Programmation Tcl/Introduction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Il était une fois un programmeur qui avait passé des milliers d'heures à programmer en C, particulièrement des applications de calculs scientifiques (traitement vidéo). Avec les années, il avait acquis une grande facilité dans l'écriture des programmes C, et en même temps une certaine impatience.

Autant le C le satisfaisait pour le calcul scientifique, autant dès qu'il fallait traiter des fichiers ou des chaînes de caractères, il trouvait que c'était fastidieux et surtout générateur d'erreurs de manière inacceptable.

Comme tout le monde, il avait entendu parler des langages de script genre Perl, tcl/tk, et autres (python). A l'occasion de l'installation de son PC sous Linux, il prit le temps de commencer à programmer en tcl.

Et ce fut un choc. Plus de pointeurs, plus de gestion-mémoire, de l'idée au programme en un minimum de lignes. Tout cela trivial à apprendre et gratuit, qui peuvent être redistribué, fonctionnant sous Unix (tous les Unix) et sous windows. Capable de faire des interfaces graphiques de manière très facile, de la programmation cgi en plaisantant. Facile à expliquer. Génial.

Ce programmeur, c'est moi. Et j'ai très envie de vous faire partager cette passion pour mon langage préféré. Tcl (Tool Command Language) est un langage de programmation initialement conçu en 1989 pour le système d'exploitation UNIX par le Dr John Ousterhout et son équipe à l'Université de Berkeley.

Tcl est un langage facile à apprendre, surtout pour un habitué du Langage C. Il permet de développer très rapidement des logiciels de petite taille.

La promotion de Tcl est maintenant assurée par la société ActiveState. Cependant, Tcl est un logiciel libre.

Tcl est surtout connu pour son extension graphique TK. Tcl/Tk permet de concevoir des applications fenêtrées indépendamment de la plateforme (Xwindows / Mac / Windows) à la manière du Langage Java.

Tcl étant un langage interprété, le développement d'un programme est rapide et peut s'effectuer par couche successive. Cette méthode de travail correspond à un cycle de développement en cascade.

Tcl facilite l'accès aux fonctions de son interpréteur, ce qui contribue à la puissance du langage et le place à mi-chemin entre un langage fonctionnel (LISP) et un langage interprété ordinaire (BASIC).