Initiatives éco-citoyennes/Let's do it

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fichier:Europe-human.jpg Etre Eco-citoyen c'est porter un regard sur la planète!!

Coup de balai sur la planète[modifier | modifier le wikicode]

Aujourd’hui, nous produisons par notre activité environ 10 millions de tonnes de déchets chaque jour représentant une production mondiale d’environ 4 Milliards de tonnes par an. En effet, chacun de nous produit 590 kg de déchets par an : c’est deux fois plus qu’il y a 40 ans! Nos poubelles débordent il faut réagir et agir, nous avons à faire à un nouvel enjeu auquel nous devons répondre aujourd’hui.

L’objet du délit : le déchet[modifier | modifier le wikicode]

Un déchet est définit comme étant un résidu destiné à l’abandon. Ce résidu est issu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation.

La Directive européenne 2006/12/CE donne du déchet la définition suivante : toute substance ou tout objet […], dont le détenteur se défait ou dont il a l’intention ou l’obligation de se défaire.

On distingue principalement quatre types de déchets :

  • les déchets biodégradables ou compostables qui sont au moins pour partie détruits naturellement, plus ou moins rapidement, en général par les bactéries, champignons et autres micro-organismes et/ou par des réactions chimiques (oxydation, minéralisation), laissant des produits de dégradation identiques ou proches de ceux qu'on peut trouver dans la nature(parfois néanmoins contaminés)
  • Les déchets recyclables (matériaux de construction, métaux, matières plastiques) : ces matériaux peuvent être réutilisés tels quels dans d'autres domaines ou recyclés
  • Les déchets ultimes qui ne sont plus susceptibles d'être traités dans les conditions techniques et économiques du moment. Eux seuls devraient encore pouvoir être mis en décharge

Ensuite, nous avons les déchets spéciaux et industriels dangereux qui nécessitent un traitement spécifique. Et enfin les déchets spécifiques qui sont les déchets hospitaliers , agricoles, électroniques…qui font l’objet d’une filière particulière. On parle alors de gestion des déchets qui est le processus intégrant la production et le traitement des déchets qui va correspondre au tri, la collecte, le transport, le traitement et le stockage, le recyclage ainsi que la valorisation énergétique ou autre.


                                            Fichier:Déchet.jpg

L’épine du problème![modifier | modifier le wikicode]

Décharge.jpg

Or de nos jours, le volume de nos poubelles augmente dangereusement et les installations de traitement (décharges, incinérateurs) sont proches de la saturation. Dans un rapport rendu public en septembre 2003, le Commissariat général au Plan estime que 75 départements français ne seront plus capables de traiter tous leurs déchets d’ici 2010. Aujourd’hui, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une dizaine de départements sont en situation de saturation. La quantité de déchets ménagers produits par les Français augmente d’environ 1 % chaque année et dépasse aujourd’hui 1 kilo par personne et par jour.

Afin de résoudre le problème d’encombrement en partie et dans un premier temps, les collectivités n’ont pas d’autres choix que d’augmenter le prix de rachat des déchets et donc la facture de collecte. Mais ceci entraîne un phénomène d’augmentation des décharges illégales et sauvages.

En effet, ce phénomène ne cesse d’augmenter, on ne peut se promener dans la nature sans retrouver un sèche linge, des pneus et pire encore des bidons de toutes sortes de produits dangereux!!

les décharges sauvages:Quelles conséquences ?[modifier | modifier le wikicode]

Ce problème n’est pas qu’un problème esthétique, car il est vrai que l’on voudrait bien garder un espace naturelle sans trace anthropique, une nature tout simplement « naturelle » ; mais nous avons à faire à un problème bien plus important qui est de santé publique. Car tous ces déchets déchargent leurs substances dangereuses dans le sol et les nappes phréatiques par usures et percolations lors des précipitations. Toutes c’est molécules xénobiotiques s’avèrent pour le plus grands nombres d’entres elles dangereuses pour la santé humaine, provoquant de nombreux symptômes tels que le cancers, des malformations, de l’infertilité etc… (exemple de la Campanie en Italie). Ces déchets ne sont donc pas simplement une pollution visuelle mais ils ont aussi des répercutions sur l'eau que l'on boit, sur la terre qui nous nourrit, donc sur notre santé, sans parler des conséquences sur la faune qui nous entoure... Il est alors plus que jamais primordiale de réagir afin que l’on évite au maximum cela ! et c’est ce que s’efforce certains citoyens sur notre belle planète Terre ( que l’on voudrait garder « belle » !!) de faire , prévenir, d’agir autour de ce problème de décharges sauvages.

