Sémiologie/Souffles cardiaques

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Caractères d'un souffle[modifier | modifier le wikicode]

Pour définir un souffle on utilise les paramètres suivant :

  • sa temporalité : systolique (entre B1 et B2) /diastolique (entre B2 et B1)
  • son intensité (de 1/6ème à 6/6ème)
  • son foyer et ses éventuelles irradiations
  • son timbre

Le rétrécissement aortique (RA)[modifier | modifier le wikicode]

Causes :[modifier | modifier le wikicode]

  • Rétrécissement aortique calcifié (RAC),la calcification induit un rétrécissement progressif à évolution lente. C ’est la cause la plus fréquente en France surtout chez les personnes âgées.
  • Bicuspidie congénitale (2 valvules au lieu de 3)
  • Rhumatisme articulaire aiguë (RAA) du à une répétition d’angine à streptocoque aboutissant à des rhumatismes articulaires et à un épaississement et une calcification de la valve(aortique ou mitral).Il a quasiment disparu en France grâce aux antibiotiques.

Conséquences :[modifier | modifier le wikicode]

Surcharge de pression du ventricule gauche (VG) qui va s’hypertrophier entraînant un trouble de la fonction diastolique dans un 1er temps puis de la fonction systolique.

Symptômes :[modifier | modifier le wikicode]

Symptomatologie d’effort présente en premier :

  • angor d’effort (diminution du débit des coronaires naissant derrière la valve aortique)
  • dyspnée d’effort (due en 1er temps à la baisse de débit)
  • syncope d’effort (brusque)

Puis ces symptômes arrivent au repos, on est dans un stade très évolué d’insuffisance cardiaque globale (IC)

Au reste de l’examen clinique , on détecte des signes d’IVG puis d’IVD(insuffisance ventriculaire D)

A l’ECG :hypertrophie VG (HVG),trouble conductif (calcification tissu conductif)

Caractéristiques :[modifier | modifier le wikicode]

  • systolique(B1-B2),éjectionnel (augmentation de vitesse après la sténose)
  • foyer aortique irradiant les vaisseaux du cou ou le bord G du sternum
  • rude,rapeux
  • losangique
  • intensité augmentant après les diastoles longues
  • parfois accompagné d’ un clic protosystolique au début du souffle si la valve aortique est rigide

en faveur d’un RA serré :

  • abolition de B2(valve calcifié avec remaniement important)
  • B4 (galop télédiastolique, présystolique, signe d’ICG)

L’insuffisance aortique (IA)[modifier | modifier le wikicode]

Correspond à un reflux de sang de l’aorte vers le VG

Causes :[modifier | modifier le wikicode]

  • IA chronique :
    • bicuspidie
    • dystrophie de l’aorte (valve trop souple)
    • RAA
  • IA aiguë :
    • endocardite (infection bactérienne des valves aboutissant à leur perforation et leur destruction)
    • dissection aortique (déchirement de l’intima de l’aorte jusqu’à la valve)

Conséquences :[modifier | modifier le wikicode]

  • surcharge de volume
  • dilatation VG
  • dysfonction systolique

Symptômes :[modifier | modifier le wikicode]

  • signes de l’IVG puis de l’IVD
  • élargissement de la différentielle tensionnelle (ex :16/5)
  • hyperpulsatilité
    • signe de Musset, du poète éponyme,où la tête bouge au rythme du pouls
    • double souffle de Durozier (systolique et diastolique)
    • palpation du pouls capillaire derrière les ongles

ECG : HVG

Radio : rechercher dilatation aorte,dilatation du VG (arc inférieur G)

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

  • diastolique,de régurgitation
  • foyer aortique, doux, peu intense
  • amplifié assis ou penché en avant
  • irradie le bord gauche du sternum

Signes inconstants :[modifier | modifier le wikicode]

  • +/- souffle éjectionnel fonctionnel (plus de sang sort, le sang sortant normalement plus le sang qui a reflué)
  • +/- roulement de Flint (le sang refluant gênant la valve mitrale,il mime un rétrécissement mitral)
  • +/-signes de gravité
    • B4 (VG peu compliant à cause de sa dilatation)
    • B3 (signe de dysfonction du VG)

Rétrécissement mitral (RM)[modifier | modifier le wikicode]

Cause :[modifier | modifier le wikicode]

Cette pathologie est très rare car elle n’est qu’au RAA. Cela provoque une calcification des valvules (au nombre de 2), la fusion des commissures, les valves sont épaissies, rigides et peu mobiles.

