Modèle:La Mabilière/Introduction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le château-fort, manoir et maison noble de La Mabilière (voir aussi La Mabilière sur Wikipedia) date, sur les écrits, du XIVe siècle. "La Mabilière" était autrefois un fief dans le Poitou (relevant de Germigny, à Braye-sous-Faye, et suivant la coutume d’Anjou) est maintenant devenu une vielle ferme d'Indre-et-Loire, dans la région Centre, à Courcoué, près de Richelieu. Ce fief a un passé historique médiévale digne des plus fabuleux avec des retournements des plus cocasses et rocambolesques, animés par les chevaliers de la région. Jehan Poret, vassal de Jehan de Beuil, son suzerain, qui ferra fortifier son fief, et restera aux services de Charles VII, qui lui avait accordé, pour son neveu Louis Amamin, des lettre de rémission pour le meurtre de Cassin Lenfant. "La Mabilière" a perdue peu à peu ses fortifications dont les vestiges disparurent, semble-t-il, au milieu du XXe siècle. Cette maison forte du XVe siècle, possédait des murailles et son pont-levis qui ont disparu au début du XIXe siècle. Vers 1945 on pouvait encore voir une tour de défense à demi arasée servant aussi de colombier. Celle-ci s'est écroulée lors de la démolition d’un bâtiment attenant. Désertée et les bâtiments abandonnés, une des trois tours transformée en fuye à toiture à pan coupé existait encore en 1956.