Technologie/Matériaux/Généralités/Désignation normalisée des aciers

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Matériaux

plan du chapitre en cours

Matériaux
Matériaux métalliques
Matériaux non métalliques
Divers


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique [2]

les 5 dernières mises à jour notables
  1. Courroies de transmission
  2. Le Rein, site d’implantation en Biocompatibilité
  3. -
  4. début de
  5. réorganisation du
  6. livre de technologie
navigation rapide dans le livre de technologie



Technologie Modèles

  1. Aciers en général
    1. Désignation normalisée des aciers
  2. Aciers de construction
  3. Aciers inoxydables
  4. Caractéristiques physiques des aciers

Les progrès en métallurgie ont donné naissance à de multiples nuances d'acier. Il est donc indispensable d'avoir un système de désignation normalisée afin de pouvoir désigner une nuance sans ambiguïté. Cependant, chaque pays a adopté un système différent.

Comparaison de différents systèmes[modifier | modifier le wikicode]

Comparaison des nuances d'acier par composition chimique[1][2]
Désignation
numérique EN
Désignation
symbolique EN
SAE UNS DIN BS 970 UNI JIS
Aciers au carbone
1.1141
1.0401
1.0453
C15D
C18D
1018 CK15
C15
C16.8
040A15
080M15
080A15
EN3B
C15
C16
1C15
S15
S15CK
S15C
1.0503
1.1191
1.1193
1.1194
C45 1045 C45
CK45
CF45
CQ45
060A47
080A46
080M46
C45
1C45
C46
C43
S45C
S48C
1.0726
1.0727
35S20
45S20
1140/1146 35S20
45S20
212M40
En8M
1.0715
1.0736
11SMn37 1215 9SMn28
9SMn36
230M07
En1A
CF9SMn28
CF9SMn36
SUM 25
SUM 22
1.0718
1.0737
11SMnPb30
11SMnPb37
12L14 9SMnPb28
9SMnPb36
230M07 Leaded
En1A Leaded
CF9SMnPb29
CF9SMnPb36
SUM 22L
SUM 23L
SUM 24L
Aciers faiblement alliés
1.7218 4130 25CrMo4
GS-25CrMo4
708A30
CDS110
25CrMo4 (KB)
30CrMo4
SCM 420
SCM 430
SCCrM1
1.7223
1.7225
1.7227
1.3563
42CrMo4 4140/4142 41CrMo4
42CrMo4
42CrMoS4
43CrMo4
708M40
708A42
709M40
En19
En19C
41CrMo4
38CrMo4 (KB)
G40 CrMo4
42CrMo4
SCM 440
SCM 440H
SNB 7
SCM 4M
SCM 4
1.6582
1.6562
34CrNiMo6 4340 34CrNiMo6
40NiCrMo8-4
817M40
En24
35NiCrMo6 (KB)
40NiCrMo7 (KB)
SNCM 447
SNB24-1-5
1.6543
1.6523
20NiCrMo2-2 8620 21NiCrMo22
21NiCrMo2
805A20
805M20
20NiCrMo2 SNCM 200 (H)
Aciers inoxydables
1.4310 X10CrNi18-8 301 S30100
1.4318 X2CrNiN18-7 301LN
1.4305 X8CrNiS18-9 303 S30300 X10CrNiS18-9 202S 21
En58M
X10CrNiS18-09 SUS 303
1.4301 X2CrNi19-11
X2CrNi18-10
304 S30400 X5CrNi18-9
X5CrNi18-10
XCrNi19-9
304S 15
304S 16
304S 18
304S 25
En58E
X5CrNi18-10 SUS 304
SUS 304-CSP
1.4307 X2CrNi19-11 304L S30403 304S 11 SUS304L
1.4311 X2CrNiN18-10 304LN S30453
1.4948 X6CrNi18-11 304H S30409
1.4303 X5CrNi18-12 305 S30500
1.4401
1.4436
X5CrNiMo17-12-2
X5CrNiMo18-14-3
316 S31600 X5CrNiMo17 12 2
X5CrNiMo17 13 3
X5CrNiMo 19 11
X5CrNiMo 18 11
316S 29
316S 31
316S 33
En58J
X5CrNiMo17 12
X5CrNiMo17 13
X8CrNiMo17 13
SUS 316
SUS316TP
1.4404 X2CrNiMo17-12-2 316L S31603 316S 11 SUS316L
1.4406
1.4429
X2CrNiMoN17-12-2
X2CrNiMoN17-13-3
316LN S31653
1.4571 316Ti S31635 X6CrNiMoTi17-12 320S 33
1.4438 X2CrNiMo18-15-4 317L S31703
1.4541 321 S32100 X6CrNiTi18-10 321S 31 SUS321
1.4878 X12CrNiTi18-9 321H S32109
1.4512 X6CrNiTi12 409 S40900
410 S41000
1.4016 X6Cr17 430 S43000 X6Cr17 430S 17 SUS430
440A S44002
1.4112 440B S44003
1.4125 440C S44004
1.4104 440F S44020 X14CrMoS17 SUS430F
1.4539 X1NiCrMoCu25-20-5 904L N08904
1.4547 X1CrNiMoCuN20-18-7 S31254
Aciers à outil
1.2363 X100CrMoV5 A-2 X100CrMoV51 BA 2 X100CrMoV5-1 KU SKD 12
1.2379 X153CrMoV12 D-2 X153CrMoV12-1 BD 2 X155CrVMo12-1 SKD 11
1.2510 O-1 100MnCrW4 Bo 1 95MnWCr-5 KU

