Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Comité de suivi des EGM-OM »

Aller à la navigation Aller à la recherche
aucun résumé de modification
Il est important également de réfléchir au recrutement d'un ou une directrice compétente, et qui soit légitime pour les Guyanais.
 
Une réunion de travail est prévue avec la DGLFLF dans la suite du « Comité de suivi », pour analyser les difficultés et faire des choix stratégiques. Le 22 mars, le ministre signe une [http://http://www.culturecommunication.gouv.fr/Espace-Presse/Discours/Signature-de-la-Convention-pour-le-projet-de-Maison-des-cultures-et-des-memoires-de-la-Guyane-Jean-Martial-a-Cayenne-et-de-la-Convention-de-Developpement-culturel-avec-la-Region-Guyane convention]entre le Ministère et la Région Guyane, dans laquelle la mise en œuvre du pôle figure en bonne place, avec un agenda de réalisation.
 
La « Maison du projet » du pôle Jean Martial, future « Maison des mémoires et de la culture de la Guyane » consacrera une salle entière aux langues et à la culture immatérielle, et le pôle sera un élément essentiel de cette maison dont la construction peut s'échelonner sur un temps assez long. Il faut donc se poser des questions de stratégie à moyen et long terme, et la question des langues peut être un excellent sujet pour la préfiguration, ne nécessitant pas d'installations trop onéreuses.
49

modifications

Menu de navigation