La compétition sur Super Smash Bros/Règles Compétitives

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

A l'inverse de la plupart des autres jeux de combats, Super Smash Bros (série) n'a pas été pensé en tant que jeux compétitif mais comme un Party Game.

De ce fait, le jeu possède plusieurs aspects se reposant sur le hasard, allant de ce fait à l'encontre du principe même de compétition, où le but est de savoir qui est le meilleur.

Origine des règles[modifier | modifier le wikicode]

Jusqu'à très récemment, Nintendo ne s'était jamais occupé de la scène compétitive sur Super Smash Bros (série).

En opposition aux jeux de combat "classiques", la scène compétitive sur Super Smash Bros (série) est née de l'initiative de la communauté de joueurs.

Les règles aujourd'hui admises et respectées par la scène compétitive ont donc été forgées et modelées par les joueurs pour les joueurs. Ce fut un long processus pleins de débats entre joueurs de différents horizons pour savoir ce qui rendait ou non le jeu compétitif.

Ainsi, au milieu des années 2000, 2 écoles de pensée s'affrontaient pour les règles compétitives sur Super Smash Bros. Melee. Les joueurs de la côte Ouest des États-Unis jouaient leurs tournois avec les objets activés alors que ceux de la côte Est jouaient avec les objets désactivés. Ce qui a mené à des joueurs de la côte Est jugeant que les résultats obtenus sur la côte Ouest ne "comptaient pas" et vice-versa.

La nécessité d'un ensemble de règles commun à tous s'est donc très vite révélé indispensable.

Personnages[modifier | modifier le wikicode]

Les personnages sont tous disponibles dans la scène compétitive. En effet, la communauté est connue pour être assez récalcitrante à bannir des personnages.

La raison est simple : apprendre à jouer un personnage au niveau compétitif représente souvent un investissement colossal et la plupart des joueurs ne dispose que de deux ou trois personnages qui ont été longuement travaillés. Bannir un personnage jugé trop fort peu parfois revenir à fermer indirectement les portes du tournoi à certaines joueurs ne jouant que ce personnage là.

Néanmoins, il y a déjà plusieurs controverses afin de savoir si oui ou non tel ou tel personnage devait être banni de la compétition. Parmi ces controverses, quatre ont amené au bannissement temporaire d'un personnage.

Meta Knight (Super Smash Bros. Brawl)[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque Super Smash Bros. Brawl est sorti en 2008, beaucoup furent les joueurs déçus par ce nouvel opus. Le jeu avait été pensé pour des joueurs casual et non compétitifs, cela ne faisait aucun doute. Des mécaniques de jeu aléatoires (comme le tripping, qui faisait que votre personnage avait 1.25% de chances de trébucher lorsqu'il se retournait) avaient été introduites, et surtout, les personnages était plus lents que dans l'opus précédent. Ainsi, le jeu était devenu moins nerveux.

Cependant, il y a un personnage qui ne se prêtait pas aux mêmes règles que les autres. Ce personnage, c'était Meta Knight.

C'est simple, ce personnage avait tout. Ses coups sortaient vite, il frappait fort, son épée lui donnait une bonne portée, il expulsait facilement les autres personnages hors du terrain, il restait relativement dur à tuer, il était difficile à punir et il profitait d'une mobilité déconcertante dans les airs. Tant et si bien que beaucoup estimaient que jouer Meta Knight revenait à jouer à un jeu différent.

Pendant de longues années, Meta Knight a défini la M.E.T.A. (Most Efficient Tactic Available ou tactique disponible la plus efficace en français). Pour être classés selon leur force, les autres personnages n'étaient même pas classés entre eux. Ils étaient classés selon leur niveau de résistance à la rencontre contre Meta Knight. Ainsi, plus un personnage se débrouillait bien contre Meta Knight, mieux il se trouvait classé dans les classements correspondants.

