Technologie/Éléments théoriques et pratiques/Résistance des matériaux

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Éléments théoriques et pratiques

plan du chapitre en cours

Éléments théoriques et pratiques


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique [1]

les 5 dernières mises à jour notables
  1. Courroies de transmission
  2. Le Rein, site d’implantation en Biocompatibilité
  3. -
  4. début de
  5. réorganisation du
  6. livre de technologie
navigation rapide dans le livre de technologie



Technologie Modèles

Ce document fait partie de la collection « RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX » (CDU : 6)


La résistance des matériaux (RDM) est l'étude de la résistance et de la déformation des éléments d'une structure (arbres de transmission, bâtiments, ponts, ...) dans le but de déterminer ou de vérifier leurs dimensions afin qu'ils supportent les charges dans des conditions de sécurité satisfaisantes et au meilleur coût (optimisation des formes, dimensions, nature des matériaux ...).

Essais[modifier | modifier le wikicode]

Effectués en laboratoire ou sur le terrain, les essais apportent des renseignements précis et fiables sur les performances d'un matériau. Il en existe un grand nombre qui sont réglementés par des normes internationales pour la plupart.

Tableau 2.5.1. Principaux essais

Type d'essais Exemples
Essais mécaniques traction, dureté, résilience, fatigue, fluage ...
Essais pour la productique emboutissage, pliage, usinabilité ...
Essais sur les surfaces abrasion, rayures, rugosité, adhérence ...
Essais sur les fluides viscosité, écoulement ...

Hypothèses et définitions pour les essais[modifier | modifier le wikicode]

Poutre[modifier | modifier le wikicode]

Une poutre est un solide engendré par une surface plane S (ou section droite de la poutre) dont le centre de gravité décrit une courbe C, appelée ligne moyenne.

Les solides idéaux sont des poutres présentant:

  • des sections droites constantes ou peu variables en dimensions et en forme,
  • des dimensions longitudinales importantes par rapport aux dimensions transversales (L > 4 ou 5 DS),
  • un plan de symétrie longitudinal ou transverse.

Résistance des matériaux

Homogénéité et isotropie[modifier | modifier le wikicode]

Pour simplifier les essais on admet que les matériaux ont les mêmes propriétés mécaniques en tous points (homogènes) et dans toutes les directions (isotropes). L'isotropie n'est pas vérifiée pour les aciers laminés et forgés ainsi que pour les matériaux fibrés (bois, matériaux composites ...).

Déformation, élasticité et plasticité[modifier | modifier le wikicode]

Les déformations résultent des charges appliquées sur les objets et varient avec elles. Elles sont mises en évidence par la variation des dimensions ; elles peuvent être élastiques ou plastiques. L’élasticité caractérise l'aptitude qu'a un matériau à reprendre sa forme et ses dimensions initiales après avoir été déformé. Un ressort chargé normalement est élastique. Par contre, la plasticité caractérise un matériau qui ne reprend pas sa forme et ses dimensions initiales après avoir subi une déformation. La pâte à modeler a un comportement plastique.

Actions mécaniques[modifier | modifier le wikicode]

Les actions mécaniques, appliquées en un point, peuvent être représentées des vecteurs glissants. On admet que le chargement de la poutre se fait lentement et régulièrement dans le plan de symétrie de celle-ci.

Il n'existe que deux types de chargements, soit une action mécanique :

  • localisée (ou concentrée) représentée par un vecteur glissant.
  • répartie représentée par sa densité linéique en N/m ou surfacique en N/m2

Les contraintes (unité : Pa, mais on utilise plus couramment le MPa) caractérisent les actions mécaniques de cohésion qui existent entre les grains de matière d'un matériau.

Hypothèses sur l'influence des déformations[modifier | modifier le wikicode]

Les calculs de résistance des matériaux effectués dans le cadre de la théorie des poutres ne sont valables que dans un domaine défini par les hypothèses suivantes :

  • Hypothèse des solides indéformables. Dans le domaine élastique, les déformations sont très faibles, elles ne modifient pas les actions mécaniques calculées par la statique.
  • Hypothèse de Navier-Bernoulli. Les sections planes et droites (normales à la ligne moyenne) avant déformation, restent planes et droites après déformation (normales à la ligne moyenne déformée).
  • Hypothèse de Barré de Saint-Venant. Dans une section droite S éloignée de la zone où les charges sont appliquées, la répartition des déformations et des contraintes ne dépend que des éléments de réduction du torseur des actions mécaniques appliquées. Par contre, dans une section droite S proche de la zone où les charges sont appliquées, la répartition des déformations et des contraintes dépend de la répartition des charges appliquées.
  • Principe de superposition. La déformation/contrainte en un point M de la poutre due à plusieurs actions mécaniques est égale à la somme des déformations/contraintes dues à chaque action mécanique agissant isolément.

Définition des appuis[modifier | modifier le wikicode]

En technologie, il existe quatre principaux types de liaison poutre/bâti.

Tableau 2.5.2. Principaux appuis

Type d'appui Résultante Moment Symbole
Simple d'axe \vec{X} ou \vec{Z} Perpendiculaire \vec{X} Nul Fichier:Simple app.png
Pivot d'axe \vec{X} ou \vec{Z} Appartenant à (\vec{X} , \vec{Y}) ou (\vec{X} , \vec{Z}) Sur \vec{X} ou nul Fichier:Pivot app.png
Rotule Appartenant à (\vec{X} , \vec{Y}) ou (\vec{X} , \vec{Z}) Nul Fichier:Rotule app.png
Encastrement Quelconque Quelconque Fichier:Encast app.png

Torseur de cohésion[modifier | modifier le wikicode]

Voir Annexe Torseur de cohésion.


Images en attente[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sur Wikibooks
Sur les projets connexes

Précédent | Sommaire