésie dans un atelier d’écriture, on aboutit directement à une vision de ses sens, que l’on trouve souvent édulcorée au début. Ayant compris ses sens, son esprit peut s’élever pour trouver son bonheur.

Lorsqu’on n’accepte pas certaines parties de musiques que l’on écoute, cela veut dire que l’on souhaiterait créer une autre musique. En ayant une connaissance de certains instruments, on peut alors élaborer une musique. Il est nécessaire, alors, de dépasser la volonté de copier, comme on nous l’enseigne.

Pour dépasser cette volonté de copier, on écrit sur la musique, ou sa façon de comprendre la musique. On peut écrire cela en envoyant des messages, ou, mieux, en dialoguant scientifiquement avec ses amis. Sa propre perception du monde permet donc de voir comment on évolue. On crée alors avec sa réflexion. Un style naît.

Si l'on veut perfectionner sa façon d'écrire, il est possible d'utiliser des outils qui ont fait la gloire de certains écrivains. Par exemple, la machine à écrire permet d'anticiper pour écrire. En effet, il est difficile d'enlever les fautes d'orthographe sur cette machine. Ainsi, un enfant qui apprendra la machine à écrire avant l'ordinateur saura mieux maîtriser l'écriture. Il comprendra l'importance des mots et de la ponctuation, d'une présentation structurée et soignée. Il se fatiguera aussi beaucoup moins à écrire, voudra mieux comprendre l'origine des mots.

C’est son esprit qu’il faut prendre en compte, pas ses sens. On peut par exemple penser que la musique fonctionne comme sa façon de marcher, avec une volonté de plus en plus évidente d’avancer. Comme pour la poésie, on comprend, alors, mieux son écoute. On renforce son ego car l'esprit demandait des réponses à des manques. Si on ne connaît pas le solfège, un piano peut permettre de créer très facilement de la musique.

S’attacher à ce qui permet d’évoluer donne envie de se comprendre. Cela donne aussi envie de casser les barrières de l’émotivité, rendant peureux. À la fin évoluer sera un leitmotiv. On peut chercher la vérité avec une poésie, permettant de se comprendre soi. On trouve mieux qu’une compréhension de soi, c’est à dire une réflexion aboutie et optimiste sur soi.

Aussi la recherche de ses origines permet de trouver des écrits de cousins ayant une vie similaire à la nôtre. En l'associant à la réflexion de quelqu’un d’opposé, on se découvre sur une autre facette. On peut alors anticiper l'avenir plus facilement. Cette recherche permet de construire une société, ou une famille. Cela résout les problèmes liés à son éducation, pour améliorer ou sublimer l’optimisme et l’histoire de sa famille.

Wolfgang Mozart était un surdoué génial. Il avait compris, comme étant sa recherche de vérité, la musique qu'on lui avait apprise. Il est vite devenu passionné. Quiconque peut créer la passion en lui, avec sa recherche de vérité. Plus on attend, plus on perd la capacité à apprendre. On peut à tout moment s'intéresser à quelque chose d'inattendu, ou que l'on veut étudier depuis longtemps.

La musique, l’écriture galvanisée par la conception en société et la poésie, la recherche de la vérité et de ses origines, associés à son opposé, sont un ensemble de satisfactions voulues par l’esprit. Elles permettent de nous élever comme de véritables êtres humains, c’est à dire des êtres créatifs cherchant l’éternité de nos actions. Pourrez-vous ajouter une de vos œuvres dans l'éternité de votre civilisation ?

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire une poésie. Essayez d'en créer une ballade.

Si on veut, publier gratuitement son œuvre sur archive.org.

Créer un Atelier[modifier | modifier le wikicode]

Créer un atelier, c'est animer un groupe de personnes autour d'un thème. Ce thème a été choisi en exposant les idées. Il faut savoir comprendre l'auditeur. Il faut donc lui poser des questions, savoir à qui on s'adresse. Or on sait qu'on est le plus accessible aux débutants lorsqu'on apprend. Savoir expliquer est essentiel. Cela s'apprend, avec des personnes complètement différentes.

Il existe sur le web des sources intarissables pour créer votre atelier. Framabook vous donne la possibilité d'imprimer des documents sur l'informatique et l'ingénierie. Archive.org, Gallica, Wikisource et Wikibooks exposent des livres. La langue des signes peut être transmise, grâce au web, en ateliers, sans forcément la connaître. Il faut cependant savoir observer, pour expliquer. On peut aussi apprendre à jouer ou à créer, avec un instrument ou outil. C'est quand on apprend qu'il faut concevoir ses ateliers. C'est dans ce moment que le débutant peut mieux comprendre.

Il existe un degré d'acceptation d'une information par un débutant. Cela est valable aussi pour la lecture. On apprend à doser ses informations en dialoguant.

Il faut penser à vérifier les licences de diffusion des documents, servant de base. Cela permet de savoir si l'atelier peut se faire.

Un site web de sorties permet de tester son atelier. On peut aussi consulter sa maison de quartier, une association. L'essentiel est de s'y retrouver.

À force de créer des ateliers, on échange des éléments essentiels du quotidien. Le thème choisi est étudié en long et en large, avec des personnes peut-être plus compétentes que soi. Vous, vous aurez osé. Eux feront peut-être comme vous.

D'après 'Comment écrire des histoires'.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Mettez en place un atelier, autour de votre domaine de prédilection. Il faut avoir écrit, puis avoir demandé à lire des écrits, autour de son domaine, puis s'intéresser à transmettre...

Concevoir tous les Jours[modifier | modifier le wikicode]

Voulant devenir ingénieur, donc ingénieux, j'ai toujours cherché dans mon enfance à savoir comment était créé mon environnement. J'utilisais sans le savoir l'architecture. L'architecture permet d'élaborer de nouveaux objets, de nouveaux bâtiments ou de nouvelles voies, ou d'autres œuvres élaborées.

Toute construction parle d’architecture. Le travail manuel intervient aussi dans cette démarche. On peut concevoir grâce à un puzzle, puis un jeu de lego, ou du modélisme, en créant un film, ou en utilisant des marionnettes, en peignant un tableau, ou en écrivant un projet. C'est sa recherche de vérité qui fournit la création que l'on souhaite.

Le modélisme permet de distinguer les étapes d'un projet de construction. Utiliser une règle plate permet à la fois de travailler le calcul mental tout en apprenant à tracer des lignes à l'aide d'un plan avec légende. Cela permet de densifier son esprit pour les idées. Il est possible d'élaborer les étapes de tout projet avec cet ensemble. Alors, on conçoit que tous les logiciels sont faits de la même manière.

Si on construit quelque chose en s’arrêtant à ce simple projet, on va vers la privation de cette volonté de construire. En effet, construire demande à concevoir. Si on ne conçoit pas, on ne veut pas élaborer notre société. Élaborer la société va ensuite amener à comprendre l'architecture de cette dernière.

La société humaine est un ensemble de constructions, éventuellement imbriquées de différentes manières, par assemblages. On peut réfléchir sur l'imbrication des assemblages. C’est la finition d'un projet. Ça permet de construire une société. On peut réfléchir sur les objets imbriqués. C’est de la conception. Cela permet d’aller vers les détails d’une société.

Un bâtiment peut être joli mais inutile. Il reste donc à redéfinir la beauté. Les objectifs principaux, de toute construction, sont une imbrication dans la société, afin de répondre à des objectifs sociaux. Une bibliothèque sert à permettre l'ascension par le développement personnel, grâce à sa recherche de la vérité. Une piscine publique sert à ne pas acheter de piscine individuelle, pour faire du sport bon pour le dos et le corps.

Si vous construisez quelque chose dans votre vie, posez-vous ensuite la question : « Comment pourrais-je construire tout mon environnement ? ». En effet l’architecture est présente partout autour de nous, avec les bâtiments ou toute création humaine. La construction consiste à être utilisée ou comprise. Il s'agit donc de découvrir tous les jours.

En 2014, on veut nous attribuer le rôle de simple consommateur, alors qu’il est possible d’agir en tant que citoyen. La conception de sociétés humaines permet, par exemple, de participer à la vie de son quartier, puis d’envisager des projets de société. Par exemple, concevoir une société m’engage vers la mutualisation et la liquidation de la spéculation, permettant de faire face à la crise financière.

Ma solution de la mutualisation, dans un projet d'abonnements Internet à la fibre optique, a été trouvée par une déduction constructive, basée sur l’architecture donc. Cela a consisté à éliminer des choix, par déduction physique ou sociale. Le sens du bien commun permet d'éliminer les choix hasardeux. La solution aurait pu être trouvée par une lecture. Mais je ne l'aurais peut-être pas comprise comme quelque chose d'essentiel. Aussi, il aurait fallu trouver le livre, alors que tout est fait pour empêcher la mutualisation et le protectionnisme.

L’architecture a un but social. Concevoir une société demande de la coopération avant, pendant et après le projet créé. Il est donc tout à fait anormal qu’une architecte, s’orientant vers le social, se voit refuser son diplôme. Cela a pourtant été énoncé, par un vieil architecte, sur Rennes, en 2012.

Concevoir permet, quand on évolue, de trouver plus facilement de nouveaux repères. En effet, une ingéniosité constructive, visant à améliorer la société, permet d'évoluer grâce à nos recherches et trouvailles.

L’orientation, vers l’abstrait de l’architecture, nuit à notre société. D’ailleurs ça crée souvent des bâtiments laids, alors que les architectes sont choisis pour le soi-disant design. Qui n’a pas vu un bâtiment laid dans sa vie ? Voulez-vous agir pour qu’il n’y en ait pas ?

Ces constructions, si on cherche la raison de leur création, doivent répondre à des objectifs. Les objectifs de beauté, c'est à dire d'éternité, ne sont pas les objectifs principaux. Pourtant l'apparence est prioritaire dans les écoles. Seulement cela sert en plus à créer quelque chose d'abstrait, nécessitant une explication pour celui qui regarde. À la fin ce sont ceux qui créent qui ne se comprennent plus. On sera alors tenté de donner des noms abstraits à des bâtiments.

Si nous montrions que l’architecture permet de construire une société, en proposant des projets à construire, nous saurions les ficelles de nos droits, tout en poussant vers le social, vers la coopération. Qu’attendons-nous pour agir ?


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Si vous ne construisez pas, créez quelque chose, en cherchant les similarités dans votre quotidien.

Critiquez les constructions autour de vous, car beaucoup ont des défauts.

Ensuite, participez à la vie de votre quartier, pour construire quelque chose dans la société.

Le Coopératif de Confucius[modifier | modifier le wikicode]

Confucius était un chinois de l'antiquité. Le mot Confucius est sans doute apporté par les juifs. Il est sûrement issu d'une famille qui a fui l'Égypte pillée par les perses. En 2013, il est encore apprécié par la vieille génération chinoise. Confucius explique que c'est l'honnêteté et l'évolution, par la compréhension des autres et de nos faiblesses, qui permettent à la société de se développer mieux.

Selon Henry Charles Carey, un économiste américain, notre individualisme dépend de notre vie en société. N'est ce pas notre éducation qui a créé notre personnalité ? Plus nous avons d'activités utiles, pour nous et les autres, plus nos renforçons notre individualisme, venant lui aussi de notre éducation. La richesse de l'individu, c'est donc le dialogue en société, permettant de choisir des activités épanouissantes et productives. Si ces activités responsabilisent, cela permet de mieux s'épanouir. Ce niveau de vie est permis par les industries. Les industries permettent plus d'activités, plus enrichissantes.

En effet une activité qui nous est utile nous incite à évoluer. Au départ cela fait peur. Mais ensuite notre esprit va intuitivement pousser sa recherche de vérité un peu plus loin. Notre intuition nous pousse alors à évoluer, vers de nouveaux repères, plus proches de notre recherche de vérité, parce que nous savons que, si nous faisons mieux, nous serons plus utiles.

Nous sommes faits pour apprendre, afin d'agir. Seulement l'école ne nous permet pas, en 2013, de savoir comment évoluer. Pour comprendre cela il suffit de comprendre le fonctionnement d'un empire, ce que la finance est. Dans l'empire, le conservatisme est de rigueur. Il s'agit de garder ses biens, afin d'en prendre aux autres, ceci afin d'étendre l'empire. Si sa direction et son système ne sont pas remplacés, l'empire implose, comme l'ont fait l'URSS et Rome.

Nous nous souvenons mieux des bons exemples. Le confucianisme met cela en avant. L’oligarchie, promue par la finance immorale, est contre ce confucianisme, qui promeut l’ascension sociale, par l’honnêteté et la compréhension des contraires.

La compréhension de son opposé permet, à la population, de s’enrichir réellement par le savoir, afin de progresser. Notre économie n’évolue que par notre capacité à utiliser le savoir, afin de se développer. Un savoir important, bien compris et nécessaire, est une grande richesse. En effet, une richesse, que l'on ne sait pas utiliser, n'en est plus une. Un savoir important expliqué, avec son histoire et ses fondements, est sublimé par la population.

Selon Confucius, celui qui est dans l'écoute doit chercher à communiquer, tout comme l'inverse peut être dit. En effet, quelqu'un qui est habitué à écouter veut intuitivement le faire. S'il s'oblige à communiquer avec son contraire, il évoluera beaucoup plus vite, car il comblera plus vite ses lacunes.

Celui qui a connu un travail coopératif bien encadré, où chacun fait avancer l’autre, peut comprendre à quoi sert le social, qui est véritablement la coopération entre les personnes.

Seulement la coopération entre les personnes doit servir à quelque chose. Elle doit être productive. On peut même espérer l'éternité de sa création coopérative, donc sociale. On aura créé quelque chose qui pourrait devenir éternel, à défendre donc dans notre vie.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • newparadigm.schillerinstitute.com
  • Principes de la Science Sociale, de Henry Charles Carey, dans le domaine public

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouver un ou une partenaire.

Démarche Standard du Génie[modifier | modifier le wikicode]

L'amour est infini. C'est ça qui est passionnant et fou à la fois. C'est en aimant qu'on peut trouver une idée géniale qui surprend. La passion s'éveille. Il s'agit de surprendre encore pour être de plus en plus sûr de cette intution qui éveille et nous éveille aussi. On se comprend alors par la société. Croire en l'avenir donc en la vie permettra alors de se sortir de l'amnésie de la nostalgie du tourne en rond redéfinissant les mots, ne faisant que changer de directeur, d'acteur ou d'orateur. Improviser et apprendre à apprendre permettront de se comprendre.