Fichier:Déchet santé.jpg

Nettoyage de printemps[modifier | modifier le wikicode]

Partant de ce constat qu'il y a de plus en plus de décharges illégales et sauvages dans notre nature, il est nécessaire que nous, en tant que citoyen,nous faisons le notre possible pour endiguer le problème. Pour cela, certaines personnes se sont aasociés volontairement pour mettre en place un réseau d'observation et de nettoyage de ces décharges.

Comment nettoyer un Etat grâce à Google Map?[modifier | modifier le wikicode]

L'Estonie est couverte à presque 50% par des forêts dont le tiers est soumis à des régimes de protection environnementale. Ces zones de protection abritent la nidification des oiseaux migrateurs, et l´on y trouve de nombreuses espèces animales et végétales disparus ailleurs en Europe. La protection de l´environnement occupe une place importante pour les Estoniens. Tout comme les populations voisines ils sont proches de la nature et soucieux de la préserver.

Deux Estoniens, Ahti Heinla, l'un des principaux concepteurs du logiciel de téléphonie sur internet Skype, et Rainer Nolvak, fondateur de la société informatique Microlink.com et de Delfi, un portail internet à succès dans les pays baltes et en Ukraine ont eu comme idée de se servir de Google map afin de repérer les décharges sauvages d'Estonie. Pour se faire, ils ont spécialement développé un programme basé sur Google Maps qui intègre les données GPS et les photos envoyées par téléphones mobiles par les randonneurs confirmés et du dimanche. Ceux-ci leurs ont permis de positionner sur les cartes et mettre en images 10.630 décharges sauvages de détritus sur les 45.227 km2 que compte le territoire estonien !

Mais comment se débarrasser d’autant de détritus ? il y en a tellement !!La seule solution serait de s’en défaire en une seule fois et pour ce faire, Rainer Nolvak et ses amis ont mis en place la Campagne Let’s do it 2008 (Teeme Ära 2008) : Télévision, marketing téléphonique, concerts et volontaires permettant d’entamer une gigantesque campagne de mobilisation sur 7 mois qui finit par payer et d’engager 50000 volontaires. Ceux-ci ont alors sillonné leur pays de 1,3 million d'habitants pour ramasser quelque 10.000 tonnes d'ordures déposées illégalement et ceci en à peine 5 heures ! Mais bien plus qu’un grand nettoyage, Mr Nolvak voulait plus que tout rendre compte les citoyens de son pays qu’il n’était plus possible de vivre comme ça et donc de changer la mentalité des gens. Plus que satisfait du résultat, Nolvak et ses collaborateurs ont dans l’ambition de nettoyer la Planète. Aujourd’hui solliciter par de nombreux pays, il met à disposition toujours gratuitement son savoir faire pour que la nature retrouve ses droits dans les pays qui le désire !

Voici à quoi ressemble une carte de ce genre:

Fichier:Ecologie-maps 169.jpg Fichier:Environmentcleaning-up-with-navigation-150x150.jpg


Nous pouvons aussi voir que nous avons à peu près la même initiative au niveau français:

Et si vous aviez les Mains Vertes?[modifier | modifier le wikicode]

left‎

Anciennement appelé les RubbishBusters, les Mains vertes est un groupe d’amis sensible à la qualité de notre environnement et au respect de la nature. Pensant que la protection de l'environnement doit être participative et que l'action d'un grand nombre d'individus permet la réalisation d’un vrai résultat, ils ont créé un site internet reproduisant dans une moindre mesure la même action que Mr Nolvalk. En effet, leur site web permet à tout à chacun de participer grâce à un blog, forum et l’envoi de photos par tous les participants de toutes horizons à cette action qui est de recenser les sites naturels dégradés par les décharges sauvages ponctuels. Le fait de les recenser et de les géolocaliser sur une carte permet de mieux rendre compte de l'ampleur des dégâts. Cela permet aussi de faciliter l'organisation d'opérations de nettoyage par des volontaires, des associations ou des organismes publics (DDE, mairies...).

Leur groupe ne fait pas de politique et n’ont aucune affinité avec des partis politiques ou mouvements écologistes quels qu'ils soient. Leur but est uniquement d'agir au service de l’Environnement que ce soit par la création de leur site mais aussi par de nombreuses actions sur le terrain. Les mains vertes n’ont pas de statut à ce jour mais ils souhaitent évoluer vers une association (loi 1901) afin d'avoir plus de poids.