Le rétrécissement mitral est serré si S<1,2 cm2

Conséquences :[modifier | modifier le wikicode]

  • hausse de pression dans l’OG (oreillette G)
  • dilatation OG
  • retentissement VD

Symptômes :[modifier | modifier le wikicode]

  • dyspnée d’effort œdème pulmonaire
  • fibrillation auriculaire (FA, arythmie)
  • embolie systémique (dilatation OG++), un caillot dans l’OG migrant peut donner une embolie cérébrale
  • +/- signes de l'ICD

ECG :

  • Hypertrophie auriculaire gauche (HAG : aspect bifide,onde P anormalement large)
  • Hypertrophie ventriculaire droite (HVD)

Radio :

  • dilatation OG (élargissement carène+double contour arc inférieur D OD+OG)
  • +/- œdème pulmonaire

roulement diastolique du RM[modifier | modifier le wikicode]

  • maximum à l’apex (foyer mitral)
  • irradie peu ou dans l’aisselle G
  • systolique avec renforcement présystolique si rythme sinusal (régulier)
  • commence par le claquement d’ouverture mitral (COM,car valve rigide),rythme à 3 temps (B2 - COM - B1)
  • timbre rude, grave
  • tonalité basse
  • éclat de B1 (fermeture mitral)

Insuffisance mitrale (IM)[modifier | modifier le wikicode]

Il s’agit d’une incontinence de la valve mitrale provoquant une fuite du VG vers l’OG

mécanismes :[modifier | modifier le wikicode]

  • valve normale :dilatation de l’ anneau due à la dilatation de VG
  • prolapsus valvulaire (retour en arrière) par rupture de cordage ou de pilier (si IDM proche)
  • mouvement valvulaire diminué du à RAA ou IM ischémique (pilier insuffisamment oxygéné ?)

Symptômes :[modifier | modifier le wikicode]

  • dyspnée d’effort

ECG :HAG,HVG,FA

Souffle[modifier | modifier le wikicode]

  • holosystolique de régurgitation
  • pointe irradiant dans aisselle G
  • jet de vapeur
  • B1 à B2
  • IM massive :B3 (galop protodiastolique),bref roulement mésodiastolique
  • Prolapsus mitrale : clic mésosystolique +/- souffle holo/télésystolique

Souffle d’insuffisance tricuspide (IT)[modifier | modifier le wikicode]

Il est du à l’incontinence de la valve tricuspide, provoquant un reflux du VD vers l’OD.

  • systolique
  • foyer tricuspidien (IM localisable un peu partout)
  • augmente à l’inspiration (signe de Carvalho,par augmentation du retour veineux)
  • +/- associé au roulement du RM car dilatation VD (si insuffisance respiratoire chronique)

Souffle de communication interventriculaire (CIV)[modifier | modifier le wikicode]

Le sang passe du VG au VD,à cause d’une malformation congénitale du foramen ovale,d’une complication chirurgicale,d’une endocardite ou d’un IDM.

  • systolique intense
  • médiocardiaque (bord G sternum)
  • irradie en rayon de roue (entendu dans tous les foyers)

Souffle de cardiomyopathie hypertrophique obstructive (CMHO)[modifier | modifier le wikicode]

Il est la conséquence d’un épaississement homogène ou non de la paroi cardiaque (13 à 15 mm au lieu de 10 mm) au niveau de la valve aortique.

  • éjectionnel
  • mésosystolique
  • mésocardiaque irradiant vers la pointe
  • augmente après effort
  • diminue après inspiration

NB :il mime le souffle du RA mais irradie vers la pointe et pas dans le cou