Langue des signes française/Vocab/interface

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
    interprétariat LSF ? Codage LPC ? Interface de communication ? 3 métiers totalement différents ! 

Interprète : traduit un discours entièrement en LSF (apprentissage de la LSF c'est comme une langue étrangère, cela dépend de la capacité de la personne à acquérir une langue ! En moyenne, 5 ans; Code de déontologie). Codeuse LPC (technique qui accompagne la lecture labiale, apprentissage court (mais intance!) mais pratique rapide plus longue), Interface de communication (adapter l'interprétariat au niveau de compréhension de la personne sourde ou malentendante).

Les rôles d'un interface de communication sont divers: - Etre une passerelle entre la personne sourde/malentendante et l’environnement dans lequel elle est intégrée - Assurer une aide humaine à la communication en s’adaptant au mode de communication de la personne sourde/malentendante (LSF,LPC, Français Signé, répétition orale, prise en notes...) - Connaissance de la surdité, des modes de communication des personnes sourdes, de la psychologie et des problématiques du public sourd, des réseaux de la surdité, des ressources - ...

    La fonction d’interface de communication a été créée par l’ANPEDA (Association Nationale des Parents d’Enfants Déficients Auditifs) 

à la fin des années 80 pour répondre à l’ensemble des situations dans lesquelles la personne sourde est confrontée à la barrière de la langue orale qu’elle n’entend pas. Dans la pratique, l’interface de communication arrive à cumuler les "fonctions d’interprète" et de médiateur sans en avoir la qualification. En effet, aucun cadre officiel ne définit cette fonction d’interface de communication… L’absence de toute formation diplômante en interprétation, l’inexistence d’une déontologie, des compétences linguistiques très inégales d’un interface à un autre aboutissent à des situations de refus de la part de nombreux sourds signant. Il est donc impossible d’assimiler la fonction d’interface de communication au métier d’interprète qui ne peut être exercé sans l’obtention d’un diplôme universitaire professionnalisant.