Mécanique automobile/Contrôle de la courroie d'accessoires

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Fonctions

La courroie d'accessoires est un élément entraînant des périphériques importants dans une automobile. Une poulie fixée sur le vilebrequin, associée à une courroie trapézoïdale, permet, entre autres, d'entraîner l'alternateur (source d'électricité TBT 12 volts, rechargeant la batterie), le compresseur de climatisation, mais aussi sur certains véhicules, la pompe à eau (refroidissement du moteur) et la pompe de direction assisté hydraulique.

Les principaux défauts des courroies sont : un allongement régulier et des craquelures qui apparaissent avec le temps.

Contrôle[modifier | modifier le wikicode]

Elle doit être contrôlée régulièrement et au moins tous les 15 000 km (à l'occasion des vidanges par exemple).

Méthodes de contrôle pour la courroie :
  1. Au milieu de la partie libre la plus longue, pincer la courroie entre le pouce et l'index et vriller la courroie, on doit pouvoir tourner sur le côté d' 1/4 de tour minimum à 1/2 tour maximum).
  2. La courroie ne doit être craquelée sur aucune de ses faces.

Réglage[modifier | modifier le wikicode]

Pour tendre la courroie d'accessoires, suivre le manuel d'entretien du véhicule.

  • Bien souvent l'alternateur sert de galet de réglage : il faut débloquer la fixation principale de l'alternateur et de modifier la tension de la courroie à l'aide de la tige filetée de réglage .
  • Ne pas oublier de resserrer la fixation principale de l'alternateur. Et de vérifier si la courroie ne s'est pas craquelée pendant sa tension.

Remplacement[modifier | modifier le wikicode]

Pour changer la courroie d'accessoires, suivre le manuel d'entretien du véhicule.

  • En général, il suffit de débloquer le galet de réglage et de tendre après positionnement de la courroie ad hoc.
  • Ne pas tenter d'adapter une courroie non prévue.


Retour au sommaire