Norme EN 10027[modifier | modifier le wikicode]

Principes de désignation symbolique des aciers selon la norme EN 10027-1-2

La désignation des aciers selon la norme européenne EN 10027 distingue cinq principaux types d'acier :

  • les aciers non-alliés, ou acier au carbone :
    • les aciers non-alliés d'usage général (« aciers à ferrer les ânes »),
    • les aciers non-alliés spéciaux (pour traitement thermique, malléables, soudables, forgeables, …) ;
  • les aciers faiblement alliés ;
  • les aciers fortement alliés (au moins un éléments a une teneur supérieure ou égale à 5 %), essentiellement les aciers inoxydables ;
  • les aciers rapides, qui gardent la trempe à haute température, donc qui restent durs malgré un échauffement ; ils sont essentiellement utilisés comme aciers à outil (foret, fraises, anciens outils d'usinage).

Les aciers ont deux désignations :

  • une désignation symbolique, selon la catégorie à laquelle ils appartiennent, et qui rappelle leurs caractéristiques principales ;
  • une référence numérique, par exemple, les aciers de construction générale sont en 1.00xx, les aciers inoxydables sont en 1.4xxx, …

Pour la désignation symbolique, la lettre G en début de désignation indique un acier moulé, p. ex. GS235, G35NiCrMo16, GX2CrNiMo18-10.

Aciers non-alliés d'usage général (groupe 1)[modifier | modifier le wikicode]

Désignation symbolique

Une première lettre indique leur usage (les plus courants sont S et E) :

  • B : fers à béton ;
  • D : produits plats pour formage à froid (autres que H) ;
  • E : pour construction mécanique ;
  • H : produits plats pour formage (tôles laminées à plier, à emboutir) ;
  • M : aciers magnétiques ;
  • P : pour appareil de pression ;
  • R : sous forme de rails ;
  • S : pour construction (structure) ;
  • T : aciers pour emballage (fer blanc, fer noir, fer chromé) ;
  • Y : pour béton précontraint.

Puis suit la limite d'élasticité en méga pascals (1 MPa = 1 N/mm² = 0,1 daN/mm²[3]). Par exemple, le S235 est un acier non-allié pour construction de limite élastique 235 MPa

D'autres symboles peuvent compléter la désignation selon les particularités :

  • J, K, L + lettre ou chiffre : énergie de rupture (résilience) garantie
    • J : énergie de rupture de 27 J/cm² garantie :
      • JR : énergie de rupture de 27 J/cm² garantie à 20 °C (room temperature),
      • JO : énergie de rupture de 27 J/cm² garantie à 0 °C,
      • J2 : énergie de rupture de 27 J/cm² garantie à -20 °C,
      • … J6 : énergie de rupture de 27 J/cm² garantie à -60 °C ;
    • K : énergie de rupture de 40 J/cm² garantie (KR, KO, K2, …, K6) ;
    • L : énergie de rupture de 60 J/cm² garantie (LR, LO, L2, …, L6) ;
  • premier groupe de symboles additionnels :
    • G : autres caractéristiques
      • G1 : non calmé,
      • G2 : calmé,
      • G3 : recuit de normalisation,
      • G4 : état de livraison libre,
      • GH : avec caractéristiques mécaniques spécifiées à température élevée (heat),
    • M : formage thermomécanique,
    • N : laminé ou laminage normalisant,
    • Q : trempé et revenu ;
  • deuxième groupe de symboles additionnels :
    • C : formage à froid spécial,
    • D : galvanisé,
    • F : forgeage,
    • L : pour application à basse température (low temperature),
    • M : formage thermomécanique,
    • N : laminé ou laminage normalisant,
    • O : pour applications en haute mer (offshore),
    • Q : trempé et revenu,
    • S : pour construction navale,
    • T : sous forme de tube ;
  • W : résistant à la corrosion atmosphérique (weather).

