L'éco-construction en Nord-Pas-de-Calais/Partie3/Les nouveaux matériaux

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Bien choisir ses matériaux[modifier | modifier le wikicode]

Schéma du développement durable

Les matériaux constructifs et isolants doivent répondre aux exigences d’un habitat sain, vivable, durable et performant à la fois. Les matériaux choisis pourront être « biosourcés », renouvelables et peu transformés (bois, terre crue) mais également manufacturés. Pour choisir un matériau adapté, il faut prendre en compte les trois piliers du développement durable.

Les critères techniques et économiques[modifier | modifier le wikicode]

- Performances thermiques :

  • Un équilibre entre la densité et les capacités d'inertie de l'isolant
  • La conductivité thermique (λ en W/m.°C) : plus le chiffre est faible, plus le matériau est isolant.
  • La résistance thermique, (R en m².K/W) : plus le chiffre est élevé, plus le matériau est isolant.

- Performances acoustiques :

  • indice Rw
  • indice d'absorption acoustique (W/m²)

- Critères de mise en oeuvre :

  • Simplicité ou non du procédé.
  • Importance de la mise en œuvre afin d’assurer la durabilité des performances du matériau dans le temps.


Les critères sociaux[modifier | modifier le wikicode]

- La mobilisation de ressources locales

  • Le matériau est produit à proximité du chantier où il sera mis en œuvre.
  • Le développement de filières courtes en éco-matériaux représente une opportunité de développement local.

- La participation au développement territorial

  • La création d’emplois durables et de qualité.
  • La fabrication et la distribution sont mises en œuvre de manière équitable.

- L'accessibilité des matériaux

  • Le prix
  • L'information


Les critères environnementaux[modifier | modifier le wikicode]

- Les indicateurs d'impacts environnementaux

  • Consommations énergétiques (kg ou MJ)
  • Epuisement des ressources (en kg d'antimoine équivalent)
  • Consommation d'eau (en L)
  • Déchets solides (en kg)
  • Changement climatique (en kg équivalent CO2)
  • Acidification atmosphérique (en kg équivalent SO2)
  • Pollution de l'air (en m3 d'air nécessaire à diluer les produits)
  • Pollution de l'eau (en m3 d'eau nécessaire à diluer les produits)
  • Destruction de la couche d'ozone stratosphérique (en kg éq. CFC11)

- L'analyse du cycle de vie

  • 1) Production (matériau recyclé ? bilan carbone ? pétrochimie/biosourcé) – fabrication, extraction, préparation et transport des matières premières
  • 2) Transport du produit
  • 3) Mise en œuvre (déchets, pollutions)
  • 4) Vie en œuvre (entretien, maintenance, remplacement partiel) longévité
  • 5) Fin de vie (recyclage)

- Impacts sanitaire et de confort

  • Qualité de l'air intérieur
  • Qualité de l'eau destinée ou non à la consommation humaine
  • Confort Hygrothermique
  • Confort acoustique, visuel et olfactif


L'isolant Métisse[modifier | modifier le wikicode]

Métisse est composé principalement de fibres recyclées (70% de coton). Ce sont essentiellement des vêtements usagés qui servent à sa confection. Les bénéfices tirés de l’exploitation sont reversés à la lutte contre l’exclusion par la création d’emplois durables. Disponible en panneaux, rouleaux et bientôt en vrac, Métisse représente un bon choix au regard des critères de performances, de qualité environnementale et de solidarité.

- Le processus de production :

  1. Les vêtements sont triés par les équipes du Relais, en fonction de la matière et de la qualité.
  2. Les textiles sont effilochés et les machines en retirent les corps étrangers (boutons, etc.)
  3. Ces fibres sont en liées entre elles par un liant (polyester) afin de confectionner les panneaux ou les rouleaux d’isolant.

- Les performances techniques :

  • thermique - pour une épaisseur 100mm (λ : 0,039 W/mK et R : 2,63 W/m²K)
  • acoustique - Rw = 42dB
  • prix = 11,25€/m²

- Les points forts du Métisse :

  • Très faible empreinte écologique
  • Propriétés acoustiques et mécaniques • Régulation hygrométrique
  • Facilité de pose, matériau non irritant
  • Matériau recyclable
  • Solidarité




La brique de terre crue compressée[modifier | modifier le wikicode]

La terre est une matière première largement utilisée dans la construction depuis des millénaires. Ce matériau abondant et très peu onéreux trouve aujourd’hui une nouvelle jeunesse. On redécouvre les techniques de construction traditionnelles ainsi que les propriétés de la terre crue pour les constructions neuves.

- Les atouts[modifier | modifier le wikicode]

  • Energie grise de 90 kWh /t (pas de cuisson)
  • Ressource abondante, locale et recyclable.
  • Bonne inertie thermique
  • Acoustique : très bon
  • Bonne régulation hygrométrique
  • Idéal pour l’autoconstruction
  • Matériau sain
  • Matériau abordable (compter 27 euros/m²)

- Les précautions d'emploi[modifier | modifier le wikicode]

  • Sensibilité aux intempéries (pluie, gel) qui peut être corrigée par l’ajout de chaux.
  • Temps de mise en œuvre, séchage,
  • Ne convient pas en structure porteuse
  • Absence de DTU ou d’ATec pour le moment
  • Poussières (matériau non stabilisé)