Pôles d'éco-citoyenneté/Les principaux Pôles d'éco-citoyenneté dans le Nord-Pas-de-Calais/Les jardins Mosaïc

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le lieu en résumé
Type de structure Un parc public qui propose des jardins avec différentes ambiances
Appartenance à un réseau Les espaces naturels de Lille Métropole
Eco-citoyenneté comme activité principale Indirectement c'est un espace culturel en plein air qui propose parfois des activités permettant de découvrir la nature.
Type de services Promenade et découverte de la culture de plusieurs civilisations, de la faune et la flore.
Domaine de compétence La Nature et l'Art
Amplitude d'accueil Toute l'année
Capacité d'accueil Importante
Fréquence des événements Hebdomadaire
Impact environnemental du lieu Faible

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

MOSAÏC, le jardin des cultures est un parc situé sur le parc de la Deûle, il s'étend sur 33 hectares et comprend un étang et des bois qui accueillent 10 jardins aux ambiances différentes. Ce parc se situe sur la commune de Houplin-Ancoisne, au Sud Ouest de la métropole.

Chaque jardin mêle botanique, art et animaux afin d’offrir un voyage au promeneur. Le but de ce projet était d'initier un voyage à travers le monde et le temps par le biais de décors reproduit dans la nature illustrant l'histoire des différentes populations qui au fil des siècles sont venus s'installer dans la région.

Ce lieu permet de faire découvrir la nature sauvage aux enfants avec les nombreux animaux venus des différents pays représentés. Ce site permet d’aborder la culture de la métropole et de s’initier par la même occasion à la biodiversité.

Mais Mosaïc c’est surtout un lieu de loisirs pour les habitants de la métropole lilloise. Des bancs et des chaises sont disposés tout le long du parcours ainsi que des hamacs, des transats et des nattes dans l’ensemble des jardins pour se détendre et se reposer. Un coin de verdure qui mêle histoire à l'art.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Les paysagistes Jacques Simon, Jean-Noël Capart et Yves Hubert eurent l’idée de ces jardins en constatant l’extrême diversité des habitants de la métropole, ils ont voulu rendre hommage aux cultures des différentes vagues de migration qui sont venues s'installer dans le Nord-Pas de Calais, avec l’aide d’une trentaine d’artistes. D'où le nom de jardins des cultures, ils ont été inaugurés en 2004.

Spécificité[modifier | modifier le wikicode]

Ces jardins sont pérenne et s’inscrivent dans le projet de la communauté urbaine de vouloir aménager des jardins publics dans la métropole puisque Lille est une ville en déficit d'espace vert. L’objectif était également de protéger les nappes phréatiques, les réserves d’eau de la métropole se trouvant en grande partie en dessous de ce site.

Ce projet avait également pour but d'installer de nouveaux espaces de détente, des espaces publics naturels pour les familles dans la métropole. A noter que ce parc s'agrandit puisque tous les 2 à 3 ans, la métropole ajoute un autre jardin à thème.

Ce parc fait parti du réseau espace naturel lille métropole et s'inscrit dans un partenariat européen par le programme INTERREG en collaboration avec le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Côte Picarde.

Activités principales[modifier | modifier le wikicode]

  1. C’est un parc que l’on peut visiter lors d'une simple ballade pendant laquelle on découvre de façon autonome les différents jardins, en essayant de trouver les indices permettant de découvrir la population concernées par le lieu.
  2. Ou lors d'une visite guidée pour raconter l’histoire de ces populations et expliquer la symbolique des œuvres d'art dissimulées dans le paysage.

On voyage ainsi au grès des ambiances de ces lieux dans le temps et dans le monde :

La Quinta des délices[modifier | modifier le wikicode]

Cette atmosphère rappelle qu'un jour la région fût espagnole. Cette Quinta est une ferme caractéristique des côtes espagnoles et portugaises.

Les lauriers et les vignes ombrageantes sur la terrasse et le bassin laisse imaginer la chaleur supposée du lieu. De même pour les incontournables azuleiros qui tapissent les murs alentours, un autre signe que ce lieu illustre l'espagne. On retrouve aussi un espace accueillant des moutons espagnols qui permettent d'intéresser les enfants.

Le jardin de Pierre Auvente[modifier | modifier le wikicode]

Il rend hommage aux Flamands et aux Wallons arrivés dans la région dès la fin du XIXe siècle. Plusieurs symboles et clins d’œil évoquent instantanément les Flandres comme le géant illustré par un colosse de métal d’un orange vif. La brique et le charbon rappellent le passé industriel et minier de la région. Le massif représente un métier à tisser, des pieux métalliques entre lesquels sont tendus des fils métalliques permettent de aux plantes grimpantes de s'épanouir.

Dans ce jardin, on trouve d’autres clins d’œil qui restituent l’ambiance des jardins ouvriers du Nord comme l’alignement exemplaire des rangs de choux et autres légumes. On trouve également des clapiers avec des lapins géants des Flandres et des lapins dits nains de couleurs.


Le jardin tissé[modifier | modifier le wikicode]

Ce nom découle du fait que saison après saison, ces parcelles prendront d’autres couleurs avec la diversité des plantations de fleurs et de légumes qui donne une impression de jardin tissé déjà suggérée par les tentures multicolores couvrant le kiosque ou par les morceaux de tissu noués autour des barrières de branches qui ferment le jardin.