Peuvent suivre des symboles précédés d'un signe + (plus) :

  • symboles indiquant des exigences spéciales :
    • C : gros grains (coarse grains),
    • F : grains fins (fine grains),
    • H : trempabilité,
    • Z15, Z25, Z35 : propriétés garanties dans le sens de l'épaisseur, striction minimale de 15, 25 ou 35 % ;
  • symboles indiquant un revêtement :
    • A : aluminium, par immersion à chaud,
    • CU : cuivre,
    • JC : revêtement inorganique,
    • OC : revêtement organique (organic coating),
    • Z : galvanisation (zinc),
    • ZE : revêtement électrolytique de zinc,
    • SN : revêtement de nickel et de zinc ;
  • symboles indiquant une condition de traitement (aciers du groupe S uniquement) :
    • A : recuit d'adoucissement (annealing),
    • C : écroui à froid (cold hardening),
    • CR : laminé à chaud (rolling), écroui à froid,
    • S : traitement pour cisaillage à froid (shear).

Par exemple, le S235 JR a une énergie de rupture garantie de 27 J/cm² à 20 °C tandis que le S235 JO a une énergie de rupture garantie de 27 J/cm² à 0 °C.

La désignation commence par un G s'il s'agit d'une pièce moulée. Par exemple, le GS235 JR est un acier S235 JR moulé.

Désignation numérique
  • aciers de base : la désignation est du type 1.00xx ou 1.90xx ;
  • aciers de qualité : 1.01xx à 1.07xx et 1.91xx à 1.97xx ;
  • aciers spéciaux : 1.10xx à 1.13xx,
    • aciers à outil : 1.15xx à 1.18xx.

Aciers non-alliés spéciaux (groupe 2.1)[modifier | modifier le wikicode]

La désignation commence par un C, puis suit le pourcentage massique de carbone multiplié par 100. Par exemple, le C35 est un acier non-allié avec 35/100 = 0,35 % de carbone.

On peut ajouter une lettre donnant des précisions :

  • E : contient du soufre pour améliorer l'usinabilité ;
  • C : acier pour formage ;
  • S : acier pour ressort.

Par exemple : C35 E.

Aciers faiblement alliés (groupe 2.2)[modifier | modifier le wikicode]

Certains acier de ce groupe sont considérés comme « non-alliés » :

  • aciers de décolletage ;
  • aciers avec une teneur de manganèse supérieure à 1 %.
Désignation symbolique

On indique la teneur en carbone, puis la liste des éléments (selon les symboles chimiques standard), par ordre de teneur décroissante, puis les teneurs multipliées par un facteur (puisque ces teneurs sont faibles) ; le facteur dépend de l'élément.

Facteur pour les aciers faiblement alliés
Élément d’addition coefficient
Cr, Co, Mn, Ni, Si, W 4
Al, Be, Cu, Mo, Nb, Pb, Ta, Ti, V, Zr 10
Ce, N, P, S 100
B 1 000

Par exemple, le 36NiCrMo16 (anciennement 35NCD16) contient

  • 36/100 = 0,36 %m de carbone,
  • 16/4 = 4 %m de nickel,
  • ainsi que du chrome et du molybdène.
Désignation numérique

1.50xx à 1.84xx

Aciers fortement alliés (groupe 2.3)[modifier | modifier le wikicode]

Au moins un élément a une teneur supérieure à 5 %.

Désignation symbolique

On commence par un X, suit la teneur en carbone, puis la liste des éléments et les teneurs des éléments principaux.

Par exemple, le X2CrNiMo18-10 est :

  • acier fortement allié,
  • contenant environ 0,02 % de carbone,
  • contenant environ 18 % de chrome, et 10 % de nickel,
  • contenant également du molybdène.
Désignation numérique
  • aciers inoxydables : 1.40xx, 1.41xx, 1.43xx à 1.46xx ;
  • aciers réfractaires : 1.47xx, 1.48xx ;
  • avec propriétés à températures élevées : 1.49xx.

