Discussion:Tribologie/Matériaux utilisables pour le frottement

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Post 1 :

JE RECHERCHE DES INFOS SUR UN MATERIAU BRONZE DE TYPE BFL8. MATERIAU UTILISE POUR BAGUES DE MOTEUR ELECTRIQUE ASYNCHRONE

Post 2:

Bonjour, Je ne connais pas ce type de bronze et une recherche rapide sur l'Internet ne m'a rien donné. Etes-vous sûr de cette référence ? Peut-on en savoir plus sur le problème à résoudre ? Jean-Jacques MILAN 16 sep 2005 à 16:56 (UTC)

Post 3 :

Bonjour,

1) Avez vous des liens bibliographiques à propos de l'incompatilité bronze-acier inoxydable, ou des liens me permettant de prolonger votre réflexion ?

Dans mon étude dans une problématique de lutte contre les étincelles, limite de température de frottement, avec fonctionnement en zone humide j'ai couplé bronze et acier inox 304L pour des frottements rares.

2) Actuellement certaines normes considérent que le risque d'étincelle par frottement est négligeable pour des vitesses périphériques inférieures à 1 m/s (quel que soit les matériaux).

Confirmez vous cette approche empirique ?

DENIUS

Bonjour,
L'essentiel du problème de l'incompatibilité générale des bronzes et des aciers inoxydables tient à la solubilité mutuelle de leurs constituants. Celle-ci se manifeste avec plus d'acuité lorsque l'inox présente une structure austénitique, c'est-à-dire une structure de solution solide. C'est pourquoi on utilise de préférence, en face de l'acier inoxydable, des bronzes au plomb ou des cupro-plombs plutôt que des bronzes habituels.
En ce qui concerne les étincelles, deux aspects distincts doivent être envisagés :
* quelles que soient les conditions d'un frottement sec, les températures atteintes localement, pendant des temps très brefs, lors des chocs d'aspérités, sont toujours très élevées ; ces températures-éclair ont des valeurs qui dépendent plus de la nature des matériaux en présence, et en particulier de leur point de fusion, plutôt que des autres paramètres.
* l'éjection d'étincelles ne peut avoir lieu que si les vitesses relatives des pièces mises en contact sont suffisamment importantes, c'est en ce sens que la valeur de 1 m/s peut constituer une limite empirique mais néanmoins vraisemblable.
Jean-Jacques MILAN 10 janvier 2007 à 10:50 (CET)

couple idéal pour vis sans fin / écrou[modifier le wikicode]

Bonjour, je suis à la recherche du meilleurs compromis de matériaux pour réaliser un système écrou-vis sans fin. Votre article est remarquable et j'espère que vous pourrez m'aider.

La conception actuelle est une vis M6, tournant dans une bague bronze de 15 mm de long. La vis est en acier, le filetage est roulé. Un revêtement contre la corrosion type "électrozinguage-bichromatage-dégazage" est appliqué. Le bronze est un CuSn12. L'ensemble est graissé, cependant dans certains cas la graisse accumule des saletés et devient probablement abrasive. Les charges axiales sont faibles (de l'ordre de 400 N). Pas de charges radiales (guidage du chariot par ailleurs). Et pourtant, on constate une usure anormale du bronze allant jusqu'à la disparition totale des filets. Il a également été mis en évidence des phénomènes d'électrolyse entre le zinc du traitement et le bronze...

Les contraintes de conception actuelles ne me permettent pas de pas d'augmenter le pas de vis (1mm), ou alors seulement très faiblement. A priori le pas ne devrait pas dépasser 1.25 ou 1.5 au pire. Il me semble donc que seuls les filetages métriques ISO correspondent, ne n'ai pas trouvé de filets trapézoidaux si fins. Par contre si besoin je peux augmenter le diamètre et utiliser un pas "fin". Je peux également augmenter la longueur de la portée (plus du double si nécessaire). La vitesse de rotation est de l'ordre de 250 tr/min.

Est ce que vous pourriez me conseiller un couple de matériaux plus adapté ? (genre acier dur non traité, et "cupro-alu" par ex ?????). Quels sont les "pièges" à éviter ? (par ex. j'ai lu que l'inox était à proscrire ?) Que doit on privilégier ? (pour le bronze : résistance ? dureté ? / pour la vis : ????) Quelle est la lubrification à adopter ?

Par avance un grand merci,

82.235.92.212 20 octobre 2011 à 22:00 (CEST)Nicolas

Bonjour,
Si j'ai bien compris, il s'agit d'un système vis-écrou de transmission de mouvement et pas d'un système à vis sans fin. A priori, la tige filetée du commerce n'est pas un composant hautement recommandable pour la réalisation de ce type de mécanisme et les problèmes d'usure que vous rencontrez ne sont pas très étonnants. Dans le commerce il est effectivement difficile de trouver des tiges filetées en-dessous de Tr 10x2 mais si vous pouviez faire en sorte d'utiliser ce standard vous arriveriez ainsi à résoudre l'essentiel de vos problèmes.
Pour que je puisse vous proposer éventuellement une autre solution il faudrait que vous m'en disiez plus sur les conditions d'utilisation de ce mécanisme et son intégration dans la machine qu'il doit animer. Vous pouvez utiliser pour cela mon adresse mail privée (voir ma page personnelle, cliquez sur mon nom ci-dessous). Il n'y a pas de souci pour la confidentialité éventuelle, j'ai l'habitude d'être sollicité sur ce genre de question !
Cordialement, Jean-Jacques MILAN 21 octobre 2011 à 00:59 (CEST)