Grammaire jeunesse

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page est une feuille volante
link={{{link}}}

Il faudrait la ranger dans un wikilivre où elle aurait sa place.

Avant-propos[modifier | modifier le wikicode]

La grammaire jeunesse est une petite grammaire créée pour faciliter l'apprentissage de la grammaire française. Elle s'adresse aux élèves et aux enseignants du secondaire ainsi qu'aux futurs enseignants de français. Le but est d'y contribuer en y apportant divers éléments théoriques crédibles regorgeant d'exemples. Vous pouvez y ajouter des notes de cours personnelles qui vous ont aidés à apprendre la grammaire et que vous croyez utiles pour d'autres apprenants du secondaire. Les premiers éléments ajoutés dans cette grammaire ne sont qu'un premier souffle. Elle tend à être modifiée et restructurée régulièrement afin de devenir un outil solide et pertinent. Bonne contribution!

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Le déterminant numéral[modifier | modifier le wikicode]

Règle: Tous les nombres sont des déterminants numéraux lorsqu’ils sont suivis d’un nom. (Ex. : Les douze singes de mon oncle Roland sont monstrueux.)

Définition: Les déterminants numéraux indiquent le nombre précis d’êtres ou d’objets dont on parle. Il en existe deux sortes :

Les déterminants numéraux simples sont toujours invariables :
Exemple: J’ai acheté les sept grenouilles, les huit furets et les douze marmottes servant à faire les quatre ragoûts du temps des fêtes de ma grand-mère Huguette.

Les déterminants numéraux composés sont plus spéciaux : Pour les nombres inférieurs à cent, on emploie le trait d’union à moins que ces derniers comportent la conjonction ET : Ex. : Quatre-vingt-dix-neuf raisons d’aimer madame Lisa. Soixante-quatorze bougies pour fêter grand-père Albert. Donne-moi les quarante et un motifs de ton absence hier! Copie-moi vingt et une fois le mot banane. (PSSS ! le déterminant numéral un s’accorde au féminin.)

Pour les nombres supérieurs à cent, le trait d’union est ABSENT:

Exemple: J’ai téléchargé quatre mille cent trente-deux chansons sur mon ordinateur. Le corps humain possède deux cent six os.

Ce que l'on doit IMPÉRATIVEMENT SAVOIR à propos des déterminants numéraux.

Les déterminants numéraux vingt et cent prennent la marque du pluriel s’ils sont multipliés par un nombre et s’ils ne sont pas suivis d’un autre déterminant numéral.

Exemple: Tes six cents plombages te donnent un sourire magnifique… J’ai couru quatre-vingts kilomètres pour attraper mon lapin. Ma mère a gagné trois cent vingt-quatre dollars au bingo.

Le déterminant numéral MILLE est toujours invariable. ex.:Les contes des mille et une nuits sont magnifiques.


Le groupe adjectival[modifier | modifier le wikicode]

Mot ou groupe de mots que l’on joint au nom pour le qualifier ou le classer. Il exprime la qualité ou le défaut d’un être, d’une chose, d’un sentiment ou d’une idée.

L'adjectif est le noyau du groupe adjectival.

Le groupe adjectival possède deux fonctions :

Complément du nom

Il se retrouve avant ou après le nom qu’il qualifie dans un groupe nominal. Il est receveur d’accord du nom auquel il se rapporte dans le GN. Il est effaçable lorsqu’il se trouve dans un GN.

Ex. : J’ai égaré (mes belles petites chaussettes F.P. rouges). ==> J’ai égaré mes chaussettes.


Attribut du sujet

Il fait partie du groupe verbal dans lequel se trouve un verbe ATTRIBUTIF (être, paraître, sembler, devenir, demeurer, rester, avoir l’air, naître, mourir, vivre, etc.).

Il est receveur d’accord du sujet auquel il se rapporte dans le GV.

Il ne peut être effacé.

Ex. : Les leçons (F.P.) enseignées paraissent (amusantesF.P) et (facilesF.P à comprendre). Les leçons paraissent  … (phrase incomplète)


PSST ! Pour reconnaître un verbe attributif, remplace-le par le verbe être.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Grammaire pédagogique du français d'aujourd'hui par S-G Chartrand
  • Rendez-vous premier cycle