Enseignement du cantonais/Prononciation/Systèmes de la Latinisation du Cantonais

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
香港中文大學圖書館
Bibliothèque de l'Université chinoise du Hong Kong

Le cantonais est dominantement écrit en sinogrammes. Néanmoins, pour assister des apprenant[e]s qui utilisent habituellement les alphabets latins, il y a besoin de latiniser systématiquement le cantonais.

Systèmes utilisés en cet enseignement[modifier | modifier le wikicode]

En cet enseignement, deux systèmes de latinisation, dont il y a différentes optiques, sont utilisés:

  • Le Jyutping, é.c.c. le Schéma de Romanisation du Cantonais par la Société linguistique du Hong Kong, dont l'optique est "simple, raisonable, facil à étudier, facil à utiliser", créé par la Société linguistique du Hong Kong en 1993;
  • Le Système Nouvelle-France de Latinisation de la Langue Cantonaise, dont l'optique est la capacité de transcrire toutes les dialectes cantonaises, créé par des étudiant[e]s Cantonais[es]-Canadien[ne]s en 2009.

Des autres systèmes[modifier | modifier le wikicode]

Parmi des autres système de latinisation du cantonais, il y a:

  • API large de Shik-Ling Wong, cree par Shik-Ling Wong;
  • Romanisation Yale du Cantonais, créé par Pak-Fei Wong et Gerald P. Kok pour enseigner le cantonais;
  • Romanisation de Sidney Lau, créé par Sidney Lau pour aussi enseigner le cantonais;
  • Romanisation du Governement du Hong Kong, qui est essentiellement les prononciations anglaises qui resemblent les prononciations cantonaises, utilisé par le Gouvernement du Hong Kong;
  • Romanisation de l'Institute d'Éducation, crée par l'Institute d'Éducation du Hong Kong, le seule système reconnu par le système d'éducation du Hong Kong;
  • Romanisation du Guangdong, créé par le Gouvernement de la Cantonie Orientale pour romaniser le cantonais standard (parlé à Canton) en 1960 et amélioré par Bǐng-Cái Ráo en 1980.