Ict@innovation: Free your IT Business in Africa/6-4

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Ressources Educatives Libres et Contenus Libres[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1.png Durée

2 heures


Démarche pédagogique

Pour des raisons pédagogiques, il est recommandé aux formateurs d’utiliser principalement une approche participative (avec discussions et travaux de groupes) en plus des présentations et des exercices.

Ressources Educatives Libres[modifier | modifier le wikicode]

Les ressources éducatives libres http://fr.wikipedia.org/wiki/Ressources_%C3%A9ducatives_libres (REL) constituent un effort communautaire mondial sur Internet habilité à créer un bien commun en matière d’éducation.

Le terme Ressources éducatives libres (de l'anglais “open educational resources”) a été adopté pour la première fois lors du Forum de l’UNESCO en 2002 sur l’Impact du Didacticiel Libre pour l’Enseignement Supérieur dans les Pays en Développement, financé par la Fondation William et Flora Hewlett. Les ressources éducatives libres sont des matériels et ressources pédagogiques offerts gratuitement et librement mis à la disposition de tout le monde et sous certaines licences autorisant le remix, l’amélioration et la redistribution. Les ressources éducatives ouvertes comportent les éléments suivants:

  • Contenu d’apprentissage: cours complets, matériels de cours, modules de contenus objets d’apprentissage, collections, et revues.
  • Outils: Logiciels pour appuyer la création, la livraison, l’utilisation et l’amélioration de l’apprentissage ouvert, y compris la recherche et l’organisation du contenu, les systèmes de gestion du contenu et de l’apprentissage, les outils du développement du contenu, et les communautés d’apprentissage en ligne.
  • Implémentation de ressources: Licences de propriété intellectuelle pour promouvoir la publication ouverte de matériels, principes-conception, et la localisation du contenu.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Du 24 octobre au 2 décembre 2005, le Forum en ligne de l’UNESCO sur Open course content pour l’enseignement supérieur a eu lieu.

En septembre 2006, la Troisième Conférence Annuelle d’Education Ouverte (la Communauté, la Culture, et le Contenu) s’est tenue à Logan, Utah. La dernière conférence s’est tenue du 24 au 27 septembre 2007 à Logan, Utah.

En juin 2007, les éducateurs à l’iCommons iSummit à Dubrovnik ont rejoint l’open movement worldwide pour mettre en valeur les initiatives émergeantes d’open education (enseignement ouvert) et pour explorer les façons pour mieux créer, partager et faire évoluer les outils d’open education.

En janvier 2008, la Déclaration du Cap sur l’Open Education a été publiée.

Le 05 mars 2009, la Déclaration de Dakar sur les Ressources Educatives Libres a été publié, en conclusion des travaux qui se sont déroulés au 1er séminaire francophone sur les Ressources éducatives libres à l'Initiative du Bureau Régional pour l'Education en Afrique de l'UNESCO, l'Organisation Internationale de la Francophonie et l'Agence universitaire de la Francophonie, du 03 au 05 mars 2009 à Dakar.

REL et Logiciels libres[modifier | modifier le wikicode]

Depuis 2005, il y a eu une forte croissance du mouvement relatif au Ressources Educatives Libres (REL) et à l’Open Educational Licences (telles que Creative Commons). Bon nombre des projets sur REL étaient financés par la Fondation William et Flora Hewlett, et en partie par la Fondation Shuttleworth, qui se concentre sur les projets concernant la création collaborative de contenu. Il y a eu un vif débat international sur la façon de mettre en pratique les REL et l’UNESCO a présidé un débat animé à ce propos par le biais de son Institut International de Planification de l’Education (IIPE).

Alignement Avec la Communauté des logiciels libres[modifier | modifier le wikicode]

A partir de la seconde moitié de 2006, il est devenu également clair pour certains des précurseurs que les REL et les logiciels libres sont en quelque sorte de la même famille. Par conséquent, les groupes de discussion de l’IIPE sur les REL et les logiciels libres et open source étaient fusionnés et les forces ont été davantage unies par le biais de fusions avec une campagne connexe de l’OCDE.

Ce qui n’est pas encore clair jusqu’à présent pour la plupart des acteurs dans le domaine de les REL c’est les autres liens qu'il y a entre les REL et les mouvements des logiciels libres et open source, au-delà des principes de “Libre” et “Ouvert”. Le modèle des logiciels libres et open source représente plus que cela et, comme par exemple Wikipedia, montre comment les utilisateurs peuvent devenir des créateurs actifs de «ressources» et comment ces ressources peuvent être réutilisées et maintenues librement. Dans les REL, par contre, l’accent est toujours mis sur la méthode traditionnelle de création de ressources et les rôles des participants.

