Plantes messicoles de l'Avesnois/Méthodologie

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Inventaire des données[modifier | modifier le wikicode]

Traitement des données[modifier | modifier le wikicode]

Établissement de la liste des messicoles de l'Avesnois[modifier | modifier le wikicode]

Conformément aux principes méthodologiques pour l’élaboration d’une liste régionale ou locale du Plan national d'action en faveur des plantes messicoles, la liste complète des espèces inventoriées dans les champs cultivés a été filtrée en écartant :

  • les espèces dont l’habitat primaire est autre, encore bien représenté localement et accueillant l’espèce pour la majorité de ses stations,
  • les espèces rudérales et nitrophiles.

Pour chaque espèce ont donc été identifiés, grâce à Baseflor de Philippe JULVE :

  • la caractérisation écologique (habitat optimal) et
  • les besoins en nutriment des espèces.

Ont ainsi été sélectionnées toutes les annuelles commensales des cultures dont la valeur en besoins en nutriment était au maximum égale à 7. Cela a ainsi permis d'obtenir une première liste de 49 plantes (voir tableau joint en annexe).

La méthodologie du Plan national d'action en faveur des plantes messicoles ajoute l'étape suivante : « Intégrer toutes les espèces de la liste nationale mentionnées sur le territoire même si elles n’y ont pas ou plus un comportement messicole, dans l’objectif de participer au recueil national des données de répartition ; des précisions pourront être apportées sur leur comportement messicole local. » Une seule espèce, Sinapis alba, a été ajoutée par cette méthode.

Enfin, nous avons également ajouté 11 espèces figurant sur des listes régionales, compilées dans le catalogue des plantes messicoles (voir le Plan national d'action en faveur des plantes messicoles).

En 2011, la liste est donc de 56 espèces.

Les noms latins et noms vernaculaires français sont extraits de la BDNFF v4,02.