Pôles d'éco-citoyenneté/Les principaux Pôles d'éco-citoyenneté dans le Nord-Pas-de-Calais/D'autres lieux de conseil sur l'environnement dans le Nord-Pas-de-Calais

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Cette partie est consacrée à l’exposition des autres lieux de conseil sur l’environnement dans le Nord Pas-de-Calais en y montrant la composante de l’écocitoyenneté. Seront mentionnés : les fermes pédagogiques, les Point Info Energie, la Pierre verte en tant qu’exemple de ce dernier et les AJOnc pour terminer.

Les fermes pédagogiques[modifier | modifier le wikicode]

Structure[modifier | modifier le wikicode]

La ferme de découverte pédagogique est une exploitation agricole spécialement aménagée pour accueillir des personnes de tout âge, même handicapées, que ce soit en groupe ou individuellement, afin de leur faire découvrir l'exploitation agricole et son environnement, ainsi que des pratiques écologiques.


La Ferme DEHAUDT est une des toutes premières fermes d’animations du département du Nord. Sa vocation de ferme animalière s’est affirmée avec la création du G.I.F.A.E. (Groupement International des Fermes d’Animations Educatives). Elle bénéficie d’agréments délivrés par le Ministère chargé de la Jeunesse et des Sports au titre de l’éducation populaire, de Centre de Loisirs et Centre de Vacances, par le ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Agriculture et le Ministère de l’Environnement.


Le Groupement International des Fermes d’Animations Educatives (GIFAE) regroupe toutes les fermes pédagogiques dont la vocation est de sensibiliser la population à leurs pratiques économiques, sociales, culturelles combinées aux composantes naturelles du milieu. Ce regroupement sert à favoriser les échanges entre les différentes fermes au niveau français et international. Il est aussi reconnu pour la réalisation d’outils pédagogiques. Les échanges accomplis entre les fermes et la population se font généralement avec les enfants, les jeunes, les animateurs, le personnel animalier. Chaque ferme participe à des journées d’études, à des congrès, colloques, ce qui permet aux personnels d’être à jour dans leur formation. Actuellement, ce groupement a été mis en « stand by », car les responsables et les directeurs des différentes fermes ne pouvaient pas être disponibles à chaque réunion et rassemblement. Aussi, de nombreuses fermes dans le Nord se sont retirées - comme par exemple la ferme Dehaudt de Wasquehal dont la directrice était la responsable de ce réseau.

En quoi les fermes forment les citoyens à l’écocitoyenneté[modifier | modifier le wikicode]

Les fermes pédagogiques profitent de l’intérêt porté par les enfants pour les animaux en élevage. L’attrait de la nature et des animaux a permis d’élargir leur curiosité à l’ensemble de l’environnement et à la biodiversité. En plus d’être un lieu de loisirs et de détente pour les enfants, les parents y voient également un lieu d’apprentissage et d’éducation à la vie. De nombreuses activités sont proposées, elles sont par exemple en rapport avec l’alimentation ou les modes de vie. Eduquer les enfants à l’écologie reste un levier pour contrer les mauvaises habitudes d’adultes.

Activités[modifier | modifier le wikicode]

Certaines activités sont proposées tout au long de l’année. Elles sont à la disposition des enfants dans les centres de loisirs auxquels des ateliers sont proposés, comme l’atelier poney. Les groupes scolaires peuvent bénéficier des structures de loisirs, des activités de découverte de la ferme: fromage, pain, apiculture, soins….Des activités de découverte de notre environnement : dans le parc, autour du canal… Les fermes reçoivent des classes de tout niveau: maternelle, primaire, secondaire et enseignement spécial. Plusieurs formules sont proposées à des groupes scolaires composés de classes de niveaux différents: accueil en demi-journée, à la journée ou de plusieurs jours (formule hébergement).En coopération avec des établissements spécialisés, des projets annuels sont mis en œuvre. Des activités sont proposées aux familles : découverte des arbres et fabrication de papier recyclé, grand jeu de découverte du parc, du canal et de la Ferme, journées festives.


Le programme d’activités est riche: visite-découverte-soins des animaux, traite des chèvres et fabrication du fromage, promenade à dos de poney ou en chariot attelé, approche du cheval, fabrication du pain, étude active d’un animal, travail de la laine, tonte du mouton...Certaines activités sont saisonnières et d’autres peuvent être adaptées selon la demande.


La ferme pédagogique, par son élevage et les cultures environnantes, est un outil au service de l’éducation des jeunes dans le cadre scolaire ou périscolaire, particulièrement bien adapté aux besoins des enseignants et des animateurs. La ferme devient un lieu privilégié pour l’éducation à l’environnement, la découverte du milieu rural à travers son patrimoine bâti et naturel mais aussi pour la prise de conscience de l’existence des rythmes biologiques qui dévoilent et renforcent les relations tissées entre ville et campagne.

