Ict@innovation: Free your IT Business in Africa/5-5

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Stratégies de logiciels libres et open source[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1.png Durée

1heure


Démarche pédagogique

Pour des raisons pédagogiques, il est recommandé aux formateurs d’utiliser principalement une approche participative (avec discussions et travaux de groupes) en plus des présentations et des exercices.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Une entreprise basée sur les logiciels libres et open source est perçue comme favorisant une concurrence loyale entre les sociétés, bénéficiant les clients en leur épargnant la dépendance d’un seul et unique fournisseur, tout en diminuant les coûts du développement des logiciels. Toutefois, les entreprises orientées vers les logiciels libres et open source ne fonctionnent pas en vase clos. Les sociétés basées sur les logiciels libres et open source doivent avoir connaissance de la concurrence et/ou de la coopération (Module 5.3), développer des nouveaux outils pour traiter avec des communautés d’intérêts divers, et cultiver les compétences nécessaires pour commercialiser avec succès leurs produits. Ce module explore des stratégies à adopter, pour des activités commerciales contemporaines comme elles se rapportent aux logiciels libres et open source et à l’industrie de logiciels et les décisions de gestion qui peuvent entraver ou soutenir une acceptation largement répandue des logiciels libres et open source. Cependant, il pourrait ne pas y avoir une « stratégie en matière de logiciels libres et open source », vu que chaque environnement d’affaires et du marché est différent. Mais, ce module fournit des exemplaires à partir desquelles les entreprises basées sur les logiciels libres et open source peuvent tirer des leçons pour la mise en œuvre efficace des stratégies des entreprises basées sur les logiciels libres et open source.

Les Stratégies de logiciels libres et open source[modifier | modifier le wikicode]

Ce qui est intéressant pour l’industrie des TIC dans les entreprises ces dernières années est que les entreprises (ex. Sybase, Oracle, Sun et IBM) mettent de plus en plus en œuvre des stratégies open source – transférant des programmes et des applications dans l’environnement Linux tout en se rendant compte qu’ils peuvent facturer des services complémentaires tels que les services après-vente. Les sociétés dépendent de plus en plus de l’open source LAMP (Linux/Apache/MySQL/PHP ou Perl) empilé comme une alternative aux logiciels propriétaires en raison des diminutions inhérentes des coûts disponibles. Ainsi, les logiciels libres et open source sont en train de redéfinir la manière dont l’industrie et les entreprises orientées vers les logiciels libres et open source développement, entretiennent, appuient et déploient les logiciels (Hawlins 2004; Sowe, et al., 2009). En plus, les logiciels libres et open source ont changé l’environnement de la propriété intellectuelle de l’industrie des logiciels (Samuelson, 2004). Il y a passage progressif en matière de concentration allant de la protection de la connaissance des logiciels à la maximisation de gain réalisable à partir du développement, de l’utilisation et de la distribution des logiciels libres et open source. Les entreprises basées sur les logiciels se rendent compte de la nécessité de passer du statut de développeurs et distributeurs de logiciels en interne à celui de l’industrie des services, où les produits de logiciels sont jugés par la qualité, la fiabilité et la performance par les personnes qui développent et utilisent les logiciels. Au-delà de la promesse de réduction de coût total du droit de propriété et d’un soutien potentiellement meilleur, il y a une dimension supplémentaire de liberté de vendor lock-in, où une application de logiciel tout entière devient dépendante d’un fournisseur unique (Sowe, et al. 2009).

Etant donné que le paradigme du développement des logiciels libres et open source donne l’accès “libre” au code source, les sociétés qui utilisent open source ne sont pas contraints à un cycle de remise à niveau perpétuelle. L’accès gratuit au code source donne aux sociétés qui utilisent une solution particulière de nombreux choix de modifier et d’améliorer les logiciels. Cependant, pour beaucoup d’entreprises, il peut ne pas être viable de focaliser sur les solutions des logiciels libres et open source uniquement. Une approche courante est de cibler un modèle d’entreprise basé sur les logiciels libres et open source qui utilisent des stratégies novatrices et qui font des affaires en combinant les produits des logiciels libres et open source avec les logiciels propriétaires. Voir les Modules 2.2 et 2.5 à titre d’exemple. Par ailleurs, Michael Coté et. al., 2007 a présenté une note convenable qui traite des stratégies d’approvisionnement ouvert utilisées actuellement par des organisations et des sociétés – dans le but de fournir des données à l’intention des entreprises qui envisagent l’approvisionnement ouvert pour des parties de leur portefeuille.