Aciers rapides (groupe 2.4)[modifier | modifier le wikicode]

Désignation symbolique

On commence par HS (high speed), puis suit les teneurs en %m en tungstène, molybdène, vanadium et cobalt. Il contiennent tous au moins 0,7 % de carbone ainsi que 4 % de chrome, ces teneurs ne sont donc pas indiquées.

par exemple, le HS2-9-1-8 contient environ 2 %m de tungstène, 9 %m de molybdène, 1 %m de vanadium et 8 %m de cobalt (et 0,7 % de carbone, 4 % de chrome).

Désignation numérique

  • 1.32xx : avec Co ;
  • 1.33xx : sans Co.

Aciers à outil (autres qu'aciers rapides)[modifier | modifier le wikicode]

Les aciers à outil sont des aciers trempés, faiblement ou fortement alliés.

Désignation numérique

  • 1.20xx : au Cr ;
  • 1.21xx : au Cr et au Si, Mn ou Mn-Si ;
  • 1.22xx : au Cr et au V, V-Si ou V-Mn-Si ;
  • 1.23xx : au Cr-Mo, Cr-Mo-V ou Mo-V ;
  • 1.24xx : au W ou Cr-W ;
  • 1.25xx : au W-V ou Cr-W-V ;
  • 1.26xx : au W, en dehors des nuances dans les séries 1.24xx et 1.25xx ;
  • 1.27xx : au Ni ;
  • 1.28xx : autres.

Aciers de décolletage[modifier | modifier le wikicode]

Les aciers de décolletage (à usinabilité améliorée) sont des aciers faiblement alliés, donc leur désignation suit celle du groupe 2.2. Cependant, ils appartiennent au groupe 2.1 (désignation numérique 1.07xx), puisque l'usage est similaire.

Aciers de décolletage
EN 10027 NF A 35-573/4
10S20 1.0721
10SPb20 1.0722
11SMn30 1.0715
11SMn37 1.0736
11SMnPb30 1.0718
11SMnPb37 1.0737
15SMn13 1.0725
35S20 1.0726
35SPb20 1.0756
36SMn14 1.0764
36SMnPb14 1.0765
38SMn28 1.0760

Principales nuances selon leur emploi[modifier | modifier le wikicode]

Classement des aciers selon leur emploi[4]
Acier doux Acier dur Trempe dans la masse Formage à froid Cémentation Inoxydable
S185 C60 C35E S185 C22 X4CrMoS18
S235 37Cr4 C40E S235 16MnCr5 X30Cr13
C22 34CrMo C45E S275 20MnCr5 X2CrNi19-11
Acier mi-dur 42CrMo C55E S355 15CrNi6 X5CrNi18-10
C30 36NiCrMo16 C60E Décolletage 17CrNiMo6 X6CrNiMoTi17-12
C35 51CrV4 Trempe superficielle 11SMnPb30 Nitruration Chocs
C40 Acier extra-dur C40 11SMn37 31CrMo12 51CrV4
C45 100Cr6 41Cr4 11SMnPb37 41CrAlMo7 Fortes sollicitations
C50 42CrMo4 X2CrMoTiS18-2 36NiCrMo16

Autres normes EN[modifier | modifier le wikicode]

La désignation des aciers pour emboutissage et pliage à froid est régie par les normes EN 10111 et EN 10130. Les produits laminés à froid sont désignés par DCnn, et les produits laminés à chaud par DDnn.

Principales nuances de produits plats (tôles et bandes) laminés pour emboutissage et pliage à froid
Désignation
symbolique
Désignation
numérique
Désignation
1991-1998
produits laminés à froid
DC01 1.0330 FeP01
DC03 1.0347 FeP03
DC04 1.0338 FeP04
DC05 1.0312 FeP05
DC06 1.0873 FeP06
produits laminés à chaud
DD11 1.0332 FeP11
DD12 1.0398 FeP12
DD13 1.0335 FeP13
DD14 1.0389 FeP14

Anciennes normes dans l'Union européenne[modifier | modifier le wikicode]

Anciennes normes françaises[modifier | modifier le wikicode]

En France, les aciers ont d’abord été classés selon leur ductilité : acier extra doux, doux (Adx), demi-doux, demi-dur…

Puis, on les a classé selon leurs propriétés mécaniques, puisque c'était la préoccupation principale :

