ISN Compression avec et sans perte d'information

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Compression avec et sans perte d'information[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cas de fichiers décrivant des sons et des images, on peut obtenir d'excellents taux de compression si on admet de perdre quelques informations que les sens humains distinguent difficilement.

Exemple de deux fichiers de même poids, issus du même original[modifier | modifier le wikicode]

Voici deux versions de la même image, la première version est comprimée avec l'algorithme JPG, qui perd des informations, et la deuxième version est comprimée avec l'algorithme PNG qui ne perd pas d'information. On s'est forcé à choisir deux fichiers pesant environ le même nombre d'octets.

fichier image au format JPG (70 kO) fichier image au format PNG (72 kO)

La photo de gauche semble beaucoup plus riche en information que la photo de droite, bien que son fichier soit plus léger de quelques 2 kilo-octets. Cependant, quand on y regarde de plus près, on peut apercevoir des déformations dans laphoto de gauche, qui sont dues au procédé JPG, qui change l'information initiale (et perd irrémédiablement certaines des données).

Mise en évidence de la perte d'information[modifier | modifier le wikicode]

Ci-dessous on a agrandi 8 fois les dimensions d'une petite partie de la photo enregistrée au format JPG : il apparaît de légères déformations, visibles dans la partie verte floue, au voisinage du bord du pétale. Ces déformations n'existent pas dans le fichier PNG (vérifiez-le). On peut aussi examiner l'image d'origine en haute résolution, qui pèse plus de 600 kilo-octets.


agrandissement d'un détail de la photo qui était encodée en JPG fichier image d'origine en haute résolution (format XCF, valide pour le logiciel libre GIMP)

Concluez : avantage/désavantage de la compression avec pertes ?[modifier | modifier le wikicode]

Quelle est la compression préférable pour l'image,

  • quand la place pour les données est limitée ? (exemple :limite à 75 kilo-octets) ;
  • quand la place pour les données est moins strictement limitée ? (exemple : limite à 1 méga-octet).