Les Activités Commerciales[modifier | modifier le wikicode]

Bien que les applications des logiciels libres et open source aient fait un bond remarquable dans le secteur des serveurs (ex. Apache) et le système d’exploitation et l’environnement réseau (ex. Linux), il y a certains domaines (par exemple les bases de données open source, les logiciels de Traitement de texte, les Systèmes de Gestion d’Apprentissage ou LMS, les Systèmes de Gestion de Contenu ou CMS) où le logiciel propriétaire joue encore un rôle dominant. Pour de nombreuses organisations qui sont confrontées à la hausse des coûts des logiciels, les logiciels libres et open source constituent une alternative possible. Ce déphasage est en reconnaissance de la nature attrayante des logiciels libres et open source en termes de :

  • facilité d’obtention de mise à niveau et de nouvelle application,
  • et dans le cas où une entreprise envisagerait d’acheter des logiciels libres et open source, la fixation du prix attractif des principales solutions des logiciels libres et open source tel que
  • développeur fiable et une communauté d’appui, et
  • la capacité d’intégration facile avec d’autres outils et systèmes des logiciels libres et open source.

Toutefois, un nombre croissant de sociétés adopte une approche prudente à l’égard de la pleine utilisation des logiciels libres et open source. La tendance d’appréhension devrait se poursuivre, quoique les solutions des logiciels libres et open source soient continuellement améliorées. Les principaux défis à relever par les grandes entreprises dans l’adoption des logiciels libres et open source dans la mission – application critique ont constamment été l’évolutivité et le soutien tiers.

Malgré les succès avec les marches bas de gamme et de taille moyenne, il peut prendre un certain temps avant que l’attraction de faible coût de certaines applications des logiciels libres et open source n’ait un impact réel dans certains secteurs industriels (médical, navigation, militaire, et d’autres services essentiel gouvernementaux) comme Linux l’a fait dans le système d’exploitation. Cependant, la mise en vente de code source et la facturation sont deux décisions distinctes. Ce qui est encourageant dans ce sens est que la mise en vente du code source d’un système donné ou d’application n’améliore que la base d’innovation du système. Naturellement, on peut réinstaller un système d’exploitation en panne, ou restaurer un mauvais fonctionnement de serveur de réseau avec peu de dommage aux données précieuses d’une entreprise, mais lorsqu’une application de base de données tombe en panne, l’enjeu est grand – parce que les bases de données contiennent des informations qui sont vitales pour la réussite de toute industrie dans cette ère de la technologie de l’information. Ceci peut également être étendu aux applications qui détiennent d’autres informations critiques ou sécuritaires.

Décisions Managériales[modifier | modifier le wikicode]

Dans une enquête auprès de 500 des principales entreprises australiennes, G. Sigi, 2005 a déclaré que les gestionnaires rejettent les logiciels libres et open source, en général, parce qu’ils ne peuvent pas percevoir qu’ils aient eu une pertinence quelconque à leurs opérations, considérés comme un manque de soutien technique fiable en cours, et les coûts substantiels d’apprentissage liés aux logiciels libres et open source. Toutefois, pour de nombreux dirigeants de société, les fournisseurs, et les utilisateurs, il y a des questions urgentes à prendre en considération quand il s’agit de la solution des logiciels libres et open source. La figure ci-dessous8 montre que la fiabilité et le coût total de droit de propriété sont élevés sur l’ordre du jour. D’autres facteurs sont l’empressement de la part des présidents-directeurs général, des employés et certains secteurs de l’opinion publique à accepter le paradigme du développement open source [Module 1]. Les facteurs sont utilisés pour mesurer les critères les plus importants cités lors de la sélection d’une solution de logiciels libres et open source. Les données sont fondées sur une enquête auprès de 150 entreprises qui appliquent les stratégies de logiciels libres et open source et, ont, en tant que politique, à migrer vers les logiciels libres et open source.

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-5-5.png


Néanmoins, les entreprises du développement des logiciels continuent à mettre en œuvre les stratégies de logiciels libres et open source et font des affaires en vendant leurs versions commerciales et offrent un soutien et d’autres services (les ‘3 « sations » : personnalisation, localisation et internalisation). En même temps, les firmes vont accepter les logiciels libres et open source afin de puiser dans la vaste communauté globale de développeurs  et réduire leur coût de production par ne pas avoir à [ré]inventer la roue (Sowe, 2009).

Évaluation[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1 4.png
  • Débat 1: Que comprenez-vous par une stratégie de logiciels libres et open source?
  • Débat 2: Présentez et discutez de la stratégie d’une entreprise orientée vers les logiciels libres et open source que vous connaissez dans votre région.
  • Jeu de rôle 1: Mettez-vous à la place d’un consultant. Si quelqu’un qui souhaite créer une entreprise vient vous demandez une stratégie pour la création d’une société, quelle stratégie schématique présenterez-vous à ce client ?



Chapitre précédent | Chapitre prochain