Quand on parle d'harmonie il se cache derrière des mathématiques. Comme les mots ont plus de sens que des chiffres, notamment un sens scientifique donc naturel, on comprend donc au mieux les mathématiques par les mots donc le dialogue. Le sens et sa politique des mots sont donc importants. Parler ou comprendre nécessite le sceptiscisme par rapport à la découverte de son interlocuteur, scepticisme et recherche définis par sa politique des mots, mots remettant en cause par ses expériences la connaissance, donc une branche inadaptée ou inutile de l'humain. En effet, la réalité scientifique est cachée. La Bible contient la vérité humaine permettant de deviner cette censure. Vous comprenez alors qu'il s'agit d'utiliser le respect comme défense, la courtoisie en France ou pour la représenter. On peut vous croire alors chrétien. Cela est bon signe.

La passion nous mène alors vers nos limites comblées par et avec les autres. Il s'agit d'être moral pour reconnaître les meilleures sources, celles qui nous inspirent et remettent en cause l'establishment. Alors la passion de les défendre par une intuition peut nous amener à remettre en cause le système pour finir par transformer la société. Il s'agit d'influencer la société pour être en situation sécurisée par le droit d'auteur. Il s'agit donc de publier ou d'être public pour être en situation sécurisée.

Si on sent qu'on est en danger, contacter un ami qui sait ce qu'il faut faire alors. L'ami qui anticipe est crucial dans ces cas là. Plus il anticipe sur le long terme, plus il a raison. Vous l'intéressez alors, parce que pour lui, ce qui est le plus intéressant dans l'histoire, c'est qui est éternel. Plus l'histoire passée est remise en cause plus cela peut être crucial donc dangereux. Évaluez donc votre capacité à remettre en cause l'histoire, histoire cachée nécessitant dialogue militant.

Plus l'idée est géniale, plus vous pouvez être crucial donc caché, sans même que vous vous en rendiez compte surtout. Donc une fois que sa situation est connue et définie de façon naturelle et scientifique, on peut être aidé facilement et redouté de façon définie. Croire en l'avenir et le proposer surtout nous aide alors. Des personnes qu'on ne connaît pas peuvent même nous aider, sans nous le faire savoir pour certaines. Pour se sécuriser, il s'agit aussi d'être subtil ou de trouver quelqu'un de subtil, devenant pédagogue donc ami, ami à louer et comprendre donc. Comprendre nécessite alors croire.

La retraite sera géniale si vous semblez ni trop fort, ni trop faible. Quelqu'un de trop fort est effectivement en état de faiblesse dans le système humain. Il peut trop gêner. Cela est dangereux à la fois pour soi mais pour ses amis aussi. Le rigolot est génial.

Les amis interviennent quand vous êtes faibles. Les amis se créent surtout quand vous cherchez avec eux consciemment votre vérité pour trouver des bonheurs. On n'hésite pas à dire ce qu'on pense un peu après. Tout devient clair. On se dira alors que ce sont les rigolots qui expliquent le plus de choses. En effet, derrière un rire, se cache une vérité sur nous révélant l'humain donc l'esprit et la raison créatifs.

C'est pour cela qu'il est nécessaire de montrer l'ensemble de ses sources pour prouver un droit d'auteur, droit d'auteur servant surtout à l'histoire, droit d'auteur pouvant donc être archivé sur différents sites web d'archivages ou de publications quand on on embête l'establishment, mot anglais comme vous le voyez.

On écrira des articles sur ceux qui reprennent nos travaux. À force de ne pas être contredits sur un fondement du droit d'auteur, cela devient de plus en plus rigolot. On devient très joyeux et encore plus enthousiaste avec ses amis surtout, pour chercher à rigoler pour deviner encore plus. En effet, on peut découvrir d'autres limites de l'humain avec ceux qui nous contredisent. Nos sources deviennent des amis, en tout cas pour ceux qui sont cités. Les contradicteurs seront nos clowns de l'histoire. Certains contradicteurs seront sur-médiatisées si votre découverte est une trouvaille de profession. Vous serez caché si votre trouvaille de profession est une trouvaille de rupture. Développez le monde sera alors un leitmotiv, si ce n'est déjà le cas. Sinon, il s'agit de trouver un pays à crédit public avec le niveau industriel nécessaire et surtout suffisant.

Si nous sommes trop géniaux, il s'agira de croire que nous sommes des chrétiens de la passion, d'une passion longue, pour entrevoir une histoire par les âmes. Définir l'âme est donc important. Il s'agit de comprendre ce que signifie la thèse de Jaurès ou la pédagogie de Planck. On fera alors encore plus de découvertes scientifiques amenant la république, le bonheur alors, mondial et caché chez nous. Plus on aide, plus on le découvrira, plus on sera heureux et épanouit. Il s'agit de connaître ses faiblesses du moment pour ne pas inciter les masochistes.

C'est rigolot de voir des manipulateurs se rendre compte qu'ils se manipulent eux-mêmes. On utilise l'indigence de la personne pour réaliser cela. Plus ils sont jeunes, plus ils s'en rendent compte, plus c'est rigolot pour tous. En effet, l'indigence est utilisée à la manipulation de masse. Il s'agit de le rappeler.

Quand on a une distinction, cela donne encore plus envie de garder sa morale par l'humilité. Sachez que tous les prix Nobel d'économie sont la faille monétaire de l'humain. Il s'agit de s'informer sur ses prix Nobel pour fuir le pays qui fait confiance à ces théories, ou pire, en fait l'apologie, ou pire encore, les finance.

Les amis renforcent notre enthousiasme. Nous renforçons l'enthousiasme des humbles de cœur et devenons une personne redoutée parce que morale, soutenue surtout, donc difficilement attaquable quand on sera émérite. On a fait de la politique pour défendre alors la population de façon exagérée donc passionnée. Il n'y a qu'à suivre pour écrire l'histoire.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Tentez d'écrire votre intuition ou vos sentiments sur une liseuse tactile jamais connectée à Internet. Sauvegardez. Archivez vos poèmes et définitions. Envisagez l'avenir.

Inspiration[modifier | modifier le wikicode]

www.jp-petit.org - histoire de Souriau

Arithmétique et Géométrie[modifier | modifier le wikicode]

L’éducation a été complexifiée bien avant que nous n’ayons plus la possibilité d’évoluer de nous-mêmes par l’école. Pour que la population accepte l’impensable, on peut expliquer l’expérience de la grenouille et de l’eau bouillante. La grenouille ne se rend pas compte qu’elle peut y mourir que si l’on chauffe l’eau petit à petit.

De même si l’on n’applique pas un cours dans son quotidien on n’évolue pas grâce à ce cours. Alors l’école n’a plus son rôle moteur d’ascension morale, valorisant notre envie de construire chaque jour, pour nous permettre d’évoluer.

Nous sommes mus par l’envie de résoudre quoi que ce soit. Quiconque peut devenir passionné. La passion consiste à canaliser une envie forte, pour réaliser quelque chose. La réalisation devient alors un jeu.

C’est lorsqu’un professeur est exigeant et pédagogue qu’il obtient le meilleur de ses élèves. Or le bon élève devient un peu un robot, car il répète la même méthode pour apprendre. Pourtant il peut y avoir plein de façons de comprendre un exercice. La géométrie permet d’en trouver beaucoup.

La géométrie permet de comprendre l'algèbre. Alors l'algèbre permet de faire de la physique mathématique associée à l'informatique créant des courbes, courbes permettant alors de trouver comment influencer la géométrie, comme l'a fait le mathématicien Souriau.

On fait la même démarche entre les matières de façon réfléchie, en cherchant à améliorer des intuitions, confirmées par notre sceptiscisme créant des questions sans réponse, par rapport à ce que font de mieux nos intelligences et la mémoire, nos défauts alors comblés par des chercheurs voulant devenir trouveurs pour l'histoire, pas le carpe diem.

Seulement le cours magistral nous empêche de suffisamment engager notre passion. Ainsi, l’arithmétique a remplacé en grande partie la géométrie. Cela fait que les sciences sont déconnectées du réel, car une formule mathématique doit être vérifiée physiquement pour être ajoutée dans une hypothèse scientifique. Ainsi la science va se rendre dépendante des formules mathématiques pour comprendre la matière en infiniment petit. En 2010, on a essayé de réduire la masse à un seul point, qui n'existe que dans la géométrie euclidienne.

La géométrie permettrait de réduire fortement la durée des cours, tout en permettant un meilleur épanouissement de l’élève. La formule (a+b)(a+b)=a2+b2+2ab peut être facilement démontrée géométriquement. Vous avez ci-après une démonstration de l’identité remarquable.

Vous trouvez des recueils de Gaspard Monge à propos de la géométrie de polytechnique. L'école polytechnique procédait par étapes, pour éveiller le génie humain. Il s'agissait de réaliser l'impensable à chaque étape, par la créativité et l'adaptabilité.

Un autre exemple est celui de Gauss, avec une formule toujours non démontrée, mais fonctionnelle. Les scientifiques ont du mal à démontrer de nouveau cette formule vraie. Comment un scientifique du passé peut-il est plus doué que l’ensemble des scientifiques actuels ?

La géométrie apprise à l’école est euclidienne. Ce genre de cours débute, en général, en disant que la droite ne peut pas se couper elle-même. C'est faux en physique. Aussi, la droite ne peut exister dans le monde réel, puisqu’il n’y a pas de surface palpable, selon la description euclidienne. L'univers a des parties instables, en effet. Difficile à l’élève de se représenter les éléments euclidiens.

On pourrait pourtant utiliser la géométrie constructive. Elle consiste à partir d’une forme, pour en construire d’autres. Par exemple, on construit une parabole et une hyperbole à partir d’une ellipse. On peut aussi essayer de doubler le carré. Avec ce genre de géométrie on peut se faciliter la compréhension d’un exercice. On peut aussi prouver des théorèmes. On pourrait même comprendre la matière en infiniment petit. L'important est que les mathématiques se rapprochent le plus de la physique.

Pour aller plus loin les courbes et les zones représentant des équations ou inéquations linéaires nous font croire, soit que le monde se comprend en deux dimensions, soit que l’on ne peut pas résoudre certains problèmes. En effet les économistes aiment montrer des courbes qui montent tout le temps en 2014. Ça ne fait pas travailler l’imagination.

Il existe pourtant la possibilité de comprendre plus facilement l’infini de la vie et notre économie avec des spirales logarithmiques. Ces spirales peuvent facilement expliquer l’évolution démographique dans le temps, grâce à la science. Une explication de cette spirale logarithmique est dans la méthode Larouche-Riemann.

Vous la trouverez peut-être dans certains livres d’économie. Cette spirale utilise trois dimensions. Cela permet de mieux comprendre certains paramètres de l’économie, basés sur la démographie, c’est à dire le cône. On y représente la création d’énergie avec la spirale intérieure. L’exemple ci-avant est l’évolution d’un monde évoluant correctement en société, un monde démocratique et républicain où les citoyens agissent.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • www.institutschiller.org
  • www.solidariteetprogres.org
  • www.comment-ecrire.fr
  • www.jp-petit.org

Mes notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrivez pour chercher à remettre en cause ce qu'on vous a appris. Critiquez, en essayant de vous remettre en cause.

Utiliser les Échecs[modifier | modifier le wikicode]

Quand on a un gros problème à résoudre, une difficulté à surmonter, il arrive que l'émotion nous gagne. On peut alors tout envisager, le pire comme le meilleur. Seulement, notre acuité est doublée. On prend conscience de ce qui nous arrive. Notre esprit peut s'éveiller.

Seulement, il s'agit à ce moment là de trouver l'intuition qui vient de notre âme. Or, l'esprit ne nous dit pas tout de ce qu'il fait. Donc ceux qui n'ont pas utilisé suffisamment leur intution ne peuvent pas trouver leur âme à ce moment là. Sans confiance, pas de croyance. Sans croyance, pas de confiance en l'intuition. Sans croyance en sa bonne intuition, on perd alors sa recherche de vérité. L'âme répond à notre recherche de vérité. Il s'agit donc de chercher sa puis la vérité pour découvrir la vérité de son âme dans l'échec.

Historiquement, notre espèce a réussi à comprendre les marées au moment où il fallait survivre. C'est au moment où notre vie est en jeu que nous doublons notre acuité, pour résoudre les problèmes restés en suspend. On peut aussi réaliser cela en éveillant notre esprit par les mains et l'art, en cherchant à obtenir beaucoup d'un élève, qui peut réaliser l'objectif.

Les entrepreneurs qui ont réellement créé leur entreprise, avec une intention productive, ont pour beaucoup connu des échecs cuisants. Pourtant ce sont les échecs cuisant qui leur ont permis de s'organiser, car ils ont perçu le mauvais exemple à ne pas suivre. Ainsi, s'ils ont résolu une situation très difficile, ils deviendront des communicants créatifs et de bons gestionnaires.

Inutile de vous mettre dans une telle situation. En effet les échecs viendront tôt ou tard. Par contre, testez, expérimentez, dialoguez. Seulement rappelez-vous bien que l'émotion de l'échec devient si forte que vous devenez alerte et plus sensible. Il arrive, même certaines fois, qu'on ne perçoive plus le monde comme avant. On a évolué. On aurait pu pourtant régresser. Notre espèce est capable du meilleur en découvrant ses faiblesses.

En écrivant de la poésie, on comprend alors ses émotions. On va alors vers les autres, pour comprendre ce qui rend optimiste, à travers sa recherche de vérité. On peut alors élever son esprit, en lisant du Schiller, du Carey ou du Roosevelt pour s'épanouir avec sa créativité. Avec de la musique, qui fait réfléchir pour agir, on croit alors qu'on peut complètement évoluer vers la cause qui fait vivre, sa recherche de vérité.

Dans la préhistoire, à l'époque des premiers hominidés, l'humain a connu une infime population. Cette population a connu des situations difficiles. Elle a dû analyser les marées pour pêcher en Sud Afrique. L'humain est capable de réorganiser complètement sa vie s'il vit une situation difficile.

Notre défaut est, par contre, de croire qu'il n'y a rien à changer, quand on se porte bien. On va même soigneusement éviter de réfléchir sur les problèmes qu'on a rencontrés. C'est ainsi. Nous cherchons inconsciemment à nous mettre dans une situation difficile.

Plus la situation difficile se vit tôt plus cela vous engage. Votre recherche de vérité va alors vous amener à vouloir réparer certaines erreurs. Certains vont même s'engager dans la défense de l'intérêt général. D'autres vont même militer, quitte à prendre des risques contre le système, avec de bonnes ou de mauvaises manières.

La passion permet d'éveiller notre sensibilité, celle qui renforce notre intelligence. Ceux qui sont passionnés sont sensibles à leur environnement, à certains de leurs aspects. Quand on est malade, on peut voir certaines choses plus facilement. Il s'agit alors de méditer pour comprendre cette sensibilité. Par contre, méfiez-vous des moments sensibles, trop durs ou trop longs. En effet, comme tous les animaux, nous pouvons nous en souvenir toute notre vie.

