Ict@innovation: Free your IT Business in Africa/5-6

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Innovation dans l’entreprise orientée vers les logiciels libres et open source[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1.png Durée

1heure 15minutes


Démarche pédagogique

Pour des raisons pédagogiques, il est recommandé aux formateurs d’utiliser principalement une approche participative (avec discussions et travaux de groupes) en plus des présentations et des exercices.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Le débat sur la manière dont les logiciels libres et open source font tourner l’innovation des TIC et des entreprises est bien documenté. Une référence spéciale est faite à la capacité novatrice des logiciels libres et open source (Sanjiva et Jivaka, 2003) et les facteurs qui entravent et soutiennent l’innovation technologique dans les pays en développement (Jean-Eric Aubert, 2004). Ce module aborde la nature structurelle des logiciels libres et open source, c’est-à-dire, la marchandisation qui augmente la base innovatrice du développement, de la personnalisation et de la commercialisation des produits des logiciels libres et open source. Les stratégies pour l’innovation dans un contexte des logiciels libres et opens source, le concept de l’innovation ouverte, et là où l’innovation se produit constituent les sous-modules abordés.

Innovation contre Bannalisation[modifier | modifier le wikicode]

Dans les TIC, la bannalisation se produit constamment – un programme, qui était spécial d’une certaine manière va attirer des concurrents, tant au niveau des logiciels libres et open source qu’à celui des logiciels propriétaires, jusqu’à ce qu’il n’y ait un nombre de programmes qui fonctionnent de façons quasi identiques. Les clients sont facilement en mesure de remplacer un programme bannalisé avec un autre.

Mais le logiciel est développé de façon modulaire. A tout moment, certaines parties de la pile de valeur (le système d’exploitation, le logiciel médian, les applications, et les services) sont transformées en produits de consommation alors que d’autres ne le sont pas.

Pour les sociétés, le problème de marchandisation c’est qu’il y a habituellement une concurrence forte quant à la vente de produits quasi-identiques. Cela signifie que quel que soit le profit qui peut être réalisé, ils seront relativement faibles.

Les opportunités pour des marges bénéficiaires intéressantes rendent le marché attractif, ce qui signifie que les entreprises doivent continuer à innover à fin de préserver leurs profits.

On pourrait faire valoir que pour la plupart des objectifs, les systèmes d’exploitation sont devenus une denrée, étant donné que la plupart des utilisateurs seront en mesure de satisfaire leurs besoins en utilisant un système d’exploitation quelconque orienté vers l’utilisateur final.

Tandis que les prix des systèmes d’exploitation varient légèrement, ceux-ci ne sont pas les éléments qui génèrent habituellement des profits pour les sociétés qui vendent le système. Ce sont les programmes qui tournent sur le système, tels que les logiciels de bureau qui rapportent l’argent.

Beaucoup plus pertinents pour les entreprises basées sur les logiciels libres et open source, les utilisateurs aussi ont besoin de services professionnels, qui sont également loin d’être transformés en produits de consommation dans la plupart des régions. Cela signifie qu’un bon prestataire de services peut s’attendre à des marges bénéficiaires relativement élevées.

L’utilisation des logiciels libres et open source dans une stratégie d’innovation[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1 2.png « L’innovation est un moteur de croissance économique, de productivité, de création d’emploi et de hausse du niveau de vie. »


« L’innovation favorise également la compétitivité des TIC; à son tour, la concurrence conduit à de meilleurs produits, au choix consommateur amélioré et, idéalement, à une plus grande utilisation des TIC »

Source: European Task-Force on ICT Sector competitiveness & ICT uptake, WG on innovation in R&D, manufacturing and services http://ec.europa.eu/enterprise/sectors/ict/files/wg3_report.pdf

La plupart des produits et des programmes – les logiciels libres et open source ou autrement – ne sont pas innovateurs, dans le sens d’engendrer une nouvelle façon de faire quelque chose. L’innovation radicale est également extrêmement rare.

