L'éco-construction en Nord-Pas-de-Calais/Partie3/Les équipements

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Une chaudière à plaquettes reliée à un réseau de chaleur[modifier | modifier le wikicode]

Convoyeur et silo de chaudière

Une chaudière à bois déchiqueté de 60 kW alimentait déjà les locaux de l'association depuis 2005. Un projet d'extension des locaux et l'implantation de six nouveaux logements sociaux (Pas de calais Habitat) ont conduit les acteurs d'A Petits PAS à installer une nouvelle chaufferie de 150 kW . Le nouveau modèle est plus performant que l'ancien et a permis la création d'un mini-réseau de chaleur.

La chaudière a été installée dans l'ancien hangar de stockage des plaquettes qui a été divisé en deux : - une chaufferie (photo ci-dessous) ; - un silo d'approvisionnement assurant une autonomie d'un mois.

Le silo est rempli par un convoyeur afin d'optimiser son remplissage. Le contrat d'approvisionnement s'est fait dans le cadre d'un appel d'offre avec deux collectivités équipées de chaudières à plaquettes, ce qui a permis de mutualiser les coûts.

Une enveloppe en briques alvéolaires a été construite pour assurer une enveloppe coupe-feu de 2h exigée par le bureau de contrôle car le site accueille du public. Un bardage vertical en mélèze permet d'intégrer le bâtiment dans le paysage.

L'investissement pour la chaudière et le réseau de chaleur interne a été financé par A Petits PAS, avec l'aide publique, le réseau de chaleur reliant les 6 logements a été financé par Pas de Calais Habitat. Un contrat de raccordement et de fourniture d'énergie a été signé entre A Petits PAS et Pas de Calais Habitat.


Données techniques
Taux de couverture 100%
Surface chauffée 515 m² + 6 logements de 100 m²
Equipement bois Chaudière Hargassner 150 kW
Stockage Silo de 38 m3 utiles, chargé 1 fois par mois
Alimentation Convoyeur, desileur et vis sans fin
Combustible Bois déchiqueté
Consommation bois 217 m³/an soit 65 tonnes par an
Date de mise en service Octobre 2011


L'assainissement écologique[modifier | modifier le wikicode]

Phytoépuration en réseau

- Le principe de fonctionnement

  • 1 – Les eaux usées sont collectées dans la fosse toutes eaux (eaux grises et eaux noires)
  • 2 – Le prétraitement dans la fosse toutes eaux permet une décantation des eaux usées
     - Les graisses et les huiles sont en suspension,
     - L'eau et les matières organiques sont au milieu,
     - Les boues et les matières solides descendent
  • 3 – Les eaux usées se répartissent de manière homogène dans le second bassin.
  • 4 – Le deuxième filtre planté compte deux zones dans lesquelles les eaux circulent.
  • 5 – Les eaux ainsi épurées peuvent être réutilisées pour l'irrigation par exemple.


- L'avis du professionnel

Atouts Inconvénients
  • Pas de surcoût par rapport à une épuration classique
  • Plus-value écologique
  • Longévité plus grande que dans un système classique : 5 voire 10 ans de plus (sous condition d’entretien).
  • Moins d’entretien que les filtres traditionnels
  • Colmatage moindre (les racines facilitent le passage de l’eau et procurent ombre et humidité).
  • Réservation d'une partie de jardin à cet usage exclusif.
  • Dimensionnement très précis des bassins (systèmes pré-intégrés)
  • Nécessité d'une station de refoulement des eaux usées en sortie
  • Entretien à ne pas négliger, qui se limite toutefois à un faucardage des roseaux (couper et exporter) ainsi qu’un grattage des dépôts de surface tous les 4/5 ans


L'éolien domestique : exemples d'installations (SARL Capvent)[modifier | modifier le wikicode]

Eolienne domestique
Localisation Site du Germoir (Ambricourt) Maison individuelle (Norrent-Fontes)
Matériel Skystream 3.7 Proven WT6000
Puissance nominale 2,4kW 6kW
Hauteur de l'axe de rotor 11mètres 16mètres
Coût moyen 15 000€ 30 000€
Production moyenne annuelle 1 500 kWh/an 5000 kWh/an