  • résistance à la rupture, Rmax, exprimée en daN/mm²[3] (soit 107 Pa), sous la dénomination « A Rmax » :
    • aciers d'usage général et de construction mécanique (norme NF 35-501), par exemple, l’acier « A 33 » avait une résistance à la rupture de 33 daN/mm², 330 MPa),
    • aciers pour chaudières (norme NF A 36-205) : on ajoute C, ou bien CR si les propriétés sont garanties après relaxation à 600 °C, par exemple A 37 C 1
    • aciers pour appareils à pression (norme NF A 36-205) : on ajoute P, ou bien PR si les propriétés sont garanties après relaxation à 600 °C ;
  • limite élastique Re, sous la dénomination « E Re » :
    • pour les aciers non-alliés soudables à haute limite élastique (normes NF 36-201 et -203), par exemple, l’acier « E 24 » avait une limite élastique de 24 daN/mm², 240 MPa.

On peut établir les équivalences suivantes entre les deux normes :

Équivalences entre les normes « A » et « E »
Norme E Norme A
E 24 A 37
E 26 A 42
E 30 A 48
E 36 A 52

On a créé d’autres normes selon les domaines. Par exemple, pour les tubes, on parlait d’acier « Tu 37 a » (« Tu » pour tube, « 37 » est le module à la rupture en daN/mm², « a » indique la pureté).

Au fur et à mesure, la composition de l’acier, l’alliage, est devenu de plus en plus important, en particulier pour l'application des traitements thermiques. On a donc indiqué la teneur en différents éléments. Pour les aciers non alliés pour traitement thermique (norme NF A 35-551), on distinguait la série CC de la série XC ; cette dernière avait un contrôle plus important sur la composition, et notamment une teneur en soufre et en phosphore (éléments fragilisants) plus basse. On indiquait la teneur en carbone en pourcentage massique multiplié par 100 :

  • Série CC :
    • CC 10 : teneur moyenne en carbone de 0,10 % ;
    • CC 20 : teneur moyenne en carbone de 0,20 % ;
    • CC 35 : teneur moyenne en carbone de 0,35 %.
  • Série XC
    • XC 10 : teneur moyenne en carbone de 0,09 % ;
    • XC 12 : teneur moyenne en carbone de 0,13 % ;
    • XC 18 : teneur moyenne en carbone de 0,19 % ;
    • XC 25 : teneur moyenne en carbone de 0,26 % ;
    • XC 32 : teneur moyenne en carbone de 0,32 % ;
    • XC 38 : teneur moyenne en carbone de 0,38 %.

Pour les aciers faiblement alliés, on indiquait la teneur en carbone comme ci-dessous, puis la liste des éléments d’alliage par ordre de teneur décroissante, suivi d’un coefficient de teneur pour l’élément le plus concentré, la teneur étant obtenue en divisant le coefficient par un facteur de 4 ou 10 selon les éléments.

Symboles métallurgiques des éléments d’alliage
Élément Symbole facteur teneur minimale
en %
aluminium (Al) A 10 0,30
chrome (Cr) C 4 0,25
cobalt (Co) K 4 0,10
manganèse (Mn) M 4 1,2
molybdène (Mo) D 10 0,10
nickel (Ni) N 4 0,5
niobium (Nb) Nb 10 0,10
plomb (Pb) Pb 10 0,10
silicium (Si) S 4 1,0
soufre (S) F 10 0,10
titane (Ti) T 10 0,30
tungstène (W) W 10 0,30
vanadium (V) V 10 0,05

Par exemple, l’acier 35 NCD 16 est un acier ayant environ 0,35 % de C (« 35 »), contenant environ 4 % de Ni (« N…16 »), ainsi que du Cr et du Mo en plus faible teneur (« CD »). En l’occurrence, la norme indique :

  • C : 0,30 – 0,37 % ;
  • Ni : 3,70 – 4,20 % ;
  • Cr : 1,60 – 2 % ;
  • Mo : 0,3 – 0,5 %.

Le 100 C 6 est un acier faiblement allié avec 1 % de carbone et 1,5 % de chrome.

Les aciers fortement alliés commençaient par « Z », suivi de la teneur en carbone (comme ci-dessus), et de la liste des éléments avec leur teneur — sans facteur multiplicatif. par exemple, l’acier Z 6 CN 18-09 contient environ 0,06 % de C, environ 18 % de Cr et 9 % de Ni.