Il faut savoir que l'émotion nous gagne quand nous subissons un échec. C'est pour cela qu'il est préférable, pour l'instant, de s'épanouir, plutôt que de se divertir. Se divertir crée de l'émotivité empêchant d'anticiper. En vous engageant dans une démarche créative ou militante, puis en allant vers celui qui peut vous apprendre le plus, celui qui est différent, vous pouvez anticiper les échecs, pour mieux comprendre vos émotions. Rien de mieux qu'apprendre la créativité et l'inconnu, pour se sortir d'un échec.

C’est en s’intéressant aux limites que l’on a apprises, que l’on voit un manque dans certaines connaissances. Par exemple, si on a appris un instrument ou un outil, il y a plus de facilité vers un autre instrument ou outil. Les loisirs ou le travail servent à combler nos lacunes, pour mieux anticiper l’avenir. Il est important de pouvoir en profiter.

À la fin, on englobe l’ensemble de nos connaissances, pour se former à un nouveau métier. Ceux qui savent et qui ont subi un échec s’épanouissent dans le travail. Mais en plus ils ne le veulent pas comme une contrainte. Ils deviennent de véritables chercheurs de leur bien être.

Mes notes[modifier | modifier le wikicode]

Certains jours, nous sommes plus sensibles que d'autres. Lorsque votre sensibilité vous le permet, cherchez à comprendre la démarche et la capacité créatrice de ceux qui ont fait face à de gros problèmes face à votre vérité.

Pourquoi Philosopher ?[modifier | modifier le wikicode]

Il y a un gros problème de compréhension de soi, donc de la société, dans la population. Aussi on répète régulièrement à l'élite, ou à la future élite, le prestige. Ainsi nos ingénieurs et scientifiques ne s'intéressent pas suffisamment à leur propre évolution, parce qu'ils disposent du prestige de leur formation. Ils penseront même que le poste qu'ils occupent n'est pas suffisamment prestigieux.

Beaucoup d’adultes de ma génération croient encore aux dessins-animés. On a ainsi vu, dans le journal télévisé, des dessins-animés violents mis en avant. Beaucoup d’adultes croient que les enfants ne prennent pas au premier degré les dessins-animés. C’est le cas si l’enfant voit l’école comme la solution, ce qui n’est que rarement effectif. En effet, on dit que l’école sert à trouver un travail, pas à s’épanouir.

Le plus souvent, l’enfant va se référer à ses amis, peut aussi se référer à des dessins-animés. Cela est très dangereux, au vu de la pauvreté intellectuelle des dessins-animés, de plus en plus violents et idiots, avec l’avancée médiatique du libéralisme. Sachez qu'on est méchant avec quelqu'un, rarement contre tout le monde auquel cas la société se séparera mécaniquement de celui-ci, pas par un gentil unique, devenant donc méchant contre cette personne.

En 2013, la génération des actifs a connu des dessins-animés plutôt gentils. Seulement quelle était la trame répétée dans ces vidéos ? On répétait qu'une seule personne avait tout le temps raison. Il y avait toujours cet amalgame de la personne parfaite avec une voix d'enfant, qui pouvait même être plus cruelle que les méchants, en les tuant. Les méchants, eux, possédaient une certaine voix.

Cela amène chez les actifs beaucoup de comportements déviants. Ainsi ceux qui croient le plus aux dessins-animés du gentil qui combat les méchants voudront éliminer celui qui va contre eux. Celui qui est perçu avec une voix qui sort de l'ordinaire est vu comme un problème. Tout ce qui est anodin est oublié, car les dessins-animés les plus vus ne permettent pas de s'intéresser aux détails d'une société. Cela touche jusqu'à l'élite regardant ces vidéos.

La société française est une société où la concurrence joue. Ainsi la population possédant une démarche philosophique, scientifique ou artistique n'ose pas s'exprimer. En effet la philosophie n'est apprise qu'au lycée, alors que philosopher pourrait s'entreprendre dès la maternelle.

Aussi la peur de l'erreur fait que l'élève et le salarié se sentent surveillés. En effet le professeur et le dirigeant, à cause de la concurrence, elle même due à notre non-développement, refoulent les erreurs. Ainsi le travail créatif en groupe sera très difficile à réaliser, car les élèves ou les salariés rigoleront d'une proposition mal formulée. Cela crée un environnement d'auto-censure non productif.

Enfin, l'élève ne sait pas que la beauté nous est perçue comme une association à l'éternité de notre civilisation, c'est à dire à notre histoire et notre futur. Ainsi une belle œuvre n'est pas technique avant tout. Elle est histoire et démarche avant tout.

Il est à noter qu'il est impossible pour beaucoup d'agir, parce que ceux-ci n'écoutent pas de la musique qui fait réfléchir pour agir. En effet on nous apprend à être spectateur, à écouter. Or la musique classique vous engage dans une réflexion, vous rendant un instant inattentif à votre écoute.

Souvent les enfants ne retrouvent pas la philosophie ou l'esprit scientifique, demandés par les parents. L'enfant a une conscience dès 5 mois. Il peut dès cet instant avoir une discussion avec ses parents, de plus en plus élaborée évidemment. Seulement l'école n'a pas appris aux parents à se connaître. C'est d'ailleurs pour cette raison que beaucoup se fient plus à la télévision qu'à l'école.

Les parents n'ont pas appris à discuter de façon scientifique selon Platon. Cela permet pourtant à l'élève de savoir comment évoluer, s'il comprend aussi ce qu'est le bien commun. Les parents ont un travail souvent répétitif. Ils se replient donc sur l'école, pour élaborer une discussion scientifique et philosophique. On trouve alors des parents déçus de l'école, sans qu'ils sachent les causes de leurs désillusions, qu'ils ont aussi eues en tant qu'élève.

Quelques agrégats de cette base sont appris en école d'ingénieurs. Dans ces écoles on érige souvent l'élève en futur modèle pour les autres. Ce début de réflexion scientifique arrive non seulement trop tard, mais en plus il est régulièrement répété qu'il s'agit de prestige, pas de faire avancer la société. Le prestige peut être compris alors de différentes manières, qu'il soit pour soi ou pour les autres. Il s'agit, dans beaucoup d'écoles, de copier les plus grands, ayant utilisé cette volonté depuis leur enfance, sans connaître réellement leur psychologie, ni leur démarche. Autrement-dit l'ingénieur ne peut, avec cette université, devenir un grand, car il part de trop bas. Aussi certains exemples plutôt opportunistes sont de mauvais exemples. La pomme de Newton a d'ailleurs servi à cacher Leibniz, plus réputé à son époque.

Non seulement cette école d'ingénieur lui aura caché que c'est le développement qui crée la paix, selon Mazarin et la Grèce démocratique. Mais en plus il croit que sa recherche de vérité lui amène le prestige, alors que le prestige est antagoniste à la recherche de vérité. La recherche de vérité sert aux autres et à soi, alors que la recherche de prestige est tout à fait optionnelle dans cette recherche. Beaucoup des meilleures discussions que j'ai eues avec les autres étaient une compréhension détaillée d'un problème de la société. On peut expliquer le comportement d'une société entière avec un seul détail de société. Le prestige vise à cacher cette humilité nécessaire. Comment peut-on être prestigieux à 25 ans ? Pourtant celui qui a 25 ans remplace les salariés avec expérience.

Les plus grands sont partis de problématiques personnelles qui les ont engagées. Croyez-vous que nous pensons comme eux ? Il faut donc chercher à résoudre chaque problème qui se présente, afin d'éveiller sa conscience endormie par ce prétendu élitisme. Il faut comprendre que ce seront les autres qui parleront de nous quand on ne sera plus là. Il faut se rappeler que nous abandonnerons nos biens forcément. Mais il faut surtout se méfier de ce que notre conscience a accepté, par la répétition.

Pour se comprendre soi, il n'y a rien de mieux que la philosophie, permettant de renforcer son ego tout en se méfiant de soi. Si chacun arrive à ne pas développer ses défauts, alors, lorsqu'on ne connaît pas une solution, en philosophant, en définissant puis en s'interrogeant, on utilise la réflexion scientifique de son interlocuteur. On peut alors renforcer sa personnalité.

Le sens du bien commun permet d'éviter des choix hasardeux. Ce bien, opposé au mal, permet d'éviter des choix hasardeux, s'il est commun. Par exemple, on sait que, si la monnaie est publique et nationale, la nation qui possède cette monnaie peut faire beaucoup plus de choses. On pourrait aussi ajouter comme bien commun une santé publique et une sécurité sociale, permises par une monnaie nationale et publique.

Notre esprit est alors libéré de nos confrontations d'idées, nous empêchant de construire. Comme les égyptiens définis par les grecs, nous pouvons alors construire, pour associer nos idées. Pour les grecs, la politique consiste à discuter pour faire des projets. Pour la France, c'est discuter pour qu'ils fassent des projets. Les professeurs nous font comprendre que certains feront les projets et que d'autres les discuteront. Avec cette appréhension permettant d'aborder sur le fond ou les objectifs, nous réfléchissons avec les autres, grâce au dialogue scientifique et philosophique. Nous nous élevons, pour renforcer notre ego.

Puis, plus tard, une hypothèse supérieure sur notre ego nous passionnant, permettra de combler nos défauts, afin de trouver un talent des plus beaux en nous. Notre esprit changera, par rapport à cette nouvelle frontière sur notre ego. À force d'évoluer nous aimerons ensuite trouver de nouveaux repères. Nous n'hésiterons plus à créer en public, sachant que l'erreur est permise en politique.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Cherchez à comprendre des défaillances de votre éducation, ces raccourcis que vous utilisez et qui vous empêchent d'associer des idées pour mieux réfléchir.

Vive les Pauses ![modifier | modifier le wikicode]

Léo Lagrange a prouvé que les loisirs permettaient à la population de mieux travailler, tout en s'épanouissant. Ceux qui allaient contre lui étaient des dirigeants ne semblant pas connaître le labeur productif. Voici une nouvelle démonstration de ce qu'a démontré ce Ministre reconnu.

La méditation est très importante dans la prise de décision. Seul un esprit clair et rationnel peut choisir judicieusement. Si vous travaillez sans discuter avec les collègues de travail, vous pouvez, dans les moments importants, avoir de faux jugements, créant alors de grosses erreurs d'orientation.

Depuis les années 1970, regardez comment ont fonctionné nos différents gouvernements. Aucune philosophie, peu d'esprit scientifique, une culture du droit les empêchant de prendre des décisions, les incitant à gérer au lieu de développer le pays. Les médias nationaux faisaient alors croire que développer était « Has Been » en censurant dès que l'on parlait développement.

Une entreprise sans pause perd beaucoup de temps dans sa politique. Elle finit par faire des erreurs monumentales, puisqu'on ne communique plus en son sein. Supprimer les pauses sert surtout à diviser la population, pour que la spéculation continue, afin de toujours servir les mêmes. L'aboutissement de cela est le fascisme financier.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Cherchez le dialogue permettant de comprendre votre créativité, votre volonté de partage de savoirs.

Les Manquements de l'Éducation[modifier | modifier le wikicode]

Il y a des manquements conséquents dans le système éducatif actuel. Cela va de la maternelle au lycée, mais c’est aussi dans les filières cruciales de notre économie.

Au lieu de ne faire que dissocier à l’école, il faut aussi associer les idées entre elles. Les égyptiens, définis par les grecs, ont fait évoluer la science en définissant et en associant. Nous ne faisons qu’associer des éléments ou des personnes entre elles. Nous ne faisons que transformer, excepté sur l’énergie.

L’humain et l’élève détestent concevoir trop facilement. On est découragé, car il n’y a rien à prouver. L’européen n’aime pas montrer qu’il ne sait pas. Il n’aime donc pas les cours trop abstraits, où il est difficile de se rapprocher de son quotidien. Il aime par contre résoudre un problème qui lui semble difficile, parce qu’il aime montrer qu’il sert à quelque chose.

Selon le film "Ce n’est qu’un début", on pourrait apprendre à l’élève de maternelle à philosopher, sur des thèmes du quotidien. En effet l’enfant a un jugement dès six mois. Il peut donc discuter avec un adulte, dès qu’il sait parler. L’institutrice, quant à elle, peut lui apprendre à devenir un citoyen en philosophant avec sa classe, ce que notre oligarchie redoute.

La liberté ça fait peur. Ainsi beaucoup écoutent. Ils savent que les institutions ne répondent pas exactement à leur questionnement. Ils veulent pourtant se surpasser, pas avec ce qu'ils entendent souvent. Cependant, les enfants les plus âgés aimeraient garder leurs repères. En effet, les médias leur proposent de penser au passé. L'avenir serait d'avoir 18 ans, pour faire ce que l'on souhaite, mais quoi ?

La passion servira donc à combler cette peur. Il s'agira de comprendre la société, afin d'agir dans la société, pour se comprendre. Un ami nous aura suffisamment fait évoluer, parce que différent. Un jour, une hypothèse supérieure et la musique auront transformé notre esprit, grâce à la politique. Nous pourrons alors devenir des conseillers pour les autres.

L’enfant aime entendre de la musique. Il peut facilement retenir des paroles. Il est possible d’apprendre le chant, mais aussi un petit instrument de musique, dès la maternelle. Le travail manuel, associé à l’apprentissage, permettent de transformer un esprit, afin de s'intéresser, d'être constructif et sociable.

En primaire, il est possible d’apprendre la réflexion scientifique, telle que l’a conçue Platon. En effet, la Science est la seule matière pour laquelle on ne peut choisir, juste découvrir et expérimenter, afin de définir pour associer. On peut devenir un génie avec la réflexion scientifique, en cherchant sur les limites de l’humain.

En primaire il serait possible de commencer à apprendre l’économie réelle. Il ne s’agit là aucunement de l’économie monétaire, qui est faite pour croire que l’argent est un but. Il s’agit d’apprendre à l’élève comment fonctionne la société, selon les principes sociaux et scientifiques énoncés par Henry Charles Carey. Par exemple, on pourrait apprendre pourquoi il y a des écoles, quels sont les métiers cruciaux. Il existe les métiers techniques ou scientifiques. L'intérêt général sera encore plus important pour des métiers pouvant parasiter notre économie, notamment les métiers dont le but est de nous individualiser. On peut citer le trading et le broking, la finance.

On pourrait aussi apprendre, en fin de primaire, la géométrie par les pliages. La géométrie permet de comprendre jusqu’à l’infiniment petit. La géométrie constructive permet aux élèves de concevoir une architecture. On peut commencer à intéresser l’élève à concevoir quotidiennement la société qui existe autour de lui, en petit ou en grand.

Il faut enseigner les limites de l’humain au collège et au primaire. L’élève se demande le pourquoi à cette époque. Le pourquoi, c’est la recherche de vérité. Le pourquoi, c’est la démarche scientifique. Le pourquoi, c’est comment construire une société, selon l’architecture.