Cette omniprésence a poussé plusieurs organisateurs à le bannir de leurs tournois lors d'une réunion pour convenir d'un ensemble de règles uniforme pour tous les tournois. Ce bannissement a ainsi duré 3 mois (du 9 janvier 2012 au 16 avril 2012) jusqu'à ce qu'Alex Strife, l'organisateur du tournoi APEX 2012, décide de le rendre disponible pour son tournoi. A cette époque, les différentes éditions d'APEX étaient vues comme les plus gros tournois Super Smash Bros (série) de l'année. Pour conserver ce statut, Alex Strife avait besoin d'attirer les meilleurs joueurs japonais, réputés comme faisant partie des meilleurs au monde. Cependant, la majorité de ces joueurs étaient des joueurs de Meta Knight.

APEX 2012 étant le plus gros tournoi de l'année, les autres organisateurs ont suivi le pas et conservé l'ensemble de règles de l'APEX pour le restant de l'année. Par la suite, le fait de laisser Meta Knight disponible ou non a été laissé au choix des organisateurs.

Cloud (Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for WiiU)[modifier | modifier le wikicode]

Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for WiiU a été le premier jeu de la série a disposer de contenu additionnel téléchargeable. Ainsi, le jeu a eu droits à plusieurs ajustements sur quelques personnages jugés trop forts (par exemple, Sheik et Diddy Kong) ou trop faibles. Le jeu a également accueilli plusieurs personnages supplémentaires dont Cloud.

Dès sa sortie, les joueurs ont remarqué que l'alliance de ses forces semblait le destiner à être fort dans le jeu. En effet, le personnage était mobile, disposait d'une portée sur la plupart de ses coups grâce à son épée, il frappait fort et avait accès à la Limit Break, une mécanique de jeu qui lui permettait d'améliorer un de ses coups spéciaux. Il s'agissait d'une jauge qui se remplissait au fur et à mesure des coups qu'il prenait et qu'il donnait.

Cette Limit Break le rendait particulièrement fort dans les tournois en doubles, où les coups reçus et donnés étaient plus fréquents. L'histoire aurait pu s'arrêter là. En effet, même si Cloud était fort, il conservait tout de même quelques faiblesses, la plus notable étant sa difficulté à revenir sur le terrain une fois expulsé de ce dernier.

Au fil du temps, cependant, les joueurs ont commencé à ajuster leur façon de jouer avec ce personnage et ont fini par découvrir qu'il était en quelque sorte le personnage parfait pour les tournois en doubles. De plus en plus de joueurs ont commencé à le jouer en tant que personnage secondaire, et de plus en plus de tournois en doubles affichaient une association Cloud-Cloud comme vainqueurs.

Il est vite devenu évident pour la communauté qu'il était désormais impossible d’espérer remporter un tournoi en doubles si l'équipe ne comportait pas au minimum un joueur de Cloud. Cette omniprésence est devenue si soutenue qu'en 2018, 4 événements ont décidé de bannir le personnage de leur tournoi en doubles, un cinquième décidant de bannir uniquement l'association Cloud-Cloud.

Bayonetta (Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for WiiU)[modifier | modifier le wikicode]

Quelques mois après la sortie de Cloud sortait Bayonetta, un autre personnage incroyablement dominant sur Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for WiiU. Là où Cloud excellait dans les tournois en doubles, Bayonetta excellait dans les combats singuliers.

Elle disposait ainsi de plusieurs combos dits 0 to death, autrement dit plusieurs combos au cours desquels le joueur ne pouvait rien faire si ce n'est voir son personnage mourir après s'être pris un seul coup.
Le personnage s'est donc rapidement fait bannir de plusieurs tournois, la communauté jugeant qu'il n'était pas normal de perdre une vie parce qu'on s'était pris un coup de Bayonetta.

Le personnage a néanmoins rapidement été rendu moins fort par Nintendo lors d'une mise-à-jour et certains tournois ont levé leur bannissement de Bayonetta.

Cependant, au fur et à mesure des tournois, la communauté s'est rendue compte que, même s'il était moins fort, le personnage restait parmi les meilleurs du jeu, voire le meilleur pour certains.

