Jouer à World of Warcraft/Gameplay

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le jeu, caractéristique des autres licences de Blizzard, établit une synthèse de la plupart des idées du genre sans apporter de réelles innovations mais en perfectionnant les éléments actuels et en l’équilibrant au maximum. Pour cela, Blizzard a créé des équipes de localisation dans les pays où le jeu est distribué afin qu’elles puissent traduire le jeu de manière intégrale (dans certains cas, seulement la notice) et d’y apporter en permanence des mises à jour et modifications. Blizzard a également fait en sorte que son jeu puisse bénéficier d’une accessibilité supérieure à la moyenne et puisse être utilisable sur la plupart des ordinateurs ayant jusqu’à cinq ans d’âge.
Il est facile de prendre en main et de jouer à WoW, mais le gameplay se complexifie un peu au fur et à mesure. WoW reprend les caractéristiques classiques d’un MMORPG : nombreuses quêtes, univers assez étendu divisé en zones de niveau et en zones instanciées. Ces dernières permettent à un groupe plus ou moins important (de 2 à 40 joueurs) de se retrouver seuls dans une partie du monde. C’est aussi l’occasion de renforcer un peu l’ambiance, ou de mesurer sa valeur, confrontés à des monstres « élites » et à des « boss » plus difficiles à vaincre que le commun des créatures peuplant Azeroth.
Le principe général consiste à effectuer des quêtes qui sont des variations scénarisées de « tuer X monstres » ou « ramener Y objets » (il existe quelques exceptions). Tuer des monstres et faire des quêtes rapporte de l’expérience. Au bout d’un certain nombre de points d’expérience gagnés, le joueur gagne un niveau et ses caractéristiques augmentent, de même que sa puissance et ses points de vie. Outre l’expérience, les quêtes récompensent également le joueur en équipement, réputation et en argent.
Les quêtes sont incorporées dans le jeu, les maîtres du jeu ne peuvent en rajouter, mais ils peuvent réguler la réinitialisation et la temporisation de l’accessibilité des quêtes. Les quêtes sont rajoutées via des patchs délivrés par la société créatrice du jeu. Il n’existe aucune quête principale dans WoW, contrairement à d’autres jeux comme Slayer Online ou Guild Wars. Il existe une multitude de petites quêtes qui s’enchaînent successivement afin de faire monter le niveau de plusieurs joueurs en même temps, ces quêtes délivrent petit à petit un scénario précis sur chaque parcelle du monde d’Azeroth et de l’Outreterre. Une multitude de scénarios s’entrecroisent donc, il n’y a pas une seule trame principale, contrairement à des RPG mono-joueurs tels que Final Fantasy, The Elder Scroll ou Warcraft III. Il n’y a donc pas de « fin du jeu » à proprement parler.
WoW propose aussi un système d’artisanat (dépeceur, forgeron, …) et de compétences secondaires (pêche, secourisme, cuisine), permettant aux joueurs de récolter des ressources et de les transformer pour les vendre ou les utiliser/consommer. Aussi il est possible de soigner un autre joueur à l’aide de la compétence « premiers soins » ; il est également possible aux ingénieurs de créer et d’utiliser diverses inventions loufoques et divers gadgets dont le fonctionnement peut parfois s’avérer capricieux.
WoW se distingue aussi des autres MMORPG par le souci des développeurs de ne pas lasser les joueurs occasionnels par un système d’aide à l’acquisition de niveaux :

  • Un joueur occasionnel, ou « casual », pourra disposer d’un « bonus » lui permettant de gagner deux fois plus d’expérience en tuant des monstres. Plus l’avatar reste à l’auberge (ou dans une capitale), plus il se sentira « reposé » et bénéficiera de ce bonus.
  • Beaucoup de quêtes peuvent être effectuées seul.

Au fil du temps, les joueurs ayant atteint le niveau maximal cherchent naturellement à améliorer leur équipement. Cette tâche qui peut paraître simple pour certains peut néanmoins s’avérer très longue et difficile pour d’autres. L’appât du gain et vouloir parfaire son équipement peut s’avérer addictif et prenant à la limite de rendre le joueur dépendant. WoW n’a pas vraiment de fin et il faut compter des centaines d’heures pour arriver au niveau 60 (70 avec The Burning Cruisade et 80 avec Wrath Of The Lich King, sorti le 13 novembre 2008) et plus encore d’heures pour s’équiper à sa guise.
WoW laisse aussi l’occasion aux joueurs de se mesurer entre eux (combat Joueur contre Joueur ou JcJ - on utilise beaucoup l’équivalent anglais, PvP), soit en attaquant un territoire ou une ville ennemie qui peut être défendue par les membres de la faction adverse, soit par l’intermédiaire des champs de bataille. Il s’agit de zones instanciées dont le gameplay reprend ceux des mods les plus populaires des jeux de tir subjectif (capture de drapeau, conquête…).
WoW propose un panel relativement riche de gameplay permettant de couvrir les différentes attentes des joueurs.
Ainsi il est possible d’acquérir de l’équipement et de l’expérience en combattant d’autres joueurs dans les zones de combats, en affrontant des créatures avec un groupe dans un univers magique ou bien tout simplement en faisant du commerce (grâce à un système de ventes aux enchères des objets créés ou trouvés par les joueurs).