Chacun de nous peut agir à sa manière. Ce site pemet de faire un geste pour l'environnement, quel que soit le temps que vous êtes prêts à y consacrer et propose d'agir de différentes manières:

  • Recensement: il suffit de prendre le site pollué en photo et de l'envoyer avec sa position GPS (nouveau point rouge sur la carte).
  • Nettoyage: Il peut être décidé de nettoyer le site et donc il sera alors recensé comme site nettoyé (nouveau point vert sur la carte).
  • Alerte: Contacter les services publics (mairie, DDE, associations) afin qu'ils puissent agir en nettoyant des sites. Les services publics peuvent également prendre des mesures pour remédier au problème (mise en place de panneaux d'informations, de barrières, de poubelles etc...).

Tout s’achète et tout se transforme!![modifier | modifier le wikicode]

Partant du principe que le déchet le plus facile à traiter est celui qui n'a pas été produit, on peut s’interroger sur les solutions à apporter pour éviter la mise en décharges illégales tous ces déchets qui débordent de nos poubelles. Le principe des 3 R - Réduire, Réutiliser, Recycler - permet de réduire la production d'ordures ménagères nécessitant un traitement collectif. Or la réduction du volume de déchets signifie automatiquement la réduction du nombre de camions poubelle sur nos routes, la réduction de déchets incinérés ou mis en décharge...

  1. La réduction de la production de déchets (choix de matériaux recyclable non polluants, choix de produits à emballage limité = « éco-conception »).
  2. La réutilisation des déchets (par exemple, la consigne des bouteilles)
  3. Le recyclage des déchets (transformations matières : compostage, papier recyclé, ou transformations énergétiques : centrale thermique...).

Comment agir contre une décharge sauvage?[modifier | modifier le wikicode]

La loi de juillet 1992 a fixé comme objectif aux communes la suppression des décharges sauvages pour 2002. La procédure :

S’il s’agit d’un petit dépôt (sacs poubelles...) :

L’auteur :

  • Identifié (facture, courrier...), n’hésitez pas à le signaler ou à porter plainte auprès d’un poste de police ou de gendarmerie en invoquant l’article R.632-1 du code pénal (qui punit de tels agissements d’une amende de 150 € au plus) et à prévenir tout nouveau dépôt en apposant une signalisation sur les lieux.
  • Non identifiable, il vous appartiendra d’évacuer ces déchets de votre propriété. Par contre, si ce dépôt se trouve dans votre voisinage, i faudra alerter votre municipalité sans délai (un dépôt ayant vite tendance à se développer) qui se chargera de prendre contact avec le propriétaire du terrain concerné.

En vertu de son pouvoir de police général, le maire doit faire cesser un dépôt d’ordures sauvage si son attention a été attirée sur celui ci.

Mise en demeure :

  • Adresser au responsable du dépôt ou propriétaire du terrain une mise en demeure tendant à l’enlèvement des déchets et à la réhabilitation du site.
  • Délai raisonnable pour la réalisation des travaux (environ un mois) fixé par la mise en demeure.

L’exécution d’office aux frais du responsable :

  • En cas d’inexécution dans le délai, la commune fera enlever les déchets et exécuter les travaux de réaménagement.
  • Elle informe le propriétaire de la date des travaux, réalisés en présence d’un responsable de l’autorité administrative.
  • Elle procède ensuite au recouvrement de la somme auprès du responsable.
  • Les litiges concernant la liquidation des sommes sont de la compétence de la juridiction administrative.

S’il s’agit d’une décharge composée d’une grande quantité de déchets :

Déchets dits "inertes" : besoin d’une autorisation obligatoire du propriétaire du terrain pour les dépôts de moins de 200 m3 (soumis par ailleurs à déclaration auprès de la DDASS)et au-delà à autorisation municipale.

L’ouverture et l’exploitation des décharges sont autorisées par arrêté du Préfet du département qui fixe les normes applicables à leur fonctionnement. Si il n’y a pas d’autorisation ou s’il y a constat de déréglement, il faut écrire à la (Sous) Préfecture pour l’en aviser. Le Préfet chargera alors l’un de ses services de mener une enquête et de lui remettre un compte rendu afin de prendre les mesures qui s’imposent. Parfois, les dépôts découverts sont constitués de déchets contenant certaines substances dangereuses, voire toxiques telles que l’amiante, des hydrocarbures, des métaux lourds (plomb, mercure...), des produits de vidange, des déchets provenant d’ateliers de traitement de surface... : Il faut alors obligatoirement alerter sans délai la DRIRE et la Municipalité concernée.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Gandhi

A ne pas rater[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

http://lesmainsvertes.org/

http://www.teeme2008.ee/?setlang=eng


CARON Pauline 17 janvier 2010


Retour