Les Meilleures Pratiques et les Communautés pour les Contributeurs REL[modifier | modifier le wikicode]

Les communautés des logiciels libres et open source sont connues aujourd’hui en matière de production de logiciels de bonne qualité en utilisant une approche de développement différente de celle des producteurs de logiciels propriétaires. Les logiciels libres et open source sont développés par une communauté de bénévoles et pourraient bénéficier du soutien des sociétés qui génèrent leurs revenus en offrant des services liés aux logiciels. Au cours des plus récentes années, les communautés de logiciels libres et open source ont également attiré de l’attention pour la production et les modèles de support de leur communauté et en ce qui concerne leur mode de création de connaissances et d’apprentissage. Les Communautés de logiciels libres et open source possèdent beaucoup de caractéristiques dont les communautés éducatives pourraient tirer profit en adoptant :

  1. Une culture ouverte et inclusive: tout le monde peut participer, pas de frais, pas de date limite, une participation à vie
  2. Un contenu à jour; tout le monde peut ajouter, modifier et mettre à jour le contenu
  3. Les outils sont habituellement les produits de nombreux auteurs avec une forte contribution provenant des personnes autres que les auteurs
  4. Des diffusions et mises à jour fréquentes, là où les caractéristiques des produits et les structures communautaires sont le résultat du du processus de renégociation et de réflexion continues dans un cycle de développement continu.
  5. Les résultats et les processus d’apprentissage antérieurs sont systématiquement disponibles à travers les listes de diffusion, les forums, commentaires de code et d’autres matériels didactiques (réutilisation)
  6. Un vaste réseau de soutien, fourni volontairement par les membres de la communauté dans une manière collaborative presque 24/7
  7. Le paradoxe préféré des Free Riders (lurker) – le plus le mieux
  8. Des nouvelles solutions TIC sont adaptées rapidement par la communauté

Les professionnels de l’éducation peuvent être conscients que des principes similaires aux logiciels libres et open source peuvent être bénéfiques à l’éducation, mais il n’y a pas eu d’approche systématique et globale pour cartographier et transférer ces principes, ou développer de nouvelles modèles et scénarios éducatifs autour d’eux. Le projet FLOSSCom, financé par l’Union Européenne, est susceptible d’être la première tentative pour cartographier le paysage open source à partir d’un point de vue éducatif, mais davantage de recherches et de travail restent à réaliser.

Cependant, Enseignants Sans frontières (de l'Anglais Teachers Without Borders), une organisation sans but lucratif basée à Seattle, est actuellement en train de développer un nouveau site Web REL, où les membres peuvent suivre des cours, discuter de leurs découvertes avec des gens partout dans le monde, et publier leurs œuvres, le tout sur le même site Web. Leur but est de connecter les éducateurs et les apprenants du monde entier et de donner libre accès à une grande variété de cours, contribuant ainsi à combler le fossé en matière d’éducation.

Œuvre Libre[modifier | modifier le wikicode]

Œuvre Libre http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92uvre_libre ou Contenu Libre (de l'anglais Open content), un néologisme créé par analogie avec “open source”, décrit toute sorte d’œuvre créative publiée dans un format qui permet explicitement la copie et la modification de ses informations par n’importe qui, pas exclusivement par une organisation fermée, une firme ou un individu. Le plus grand projet d’œuvre Libre est Wikipédia.

La Définition Technique[modifier | modifier le wikicode]

Le travail sur une définition technique pour Œuvre Libre a été entrepris par l’Open Knowledge Definition. L’Open Knowledge Definition (OKD) pose un ensemble de conditions pour l’ouverture de la connaissance – autant que l’open source Definition le fait pour les logiciels libres. Le contenu peut être soit dans le domaine public soit sous une licence qui permet la redistribution et la réutilisation, telles que Creative Commons Attribution et Attribution-Sharealike licenses ou les GFDL. Cela vaut la peine de noter que l’OKD couvre les données ouvertes ainsi que le contenu ouvert.

L’Historique[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible que le premier cas documenté de contenu ouvert fût la Royal Society, qui aspirait à partager les informations à travers le monde comme une entreprise publique. Le terme « open content » a été utilisé pour la première fois dans le contexte moderne par David Wiley, alors étudiant à Brigham Young University, qui a fondé l’Open Content Project et mis en place la première licence à contenu spécifique (non-logiciels) en 1998, avec la collaboration d’Eric Raymond, Tim O’Reilly, et d’autres.

Évaluation[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1 4.png
  • Questions
  1. Définir les ressources éducatives libres.
  2. Définir le contenu libre.
  3. Qu’est-ce que les Ressources éducatives libres comportent?
  4. Qu’est-ce que les communautés éducatives peuvent apprendre des communautés des logiciels libres et open source?
  5. Identifier les contrastes entre les ressources éducatives libres et le contenu libre.
  • Exercice

Les participants doivent réfléchir par groupes de 5 sur l’importance du contenu ouvert des ressources éducatives ouvertes pour l’avancement les logiciels libres et open source. Un rapporteur donnera une synthèse en séance plénière.


Chapitre précédent | Chapitre prochain