En collège, certains cours d’ingénierie, notamment en communication, en économie physique, pourraient permettre à l’élève de s’organiser à l’écriture. Il faut que l’élève évolue grâce au professeur, avec ses écrits. Cela nécessite des classes de 15 élèves, pour ne pas surcharger de travail le professeur. L’élève comprend les mots qui vont sur ses limites, pas les notes, souvent arbitraires.

On pourrait au collège transmettre les démarches des grands scientifiques et industriels, ceux qui ont changé radicalement notre vie. Ils ont augmenté notre niveau de vie pour augmenter la démographie, selon le potentiel de densité démographique relatif. En effet, certaines inventions, permettant d’améliorer notre niveau de vie, ont été cachées. À partir de 1960 le thorium-uranium permet des centrales stables, s'arrêtant sur demande, brûlant des déchets de l’uranium. Il y eut aussi la mauvaise direction financière de la fusion thermonucléaire contrôlée à l'hydrogène. Il y eut aussi la mauvaise vision non industrielle sur l'espace notamment. Il s’agit aussi du silicium organique, qui permet de régénérer nos tissus et os. Il nécessite une bonne hygiène de vie, pour mieux sentir son corps. De 2011 à 2018, la spéculation a empêché la diffusion des écrans réflectifs. Ces écrans permettent de beaucoup moins fatiguer les yeux, en n'émettant aucune lumière. Le potentiel a été mal utilisé. Les lobbies nous individualisant sont intervenus.

Au lycée, la géométrie est trop délaissée. On pourrait terminer l’étude des limites de l’humain, avec de la pratique. On pourrait apprendre à gérer un état industriel, à protéger facilement les industries. Cela ferait monter l’esprit patriotique. On ne parlerait plus de licences libres, nécessaires pour diffuser, au moment d'une récession, ou lors d'un développement. Mais on parlerait réellement du domaine public, qui n’existe que si un État-Nation se développe. On étudierait pourquoi les lobbies ont cassé notre potentiel de densité démographique relatif.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Alors vous voulez tout savoir sur l'économie ? Lyndon Larouche

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Retracez votre parcours scolaire.

Réussir à l'École[modifier | modifier le wikicode]

On m'avait appris que réussir à l'école consistait à avoir un esprit bien fait. Ça n'est pas ce que j'ai constaté. Alors s'agit-il de réussir à l'école ou de réussir dans la vie ?

La connaissance, ça fonctionne comme un réseau d'amis. On ajoute en fonction de ce que l'on connaît déjà. Si une branche de notre connaissance faillit, le reste de la branche est remis en cause.

Pour réussir, dans le système éducatif actuel, il suffit de savoir répondre aux bonnes questions, au bon moment. Il faudra donc lire et écrire, autour des livres servant de base au système éducatif. Il suffit de demander au professeur qu'on estime les lectures qu'il recommande.

Cela paraît étonnant qu'il ne faille que répondre aux questions. Mais c'est bien comme cela que fonctionne notre système éducatif. Il garde encore des traces de Jules Ferry, celui qui, avec d'autres, a conduit à la première guerre mondiale. Notre système éducatif a gardé la dissociation, base de l'apprentissage selon Jules Ferry.

Pourtant notre économie fonctionne avec l'association. Ce seront donc les élèves qui associeront dans leur esprit, qui auront un esprit souhaité économiquement. Pour associer, la musique permet de densifier l'esprit. On remarquera qu'il y a maintenant un peu de philosophie en maternelle. Aussi la méditation et la philosophie permettent de devenir citoyen en renforçant son ego. Si vous avez l'impression que votre intelligence n'est pas utilisée à l'école, utilisez la ailleurs.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrivez le périmètre de vos connaissances...

Vers le Génie Scientifique[modifier | modifier le wikicode]

Réflexion et Dialogue Scientifiques[modifier | modifier le wikicode]

On nous apprend beaucoup à dissocier. Or on peut faire beaucoup plus de choses par associations. La réflexion scientifique et la philosophie permettent d’associer des idées, qui sont des hypothèses venant d’expériences. Cela permet de sublimer notre créativité, par le dialogue si on suit son intuition avec sa recherche de vérité.

Notre esprit, quand on lui a posé une question, s’en rappelle. Il recherche, alors, de lui même, une solution, avec les rêves, le dialogue et la méditation. C'est en agissant par amour qu'on devance son esprit. Ceux ou celles qui aiment vous étonnent et vous comprenez ce qu'ils disent plus tard quand ils se sont alors dépassés et remis en cause, que ce soient pour eux-mêmes ou face aux autres.

L'amour relève du courage et du risque. Pourtant ce ne sont que des phrases. Seulement, si vous aimez, vous pouvez alors mieux croire, même si vous avez du mal à croire ce qu'on vous a dit sincèrement. Vous pouvez aimer et rester sceptique. Seulement rester sceptique est être insatisfait et sans réponse. Seul le dialogue consistant à devancer votre esprit permettra de comprendre. Blaise Pascal dit qu'aimer permet d'associer et le risque du conflit permet de savoir si on comprend les mots utilisés.

L'humain est imparfait. Donc l'humour ou savoir rigoler de soi pour se faire du bien est heureux. Aussi, il s'agit de définir ce qui est imparfait, parce que ne pas savoir comment nous sommes peut nous amener au pire. Aussi, les personnes qui parlent naïvement peuvent dire des vérités alors qu'elles parlent avec leurs défauts. Savoir distinguer la vérité des défauts consiste à comprendre la nature, la science donc. Cela permet donc d'améliorer la nature et celui qui parle avec vous.

La question est plus importante que la réponse. Si vous avez les bons mots de la question vous pouvez trouver la réponse exacte par la technologie. Le dialogue permet surtout de se comprendre soi par les autres afin de de mieux définir et d'amener vers la vérité que montre la technologie, selon votre question vraie pour vous.

La méditation permet, avec de la musique, qui permet de réfléchir pour agir, d’avoir des rêves constructifs. La question posée amène alors des hypothèses à vérifier. Il est important d’écrire ses hypothèses, afin de mieux les proposer ensuite. Par le dialogue on va trouver des réponses, pouvant amener d’autres hypothèses. On va rechercher ces hypothèses dans l'histoire. On les utilisera au passé avec le subjonctif imparfait, de manière plus incertaine avec le subjonctif plus que parfait.

Le dialogue philosophique va permettre de vérifier des hypothèses et d’associer des idées. Le dialogue où l’on se montre par la politique, permet, alors, de se mettre d’accord, grâce à la science. On peut valoriser une science plutôt qu’une autre. Mais il faut alors démontrer cette science, telle qu’on l’entend.

Vous me dites, alors, que cela fait trop d’hypothèses sous le bras. Non, on peut trouver une hypothèse supérieure qui englobe un ensemble d’hypothèses trouvées précédemment. On ne saura pas d'où nous vient exactement cette hypothèse supérieure, de Dieu peut-être. Cette hypothèse supérieure peut alors créer chez nous la passion, c’est à dire un travail voué à cette hypothèse supérieure, galvanisé par notre recherche de vérité.

Certaines hypothèses supérieures nous donnent confiance pour notre subjectivité. On pourra alors comprendre une partie de notre subjectivité scientifiquement, afin de résoudre une partie de nos défauts. Avec l'histoire de sa famille, on comprendra alors ce qui pourrait nous arriver. Son ou sa partenaire, alors, pourra nous prévenir sur cet avenir délicat.

L’hypothèse supérieure va, alors, nous demander d’utiliser un axiome de la science, une vérification dans la nature ou l’univers. En effet, le seul moyen d’être sûr de soi, c’est d’utiliser la science, qui permet d’effacer des choix hasardeux. Si on se réfère à la science, pour élaborer des projets, on peut plus difficilement être remis en cause, car la science permet de comprendre la nature et l’univers. La science permet de choisir judicieusement.

La méditation permettra d'utiliser l'inconscient de la raison, si notre esprit se gargarise de raison. Ainsi l'esprit pourra réfléchir scientifiquement, lors d'un dialogue.

Son axiome trouvé peut alors remettre en cause d’autres axiomes. Il est donc nécessaire d'utiliser le dialogue et les expériences, pour trouver d'autres voies de recherches. On devient alors un véritable chercheur, capable d’écrire une démarche scientifique. On dialogue pour trouver de nouvelles expériences. On transforme sa recherche de vérité, en recherche de vérité scientifique. Ses hypothèses deviennent articles, grâce aux lectures sur les limites de l’humain.

Notre recherche de vérité nous pousse à comprendre les limites de l’humain. Il est alors intéressant de se créer une culture, pour améliorer une ou des limites de l’humain. Cela permet de devenir un chercheur passionné, galvanisé par combler une partie mal explorée de l’humain.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Commencer à utiliser l'association d'idées, demandant à méditer, philosopher, dialoguer avec les autres.

Utiliser cette association d'idées pour vos projets. Perfectionnez-vous dans une activité permettant de convaincre.

Je Suis Troublé[modifier | modifier le wikicode]

Le trouble est une incompréhension de soi. Chez un humain, on peut se comprendre mieux quand nos sens sont renforcés par l’échec. Seulement, il s’agit pour nous de chercher la vérité quand nous avons ces troubles qui se remémorent.

Pourquoi reviennent-ils ? Quel lien mon esprit n’arrive-t-il pas à faire ? L’écriture, la méditation, le dialogue avec une âme sœur, le tout associé à la musique improvisée, permettent de se suivre, de comprendre une tristesse afin de créer un avenir. Il s’agit de penser que l’avenir ne peut être qu’optimiste puisque c’est nous qui le construisons.

Il a été déterminé que l’esprit se trouve emprisonné dans une partie du cerveau quand on est troublé. Il s’agit donc de trouver le moyen de lier quand tous ces troubles reviennent, par ce qu’on a appris par l’écriture, la musique, le dialogue, la méditation.

Il s’agit de se dire que notre âme peut être sauvée, que notre corps deviendra alors poussière. Donc notre cerveau deviendra lui aussi poussière. Alors on se dit qu’il faut se projeter dans l’avenir, se fixer des objectifs à long terme lorsqu’on se passionne, lorsqu’on aime.

Alors notre âme sera transformée par notre volonté de futur et nos activités. Nous serons prêts à nous libérer du cerveau parce que nos échecs auront permis d’évoluer par nos sens, compris par notre poésie ou nos chants.

À force de vieillir, notre âme nous parviendra de plus en plus, s’imposera peut-être à notre cerveau. Seulement nos sens décuplés feront de nous un enfant, capable de comprendre à la fois les adultes et les petits.

Si nous possédons une intelligence inter-personnelle, nous comprendrons au mieux. Avec les autres intelligences nous classerons correctement ou nous expliquerons ce que nous ressentons au mieux. Dans tous les cas, c’est donner qui sauvera.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Nous sommes tous troublés au début, plus ou moins. Écrivez sur ce que vous ne comprenez pas de vous même. Dialoguez avec un handicapé compréhensif à ce sujet.

Le Couple par l'Espace[modifier | modifier le wikicode]

Le don de soi est un risque à prendre. Le don de soi consiste à donner son amour aux autres afin de montrer qu'on les aime. Il permet de devenir et rester sincère.

Il est à essayer en couple. Seulement, il ne s'agit pas exactement de se donner pour son conjoint, même si c'est l'objectif. Il s'agit avec son accord de découvrir son intelligence spatiale avec un projet, le projet du couple, puis si le couple le veut, le projet chrétien.

L'intelligence spatiale de la femme est différente et incite l'homme à agir. La femme se demande avec l'homme ce qui se passe dans leur espace.

Plus on change de projet, plus on risque le don de soi en fonction du projet. Cela mène à des situations sans doute rocambolesques.

Alors la découverte des intelligences du conjoint découvre l'autre, l'un le faisant plus que l'autre ou pas. Alors on explique qu'il s'agit de donner les intelligences multiples de l'autre.

Si connaître son conjoint est inoubliable sans même ses intelligences, alors reconnaître l'intelligence spatiale de son conjoint qui diffère avec l'homme agissant pour la comprendre permet d’être chrétien en couple.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Penser à son âme sœur comme si on la découvrait. Cela n'empêche pas d'agir.

Réfléchir selon la Sociabilité[modifier | modifier le wikicode]

Il est indéniable que l'on veut nous empêcher de créer une société de chercheurs. Cette société est possible par les industries et les grands travaux. Dans cette société, on produirait, pour, ensuite, chercher sa vérité et celle des autres, mais aussi la vérité scientifique. Pour que nous soyons tous chercheurs, il est préférable d'avoir une démarche permettant de le devenir. Notre esprit assimile tout ce qui est répété, que ce soit de manière concrète ou abstraite. Cependant, notre esprit a utilisé la réflexion scientifique pour apprendre à parler et à marcher. Si nous utilisons le dialogue socratique, utilisant la réflexion scientifique de Platon, nous pouvons transformer notre esprit, pour remplacer ces répétitions par nos écrits et la musique. Alors nous lions au lieu de connaître.

Nous avons de plus en plus d’outils permettant de réaliser un dialogue socratique. Il s’agit de créer une base de départ, à savoir l’éducation de nos parents et celle de nos amis, pour chercher la vérité selon les questions auxquelles ne répondent ni la scolarité, ni nos parents. Le web et surtout les sites actuels comme wikipedia.fr, ou mieux, les sites historiques comme gallica.bnf.fr, wikisource.org ou archive.org, nous permettent de trouver, avec nos réseaux, des écrits répondant à notre recherche de vérité. Il s’agit de stocker ces écrits avec les références, pour les comparer plus tard. Vous allez alors créer votre bibliothèque, qu’elle soit électronique ou papier. Une hypothèse supérieure, c’est à dire une découverte de ce qui est induit scientifiquement, demandera à réviser cette bibliothèque.

Au départ, les enfants n'utilisent que le dialogue oral. Le dialogue oral filtre beaucoup d'informations. Par contre filtrer beaucoup d'informations permet de déterminer sa recherche de vérité, afin d'évoluer. Il ne s'agit pas d'attendre qu'on transforme votre esprit, mais d'être dans une démarche active de recherche, afin de trouver mieux que ce que l'on vous propose, pour améliorer la société. Alors que l'informatique fait évoluer la recherche, demandez-vous pourquoi il y a aussi peu de chercheurs qui trouvent une nouvelle théorie permettant de mieux comprendre la matière et la lumière.

C'est notre sociabilité qui permet de nous comprendre. Il ne s'agit pas que du social mais de notre capacité à évoluer grâce à la société. Notre sociabilité détermine notre capacité à organiser la matière ou la société. Nous ne pouvons comprendre notre individualité et notre créativité que par notre sociabilité. C'est pour cela que nous sommes avant tout sociaux.