Les objectifs[modifier | modifier le wikicode]

La ferme de découverte a pour objet de mettre les visiteurs en contact avec la réalité du monde agricole. L'exploitation agricole, qui constitue le support de la ferme de découverte, doit avoir une activité effective de productions animales ou végétales. La visite et les activités de découverte éventuellement proposées respectent les cycles naturels de production agricole et illustrent l'organisation du travail des agriculteurs. La ferme et ses abords sont propres et accueillants et, dans la mesure du possible, doivent respecter le caractère architectural du pays pour s'insérer au mieux dans leur environnement. La ferme de découverte est aménagée et équipée conformément aux réglementations en vigueur. Elle comporte au moins une salle d'accueil, un bloc sanitaire et un point d'eau potable.


Bien souvent, les équipes permanentes, sont soutenues par de nombreux bénévoles qui travaillent dans plusieurs secteurs d’activités. Certaines associations comme « La prairie » sont reconnues comme Maison de Jeunes et Centre d’Expression et de Créativité par la Communauté française. Elle est également un Centre de vacances respectant la charte de qualité de l’ONE.

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Par ces activités, les fermes pédagogiques montrent leur grande implication dans le domaine de l’écocitoyenneté.

Espaces Info Energie[modifier | modifier le wikicode]

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Face au changement climatique, les choix et comportements de chaque citoyen dans leur quotidien est essentiel. Celui-ci fait de nombreux aspects : le mode de transport, de chauffage, d'isolation du logement, d'équipements domestiques et autres achats... Il est donc nécessaire d'informer et d'accompagner la population. Les PIE sont à disposition pour aider gratuitement à concevoir les projets d'isolation possibles et apporter tout conseil sur la maîtrise de l'énergie, l'habitat, etc.

Lancement des points info Energie[modifier | modifier le wikicode]

Le programme de relance des actions de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables (PNAEE) a été mis en place. Ce dernier prévoit la mise en place d'un réseau de relais locaux agissant en relation étroite avec les Délégations Régionales de l’ADEME et les collectivités locales. L’implantation et les actions sont décidées dans le cadre de partenariats avec les collectivités territoriales et leurs programmes. Appelées "Points Info-Energie", ces structures se développent sur tout le territoire.

Attributions des PIE[modifier | modifier le wikicode]

Dix-sept Espaces Info Energie existent actuellement dans le Nord-Pas de Calais. Ces espaces sont disposés à mettre des experts au service des citoyens afin que chacune de leurs questions soient prises en compte. Ces experts sont spécialisés en environnement et capables de répondre à une large gamme de questions portant sur le meilleur des comportements à adopter en écocitoyenneté. Ces questions sont donc du type: comment isoler mon logement ?, quel est le meilleur chauffage ?, comment financer mon projet ?... Ils accompagnent les particuliers souhaitant améliorer l'efficacité énergétique, tant au niveau de l'habitat que du comportement quotidien. Cela leur permet donc de faire des économies importantes.

Le rôle de l’ADEME[modifier | modifier le wikicode]

Les conseillers renseignent également sur les aides auxquelles les particuliers peuvent prétendre et sur les démarches administratives nécessaires. Le but reste toujours d’améliorer les performances énergétiques quotidiennement. Tous ces conseillers sont formés par l’ADEME.


Les Espaces Info Energie sont ouverts durant toute l'année à la population. C’est un service public de conseil en maîtrise de l'énergie qui est à la fois cofinancé par la Région et l’ADEME. De plus, les financements complémentaires sont assurés par une association ou une collectivité. C’est d’ailleurs l’ADEME qui anime le réseau des PIE. Elle veille à la qualité de la couverture géographique ainsi qu’à celle des services fournis en formant les personnels recrutés. Elle assure la promotion de ces points d'information auprès du grand public et en évalue l’impact et l’efficacité.

Continuité du développement des PIE[modifier | modifier le wikicode]

Le développement de ce réseau Info Energie est désormais lié à la mise en place d'un plan climat territorial par les collectivités. L’objectif est d'augmenter le nombre de lieux d'information. Suite au protocole de Kyoto en 2008, la Région Nord Pas-de-Calais a du mettre en place les moyens de lutter contre le dérèglement climatique via le Plan Climat Nord Pas-de-Calais. Actuellement, les territoires investis dans la mise en œuvre d'un plan d'actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sont au nombre de dix-huit, couvrant ainsi 85 % de la population régionale.

Un exemple de PIE : « La pierre verte »[modifier | modifier le wikicode]

Principe[modifier | modifier le wikicode]

Construire sans détruire est le but premier de « la pierre verte ». Pour cela, il faudra employer des matériaux naturels, économes en énergie à la production comme au transport et à la mise en œuvre, mais aussi faciles à recycler, voire biodégradables. La construction avec des produits végétaux ou animaux est seule à pouvoir répondre à cette exigence.

