Philosophie/Inconscient

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)

Notre quotidien nous montre que nous ne sommes pas toujours maître de nos actes. En effet, il nous arrive en tant qu'être humain de poser souvent des actes qui échappent a notre contrôle, a notre conscience, a notre être, nous avons le cas des rêves, des actes manqués (oublies, lapsus), les deviations sexuelles. Tout ceci amène le psychanalyste Autrichien Sigmund Freud a justifier l'existence d'une autre faculté : L'inconscient.

L'inconscient est perçu comme tout ce qui est dépourvu de conscience, chez Freud, c'est cette faculté qui est faite des contenues psychiques (pulsion, désir, plaisir, pensée...) qui sont refoulés hors de la conscience, mais qui sont cependant actif. C'est l'inconscient qui caractérise l'homme, car il occupe la plus grande partie du psychisme humain. Freud structure le psychisme humain en trois parties distinctes, qui sont : L'inconscient ou Le Ça, Le Préconscient ou Le Surmoi et La Conscience ou Le Moi.