Tables d'équivalence des principales nuances[modifier | modifier le wikicode]

Aciers d'usage général
Aciers de construction
EN 10027 NF A 35-573/4
S185 (1.0035) A33
S235 (1.0037) E24
S275 (1.0044) E28
S355 (1.0045) E36
Aciers de construction mécanique
EN 10027 NF A 35-573/4
E295 (1.0050) A50
E335 (1.0060) A60
E360 (1.0070) A70
Aciers pour appareils de pression
EN 10027 NF A 35-573/4
P235GH (1.0345) A37FP
P265GH (1.0425) A42FP
P295GH (1.0481) A48AP
P355GH (1.0481) A52AP
Aciers non-alliés pour traitement thermique
Aciers non-alliés pour traitement thermique
EN 10027 NF A 35-573/4
C22 (1.1151) XC18
C25 (1.1158) XC25
C30 (1.1178) XC32
C35 (1.1181) XC38
C40 (1.1186) XC42
C45 (1.1201) XC48
C55 (1.1203) XC55
Aciers spéciaux faiblement alliés
Aciers faiblement alliés pour traitement thermique
EN 10027 NF A 35-573/4
20MnCr5 (1.7147) 20MC5
18NiCr5-4 (1.5810) 20NC6
34Cr4 (1.7033) 34C4
25CrMo4 (1.7218) 25CD4
46Si7 (1.5024) 45S7
37Cr4 (1.7034) 38C4
34CrMo4 (1.7220) 34CD4
41Cr4 (1.7035) 42C4
56Si7 (1.5026) 55S7
37CrMo4 (1.7202) 38CD4
41CrAlMo7 (1.8509) 40CAD6-12
42CrMo4 (1.7225) 42CD4
51CrV4 (1.8159) 50CV4
31CrMo12 (1.8515) 30CD12
30CrNiMo8 (1.6580) 30CND8
60SiCr8 (1.7108) 60SC7
46SiCrMo6 (1.8062) 45SCD5
36NiCrMo16 (1.6773) 35NCD16
100Cr6 (1.3505) 100C6
Aciers fortement alliés
Aciers inoxydables
EN 10027 NF A 35-573/4
Martensitiques
X20Cr13 (1.4021) Z20C13
X30Cr13 (1.4028) Z33C13
X46Cr13 (1.4034) Z44C14
Ferritiques
X2CrTi12 (1.4512) Z3CT12
X6CrNiTi12 (1.4516) Z8CNT12
X6Cr17 (1.4016) Z8C17
X3CrTi17 (1.4510) Z4CT17
X6CrNi17-1 (1.4017) Z8CN17
X2CrMoTi18-2 (1.4521) Z3CDT18-2
Austénitiques
X10CrNi18-8 (1.4310) Z11CN18-8
X2CrNiN18-7 (1.4313) Z3CN18-7Az
X5CrNi18-10 (1.4301) Z7CN18-9
X2CrNi18-9 (1.4307) Z3CN18-10
X2CrNi19-11 (1.4306) Z3CN18-10
X8CrNiTi18-10 (1.4541) Z6CN18-10
X5CrNiMo17-12-2 (1.4401) Z7CND17-11-2
X2CrNiMo17-12-2 (1.4404) Z3CND17-11-2
X2CrNiMo18-14-3 (1.4435) Z3CND17-12-3
X6CrNiMoTi17-12-2 (1.4471) Z3CNDT17-12
X1NiCrMoCu25-20-5-12-2 (1.4539) Z2CDU25-20
Réfractaires
X18CrNi23-13 (1.4833) Z20CN24-13
X8CrNi25-21 (1.4845) Z8CN25-20
Aciers rapides
EN 10027 NF A 35-573/4
Aciers de base
HS 18-0-1 (1.3355) Z80WCV 18-04-01
HS 6-5-2 (1.3339) Z85WDCV 06-05-04-02
HS 6-5-2 C (1.3343) Z90WDCV 06-05-04-02
HS 1-8-1 (1.3327) Z85DCWV 08-04-02-01
HS 2-9-2 (1.3348) Z100DCWV 09-04-02-02
Aciers supercarburés
HS 6-5-3 (1.3344) Z120WDCV 06-05-04-03
HS 6-5-4 (1.3351) Z130WDCV 06-05-04-04
Aciers au cobalt
HS 6-5-2-5 (1.3243) Z85WDKCV 06-05-05-04-02
HS 2-9-1-8 (1.3348) Z110WDKCV 09-08-04-02-01
HS 10-4-2-10 (1.3207) Z130WKCDV 10-10-04-04-03
Aciers de décolletage
Aciers de décolletage
NF EN 10027
S 250 11SMn30 (1.0715)
S 250 Pb 11SMnPb30 (1.0718)
S 300 11SMn37 (1.0736)
S 300 Pb 11SMnPb37 (1.0737)
35 MF 6 36SMn14 (1.0764)
35 MF 6 Pb 36SMnPb14 (1.0765)
45 MF 6-3 44SMn28 (1.0762)
Produits plats pour emboutissage et pliage à froid
Produits plats pour emboutissage et pliage à froid
NF EN 10027
Laminés à chaud (NF A 36-301)
1C DD11 (1.0332)
3C DD13 (1.0335)
3CT DD14 (1.0389)
Laminés à froid (NF A 36-401)
C DC01 (1.0330)
E DC03 (1.0347)
ES DC04 (1.0338)