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Ce site « la pierre verte » a été créé dans le but de soutenir et de tenir à jour les informations qu’apportaient la publication annuelle « J’attends une Maison ». Ce site est également le moyen de permettre au grand public de s’exprimer et de poser ces questions concernant l’éco-habitat et les modes de vie les plus respectueux de l’environnement. Son objectif est également de mettre à disposition les grands principes de l'éco-construction, et de donner les raisons de les mettre en œuvre, les différentes méthodes et procédés pour y parvenir, et même les intervenants les plus qualifiés. Il permet de tenir à jour un agenda des manifestations et des stages que beaucoup d'organismes et associations proposent.

Aides proposées aux projets de construction[modifier | modifier le wikicode]

La pierre Verte permet aux citoyens de s’informer sur leur nouveau projet de construction. En particulier, en ce qui concerne le financement, l’implantation, la géobiologie, la conception de l’œuvre et aussi sur les formations proposées par les professionnels.


Autres aspects[modifier | modifier le wikicode]

Ce site d’information renseigne également sur le gros œuvre et notamment sur la viabilisation, la climatisation, les matériaux, les mûrs et les toitures. Mais aussi le second œuvre (cuisine, salle de bain…). Le site informe sur les équipements, les extérieurs, les habitats alternatifs, les matériaux de construction, les isolants, de couvertures, les matériaux électriques.

Les AJOnc : Les Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés[modifier | modifier le wikicode]

Présentation[modifier | modifier le wikicode]

AJOnc (Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés) est une association loi 1901, membre du réseau M.R.E.S., du réseau national du Jardin dans Tous Ses Etats (JTSE), de « Réso Asso Métro » (R.A.M.), de la Maison du Jardin, membre acteur du dispositif Naturenville Lille-Hellemmes-Lomme, partenaires du Conservatoire des sites naturels du nord et du Pas-de-Calais.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

D’un concept non révolutionnaire en ce qui concerne sa gestion, le dire ouvert mais néanmoins clôturé est nouveau. Le premier reconnu serait donc le jardin du quartier Moulins à Lille. Pourtant simplement gazonné et fait de petites surfaces de schiste, tout bascule. Le terrain commence à sortir de l’indifférence dans laquelle il était plongé. Des habitants vont rêver des aménagements, des échanges, des animations sur ce lieu. Et plus, ils vont les réaliser ! Le 7 mai 1997, le projet est l’un des premiers à recevoir un parrainage de Naturenville-NaturaLille. Cette opération multipartenariale, menée par la maison de la Nature et de l’Environnement à Lille, soutient les initiatives de sensibilisation du public à la nature en ville, et d’amélioration de la qualité de l’écosystème urbain et du cadre de vie. En juin 1998, le projet est primé par le comité environnement de la Fondation de France et le Conseil municipal de Lille valide la convention de mise à disposition du terrain. Le Conseil Régional Nord-pas de Calais apporte son soutien au démarrage de cette activité innovante. En Juillet 2000 commence l’aventure du JONC des maguettes dans le quartier de Fives. Dans la même période démarre le projet du jardin du Vert Luizet dans le quartier de Croix-Luizet à Villeurbanne. Ailleurs qu’à Lille, le projet de création d’un jardin communautaire dans le secteur Epeule-Montesquieu à Roubaix, porté par l’association Entre deux parcs, a été programmé pour sa réalisation en 2008 ! En 2005, ailleurs dans le Nord, à Escaudain, la CAF et la municipalité soutiennent l’implantation d’un jardin partagé communautaire sur un terrain du « quart de six heures ». En 2007, il y a la confirmation de l’effet réseau régional. Puis en 2008, l’explosion de la demande. En 2009, le rôle des jardins communautaires comme support de sensibilisation à l’environnement (et plus généralement à l’éco-citoyenneté), à une échelle micro locale en divers points de la région s’impose comme une évidence.

Charte[modifier | modifier le wikicode]

Le jardinier signataire de la présente charte s’engage dans une démarche citoyenne d’appropriation collective et de gestion quotidienne d’un jardin communautaire ouvert et néanmoins clôturé.

Par la charte, le réseau AJOnc s’engage, via ses habitants-jardiniers, sur la qualité de l’accueil de tous sur les jardins communautaires.

Une information claire et continue[modifier | modifier le wikicode]

1- A l’entrée du jardin, un panneau d’information (mis à jour régulièrement) indique les prochaines réunions de concertations, événements sur le jardin et les temps de travaux communautaires (chantiers, aménagements...)

2- Un panneau de présentation du jardin permet d’identifier le jardin dans son environnement local.

