Méthodes de chinois (mandarin) pour 8 jours de visites en Chine/Cours élémentaires I : Les tons et l'indication

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

TEXTE[modifier | modifier le wikicode]

Quatre tons du mandarin
Caractère simplifié Caractère traditionnel Sens
maman
lin
cheval
insulter
Ma interrogation

PHONETIQUE - QUATRE TONS[modifier | modifier le wikicode]

Les tons sont un élément essentiel de la langue chinoise malgré le fait que les étrangers ne veulent souvent absolument pas le maîtriser. Ils disent que c'est trop difficile. J'avoue que c'est extrêmement difficile pour ceux qui ont déjà des centaines de caractères chinois, il faut les réapprendre et changer l'habitude avec chacun d'entre eux. Mais si on commence par le début, la donne est complètement changée.

Balançons les vieilles habitudes, qui sont parfois mauvaises. Un petit chiffre : dans le système d'exploitation Windows avant l'édition ME (millenium Edition), il y avait 4000 caractères chinois; dans les Windows après ME, c'est à dire 2000 ou XP, on peut traiter 26 000 caractères chinois. Par contre il n'y a que 400 combinaisons de prononciations possibles qui ne sont pas toujours utilisées. C'est-à-dire que les 5 tons réduisent le nombre de caractères correspondant à une combinaison phonétique (une consonne + une voyelle) de 10 à 2. A vous de voir la différence que ça peut générer.

Les 5 tons :

Ils existent tous en français, pas étonnant : les deux langues sont toutes chantantes. Simplement en français ça servait à exprimer un sentiment ou une attitude. Certains y sont sensibles et d'autres y sont moins sensibles, car ils ne servent pas à distinguer les sens. En chinois au contraire, les tons sont des éléments aussi essentiels qu'une voyelle ou qu'une consonne, à l'exception du ton faible qui a une moindre importance.

QUATRE TONS

1 (-) : Ton plat, ou 1e ton. Prononcer sans monter ni descendre la voix. En fait, il faut chanter en tenant la note (comme quand on donne le "la").

2 (/) : Ton montant, ou 2e ton. Dans une interrogation normale on termine souvent par ce ton. "Il va à l'école?" "Il n'est pas à la maison." Il faut commencer à prononcer la syllabe avec une voix grave, et remonter vers les médiums.

3 (^) : Ton plié, ou 3e ton. Les parties dans ces expressions. "Oh là là". Il faut faire descendre la voix vers le grave, puis la faire remonter. Noter que la partie remontante est généralement supprimée lorsque la syllabe concernée et la suivante sont prononcées d'affilée. Autre particularité importante : lorsque deux syllabes au 3e ton se suivent, la première est prononcée comme un 2e ton. C'est le cas dans le mot "bonjour" (cours élémentaire 3)

4 (\) : Ton descendant ou 4e ton. "Ce sont des cons!" Il faut partir de l'aigu, et descendre vers les médiums (ce qui distingue nettement ce ton du précédent).

5 (sans rien marqué) : Ton faible. Prononcer de manière très légère comme le "le" à la fin du mot "faible".

Ces comparaisons sont productives pour l'enseignant car les Français prononcent différemment les phrases et ma sensibilité ne me permet pas de le décrire exactement.

retour à l'Enseignement du chinois