Mécanique automobile/Contrôle des éléments de freinage

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Description de la procédure[modifier | modifier le wikicode]

Depuis quelques quelque temps déjà toutes les automobiles, même les plus modestes, sont munies de plaquettes à témoin qui permettent l'allumage d'un voyant du tableau de bord lorsqu'elles sont arrivées à usure maximale.

Sinon cette vérification demande un peu d'habitude et de connaissances de son automobile.

  • Frein à disque : en théorie, pour vérifier l'épaisseur des plaquettes de frein à disque, il faut démonter la roue afin de bien visualiser le système. Mais avec un peu d'habitude et quelques trucs on peut très bien vérifier ces éléments sans démontage.
  • Frein à tambour : là, le démontage de la roue et du tambour est indispensable. Heureusement, ce type de frein monté à l'arrière s'use très peu et ne réclame donc qu'une surveillance assez espacée, environ tous les 50 000 km.

Pratique[modifier | modifier le wikicode]

  • Premièrement, localiser le réservoir de liquide de frein sous le capot avant, vérifier le niveau, généralement par transparence, le liquide n'étant pas incolore. Si le niveau est au maxi ou relativement proche de ce dernier et que personne n'a ajouté du liquide, les éléments de freinage ne sont pas très usés.
  • En enlevant l'enjoliveur de la roue et/ou par l'intérieur de la roue en braquant celle-ci vers l'extérieur, en se penchant sous l'auto, on peut visualiser l'épaisseur des plaquettes. Cette technique ne fonctionne qu'avec certains types de freins à disque, les autres ayant un étrier qui masque trop les plaquettes.

Sécurité[modifier | modifier le wikicode]

  • En cas de niveau sous le mini, chercher immédiatement la fuite, ou faire examiner au plus tôt votre véhicule par un spécialiste.
  • Il est également recommandé de changer le liquide de frein régulièrement (tous les 45 000 km), celui-ci perdant peu à peu ses propriétés (humidité, surchauffe).

Retour au sommaire