L'homme de Néandertal créait avec peu de constructions sociales. Ainsi il n'a pas évolué facilement. L'intelligence de notre espèce est sa créativité constructive. Seulement vous trouvez peu de films liant, montrant la coopération entre individus. On voit peu la démarche de compréhension personnelle, par la créativité constructive. La dissociation détruit notre capacité à lier sur nos limites. Ainsi, notre créativité est de moins en moins constructive. Nous perdons alors notre créativité, ce qui fait notre humanité.

Quelqu'un qui écrira pourra mieux apprendre de lui-même. Son ego sera fort grâce à cette sociabilité. Il ne s'agira donc pas de se référer à son individualité, mais de trouver ce qui lui a permis de la créer. Il ne s'agit pas d'être, mais de devenir, selon son passé et grâce à son environnement, en raisonnant et définissant avec les autres.

La vie, c'est le mouvement. Demandez-vous pourquoi la vie a pu naître à partir de rien pour organiser l'univers. Seule cette organisation peut nous permettre de comprendre facilement nos imperfections. Cela nous permet d'ailleurs d'organiser cette imperfection de la matière.

Tout ce que nous faisons de façon répétée agit sur notre esprit. Si nous agissons quotidiennement, pour transformer notre esprit grâce à ce qu'il demande, mais aussi grâce à notre sociabilité, nous serons dans une démarche active. Nous serons capables d'améliorer la science et donc la vie. Nous savons que notre science est maintenant capable de créer de nouvelles formes de vies. Il faut donc que notre esprit soit dans ce mouvement de la vie. Notre esprit est capable de créer de plus en plus de choses, selon son environnement. Nous connaissons de mieux en mieux les limites de l'humain.

La plasticité de notre esprit est inégalable pour l'instant. Cette plasticité peut être utilisée de toutes les manières possibles. Seuls les axiomes de la science peuvent servir de référence. Ces axiomes sont difficiles à contredire. Mais il s'agit surtout de connaître la démarche de l'auteur de l'axiome. Cette démarche permet de faire avancer la science. Cette dernière démarche détermine peut-être un nouvel axiome de la science.

La connaissance des différentes cultures permettra à notre société de mieux s'améliorer, car chaque culture détermine une façon de penser. Chacun aura sa base de départ. Or cette base demandera à se rediriger vers d'autres cultures. Les sociétés les mieux organisées sont les plus étonnantes.

Il s'agit de trouver le meilleur de la sociabilité de chaque culture. Cela est souvent en lien avec la morale, permettant une meilleure société. Il s'agit de trouver la dialectique, la morale et la science, qui ont permis à une société d'évoluer. Mais il s'agit de trouver ce qui a surpassé votre culture. Est-ce la langue ou une volonté politique ? Ce sont sûrement les deux.

Notre histoire n'est que préciser ce qu'ont voulu dire les meilleurs penseurs. Les meilleurs penseurs agissaient politiquement pour utiliser le meilleur de leur langue, afin de préciser ce qui a été dit, grâce à une hypothèse supérieure, permettant de nouveaux axiomes.

La sociologie ne permet que de trouver les bases de départ, qui ont permis de créer la culture des sociétés se développant. Les sociétés qui ont décru se sont éteintes. Elles permettent de comprendre les erreurs à éviter.

Seulement ce sera l'éducation de vos parents qui restera le plus profondément dans votre esprit. Il s'agira de comprendre ce que vous faites de mieux, pour le sublimer avec d'autres cultures. Il s'agira aussi de discuter sur les erreurs de votre famille et de votre généalogie.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • La monadologie de Leibniz
  • Histoires économiques des peuples dans les livres de Henry Charles Carey et de Friedrich List.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ce que vous faites de mieux.

Écrire sur tout ce qui vous a permis socialement de penser cela. Reprenez plus tard ces écrits.

La Créativité est Politique[modifier | modifier le wikicode]

Tout ce que l’on dit, dessine ou écrit sert à orienter celui qui va essayer de nous comprendre. Sinon cela ne sert à rien de créer. Faire de la politique ne consiste pas à être caractériel, comme on l'entend en 2014. Cela consiste à élaborer des projets, pour les autres ou pour soi.

La politique c'est l'art de viser juste. Élaborer des projets demande à vérifier s’ils correspondent à la science, qui permet de comprendre la nature et l’univers. La science permet d’orienter plus facilement les autres, après que ses projets aient été critiqués.

Il faut donc, pour mettre en place des projets, vérifier s’ils sont possibles, par la politique. La politique consiste à convaincre et à être convaincu par les autres, grâce à son optimisme et sa capacité à évoluer. La politique est le moment où l’on discute d’un projet à réaliser. Il faut donc, avant de se lancer dans un projet politique, comprendre une ou des limites de l’humain. Avec ce projet, qui peut avoir peu de chances d’aboutir, son envie de créer peut être galvanisée et on devient plus persuasif. En effet la créativité permet de réaliser un projet et d'apprendre.

Mais il n’y a rien de mieux que la créativité pour apprendre. Or, la politique permet de favoriser la créativité, si on est scientifique. Savoir surpasser des sophistes ou des orateurs nécessite de réveiller son inconscient créatif. L’envie d’évoluer peut alors devenir un besoin, si sa conscience éveille cette envie.

Il faut donc commencer par créer des petits projets. Après avoir réfléchi sur la société, on élabore une solution aux limites de l’humain. Il faut se préparer à construire, se mettre en situation. Il faut ensuite voir les défauts de sa démarche. En atelier, certains peuvent de nouveau mettre en doute notre jugement. La compréhension de ce jugement nécessitera de retranscrire à sa façon de se comprendre. En effet notre société est régie par des codes définissant notre façon de parler. Nous n’aurons pas forcément les réponses exactes. Mais nous pouvons les trouver par la philosophie, permettant d’orienter vers un début de réponse ou des choix à effectuer. On ne saura pas forcément si le choix que l’on a fait était le plus judicieux au départ. Mais ce choix doit alors permettre de trouver réponse à ce questionnement.

En effet, à quoi cela sert-il d’orienter sans avoir de projets menant à une fin précise ? Pourtant cela se fait régulièrement par beaucoup. Peu savent vers quoi ils mènent les autres, parce qu’ils théorisent avec des idéologies. Le peuple n’attend pas de réponse idéologique. Il souhaite se développer avec des projets, afin de pouvoir vivre de mieux en mieux. On théorise avec la science, que cela déplaise aux dirigeants actuels ou pas. Beaucoup de dirigeants ne croient pas que l’économie soit une science. L’économie physique est une science politique et non une idéologie, comme le croient certains dirigeants.

Platon et les grecs définissaient une orientation politique avec leurs mots. Grâce à ce vocabulaire tourné vers sa propre philosophie, Platon a ainsi créé une méthode permettant de réfléchir scientifiquement grâce à des hypothèses à vérifier. Cette méthode scientifique, liée à la philosophie, est accentuée par la recherche de la beauté. La beauté c'est l’éternité de notre civilisation. Les astronomes utilisent la beauté, selon Kepler, pour leurs projets, car l’humain a d’incroyables prédisposition à comprendre la beauté de notre civilisation, son éternité, à en comprendre l’origine pour créer un avenir. Avec le dialogue nous galvanisons alors notre pensée.

Pendant le Moyen-Âge on créait à l’approximation. Cela a été réparé à la Renaissance. On a redécouvert la réflexion scientifique de Platon. Un projet créé sans l'aide de la science aura de fortes chances d'être court.

L'utopie de gauche consiste à réaliser tous ses rêves. L'utopie de droite consiste à garder le meilleur de ses rêves pour évoluer. Il est donc indéniable que le clivage gauche droite est entièrement artificiel. En effet, les deux utopies sont complémentaires et ne se contredisent que sur la frustration des individus.

Faire de la politique sert à chercher sur les limites de l’humain afin d’élaborer selon la nature, l’univers, donc la science. Cela rend ingénieux, que l’on soit ouvrier, artiste, salarié, entrepreneur, ou chercheur. Par notre recherche de vérité nous sommes tous des chercheurs potentiels. Nous voulons tous que notre société, donc nous-mêmes et les autres, s’améliorent. C’est ce qui permet le mieux de convaincre les autres. Convaincre ne se fait nullement par la manipulation, dans un système social. Convaincre les autres sert à ce que les autres se souviennent de soi. C’est cela la politique.

Nous avons tendance à voter pour ceux qui auraient tendance à montrer un ou notre avenir, même si nous ne croyons pas nous-même en cet avenir. Ce sont ainsi les politiciens qui veulent nous apporter du bien qui nous parlent, sachant que le mot bien est à définir ici. L'amour en politique consiste à pardonner pour trouver le bonheur que l'on cherche, parce que beaucoup font de la politique pour être heureux ou rendre heureux. Pardonner ne nous semble pas possible au début. Cela sera utilisé pour nous faire faillir tôt ou tard. La morale voire l'honnêteté permet d'anticiper ces failles et de montrer sa raison amenant son avenir, donc sa vérité. Connaître les solutions donc philosopher scientifiquement sur les solutions permet de ne pas être déclassé. L'artiste politisé montre l'avenir donc il est utilisé pour définir celui qui aurait raison. Donc être artiste avec un sens de la beauté est primordial pour défendre son avis. Rester dans le cadre artistique permet de ne pas prendre de risque. Lier artistique et politique est une prise de risque à tester, amenant le lien entre sa vérité et la vérité des autres, donc d'adhésion des meilleurs.

Il est difficile actuellement d’avoir une réflexion scientifique avec un autre citoyen. Les dialogues pourraient alors s’écourter en définissant les termes que l’on emploie, en revenant vers ce qui a été dit, en discutant des alternatives. Chaque citoyen devrait réfléchir avec des hypothèses, après avoir défini son vocabulaire. Cela permet de construire, donc de créer. Des hypothèses sont à vérifier, ou d’autres deviennent expériences.

Quand on flâne, on se fixe, ou on se rappelle des objectifs à long terme, permettant d’élaborer des objectifs à moyen terme. Le quotidien créera oles objectifs à court terme. On les anticipe grâce à la science, sa philosophie et sa recherche de vérité. Ainsi, au lieu de chercher un coupable quand une erreur est trouvée, on élabore une solution en anticipant l’avenir. On fournit alors la solution aux autres.

Beaucoup de manuels veulent nous faire croire que la créativité suit une méthodologie. Ça n'est pas réellement le cas. On crée lorsqu'on est face à une situation inattendue. Notre esprit veut alors de lui-même résoudre ce problème. On peut citer l'exemple d'un oiseau voulant enfin utiliser un outil pour chercher la seule nourriture qu'il voit devant lui. Créer c'est faire face à l'inattendu. C'est sublimer son esprit pour transformer une faille en atout. C'est lorsqu'on apprend qu'on crée le plus. On transforme son esprit. Créer c'est repousser ses limites.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • fr.wikipedia.org/wiki/Politique
  • fr.wikibooks.org/wiki/Platon

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Essayez de convaincre avec des projets que vous souhaitez créer. Faites un bilan après chaque projet.

Chercher les Secrets des Mots[modifier | modifier le wikicode]

Si vous utilisez des mots, que vous ne savez pas ce qu'ils signifient pour vous, rien de tel qu'un dictionnaire d'étymologie, pour satisfaire votre curiosité. De la même manière que la généalogie permet d'anticiper l'avenir, savoir le secret des mots permet de savoir où l'on va.

N’avez-vous jamais voulu vous intéressez aux mots ? On se passionne à connaître la signification de son nom de famille. Ne voulez-vous pas aller plus loin, en recherchant le secret des mots de votre nom de famille ? Le secret d’un mot c’est un oubli historique, non mis sur papier, ou détérioré. Certains mots africains interviennent alors pour comprendre notamment les mots positifs. Par exemple Ubuntu signifie humain et partage. L’arrêt de l’histoire d’un mot se comprend alors par les mots positifs. Cependant vous verrez que les mots sont aussi un compromis. On ne sait pas en effet si certains mots viennent bien d’une certaine langue. Les mots nous rendent intelligents parce qu’ils ont un sens en fonction de la langue d’origine. Par exemple le grec contient beaucoup de mots de la pensée. La Grèce s’est par ailleurs inspirée du bouddhisme.

C’est le dialogue qui nous permet de lier nos pensées, afin de nous comprendre, pour comprendre notre interlocuteur. Si nous ne connaissons pas comment il comprend les mots qu’il utilise, nous pouvons nous induire en erreur. Connaître la politique de son interlocuteur est primordial.

De la même manière, Platon définissait à sa manière les mots qu’il utilisait. Un cahier personnel servirait d’ailleurs à définir ses termes utilisés. Si vous voulez créer, il est important de connaître la définition des mots, que vous utilisez, car votre auditeur pourrait ne pas vous comprendre.

En plus du dictionnaire d’étymologie, connaître le latin, surtout le grec ancien, permet d’être un véritable francophile, puis un méditerranéen ou européen. Nous avons indexé notre alphabet, anciennement latin, sur l’alphabet grec. Les mots grecs ont des définitions très mentales. Ils permettent notamment de comprendre pourquoi il est important de lier. Connaître la définition du mot symbole vous permet d’aller plus loin que ce que l’école apprend. En effet, les symboles permettent d'élaborer des idées. La symbolique permet de délier, puis de lier, ceci afin de trouver de l’imaginaire, pour ensuite retourner dans le réel. La symbolique donne envie de lier dans ses rêves, afin que le mot nous rapproche du réel.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Chercher les secrets des mots qui vous ont intrigués.

Se donner envie de se procurer un dictionnaire d'étymologie grâce à la symbolique, en construisant les mots que l'on utilise.

