Discussion:Fonctionnement d'un ordinateur/Les architectures neuromorphiques

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bonjour :-)

Je me permet d'intervenir sur votre introduction «les ancêtres des calculettes étaient bel et bien des automates basés sur des pièces mécaniques, et n'étaient pas programmables».

Je pense que vous devez reformuler cette affirmation.


En effet fr.wikipedia.org/wiki/Carte_perfor%C3%A9e, fr.wikipedia.org/wiki/Programme_informatique#Histoire et femherbier.hypotheses.org/278 permet de comprendre que ce sont les premiers programmes de traitement de l'information sur des appareils mécaniques.

C'est une suite d'instructions qui exécutent un ensemble d'opérations. Un programme se charge en mémoire dans un ordinateur et s'exécute. Dans un automate mécanique c'est le séquençage des instructions perforées qui représente le programme en mémoire, donc une carte perforé est un programme.


Une partition de musique peut aussi être considéré comme un programme (instructions musicales de temps et de tons, boucles, conditions, etc.).


Après certaines notions de sens que vous abordez font références à l'ancêtre des Unités Logiques et Arithmétiques (ALU), comme la machine de babbage fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Babbage et de pascal fr.wikipedia.org/wiki/Pascaline. Mais on peut remonter à l'antiquité avec la machine d'anticythère fr.wikipedia.org/wiki/Machine_d%27Anticyth%C3%A8re pour le calcul mécanique.