Goélette Cardabela/Transport et mise à l'eau

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Transport de la goélette[modifier | modifier le wikicode]

(Récupéré de : http://tramontane34.free.fr/ConsNavAm/cardabela.php)

Éclosion du cocon 
La voisine a dit : C'est comme un cocon, un jour il sera débarrassé de la serre, puis il partira ... Il a fallu un seul jour pour démonter la serre. Ce qui devient un bateau, encore bien fragile, voit enfin le soleil.

Le nouveau propriétaire du terrain m'avait envoyé une lettre recommandée m'autorisant six mois, jusqu'en juin 1985, pour rendre mon bateau transportable et quitter le terrain. J'ai travaillé la nuit, à la fraîche pour terminer rapidement. Malheureusement, il m'aurait fallu un an à un an et demi pour le fermer complètement. Il m'en a fallu 15 pour terminer.

Les sociétés de transport me demandaient à l'époque plus de 15 000 Francs pour le déménagement, alors j'ai cherché un plateau à louer à la journée (500 Fr.) et un tracteur (2000 Fr.) puis j'ai loué un service de levage à la demi journée (3000 Fr.) J'ai demandé une autorisation de transport à l’« Équipement » et déposé un dossier avec les dimensions et les charges d'essieu. Comme j'avais fait tous les calculs de poids (7 tonnes) et déterminé le centre de gravité du bateau cela n'a posé aucun problème pour remplir le dossier sur place. J'ai aussi dû demander l'autorisation de traverser l'agglomération de Montpellier à la police de la route qui nous a fait la circulation de Juvignac jusqu'à la route de Nîmes.

Le jour 'J' la société de levage avait un pneu "crevé", la réparation a été retardée, le pneu a été regonflé pour éviter une perte de temps et aura été réparé plus tard. Le plateau ne voulait pas se mettre en place faute d'espace. On a alors levé le plateau avec l'appareil de levage pour le placer devant le bateau à la perpendiculaire, ainsi il a suffi de tourner l'appareil de levage pour la mise en place du bateau sur le plateau, avec une reprise, pour le désaxer un peu et permettre de passer les arbres.

Au moment de passer un petit monticule le tracteur a calé, le chauffeur a freiné et le plateau a reculé, le bateau aussi a fait la "reculade" en glissant doucement sur le plateau. Ce fût un grand moment d'émotion, je voyais l'arrière défoncé ... Mais OUF ! les quelques sangles ont serré le bateau par l'effet du recul, elles n'ont pas craqué et le bateau non plus. On a alors multiplié les sangles et on est repartis pour quitter le chantier et naviguer dans les vignes.

Arrivés à la route on a relevé, recentré, puis re-sanglé le bateau sur le plateau afin prendre la route après le casse croûte avec les amis présents.

Le levage
Le transport
Les amis

Adieu chantier, Bonjour La Grande Motte .... pour devenir Cardabela !

Mise à l'eau[modifier | modifier le wikicode]

Mise sur cales
Peinture des œuvres mortes
Peinture des œuvres vives
Mise à flot
Mise à poste