Écoute et Communication[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup d’enfants, donc d’adultes, aiment écouter. Cette faculté à comprendre devient alors une intuition chez eux. Seulement il ne faut pas qu’ils soient enfermés dans cette écoute. Cela peut amener une simple recherche de causes subjectives. La recherche de la vérité est très difficile en notre monde. Pourtant notre esprit cherche intuitivement à trouver la vérité. Les codes de notre société, manquant de créativité, créent en nous des incompréhensions. La vérité de notre société est que l’univers a une capacité créatrice, que l’humain possède en lui une raison créatrice, si sa société le lui a permis. Notre raison créatrice nous sépare de l’animal. Notre raison créatrice nous permet non seulement de transformer, mais aussi d’améliorer la nature. Si chacun sait que notre économie est basée sur la densité d’énergie, cette faculté créatrice, permettant de trouver de plus en plus de découvertes et d’inventions, nous demande d’envisager le co-développement. Le développement permet la paix et les voyages dans l’univers. En effet notre esprit est fait pour construire. Seulement quelqu’un qui ne peut, ou ne veut avancer, voudra détruire son entourage, s’il ne lui apporte pas une réponse dans sa recherche de vérité. Soit nous évoluons soit nous régressons. Le conservatisme n’existe pas réellement et est une invention médiatique, due aux chansons parlant du passé. La prison de la causalité subjective Ainsi beaucoup de ceux qui écoutent n’ont pas cette vérité ou une similaire en leur possession. Ils ne peuvent donc envisager correctement un futur. Ces personnes, qui sont la majorité de la population, sont emprisonnées dans la recherche de causes venant de leur subjectivité. Selon Planck, ces personnes, dès qu’il y aura un problème, chercheront le fautif ou le problème de leur inconscient, sans chercher un début de résolution dans leur esprit. Ils ne s’intéresseront pas aux causes scientifiques. Lorsqu’ils devront résoudre le problème, ils demanderont alors de l’aide. Le problème et la solution viendront des autres. S’ils découvrent que le problème vient d’eux, ils seront déstabilisés. De l’écoute à la communication Il y a beaucoup de cours intéressants au CNAM._Un cours de Communication écrite et orale en Ingénierie du CNAM, accessible à quiconque, peut vous permettre de passer de l’écoute à la communication. Ensuite vous pouvez continuer avec des cours de lecture de contes, de théâtre, d’écriture ou en créant vos ateliers. Ces cours permettent d’envisager le dialogue scientifique pour sortir de la subjectivité. L’esprit scientifique Une alternative à notre subjectivité est la réflexion scientifique appelée réflexion platonique. À chaque nouvelle expérience ou trouvaille, on la vérifie et on émet une ou des hypothèses. Si cette expérience ou trouvaille émet en nous une passion, c’est-à-dire l’envie de d'être à la tâche pour chercher une réponse, on peut orienter notre avenir vers cette passion. Quelqu’un qui ne veut pas se passionner sera tenté de vouloir détruire son entourage. En effet, la passion permet d’évoluer. Si on n’évolue pas on régresse. Les hypothèses émises seront à vérifier un jour. Notre esprit sera enthousiaste dès qu’il y aura un accès. Ces hypothèses vont alors émettre en nous une hypothèse supérieure, vérifiant les autres, sortant du cadre de réflexion quotidien. Cette hypothèse supérieure est un aboutissement de notre vie. Une intuition que nous avions en nous s'est exprimée. Elle sera vérifiée par ce qu’on appelle, selon Platon, l’hypothèse de l’hypothèse supérieure. Cette vérification est un des axiomes de l’humain, qui peut ou pas être contredit, s’il est ou pas sur une limite de l’humain. Créer ou vérifier une hypothèse supérieure peut nécessiter de s’intéresser à l’ensemble des limites de l’humain, théorisées et définies.

Sortir de la subjectivité Nous avons un gros défaut. Il nous est très difficile de comprendre notre ego. Seul un esprit rationnel et psychologue peut le faire. En effet l’émotion entraîne une fuite en avant, quand celui qui ne veut pas évoluer veut inconsciemment oublier ou refouler ses problèmes par manque d’information. En effet l’émotion peut créer un inconscient de plus en plus destructeur parce qu’elle ne permet pas de se contrôler, de savoir où l’on va. La rationalité n’arrive pas tout de suite. L’écriture, l’architecture, l’histoire des nations ou de la science, la communication avec son contraire permettent de devenir rationnel grâce à sa propre recherche de vérité, nécessitant de trouver des réponses satisfaisantes aux questions demandées par l’esprit. Cependant même quelqu’un de rationnel peut être pris par l’émotivité, pouvant elle-même mener à la confrontation. C’est pourquoi il est important de comprendre ses sens grâce à la musique avec la poésie. La musique sans solfège ou une chorale peuvent en plus mettre en valeur sa créativité pour s’adapter aux autres afin d’atteindre un objectif commun_: La beauté. La beauté c’est l’éternité d’une vérité qui nous galvanise pour nous rendre enthousiaste. Avec la culture classique des Mozart, Bach, Schubert, la recherche de la beauté fait réfléchir pour agir. La poésie permet de comprendre ses sens. Si on écrit soi-même une poésie, dans un atelier d’écriture, on aboutit directement à une vision de ses sens, que l’on trouve souvent édulcorée au début. S’attacher à ce qui permet d’évoluer donne envie de se comprendre, de casser les barrières de l’émotivité rendant peureux. À la fin évoluer sera un leitmotiv. Si on cherche la vérité, en écrivant une poésie permettant de se comprendre soi, on peut trouver mieux qu’une compréhension de soi, plutôt une réflexion aboutie et optimiste. Écoute et communication Beaucoup écoutent car beaucoup de ceux qui écoutent pensent que le monde est imparfait. Ils pensent que le monde leur apporte une mauvaise vertu. Ceux qui communiquent savent jauger les personnes qu’ils ont en fassent d’eux. Ils acceptent le monde tel qu’il est, car ils croient le maîtriser. Celui qui est dans l’écoute doit chercher à communiquer, tout comme l’inverse peut être dit. En effet quelqu’un qui est habitué à écouter veut intuitivement le faire. S’il s’oblige à communiquer avec son contraire, il évoluera beaucoup plus vite, car il comblera plus vite ses lacunes. S’auto-satisfaire ne permet pas d’évoluer. Celui qui communique doit chercher la vérité de ceux qui écoutent. S’intéresser uniquement à l’humain, sans comprendre le système qui l’entoure, ne permet pas de savoir on l’on va. Il faut aussi un futur sur le long terme, effectivement. Aussi la recherche de ses origines associée à l’architecture, ou quelqu’un d’opposé à soi, permet de trouver des écrits de cousins ayant une vie similaire à la sienne. Chercher ses origines permet de trouver des écrits parlant de soi. Cette recherche permet de construire une société, afin de résoudre les problèmes liés à ses origines, pour améliorer ou sublimer l’enthousiasme et l’histoire de sa famille. La communication et son danger Seulement certaines de nos trouvailles ne pourront aboutir qu’en allant vers les autres. L’intuition, qui porte la majorité à écouter, ne peut suffire pour trouver sa vérité. Il faut donc trouver un ou une partenaire qui communique, afin de créer chez soi une intuition portant à communiquer. Les communicants peu nombreux ont une très grosse faille. Malgré qu’ils croient profondément au libre arbitre, régissant la liberté ou le libéralisme, ils s’en remettent consciemment à l’autorité pour diriger leur vie. Beaucoup ne font pas la distinction entre liberté et libéralisme, qui peuvent pourtant fortement se contredire. En effet le libéralisme peut apporter un manque de liberté, car c’est une doctrine et une idéologie cachant une société, allant vers la destruction du plus faible, par une liberté sans limite. La justice dit que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Il est bon de le rappeler. Conclusion Celui qui communique devra plus travailler le fond. Celui qui écoute devra plus travailler sa communication et son auto-détermination. Nous devrions tous avoir l’esprit scientifique, afin de sortir de la causalité subjective. Alors nous recherchons des causes et hypothèses scientifiques, permettant de trouver les solutions. Elles demandent ou pas une vérification, une incertitude donc. Les meilleurs politiciens, comme Jaurès, ou des compositeurs comme Bach ou Mozart, en plus de croire profondément en la raison créative de l’humain, cherchent scientifiquement sur les limites de l’humain.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouver un ou une partenaire avec qui s'entendre, qui réfléchit différemment.

L'Écriture pour mieux Créer[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible de créer sans écrire. Mais sans écrire il faudra revoir sa création si sa mémoire fait défaut. L'écriture et la réflexion scientifique permettent d'élaborer les meilleures créations.

Tout ce qu'on crée nécessite préparation. On peut élaborer toute une démarche dans son esprit. Seulement les notes que l'on aura prises seront ce qui portera notre démarche, non seulement parce qu'on les aura écrites, mais aussi parce qu'on les aura critiquées, revues, améliorées ensuite.

On dit que Mozart écrivait ses partitions d'une seule traite. Seulement, avant, ses lettres avaient engagé une discussion sur les limites de l'humain, celles qui parlent du quotidien, afin de s'adresser aux autres. Il s'appropriait dans ses musiques les comportements humains, en les lisant pour les analyser.

Si vous créez sans écrire, donc sans vous contredire, sans aller sur les limites de l'humain, en croyant qu'il faut plaire aux autres, vous perdez de la conviction et donc de la persuasion. Même ceux qui mentent savent cela. Les menteurs les plus crus mentent sur les limites de l'humain afin que vous y croyiez. C'est pour cette raison que certaines de nos limites sont cachées. Aller à la source comme un journaliste permet de garder sa vertu, de chercher sa vérité pour son propre bonheur. La vertu est éternelle, si chacun veut son propre épanouissement et l'éternité de la civilisation. Chercher son propre épanouissement, c'est chercher à défendre avant tout l'avenir de la civilisation humaine, parce que l'éternité et la raison créative sont permises par la civilisation.

C'est la réflexion scientifique de Platon qui a permis la renaissance. On peut par exemple citer la construction du dôme de la cathédrale de Florence, qui a nécessité la création d'hypothèses par expériences. Cette réflexion platonicienne permet la recherche du bonheur. L'écriture est centrale dans la réflexion platonicienne, car elle permet de savoir ce qu'on a dit pour établir ensuite des hypothèses. Il est très rare de se souvenir d'une phrase telle qu'elle a été dite.

Il est donc primordial d'écrire dès que l'envie vient. En effet on se posera plus facilement la question du pourquoi, puisque son écrit pourra plus facilement évoluer. On pourra mieux sculpter ce que l'on aura pensé. On pourra se rapprocher des limites de l'humain, pour y rester par ses écrits, devenant alors de véritables lectures à ses yeux.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrivez dès que vous pensez que vous risquez d'oublier quelque chose.

Utilisez l'écriture dans vos activités créatives.

Créativité Scientifique à l'École[modifier | modifier le wikicode]

C’est en recherchant la vérité que l'on devient intelligent. Notre esprit recherche consciemment ou inconsciemment des réponses aux questions qu’il s’est posées. Il peut même continuer à chercher sa vérité en ayant oublié la question qui en est la source. C’est pourquoi il est primordial, afin d’apprendre, de satisfaire son esprit.

Pour déterminer la recherche de vérité de chaque élève, le mieux est de philosopher avec eux. Il s'agit de philosopher scientifiquement bien-sûr, c'est à dire en vérifiant ensuite les hypothèses émises. L’élève, quand il philosophe, prend une responsabilité. Son ego se renforce. Il peut aussi aller vers des activités créatives, comme le dessin, le bricolage ou l’écriture. Il pourra aussi aller vers l'écoute de musiques qui lui donnent envie de réfléchir pour agir, comme la musique classique. La créativité servira, alors, pour l'élève, à non seulement gagner sa liberté, à retrouver des responsabilités, mais aussi à construire son esprit en allant sur ses limites. Aller sur ses limites permet à l'élève de construire un esprit serein, parce que de plus en plus complet.

Après le dessin, jouer de la musique permettra d'aller sur d'autres limites. On détermine alors facilement sa recherche de vérité avec les questions posées en philosophie, ou au mieux dans les activités créatives.

La recherche de vérité peut déclencher une passion. L'élève doit pouvoir déterminer ce qui l’intéresse. Si son esprit croit qu’il lui faut une certaine activité pour s’auto-déterminer, les autres activités risquent de l’ennuyer. C'est pour cette simple raison qu'il y a des bons et des mauvais élèves. Si l'élève s'éveille, la passion peut venir facilement, en s’adaptant à l’élève. On demande aux élèves ce qu’ils souhaitent par la philosophie, puis on oriente en vérifiant si les étapes sont passées.

Le travail en groupe est ce qui permettra aux bons élèves d’apprendre à apprendre. En effet c'est la pratique qui permet le mieux d'apprendre. Ces bons élèves deviendront alors psychologues, pour comprendre leurs camarades. Le professeur aidera l’élève à connaître la différence. Il ne faut pas hésiter, ensuite, à mettre des élèves complètement différents en associations, par un travail de jeu collectif. C’est la compréhension des contraires qui fait évoluer le plus vite, encore faut-il que l’élève le comprenne. Ce sont les classes mixtes où il y a de la communication qui sont les meilleures.

Ce sont les problèmes qui éveillent les consciences. L’élève doit pouvoir s’auto-déterminer avec les problèmes qu’il rencontre. Il doit agir pour vérifier si ses réflexions le font avancer. En maternelle il s’agit d’éveiller la créativité pour aller sur ses limites. La citoyenneté renforce son ego. La philosophie et la politique permettent une prise de responsabilité. La philosophie permet de déterminer et d’avancer des problématiques d’adultes. L’élève se responsabilise un peu plus à chaque intervention, car sa recherche de vérité le mène, au lieu de le freiner s'il subit.

Plus tard il sera question de créer la réflexion scientifique selon Platon. Cette réflexion permet de faire des choix judicieux. Le dialogue scientifique peut enrichir tous ceux qui le portent et l’utilisent, y compris celui qui dirige. Au collège, on se spécialise, avec des sciences et l’histoire de la créativité, celles des limites de nos meilleurs dirigeants. Cette créativité doit être réutilisée dans le quotidien.

C'est un système éducatif orienté par la créativité, poussé par une industrie productive, elle-même protégée par une monnaie publique, sous le contrôle citoyen, que les plus grandes avancées scientifiques peuvent avoir lieu. Il n'est aucunement question de régresser, car l'humain peut s'autodéterminer, s'il se le permet.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Écouter de la musique qui fait réfléchir pour agir
  • Ce n'est qu'un début - Philosopher en maternelle
  • Apprendre Platon sur wikibooks

Créer le Bien Commun[modifier | modifier le wikicode]

Pour qu'une œuvre du domaine public serve au bien commun, il faut que la population l'utilise. J'ai constaté que les économistes ne pouvaient décrire scientifiquement l'économie, parce qu'ils n'avaient pas lu les livres de Henry Charles Carey.

Pour comprendre que d'autres se trompent, il faut avoir l'esprit scientifique et politique. Ceux qui connaissent l'histoire, comme l'histoire des démocraties, la généalogie, l'étymologie, n'ont pas peur de l'avenir, pour peu qu'ils croient en la vie. Ils savent alors que le bien commun de l'économie physique est à défendre.

C'est vous qui faites vivre le bien commun. Avec mes articles sur l'économie physique, je transforme un livre dans le domaine public de Henry Charles Carey en bien commun. Le premier tome vous a permis de comprendre que la valeur est due à la résistance à obtenir quelque chose, tout en expliquant que notre société ne fait qu'associer entre nous des éléments.

Il y a différentes étapes, pour que l'on puisse transformer un domaine public en bien commun. Pour que j'écrive des articles sur le livre de Henry Charles Carey, j'ai besoin d'un fichier numérique lisible. Je corrige alors les dernières fautes d'orthographe, en écrivant des articles sur le livre.

On peut obtenir des œuvres du domaine public ou libres sur ces sites web :

Wikipedia sert de référencement.

Le premier tome des Principes de la Science Sociale a été trouvé sur le site www.larecherchedubonheur.com. Jean-Gabriel Mahéo vous fait découvrir sur ce site des auteurs censurés du bien commun. Toutes les œuvres du site vous permettent d’argumenter scientifiquement contre les contradicteurs de l’économie physique, en proposant des alternatives.