Anciennes normes allemandes[modifier | modifier le wikicode]

Exemple de dénominations :

  • DIN 1629 : St 35 — St 45 — St 52 ;
  • DIN 17-175 : St 35-8 — St 45-8 ;
  • DIN 17-172 : USt 34-7 — RSt 34-7 — USt 38-7 — RRSt 38-7.

Normes des États-Unis[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs organismes normalisateurs ayant émis des normes concernant l'acier :

  • ASTM (American Society for Testing and Material) ;
  • AISI (American Iron Steel Institute) ;
  • SAE (Society of Automotive Engineers) ;
  • AWS (American Welding Society) ;
  • API (American Petroleum Institute) ;
  • ASME (American Society of Mechanical Engineers).

Exemple de dénominations :

  • ASTM A53 et A 106 : Grade A — Grade B — Grade C ;
  • ASTM A 333 : Grade 1 — Grade 6 ;
  • API 5 A : H 40 — J 55 — K 55 — N 80 ;
  • API 5 L : Grade A — Grade B ;
  • API 5 LX : X 42 — X 46 — X 52 — X 56 — X 60 — X 65 — X 70 ;
  • API 5 AX : P 105 — P 110 — S 135.

Il existe un système unifié, l'UNS, qui reprend les désignations des SAE, AISI et ASTM. On utilise :

  • pour les aciers non alliés ou faiblement alliés, la norme SAE : la nuance est désignée par un nombre de quatre chiffres, les deux premiers chiffres désignent le type d'acier et les deux dernier la teneur en carbone multipliée par 100 ;
    par exemple les aciers 10xx sont des aciers au carbone, le 1045 contient 0,45 % de C ;
    on ajoute parfois une lettre :
    • B : addition de bore
    • F : addition de soufre (meilleure usinabilité),
    • H : trempabilité Jominy garantie,
    • L : addition de plomb (lead),
    • S : bas carbone,
    • Se : addition de sélénium (meilleure usinabilité) ;
  • pour les aciers inoxydables, la norme AISI : la nuance est désignée par un nombre de trois chiffres (p. ex. 316) ; on ajoute parfois une lettre :
    • L : acier bas carbone (low carbon),
    • N : addition d'azote,
    • F : addition de soufre (meilleure usinabilité),
    • Se : addition de sélénium (meilleure usinabilité).

Tables d'équivalence des principales nuances[modifier | modifier le wikicode]

Aciers d'usage général[modifier | modifier le wikicode]

Aciers de construction[5]
ASTM EN 10027
A-36 S275 JR
A-283 grade B S185
A-283 grade C S235 JR
A-283 grade D S275 JR
A-284 grade D S235 J0
A-441 S355 J0
A-570 grade 33 S235 JR
A-572 grade 50 S355 JR
A-578 grade 70 S275 J0
A-633 grade A S275 J2G3
A-678 grade A S355 JR
A-709 grade 50 S355 J0
Aciers de construction pour appareils de pression[6]
ASTM EN 10027
A285 grade C/A414 grade C P235GH (1.0345)
A414 grade E P265GH (1.0425)
A299/A414 grade F P295GH (1.0481)
A414 grade G P355GH (1.0473)


Aciers non-alliés pour traitement thermique[modifier | modifier le wikicode]

On a globalement SAE 10xx = EN Cxx, par exemple le SAE 1035 est équivalent au C35.