Les créateurs de ce jardin voient ont pensés ce patchwork comme l’assemblage des pièces d’un vêtement traditionnel. L’objectif était de recréer une atmosphère qui laisse imaginer la convivialité et la solidarité des habitants de cette région, notamment des Polonais qui sont arrivés dans la région avant la première guerre mondiale.

Le jardin des figuiers[modifier | modifier le wikicode]

Le Jardin des Figuiers rappelle le souvenir des Phéniciens, des Romains, des Arabes et d’autres conquérants. Toute la décoration passe par le bleu foncé et la multiplication des formes géométriques qui rappellent l’influence musulmane. Les jeux de dames ou la calligraphie de quelques mots arabes sont autant d'indice sur l'hommage rendu à ces peuples. Un abri typique a été reconstitué, il est sommaire avec pour seul équipement des banquettes et un foyer rudimentaire car ces peuples vivent dehors la plupart du temps.

Un peu à l’écart, les chèvres anglo-nubiennes broutent. On dit qu' elles précèdent les déserts puisqu'elles dévorent tous les végétaux.

Jardin Méditerranéen

Les terrasses de la méditerranée[modifier | modifier le wikicode]

Jardin qui souhaite illustrer les centaines d’Italiens qui sont venus dans notre région pour échapper à la misère. Ils sont devenus pour la plupart des maçons appréciés et recherchés. Des vestiges de colonnes antiques et des oliviers illustrent ce paysage méditerranéen.

De plus, le jardin est conçu de manière a faire appel à nos sens pour découvrir ce paysage particulier, d'abord avec les mélanges d'odeurs de lavande et de plantes aromatiques et ensuite par le chant des pigeons Triganini et Romagnols qui s'échappe de la grande volière.

Le jardin du Dragon[modifier | modifier le wikicode]

Le jardin du dragon symbolise l'Asie, celle des traditions et des rêves. Il offre un dépaysement de par sa flore abondante et d’une grande diversité. On pénètre à l'intérieur du "corps du dragon" en entrant dans une sorte de jungle avec une multitude de plantes, un gong millénaire illustre un temple bouddhiste, emblème de la méditation, symbolise la sérénité que les paysagers ont voulu incorporer dans ce lieu.

L'île Africa mama[modifier | modifier le wikicode]

Des épais troncs sont disposés autour de l’arbre à palabres pour s'asseoir et profiter de la sérénité du lieu. En effet, le jardin est axé vers le devoir sacré de vénérer les anciens, c'est pourquoi on trouve également les piliers du souvenir, sept totems de tailles différentes.
A l’entrée de ce jardin on trouve une case typique construite sur pilotis. C'est un endroit stratégique puisqu’on s’y retrouve le soir pour entendre le griot, la mémoire orale de cette partie du monde.

On retrouve deux animations dans ce jardin africain avec un rideau mobile de boubous multicolores, les enfants peuvent s’amuser à les déplacer et un enclos avec des pintades et des perruches.


Le jardin Premier[modifier | modifier le wikicode]

Jardin dédié aux hommes de l’époque néolithique qui ont foulé les premiers la terre. Sur la place du village, des objets et panneaux évoquent leur vie quotidienne : chasse, cueillette et travail du bois.

Rain Garden[modifier | modifier le wikicode]

Ce jardin s'adresse à toute la famille avec des itinéraires différents et des jeux sonores. A l’entrée, des jeunes travaillant pour le FCL une entreprise d’insertion, ont bâti un porche typique des entrées de cimetières d’outre-Manche. On trouve ensuite des jardinets qui évoquent les quatre identités : écossaise, anglaise, irlandaise et galloise.

D’autres éléments paysagers traditionnels évoquent la Grande-Bretagne: des prairies avec des barrières brutes, des vaches naines irlandaises, un gazon bien net, une pergola composée de nombreuses roses ainsi qu'une cabine téléphonique rouge, dans laquelle on entend sonner Big Ben.

Les enfants peuvent s'amuser en cherchant les personnages de la littérature enfantine britannique Mowgli, Peter Pan, Robin des Bois, Alice au pays des merveilles qui sont cachés dans le sous-bois. Mais aussi en pédalant sur les vélos situés au milieu du jardin qui font alors jaillir de la pluie.

Le royaume des enfants[modifier | modifier le wikicode]

  • Les galeries du scolyte : Un labyrinthe de 500m fait d'arbres vivants tressés, au centre on trouve l'insecte qui a inspiré le labyrinthe car il sculpte l'écorce des arbres pour y cacher sa descendance.
  • Le sentier des lutins : En parallèle à l'allée, qui serpente le parc pour se rendre aux jardins, les enfants ont "leur" sentier. Ils emprunte le sentier des lutins qui est un parcours découverte avec de nombreux jeux.

Activités annexes[modifier | modifier le wikicode]

  • Le dimanche après-midi, Mosaïc propose des ateliers et des animations musicales et théâtrales pour tous.
  • Une formule patrimoine historique et nature couple la visite guidée des jardins Mosaïc à la visite de la collégiale de Seclin.
  • Mosaïc a mis en place un "rallye jardin" qui comprend 3 épreuves hautes en couleurs dont un atelier de plantation, la fabrication d'épouvantail et d’autres ateliers, pour faire découvrir la joie de travailler dans le jardin, aux enfants.
  • Le parc propose aussi une initiation au Land’Art par la réalisation d'une œuvre collective avec l'aide d'une artiste à partir d'éléments naturels.