L’auteur ne savait pas comment diffuser le livre plus largement. Le livre est maintenant sur fr.wikisource.org, Amazon, Google Books, Cyber Scribe de Numilog (réseau des éditeurs pour les libraires). Vous pouvez aussi, pour 200 euros, imprimer le livre chez un imprimeur en série de livres électroniques, afin de le diffuser dans le réseau officiel des libraires et bibliothèques, le réseau Électre. Ensuite des listes de mails de bibliothèques permettent de faire connaître votre bien commun.

Il est possible que des éditeurs intéressés vendent des livres électroniques du domaine public. En 2014, c’est le cas pour les vieux dictionnaires d’étymologie. Dans ce cas, si aucun auteur récent n’a modifié le livre, si le livre n’est pas encore gratuit, vous pouvez tout bonnement publier le livre gratuitement sur fr.wikisource.org, pour le référencer sur wikipedia ou par des articles de votre site web.

La numérisation pour l’appropriation n’attend que vous. Choisissez l’auteur de votre bien commun : www.aventdudomainepublic.org.

Publication de livres électroniques :

Créer son livre sur le bien commun :

Référencement de ses livres : http://www.cyber-scribe.fr http://www.electre.com

Impression en série pour le réseau Électre :

Transformer des ventes de livres électroniques du domaine public :

Créer des Projets[modifier | modifier le wikicode]

Les enfants ont utilisé l'esprit scientifique, pour apprendre à parler et à marcher. Cela permettrait de créer des projets, afin de vivre en société, en comprenant la société. C'est la beauté de notre société, représentée par l'éternité de cette dernière, éternité présente par l'histoire, qui permet au citoyen d'évoluer chaque jour, pour adapter ses projets.

La philosophie sert à vérifier si ce que quelqu'un dit tient debout. On pose des questions sur la compréhension du monde de cette personne, en se mettant en cause, car celui qui amène un projet ou une idée doit certainement penser à quelque cause humaine. En cherchant le pourquoi de son projet avec une remise en cause de ses propres idées défendues, le projet peut être accepté ou pas.

Pour vérifier une cause, il faut utiliser la science et tenter de la contredire. Prenez cette phrase de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » On s'aperçoit que cette phrase peut être très facilement critiquée par un philosophe. Le philosophe dirait « Comment se peut-il que rien ne se crée si quelque chose existe ? ». Beaucoup d'élèves n'apprennent pas à philosopher et acceptent ce dogme, venant par ailleurs de Anaxagore, par ailleurs mieux dit par lui. Voici la compréhension scientifique de Anaxagore « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau». Anaxagore parle ici de naissance, et montre que les êtres vivants qui naissent ne font que créer la vie. Cette phrase est mieux dite, puisqu'elle ne remet pas en cause la création de l'univers. Aussi elle montre à son auditoire la limite de la science puisque l'existence de la vie est incomprise de l'homme. En effet on ne sait pas pourquoi l'univers a créé la vie.

On vous dit que la politique ce sont des caractères, des personnalités. Or les médias peuvent très facilement faire croire qu'un indécis, ou qu'un individualiste, peuvent agir pour les autres. Seulement la politique ça n'est pas caractériel. La politique ce sont les projets, qui doivent être vérifiés par le citoyen, avec la philosophie et l'esprit scientifique. Si la politique ce ne sont plus des projets, alors le citoyen doit diriger à la place des dirigeants peu philosophes, peu scientifiques, peu humains. Si les philosophes ou les historiens ne le représentent pas, il doit se confronter à eux.

Il faudra se méfier de ceux qui ne valorisent pas l'humain. Comment peuvent-ils nous servir ? Il faudra se méfier aussi des politiciens n'utilisant pas la foi et la raison de la philosophie, avec la beauté de la science, car ceux-ci ne pourront certainement pas décider, étant alors dépendant de leur émotionnel.

Un projet est une destination humaine voulue par quelqu'un, nécessitant des moyens pour commencer. Il faut donc que l'état crée et protège les moyens, afin de créer un maximum de projets. Il faut donc que le citoyen vérifie si l'état contrôle ses moyens, car cela a été peu souvent le cas dans l'histoire. En effet, à partir de 1973 l'état n'a plus contrôlé sa propre monnaie et s'endette donc illégitimement. Si vous voulez créer des projets, il vous faudra donc d'abord vous attaquer à ce problème et, du moins aller voir vos élus, ou mieux les remplacer démocratiquement.

Plus le projet sera important, plus il devra économiser les moyens et l'énergie. En France le canal Seine-Nord est enfin décidé en 2015. Ce canal était attendu depuis le début de cette privatisation de la monnaie. Les grands travaux de 2015 sont des panneaux solaires, nécessitant pour chaque panneau une tonne de charbon. Ils ne pourront jamais être plus performants que la photosynthèse. Ce sont plus une régression qu'une avancée.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Quand vous n'êtes pas satisfait d'une discussion, n'hésitez pas à utiliser la philosophie et la sémantique permettant de se remettre en cause.

Combattre la Corruption[modifier | modifier le wikicode]

Il est utile de le constater : En 2014, la corruption est partout autour de nous. Il y a partout une volonté de nous enlever nos libertés, pour que nous nous morfondions dans notre frustration et notre pensée logico-déductive. Ce fonctionnement n'utilise pas l'inconscient suffisamment. Cette frustration cartésienne a été constante, que ce soit pendant les périodes de crises, ou même pendant les périodes de développement.

En effet, en 1945, alors même que la finance est détruite, elle réussit tout de même à engager les États-Unis dans la guerre froide. Pourtant Roosevelt voulait clairement éviter une guerre anti-communiste, ce qui a poussé Churchill à allonger la guerre. Ceci est dans le livre 'Mon père m'a dit' d'Éliott Roosevelt.

L’industrie puis la science ont permis des avancées de plus en importantes, grâce à l’économie de travail. Ainsi on a interdit l’esclavage. À chaque avancée importante la finance a inventé des théories et idéologies médiatisées, pour nous divertir ou nous empêcher d’agir, pour détruire notre volonté politique. Lorsque le traité de Westphalie de Mazarin a été adopté et est d’ailleurs toujours valable, la finance a inventé le libéralisme, qui accepte en partie la liberté de commerce du traité de Westphalie, mais refoule les États-Nations de ce même traité. Pourtant la paix de ce traité n'est permise que par ces deux avancées associées. La finance a en fait tenté et tente de faire croire qu’elle s’occupe de notre liberté, alors qu’elle veut nous empêcher de nous émanciper.

La finance veut que nous soyons frustrés. Cela permet que nous refusions d’évoluer, car, pour que notre esprit évolue et se transforme, il faut aller contre nos peurs. Une fois que nos refusons d’évoluer, elle intervient dans notre volonté de survivre au quotidien.

Elle modifie notre propre éducation, dans laquelle il n’y a eu aucune explication de ce qu’est la réflexion scientifique. En effet, la réflexion platonique permet de faire des choix judicieux, en définissant politiquement les mots que l’on utilise, en utilisant la compréhension du bien commun. Le bien commun se comprend mot à mot. Ce sont tous nos acquis scientifiques, économiques et sociaux. Elle va aussi nous empêcher de philosopher, pour nous empêcher de devenir des citoyens. Elle va enfin nous empêcher de nous émanciper avec l’art abstrait, incompréhensible. Elle va ainsi tenter de supprimer l’apprentissage de l'histoire et de la musique, le tout permettant d’améliorer nos limites. La musique permet de vivre en société, pour la construire.

Nous sommes ainsi tous profondément corrompus par notre volonté de survivre. Beaucoup pensent qu'il ne faut pas se développer en développant l'autre. On reconnaît cette corruption en chacun de nous parce que nous agissons en fonction des autres, en concurrence avec eux. Pourtant nous pourrions très bien créer des champs dans les déserts et même sous terre, avec le thorium puis la fusion thermo-nucléaire contrôlée.

Une fois que nous agissons en concurrence entre nous, la finance nous enseigne la théorie des jeux, qui confirme que nous sommes censés agir en fonction des autres. C'est ainsi que beaucoup de dirigeants corrompus vont aller demander à fouiller les poubelles des concurrents, pour devenir ensuite des traîtres à leur propre client, en ayant la casquette client et fournisseur caché.

Pour combattre cette corruption, il faut retrouver cette envie d'évoluer. Par le dialogue scientifique, on essaie de se comprendre soi pour comprendre l'autre. Cela est permis aussi par l'écriture. Puis on essaie de comprendre l'autre pour se comprendre soi, par le dialogue. Il s'agit de commencer petit pour monter en régime. En se cultivant par l'histoire de notre bien commun, en écoutant, puis en jouant de la musique qui fait réfléchir pour agir, en anticipant l'avenir par la recherche de nos origines, en devenant scientifique et philosophe par le dialogue et les écrits, on devient plus moraux que notre entourage. Nous pouvons alors démontrer à ceux qui nous représentent que c'est notre propre développement qui permet de faire de nous des êtres humains, des êtres créatifs et responsables.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

De quoi avez-vous peur ? Essayez de comprendre ceux qui sont totalement différents de vous pour évoluer très vite afin de comprendre vos peurs.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • www.larecherchedubonheur.com
  • newparadigm.schillerinstitute.com/fr/

Du Geek au Génie[modifier | modifier le wikicode]

On connaît le geek du jeu ou le geek du logiciel libre. En fait, un geek est quelqu’un qui s’est spécialisé dans un domaine et ne veut pas en sortir, parce qu’il croit que c’est ce domaine qui l’épanouit. Le génie lui s’intéresse à toutes les limites de l’humain.

Il existe maintenant le geek du téléphone portable ou le geek de la télé, mieux le geek de la culture. Ils ont tous un point commun : Ils ne veulent pas sortir de leur spécialité parce qu’ils la maîtrisent. Pourtant, nos scientifiques doivent s’intéresser à beaucoup de domaines, pour faire avancer l’humanité. Le geek, tel qu’il se conçoit lui-même, ne peut faire avancer la science, car son objectif est de comprendre son domaine, pas de le sublimer. Il va donc juste devenir un rouage.

En France, pourtant, il arrive que beaucoup de salariés s’intéressent aux limites de leur domaine d’activité, pour trouver de nouveaux objets. Par contre, peu sauront diffuser facilement leurs créations, ne s’intéressant pas à l’aspect productif de leur trouvaille. En effet l’esprit de Hamilton, des Carnot, de List, de Carey ont permis à la France d’avoir une culture scientifique, à l’Allemagne avec les États-Unis de produire pour le bien du peuple ou pas. Pourtant, cette histoire n’est pas enseignée.

Ainsi le salarié remettra la production à un noble ou un bourgeois, qui s’accaparera la découverte. Ces nobles ou bourgeois pourront pour beaucoup ne pas comprendre non plus la valeur productive ou morale d’une découverte. Ils la transformeront en simple valeur monétaire, pour leurs propres intérêts. Seuls ceux qui ont fait une découverte la comprennent au mieux. Il est donc primordial pour eux de s’intéresser à toutes nos limites, pour apprendre à apprendre. Les licences de diffusion, telles les Creative Commons, leur permettront de sauver la diffusion de leurs découvertes.

Il est donc facilement possible à un geek de devenir un génie, s’il s’intéresse aux limites de l’humain, sur son domaine. Seulement celui-ci verra très rapidement qu’il lui manquera des notions, lui permettant d’englober des thèmes, pour créer des hypothèses supérieures. Il s’intéressera alors aux autres limites importantes.

L’étude de la philosophie des grands découvreurs, ceux qui découvraient avec leurs expériences, comme Kepler et sa culture de la beauté, la compréhension du mouvement elliptique dans l'espace, les physiciens Carnot et l’État-nation de Mazarin, Einstein emblème du génie, ne sont pas transmises. Pourtant ces démarches permettent à l’élève de comprendre à quoi cela sert d’évoluer.

Beaucoup de geeks voudront connaître leur domaine, sans évoluer réellement eux-mêmes, s’intéressant par ailleurs à des formules parce qu’ils ne connaissent pas suffisamment la géométrie et l’histoire, parce qu’ils ne se comprennent pas eux-mêmes et ne comprennent pas la société. Beaucoup se lasseront alors de leur petite envie d’évoluer, alors intuitive. Ils n’auront aucunement trouvé, dans leur éducation, les fondements de notre civilisation. Ces fondements sont l’accès à tous à la raison créative, selon Friederich Schiller, productive selon Alexander Hamilton. La raison créative et productive est permise par la densité d’énergie selon les Carnot. Il s'agit notamment de Lazare Carnot et Gaspard Monge, de Nicolas Léonard Sadi Carnot surtout.

Il faut savoir que les disciplines, servant à apprendre la société, refoulent le social, c’est-à-dire la coopération vis-à-vis de leurs élèves. On peut citer l’architecture, avec sa culture abstraite et laide, alors qu’elle devrait servir à construire des sociétés. On peut aussi citer l’étude du solfège avant la musique, refoulant les élèves les plus révoltés, alors que certains ont un grand potentiel.

Aussi, la géométrie permet, non seulement, de trouver des formules facilement mais, aussi, de comprendre jusqu’à l’infiniment petit. Pourtant, selon l'histoire, si l'on veut que les autres évoluent, il faut évoluer soi-même. Quand on aime l’humain et qu’on aime parler à son opposé, cela en devient un bonheur. Les meilleurs apprendront à apprendre et comprendront l’humain, pour finir par se comprendre soi, par l’écriture et la méditation, grâce à l’esprit scientifique et politique, sublimé par le dialogue, expliqué par Platon.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

À partir de votre spécialité, démontrez ses limites, afin de l'améliorer.

Créativité Scientifique à l'École[modifier | modifier le wikicode]

C’est en recherchant la vérité que l'on devient intelligent. Notre esprit recherche consciemment ou inconsciemment des réponses aux questions qu’il s’est posées. Il peut même continuer à chercher sa vérité en ayant oublié la question qui en est la source. C’est pourquoi il est primordial, afin d’apprendre, de satisfaire son esprit.

Pour déterminer la recherche de vérité de chaque élève, le mieux est de philosopher avec eux. Il s'agit de philosopher scientifiquement bien-sûr, c'est à dire en vérifiant ensuite les hypothèses émises. L’élève, quand il philosophe, prend une responsabilité. Son ego se renforce. Il peut aussi aller vers des activités créatives comme le dessin, le bricolage ou l’écriture. Il pourra aussi aller vers l'écoute de musiques qui lui donnent envie de réfléchir pour agir, comme la musique classique. La créativité servira, alors, pour l'élève, à non seulement gagner sa liberté, à retrouver des responsabilités, mais aussi à construire son esprit en allant sur ses limites. Aller sur ses limites permet à l'élève de construire un esprit serein, parce que de plus en plus complet.

