Initiatives éco-citoyennes/Natashquan

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Natashquan petite municipalité Canadienne[modifier | modifier le wikicode]

Natashquan est une ville canadienne de la province du Québec située dans la municipalité de Minganie . Comme beaucoup de villes au Canada, Natashquan compte à peine 300 habitants et on ne peut s'y rendre qu’en passant par une seule route (la route 138). Mais c’est pourtant dans ce village reculé (où il a fallu attendre 1958 pour que l'électricité arrive, où le téléphone n'a déclassé le télégraphe qu'en 1969, et où la télévision est arrivée en 1976) qu’est apparue une initiative éco-citoyenne simple, comme très souvent, mais efficace et adaptée à la situation locale.

Natashquan : [1]

Le recyclage au Canada : une préoccupation générale[modifier | modifier le wikicode]

Dans un monde de plus en plus concerné par les enjeux environnementaux et où la consommation et les déchets explosent, la préoccupation et l’évidence du recyclage n’est plus à démontrer. Le recyclage s’intensifie, se développe et se démocratise. En 2004, les ménages canadiens ont produit 13,4 millions de tonnes de déchets, près des trois quarts (73 %) de ces déchets ont été envoyés dans des sites d'enfouissement, tandis que le reste a été recyclé. Le Canadien moyen a recyclé 112 kg de matières en 2004, contre 71 kg en 2000. Le taux de recyclage des déchets résidentiels – la quantité de déchets réacheminés par rapport à l'ensemble des déchets produits – a également augmenté entre 2000 et 2004, en 2004, 27 % des déchets résidentiels avaient été recyclés comparativement à 19 % en 2000. En 2006, environ 90 % des ménages canadiens ont déclaré suivre un programme de recyclage. Des chiffres en perpétuel hausse montrant que «  le message est bien passé » concernant le recyclage surtout dans un pays qui a su préserver un patrimoine naturel important.

Chiffre Recyclage [2]

Accès au recyclage : [3]


La concertation et l'initiative pour agir[modifier | modifier le wikicode]

On aurait pu penser au vu de ces statistiques et de ces chiffres que le problème du recyclage n’en était plus un pour un pays comme le Canada, mais l’exemple de Natashqan va mettre en avant des failles . En effet, si à Montréal il n’est pas difficile de voir régulièrement un camion de recyclage , à Natashquan c’est un autre problème, il n’y a aucun recyclage, pour un pays aussi développé et préoccupé par l’environnement c’est une aberration, mais une aberration qui va se voir compensée par la volonté et l’initiative de quelqu’un ayant une volonté d’agir. « Les citoyens ont la volonté de recycler et ils le feraient s'ils avaient des moyens ! Assure Magella Landry, conseiller municipal. Mais en attendant que les pouvoirs publiques réagissent, les citoyens de Natshquan s’organisent et réagissent face à ce problème, en effet, en utilisant la camionnette du service postal qui passe dans ce village toute les 2 semaines, cette camionnette qui d’ordinaire repart à vide repart désormais chargée des déchets recyclables de toute une ville, mais aussi des démarches de simples habitants qui remplissent régulièrement le pick up et autre 4x4 pour parcourir les cinq heures de route qui les séparent de Sept-Iles, où se situe le centre de recyclage le plus proche. Avec ces actions, les habitants de Natashquan ont ainsi accès à quelque chose qui semble parfois être encore pour certains une contrainte et une perte de temps : le recyclage. Mais ces citoyens, par leur volonté et leur conscience écologique, montrent que pour eux c’est une évidence d’action, et ils ne demandent que d’avoir la possibilité d'apporter cartons, papiers, verres et autres matières recyclables dans un container central, et que quelqu'un rapporte ce container dans un endroit où ces matières n'iront pas dans un site d'enfouissement. En attendant ce jour, les habitants de Natashquan s’organisent et agissent . Une action donc simple basée sur une démarche d’organisation et de concertation qui est un beau message et d’initiative. Qui serait prêt à faire presque 10h de route pour recycler ses déchets ?