Certains joueurs de Bayonetta ont commencé à remporter d'importants tournois vus comme prestigieux alors qu'ils étaient à peine connu auparavant ou qu'ils étaient considérés comme des joueurs "moyens", ni très mauvais, ni très bons. Cela a poussé certains membres de la communauté à se demandé si ce n'était pas le personnage qui "portait" le joueur, autrement dit que la force du personnage supplantait la différence entre les capacités de joueurs qui s'affrontaient. Le personnage a rapidement retrouvé sa réputation de non amusant à affronter et les joueurs de Bayonetta ont commencé à se faire huer en tournoi.

Le but de la compétition étant de déterminer qui est le meilleur joueur et non qui joue le meilleur personnage, le bannissement de Bayonetta a encore une fois été évoqué, avec cette fois plus de retenue. Là encore, le décision revenait et revient encore aujourd'hui aux organisateurs de tournois.

Héros (Super Smash Bros. Ultimate)[modifier | modifier le wikicode]

Le jeu Super Smash Bros. Ultimate a lui aussi reçu son lot de contenu additionnel et, encore une fois, l'un des personnages téléchargeables a été au cœur d'une controverse.

Héros, un rassemblement de plusieurs personnages principaux de la série de RPG Dragon Quest, est un personnage qui a divisé la communauté entre les joueurs pour le bannissement du personnages et ceux contre le bannissement du personnage.

La cause de ce "non consensus" ? Contrairement aux trois autres personnages évoqués ci-dessus, le Héros n'est pas un personnage considéré comme trop fort. Il est même plutôt moyen. Ni bon, ni mauvais, il est juste moyen. Le vrai problème de ce personnage vient plutôt du fait que certains de ces coups reposent sur de l'aléatoire.

Contrairement à certains personnages qui possèdent également une composante aléatoire comme Mr. Game & Watch, la Princesse Peach ou encore Luigi, le Héros possède plusieurs coups qui font que beaucoup de joueurs le considèrent comme un jet de dé géant.

De plus, chacun de ses coups normaux ont 1 chance sur 10 de déclencher un coup critique, ce qui multiplie par deux les dégâts et la force de projection du coup.

Un de ses coups spéciaux comporte également un autre inconvénient : du texte. En effet, ce coup est inspiré des boîtes de dialogues permettant de choisir une action ou une compétence dans les jeux Dragon Quest. Bien que ça pourrait sembler n'être rien de prime abord, la présence de ce texte implique tout un tas de problème pour la scène compétitive. Le fait de devoir choisir un sort parmi plusieurs en ne s'appuyant que sur du texte apparaissant à l'écran constitue une barrière supplémentaire pour les joueurs étrangers (japonais par exemple).

Le personnage s'est temporairement retrouvé banni des tournois australiens et français.

Niveaux[modifier | modifier le wikicode]

Dans la scène compétitive, il est très compliqué pour un niveau d'être considéré comme compétitivement légal. Par exemple, le niveau ne doit avantager aucun personnage à cause de la forme des murs ou du terrain, il ne doit permettre à des joueurs d'abuser de bugs ou de glitchs du jeu, il ne doit pas altérer les stratégies requises pour gagner, il ne doit pas se montrer trop gourmand pour la console ou encore il ne doit pas posséder de murs ou de walk-offs (autrement dit, le niveau doit comporter du vide afin de ne pas favoriser certains personnages).

Ainsi, sur la centaine de niveaux disponibles dans Super Smash Bros. Ultimate, seuls une dizaine sont considérés comme étant légaux.

Objets[modifier | modifier le wikicode]

Les objets sont considérés comme trop aléatoires pour faire partie de la compétition et sont donc tous désactivés lors des tournois.

Néanmoins, ce n'a pas toujours été le cas et la côte Ouest des États-Unis a joué un certain temps avec les objets activés.

En 2019, le Super Smash Bros. Ultimate European Circuit s'est joué avec les objets désactivés à l'exception de la balle Smash.