Hélices de navires à déplacement/Conclusions

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Téléchargez les feuilles de calcul, expérimentez, ajoutez votre expérience et vos conclusions.

Retour d'expérience[modifier | modifier le wikicode]

Remarque : Quels que soient les moteurs et hélices, pour un même bateau on doit obtenir la même vitesse du bateau pour une même puissance fournie à l'hélice.

Curieusement nous devons utiliser le même recul théorique dans deux expériences suivantes sur le même bateau pour avoir des résultats cohérents avec les essais (recul = 0,27 ou 0,28) :
Attention ; le recul défini ici s'entend lorsque le moteur est à sa puissance maximale pour une vitesse de bateau égale à la vitesse optimale (tableaux ci dessous)

Dans les calculs d'hélices pour des moteurs de 50 et 75 chevaux le rendement à la vitesse optimale par temps calme se situe dans les deux cas aux environs de 0,62
La perte d'énergie est alors égale à environ un tiers de la puissance fournie à l'hélice.

Remarque
link={{{link}}}

Les trois pages suivantes sont à imprimer de préférence en mode paysage.

Avec un moteur de 50CV 
Hélice 3 pales hélicoïdale 18x12
Vitesse optimale d'hélice : 5,80 nd
Vitesse optimale d'hélice : 5,80 nd
Avec un moteur de 75CV 
Hélice 3 pales hélicoïdale 19x17
Vitesse optimale d'hélice : 6,42 nd
Vitesse optimale d'hélice : 6,42 nd
Exemple de rendement d'hélice dans le tableau ci-dessous 
À la ligne non surlignée, 1900 tr/min du moteur le rendement d'hélice est de 0,62 à la vitesse optimale par temps calme.
Helice-application-VOLVO-D2-75-Estimation des efforts-DataV642.png
On peut maintenir cette vitesse de 6,42 nœuds jusqu'à 2600 tr/min du moteur qui atteint sa puissance maximale. L'effort sur l'hélice passe de 3900 à 7500 newtons et le rendement de l'hélice passe à 0,51 avec une perte d'énergie de 50%.