Enseignement de l'allemand/Le subjonctif II

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Konjunktiv II[modifier | modifier le wikicode]

Utilisation[modifier | modifier le wikicode]

On emploie principalement le subjonctif II pour exprimer l'irréel (soit possible sous une certaine condition, soit impossible). On peut l'employer également dans une demande polie, un souhait ou le regret (souhait irréel de sorte que le souhait aurait été ou pas possible dans le passé mais, maintenant, pas encore).

Le discours indirect peut utiliser conjointement un mélange de formes du subjonctif 1 et du subjonctif 2 pour marquer l'incertitude sur ce que l'on raconte.

Quelques exemples :
Ich hätte den Zug verpasst. J'aurais raté le train. (irréel, impossible comme l'action aurait été possible seulement dans le passé)
Gäbe es keine Kneipen mehr, wenn man ein Alkoholverbot erwirken würde. N'y aurait-il plus de bistrots, si l'on obtenait la prohibition de l'alcool ? (irréel, possible comme l'événement pourrait survenir sous la condition ci-dessus; avec une périphrase dans la subordonnée)
Würden Sie mir bitte die blaue Tasche geben? Me donneriez-vous la sacoche bleue, s'il vous plaît ? (demande polie avec une périphrase)
Ich würde gern dabei mitmachen. J'aimerais y participer. (souhait avec une périphrase)
Ich hätte gern dabei mitgemacht. J'aurais aimé y participer. (regret)

+Un événement est possible, s'il y a une chance que les conditions sont réalisées soit au même instant, soit dans l'avenir. Il est impossible, s'il était possible dans le passé ou s'il n'y avait jamais une chance que les conditions seraient réalisées.

Formation[modifier | modifier le wikicode]

Le subjonctif II se forme sur le prétérit du verbe, auquel on ajoute ensuite les mêmes désinences.

Si le verbe est un verbe fort, sa voyelle reçoit l'Umlaut lorsque c'est possible et les désinences perdent le t. ([ Ici une liste des verbes forts] )

personnes désinences machen
(er machte)
kommen
(er kam)
schreiben+
(er schrieb)
1ère personne (sing.) -te/-e ich machte ich käme ich schriebe
2ème personne (sing.) -test/-est du machtest du kämest du schriebest
3ème personne (sing.) -te/-e er, sie, es machte er, sie, es käme er, sie, es schriebe
1ère personne (plur.) -ten/-en wir machten wir kämen wir schrieben
2ème personne (plur.) -tet/-et ihr machtet ihr kämet ihr schriebet
3ème personne (plur.) -ten/-en sie, Sie machten sie, Sie kämen sie, Sie schrieben


Il y a quelques exceptions :

les voyelles de wollen et sollen ne prennent pas l'Umlaut, puisque le prétérit est faible. quelques rares formes sont irrégulières : stehen > stand > stünde ; schwimmen > schwamm > schwömme...


+pas d'Umlaut possible

Subjonctif II passé[modifier | modifier le wikicode]

Pour le subjonctif II, il existe une forme du passé.
Elle se forme avec le subjonctif II de haben ou sein (confer : Choix de l'auxiliaire) et le participe du verbe considéré.

La périphrase[modifier | modifier le wikicode]

Les formes du subjonctif II et du prétérit sont donc identiques pour les verbes faibles.
Pour cette raison, lorsqu'on est pas dans un style soutenu, on utilise une périphrase avec 'werden' et l'infinitif : ich würde machen, du würdest machen, ...
Ça se motive dans le fait, que l'on parle d'un événement qui se continue jusqu'à l'avenir.

Dans la langage standard, on ne trouve que rarement la forme sans périphrase, même si le verbe est fort. Aujourd'hui, c'est aussi très souvent que l'on l'emploie par écrit.

Les formes de subjonctif II de haben, sein et werden sont toujours courantes. Il dépend de l'emploiement si elles peuvent être remplacées par une périphrase. remplaçable : possibilité, souhait, demande (seulement pour sein et werden)
irremplaçable : impossibilité (l'événement impossible se forme surtout dans le passé qui se forme à son tour avec le subjonctif II de haben), regret (l'événement regretté s'est aussi déjà passé), demande (ça dépend ce que la question exprime, soit p.e. un souhait ou p.e. un regret)
Ces formes sont toutefois remplacé, si l'événement n'est possible que dans l'avenir.

Quelques exemples pour cela :
Ich würde gern ein Auto haben / Ich hätte gern ein Auto. Je voudrais bien avoir une voiture. (souhait)
Ich wäre doch nicht mehr ich selbst, wenn ich das tun würde / Ich würde doch nicht mehr ich selbst sein, wenn ich das tun würde. Je ne serais plus moi-même si je faisais ça. (possibilité)
Ich wäre gern Vater gewesen. J'aurais aimé avoir été père. (impossibilité)
Hättest du gern Kinder gehabt? Aurais-tu bien voulu avoir des enfants ? (demande, impossible)
Hätte ich doch bloß auf ihn gehört. Si seulement je ne lui avais jamais fait la sourde oreille. (regret)

Attention !

Logo Würdest du gern Vater werden? Voudrais-tu bien devenir père ? (l'événement est seulement possible dans l'avenir)



Retour au sommaire