La plupart des innovations se produisent de façon incrémentale, en prenant quelque chose qui existe déjà et le rendre légèrement meilleur.

Dans le domaine des logiciels propriétaires, c’est quelque chose qui ne peut être fait que par la personne ou la société qui détient les droits d’auteur dans ce type particulier de logiciel.

Dans des logiciels libres et open source, les possibilités sont plus grandes. Dans ce cas, n’importe qui peut s’emparer d’un logiciel et l’améliorer. Bien que cela ne signifie pas qu’il existe plus d’innovations radicales dans les logiciels libres et open source, il signifie qu’il y a d’énormes possibilités pour effectuer des petites améliorations au-dessus de fortes fondations existantes. Ce type d’innovation est bien à la portée des particuliers et des PME qui n’ont pas de gros budgets R&D. Il signifie aussi que si l’idée échoue, l’investissement perdu de l’innovateur est habituellement assez petit pour ne pas occasionner un dommage substantiel à son entreprise.

Innovation ouverte[modifier | modifier le wikicode]

“Innovation ouverte” (de l'Anglais Open Innovation) veut dire que des particuliers ou des firmes travaillent ensemble pour développer un programme amélioré ou produit. Cela n’est pas l’exclusif aux logiciels libres et open source, mais il représente une rupture nette de la pratique habituelle, où chaque entreprise essaie de tenir ses innovations secrètes de ses concurrents.

Là où l’innovation se produit dans les logiciels libres et open source[modifier | modifier le wikicode]

  • au sein des projets des logiciels libres et open source
  • sur les produits basés sur les logiciels libres et opens source
  • par percolation des processus du développement propriétaire
  • et dans le processus lui-même: l’innovation ouverte

L’innovation ouverte fonctionne particulièrement bien dans les logiciels libres et open source, puisque le code source peut être facilement partagé, et les outils nécessaires (ordinateurs, compilateurs, etc) sont largement disponibles. Au-delà de ce point purement pratique, il existe des incitations claires à travailler ensemble dans de nombreuses situations :

  • tôt ou tard, une offre propriétaire sera ré-implémentée dans les logiciels libres et open source
  • les coûts de production des logiciels peuvent être réduits par le biais d’ingénierie collaborative
  • l’ouverture du code source est la meilleure façon de maximiser le potentiel de collaboration
  • lorsque la concurrence devient inutile, la collaboration est une bonne façon de continuer à innover, améliorant ainsi les logiciels sur lesquels toutes les entreprises fondent leurs entreprises.

Les logiciels libres et open source fournissent un cadre juridique prêt à l’emploi en matière de coopération. Si vous développez quelque chose, vous pouvez le partager avec d’autres, en utilisant une licence copyleft pour empêcher les concurrents de s’approprier votre œuvre.

Les règles de base pour les développeurs de logiciels libres et open source sont les suivantes:

  1. réutiliser au lieu de “réinventer la roue”
  1. contribuer des corrections et des améliorations – ne pas essayer de remplacer le programme auquel vous contribuez avec quelque chose de votre propre invention
  2. communiquer avec vos pairs
  3. la séance ne comporte pas d’exercice

Évaluation[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1 4.png
  • Débat: Comment pensez-vous que les logiciels libres et open source vont contribuer à la capacité innovatrice des TIC dans votre pays?
  • Devoir: Comment le caractère ouvert du code des logiciels libres et open source améliore-t-il la base innovatrice de vos logiciels ?
  • Exercice: Lequel des éléments suivants joue un rôle vital dans la propagation de l’innovation dans les logiciels libres et open source?
    1. La licence
    2. L’équipe principale de développement des logiciels
    3. De grands nombres d’utilisateurs
    4. La langue de programmation – la langue dans laquelle le logiciel est écrit



Chapitre précédent | Chapitre prochain