3- Afin de mieux orienter le public dans le jardin et mieux l’informer, les habitants jardiniers accueillent les visiteurs avec différents supports de communication pour faciliter la découverte du projet (charte des jardins communautaires, bulletin d’adhésion, Echo des brouettes, ...).

Les domaines de l’écocitoyenneté[modifier | modifier le wikicode]

Pour amener les participants (notamment les enfants) à devenir acteur de leur environnement, par le respect de la nature et de son environnement et par conséquent par le respect de soi et des autres par la pratique du jardinage biologique par l’apprentissage de la vie en groupe par la responsabilisation d’un lieu, en l’occurrence le jardin communautaire, par sa gestion et sa préservation.

Le calendrier : Où et Quand[modifier | modifier le wikicode]

6 clubs nature & écocitoyenneté sont actuellement animés par les AJOnc,

2 sur le quartier de Moulins à Lille, avec pour support les jardins communautaires "les (re)trouvailles" et "Comme une aut’terre"

1 sur la commune d’Hellemmes, avec pour support le jardin communautaire "le Bizardin"

1 sur le quartier Saint-Maurice à Lille, avec pour support le jardin communautaire "le Pré muché"

1 sur le quartier Fives à Lille, avec pour support le jardin communautaire "des Maguettes"

1 sur le quartier de Wazemmes à Lille, avec pour support le jardin communautaire "des drôles d’Waz’eaux"


le mercredi des semaines paires de 15h à 16h30

-le club nature & écocitoyenneté du Jardin Comme une aut’terre invite sur son jardin le club nature & éco-citoyenneté du Jardin des (re)trouvailles

le mercredi des semaines impaires de 15h à 16h30

—le club nature & écocitoyenneté du Jardin des (re)trouvailles invite sur son jardin le club nature & éco-citoyenneté du Jardin Comme une aut’terre

le samedi des semaines paires de 10h30 à 12h.

—le club nature & écocitoyenneté La p’tite nature du Jardin du Pré muché invite sur son jardin le club nature & écocitoyenneté du Jardin des Maguettes.

le samedi des semaines impaires de 10h30 à 12h.

—le club nature & écocitoyenneté du Jardin des Maguettes invite sur son jardin le club nature & écocitoyenneté La p’tite nature du Jardin du Pré muché.

chaque mercredi de 10h30 à 12h00 club nature & écocitoyenneté du Jardin le Bizardin

chaque samedi de 14h30 à 16h00 club nature & écocitoyenneté du Jardin des drôles d’Waz’eaux


L’aspect communautaire[modifier | modifier le wikicode]

Les jardins communautaires sont des espaces (généralement en friche au départ) aménagés par des habitants volontaires, des lieux de rencontres et d’animation d’un quartier, gérés collectivement. Ils sont ouverts aussi souvent que possible, dès qu’un habitant jardinier est présent, mais néanmoins clôturés pour permettre une pérennité des aménagements effectués par les habitants.

Les réunions de concertation[modifier | modifier le wikicode]

Les réunions de concertation sont certes des réunions... mais c’est surtout le moyen le plus efficace et convivial que l’on ait trouvé pour faire avancer collectivement les projets des uns et des autres. Les petites et les grandes décisions pour le jardin y sont prises. C’est aussi un moyen de s’informer et de discuter des projets liés au cadre de vie du quartier...

Les lieux[modifier | modifier le wikicode]

LILLE (quartier Moulins) : jardin des (Re)trouvailles

LILLE (quartier Fives Caulier) : jardin des Maguettes

LILLE (quartier de Wazemmes) : Jardin des drôles d’Waz’eaux

HELLEMMES : le Bizardin

LILLE (quartier Moulins) : jardin Comme une aut’

LILLE (quartier St Maurice) : jardin du Pré Muché

HELLEMMES : Jardin Au fil du temps...

LOMME : Jardin du Marais

LILLE (quartier Lille Sud) : pour un Jardin communautaire...

DENAIN : Jardin partagé ’’des grandes gamelles’’

DOUCHY-LES-MINES : Le jardin des « Doux Chineurs »

ESCAUDAIN : jardin du Quart de Six heures

LAMBERSART : Le jardin communautaire des Mille-Lieux

LEZENNES : Le Zen jardin partagé

MERICOURT : A Ch’bio gardin

NEUVILLE EN FERRAIN : Le jardin du Vert bois

ROSULT : jardin naturel partagé de Rosult

ROUBAIX : Jardin De tout le monde

TOURCOING : Le jardin De la Marlière

VILLENEUVE D’ASCQ : le jardin du Poteau rose

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Les vœux républicains : rappel de la citoyenneté

Liberté (dans le respect de celle des autres),

Egalité (dans l’accès aux droits fondamentaux et sans oublier le droit à la différence),

Fraternité, laïcité (dans le respect des croyances de chacun),

Initiative citoyenne


Des valeurs républicaines universelles à sans cesse rappeler !