Après le dessin, jouer de la musique permettra d'aller sur d'autres limites. On détermine alors facilement sa recherche de vérité avec les questions posées en philosophie, ou au mieux dans les activités créatives.

La recherche de vérité peut déclencher une passion. L'élève doit pouvoir déterminer ce qui l’intéresse. Si son esprit croit qu’il lui faut une certaine activité pour s’auto-déterminer, les autres activités risquent de l’ennuyer. C'est pour cette simple raison qu'il y a des bons et des mauvais élèves. Si l'élève s'éveille, la passion peut venir facilement, en s’adaptant à l’élève. On demande aux élèves ce qu’ils souhaitent par la philosophie, puis on oriente en vérifiant si les étapes sont passées.

Le travail en groupe est ce qui permettra aux bons élèves d’apprendre à apprendre. En effet c'est la pratique qui permet le mieux d'apprendre. Ces bons élèves deviendront alors psychologues, pour comprendre leurs camarades. Le professeur aidera l’élève à connaître la différence. Il ne faut pas hésiter, ensuite, à mettre des élèves complètement différents en associations, par un travail de jeu collectif. C’est la compréhension des contraires qui fait évoluer le plus vite, encore faut-il que l’élève le comprenne. Ce sont les classes mixtes où il y a de la communication qui sont les meilleures.

Ce sont les problèmes qui éveillent les consciences. L’élève doit pouvoir s’auto-déterminer avec les problèmes qu’il rencontre. Il doit agir pour vérifier si ses réflexions le font avancer. En maternelle il s’agit d’éveiller la créativité pour aller sur ses limites. La citoyenneté renforce son ego. La philosophie et la politique permettent une prise de responsabilité. La philosophie permet de déterminer et d’avancer des problématiques d’adultes. L’élève se responsabilise un peu plus à chaque intervention, car sa recherche de vérité le mène, au lieu de le freiner s'il subit.

Plus tard il sera question de créer la réflexion scientifique selon Platon. Cette réflexion permet de faire des choix judicieux. Le dialogue scientifique peut enrichir tous ceux qui le portent et l’utilisent, y compris celui qui dirige. Au collège, on se spécialise, avec des sciences et l’histoire de la créativité, celles des limites de nos meilleurs dirigeants. Cette créativité doit être réutilisée dans le quotidien.

C'est un système éducatif orienté par la créativité, poussé par une industrie productive, elle-même protégée par une monnaie publique, sous le contrôle citoyen, que les plus grandes avancées scientifiques peuvent avoir lieu. Il n'est aucunement question de régresser, car l'humain peut s'autodéterminer, s'il se le permet.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Écouter de la musique qui fait réfléchir pour agir
  • Ce n'est qu'un début - Philosopher en maternelle
  • Apprendre Platon sur wikibooks

L'Esprit selon Leibniz[modifier | modifier le wikicode]

Les égyptiens et grecs, avec leur philosophie, ont permis de nombreuses découvertes scientifiques. Les grecs ont ainsi essayé de définir l’esprit, en parlant des monades, ces parties vivantes du corps et des plantes. La Monadologie de Leibniz continue le chemin philosophique des grecs.

Leibniz, scientifique du XVIIe siècle, a vite compris que les grecs et les chinois avaient un plus par rapport aux autres civilisations. En effet, notre éducation nous apprend à dissocier, à mettre dans des cases. Seulement, la philosophie, qui pourrait être utilisée en maternelle, permet d’associer des idées, pour les bienfaits de la science. Notre société ne fait qu'associer des éléments entre eux.

Les monades sont le rapport entre le vivant et la matière. Seulement Leibniz fait la distinction entre la matière et le vivant. En effet il y a une notion d’infini dans le vivant. La vie n’est possible que si l’univers le conçoit. Il est impossible que la vie puisse naître par hasard. Ça serait comme attendre que des boules allant dans tous les sens s’organisent. Il pourrait y avoir la matière sans la vie. Nous ne serions alors pas là pour en parler.

Ainsi les grecs ont défini, comme monades, des parties d’êtres vivants. Les plantes ont ces monades. Seulement elles ne sont pas douées de sensations. Ce sont les animaux qui vont sentir leur environnement.

Alors Leibniz évoque l’existence d’un Dieu, encore présent. Ce Dieu a voulu s’associer à la matière, pour donner la vie. Il y aurait pu y avoir, d’après Leibniz, le vivant séparé de la matière. Le vivant et la matière sont malgré tout unis.

Selon Leibniz, c’est la matière qui crée l’imperfection. La matière ne peut sans la vie s'organiser, pour croître, puis se reproduire. C’est le vivant qui va vers la perfection. En effet le vivant permet des espèces de plus en plus autonomes. On est passé de l’amphibien, restant le plus souvent dans l’eau, au reptile pouvant être autonome sur terre, puis au mammifère, pouvant survivre dans le froid. Pour évoluer de cette manière, le vivant utilise de plus en plus d'énergie.

Selon Vladimir Vernadski, celui qui fera le lien entre l'imperfection de la matière et la vie sera celui qui améliorera la théorie quantique. Il ne s'agit pas réellement d'étudier la matière, particule par particule, mais d'expliquer, par le dialogue scientifique, comment la matière peut engendrer la vie, ou comment la vie se matérialise avec la matière. Le vide fait bouger les molécules par la gravité.

Leibniz ne définit pas la matière dans son livre. Mais beaucoup d’auteurs la définissaient déjà à l’époque. Nous savons maintenant que c'est de l'énergie inerte. Leibniz utilise, par sa philosophie, une suite de déductions logiques, découlant de ce qui est induit par la vie. Ce sont aussi des symboles qu'il vous faudra retenir ou noter, afin d’expliquer la perfection du vivant. Leibniz tente d'expliquer le mariage du vivant avec la matière.

Ces monades, que l’on pourrait aujourd’hui définir comme des tissus, ou des ensembles nerveux, permettent de créer l’esprit. Seulement l’esprit, lié aux sens, peut devenir animal, parce que lié à la matière. La vie a besoin de se matérialiser. Seulement Leibniz suppose qu’elle ne l’a pas forcément fait. Comment se fait-il que la vie peut être présente dans un corps et pas dans un autre ?

L’esprit est lié aux monades, sensitives, qui analysent la matière. Leibniz explique, alors, que notre perception de la matière est erronée, à cause des sensations. En effet les sensations sont ce que l’animal utilise. Nous ne pourrons pas faire mieux que l’animal, si nous écoutons nos sensations. L’empirisme, qui consiste à dire que nos sensations nous aident à améliorer la science, est donc absurde selon Leibniz.

Pour Leibniz l’humain a la possibilité, permise par la nature, d’élever son esprit par la philosophie et la science. La philosophie définit pour comprendre la matière, la nature, donc l’univers. Il faudra utiliser les expériences scientifiques pour comprendre l’univers. La philosophie permet, alors, d’orienter ses expériences.

Le dialogue, dirigé par la réflexion scientifique, permet de comprendre cette matière vivante, la nature, donc l'univers. Beaucoup trop longtemps, la science ne comprenait pas la nature dans son essence, c’est à dire en tant que caractéristique de l’univers. Leibniz dit que l’univers est créatif puisqu’il crée la vie.

Source[modifier | modifier le wikicode]

La Monadologie d'après Leibniz, dans le domaine public.

Flamme de Joies[modifier | modifier le wikicode]

Une phrase simple, qui se comprend différemment dans notre esprit, à chaque lecture, signifie que le livre a libéré, ou a créé une joie de notre enfance. Dans un monde où les enfants devraient jouir, il est donc bon de rappeler ce qu'est le bonheur et sa flamme, la joie. La joie est pour l'enfant le bonheur. Pour l'adulte, la jouissance fait place à la joie. Ainsi, l'adulte se remémore les joies de son enfance, pour se vivifier. C'est pour se retrouver comme un enfant, cherchant le bonheur d'une création.

Plus on pense aux joies de son enfance, plus on veut réaliser de belles idées. La jouissance n'est donc qu'une joie dénaturée. C'est une joie qui dure artificiellement. Ainsi les moments de doute peuvent être appréciés, grâce à son enfance. On pourra même scruter son bonheur, pas sa jouissance, pour éveiller son esprit créatif, pas son esprit oisif, pour le mieux faire, pas la nostalgie du passé.

Penser aux joies de son enfance n'est pas de la nostalgie, redondante et vaine. C'est préparer de belles rencontres, grâce à la naïveté et la sincérité des principes de son éducation. Les principes seront alors améliorés.

Pour un enfant, le bonheur et la joie sont liés. Pour un adulte la recherche de bonheur et la joie peuvent s'éloigner. Joie et jouissance se contredisent. La joie est claire et limpide. La jouissance est la perversion d'une joie, que l'on veut continuer, pour qu'elle devienne éternelle. La joie est une flamme initiatrice. On préfère penser à une joie, plutôt qu'à une jouissance. La joie est sûre et fiable, proche malgré tout. La jouissance est artificielle. Elle demande le secret de celui qui la possède. Sinon cela crée la jalousie. La joie est un plaisir non perverti par le désir. Celui qui est heureux sait que tous les moments sont importants. Ainsi il distingue la joie de la jouissance.

Bonheur et joie[modifier | modifier le wikicode]

Le bonheur solitaire, c'est être seul avec la flamme de son enfance. Le bonheur commun, c'est transformer cette flamme, en cherchant la vérité. Une flamme est un moment vivant d'énergie, où celui qui la porte cherche la chaleur et la longévité de son foyer. Le bonheur, c'est raviver ou créer sa flamme. Une fugue est une flamme qui oscille. Le bonheur c'est avoir trouvé sa vérité ou la vérité. Nous en profitons alors. Créer, c'est rallumer une flamme de son enfance, afin de transformer ce que l'on voit en un rêve d'enfance. Ce sont les joies de son enfance qui ravivent cette flamme.

Beauté de la joie[modifier | modifier le wikicode]

Le mot joie est très souvent associé à son enfance, dans la réflexion classique. L'enfance est ce qui se répète dans notre esprit, toute la vie. Ainsi les joies de notre enfance ne peuvent qu'accentuer notre ardeur, en lui donnant du sens. La chaleur d'une poésie ou d'un chant est la chaleur qui permet de redevenir un enfant.

Les joies douces de notre enfance sont capables de se dissocier pour se recréer avec des phrases simples lues, que l'on comprend différemment. Si la suite nous complète, alors le bonheur est trouvé. La joie enfantine est galvanisée et mieux élaborée. Une beauté éternelle est une joie enfantine, qui se complète.

Chercher le bonheur c'est comprendre les joies de son enfance. Une joie enfantine est un mystère joyeux, qui nous transforme en messager de la beauté, donc de l'éternité ressentie du bonheur trouvé. En effet la beauté est un rapport vers l'éternité, une envie de voir la vie éternelle.

Le rigolo[modifier | modifier le wikicode]

Bonheur et joie sont similaires pour les enfants.

La chaleur d'une joie enfantine nous fait vibrer, comme si nous étions plus jeunes en ce moment, pour mieux nous comprendre et renforcer notre bonheur. Une joie enfantine est un bonheur capable de nous transformer. On trouve le bonheur dans une chanson, quand sa joie suit la chanson. C'est pour cela que chanter rend joyeux.

Un rigolo, qui se moque de lui-même, veut en fait retrouver son enfance, la joie du rire qu'il créait ou écoutait. Le rigolo est celui qui sait le mieux analyser le bonheur des autres, car il retrouve régulièrement notre bonheur par nos sourires et nos fous-rires. L'humoriste cherche à faire rigoler. Le rigolo rigole déjà dans son âme.

La joie est une flamme de notre enfance à galvaniser par le rire et le chant. Une flamme se ravive en nous quand l'enfant s'éveille en nous. Une flamme joyeuse, c'est alors une joie enfantine qui continue, se duplique ou se transforme. Une flamme peut s'éteindre facilement. Le bonheur c'est retrouver cette flamme. Le rigolo est celui qui veut renforcer son enfance, par les flammes de sa joie enfantine.

La flamme d'une joie se ravive. La beauté est éternelle. Trouver la beauté, qui est sa flamme, fait de nous des guerriers ou des rigolos.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Exagérez vos traits de caractère, pour rigoler de vous.

Synthèse[modifier | modifier le wikicode]

Voici des phrases socratiques. La présentation est disponible sur www.devenircreatif.com.

Selon Henry Charles Carey :

  • Notre société ne fait que lier entre nous des éléments entre eux. Il suffit donc de lier dans son esprit, pour améliorer la société.
  • La valeur est due à la résistance à obtenir quelque chose. Plus il y a peu de travail, plus celui-ci prend de la valeur.
  • Être riche c'est savoir utiliser ce qu'on a. Plus on peut lier dans la société, plus on est riche.
  • Plus on est nombreux, plus l'économie de travail permet à chacun d'avoir ce qui lui faut, par nos industries.
  • Les industries ont besoin d'emplois qualifiés. Ce sont les industries qui font vivre l'école.

Selon notre histoire :

  • Nous sommes des individus sociaux et créatifs. Tout comme la vie organise la matière, c'est notre capacité à organiser, à savoir notre sociabilité, qui permet de comprendre notre individualité et notre créativité.
  • Lorsqu'on écoute on retient peu. Lorsqu'on lit, on retient la moitié de ce qu'on lit. Lorsqu'on écrit, on retient pratiquement tout si on construit. Alors on évolue.

Selon le classicisme :

  • Certaines musiques, appelées musiques savantes, font réfléchir pour agir et méditer. Il y a la musique classique ou certaines chansons religieuses, morales, traditionnelles, revendicatrices.
  • La répétition empêche la réflexion. Ce sont les belles dissonances qui engagent la réflexion.

Selon le réalisme :

  • La beauté peut n'avoir aucun lien avec l'esthétique. C'est une notion d'éternité. Seulement l'esthétique peut amener à réfléchir sur notre avenir.

Selon Socrate et Platon :

  • C'est notre recherche de vérité qui rend intelligent et heureux.
  • Platon a défini la réflexion et le dialogue scientifiques, permettant de sublimer notre société.
  • Les citoyens sont les architectes de la société, pouvant devenir chercheurs, avec Platon.
  • Si on ne comprend pas pleinement quelque chose, c'est qu'il y manque quelque chose. Il s'agit alors de définir, pour engager sa recherche de vérité.

La laïcité des religions :

  • La vie c'est la capacité que l'univers à s'organiser. C'est le secret de la matière et de la lumière.
  • Nous ne savons pas pourquoi l'univers s'organise. Par conséquent, le pourquoi va très souvent guider notre recherche de vérité.

Selon les artistes :

  • Dès que l'on a su construire quelque chose, on peut devenir architecte, pour critiquer notre société, en l'améliorant.
  • Jouer de la musique permet de facilement transformer son esprit, afin de mieux lier.