La culture américaine

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La culture américaine est souvent associée à l'american way of life.


Sports[modifier | modifier le wikicode]

  • football américain (NFL)
  • baseball (MLB)
  • basket-ball (NBA)
  • hockey (NHL)
  • football (MLS)

Religion (source : wikipédia)[modifier | modifier le wikicode]

Presque 80% des Américains se disent croyants, et plus que la moitié des Américains sont pratiquants, un taux de participation bien plus élevé qu'en France ou au Québec.

Bien que les deux tiers des croyants américains soient protestants, l'Église catholique domine dans les grandes villes du nord-est (surtout à New York, à Boston et à Philadelphie), du Middle West (Chicago et Milwaukee), de la côte ouest (Los Angeles et San Francisco), dans une métropole d'origine française (La Nouvelle-Orléans) et dans plusieurs villes à majorité hispanique (Miami et San Antonio). D'importantes communautés juives se sont établies à New York, à Los Angeles, et dans l'agglomération de Washington. Pourtant, toutes ces exceptions confirment la règle: les confessions protestantes ont une forte présence presque partout aux États-Unis. L'Église mormone s'est concentrée sur deux États: l'Utah et l'Idaho.

Un mouvement protestant "évangélique" dont quelques groupes à tendance intégriste (fundamentalist) est de plus en plus actif au niveau politique et social. Néanmoins, ce mouvement reste toujours minoritaire au sein des églises protestantes, même dans les régions où il est le mieux organisé: en Alaska et dans les États du Vieux Sud, du Texas jusqu'en Virginie. Il faut noter que le président des États-Unis, George W. Bush, et la sénatrice de l'État de New York, Hillary Rodham Clinton, sont adhérents du même culte — l'Église méthodiste unie (8 millions de membres, de tendance modérée).




Retour Enseignement de l'anglais