Aciers non-alliés pour traitement thermique
SAE/AISI EN 10027
1006 C7D (1.0313)
1010 C10 (1.0301)
1010 C10E (1.1121)
1015, 1017 C15 (1.0401), C15E (1.141)
1020, 1023 C22 (1.0402), C22E (1.1151)
1020 C22R (1.1149)
1025 C25 (1.0406), C25E (1.1158), C25R (1.1163)
1030 C30 (1.0528)
1030 C30E (1.1178)
1030 C30R (1.1179)
1035 C35 (1.0501)
1035 C35E (1.1181)
1035 C35R (1.1181)
1040 C40 (1.0511)
1038, 1040 C40E (1.1186)
1038 C40R (1.1189)
1043 C45 (1.0503)
1042, 1045, 1045H C45E (1.1191)
1045 C45R (1.1201)
1050 C50 (1.0540)
1049, 1050 C50E (1.1206)
1049 C50R (1.1241)
1055 C55E (1.1203), C55R (1.1209)
1060 C60E (1.1221), C60R (1.1223)
1070 C67S (1.1231)
1070, 1075, 1078 C75S (1.1248)
1074 C76D (1.0614)
1078 C80D (1.0622)
1086 C85S (1.1269)
1086 C86D (1.0616)
1095 C92D (1.0618)
1095 C100S (1.1274)

Aciers spéciaux faiblement alliés[modifier | modifier le wikicode]

Aciers faiblement alliés pour traitement thermique
ASTM SAE/AISI EN 10027
A108 1022 20Mn5 (1.1133)
1213, 1215 11SMn30 (1.0715), 11SMn37 (1.0736)
A304 1522H 20Mn5 (1.1133)
4118H 20CrMo4 (1.7321)
4130H 25CrMo4 (1.7218)
4135H 34CrMo4 (1.7220)
4137H 34CrMo4 (1.7220)
4140H 42CrMo4 (1.7225)
4140H 42CrMo4 (1.7225)
1522H 20Mn5 (1.1133)
4140H, 4142H 42CrMo4 (1.7225)
4147H , 4050H 50CrMo4 (1.7228)
5120H 19MnCr5 (1.3523), 20MnCr5 (1.7147)
5130H 28Cr4 (1.7030)
5132H 34Cr4 (1.7033)
5135H 37Cr4 (1.7038)
5140H 41Cr4 (1.7039)
5155H 55Cr3 (1.7176)
6118H 17Cr3 (1.7016)
6150H 51CrV4 (1.8159)
8617H, 8620H 20NiCrMo2-2 (1.6523)
A322 1330 28Mn6 (1.1170)
4118 20CrMo4 (1.7321)
4130 25CrMo4 (1.7218)
4137 34CrMo4 (1.7220)
4140 42CrMo4 (1.7225), 42CrMoS4 (1.7227)
4142 42CrMo4 (1.7225)
4140, 4142 42CrMo4 (1.7225), 42CrMoS4 (1.7227)
4147, 4150 50CrMo4 (1.7228)
4340 36CrNiMo4 (1.6511), 30CrNiMo8 (1.6580), 34CrNiMo6 (1.6582)
4615 17Cr3 (1.7016)
4820 18CrNiMo7-6 (1.6587), 20MnCr5 (1.7147), 20MnCrS5 (1.7149)
5117 17Cr3 (1.7116), 16MnCr5 (1.7131), 16MNCrS5 (1.7139)
5120 19MnCr5 (1.3523), 20Cr4 (1.7027), 20MnCr5 (1.7147)
5130 28Cr4 (1.7030)
5132 34Cr4 (1.7033), 34CrS4 (1.7037)
5135 37Cr4 (1.7034), 37CrS4 (1.7038)
5140 41Cr4 (1.7035), 41CrS4 (1.7039)
5150 46Cr2 (1.7006)
5155 55Cr3 (1.7176)
6118 17Cr3 (1.7016)
6150 51CrV4 (1.8159)
8617, 8620 20NiCrMo2-2 (1.6523)
A568 1022 20Mn5 (1.1133)
1527 28Mn6 (1.1170)
A576 1022 20Mn5 (1.1133)
1140 35S20 (1.0726)
1146 46S20 (1.0727)
1213, 1215 11SMn30 (1.0715), 11SMn37 (1.0736)
1518 20Mn5 (1.1133)
1522 20Mn5 (1.1133)
1527 28Mn6 (1.1170)
Aciers faiblement alliés pour traitement thermique
ASTM EN 10027
grade A, grade B 16Mo3 (1.5415)
grade B22 10CrMo9-10 (1.7380)
grade B4D 40CrMoV4-6 (1.7711)
grade C 16Mo3 (1.5415), 15NiCuMoNb5-6-4 (1.6368)
grade 7, grade 7M 42CrMo4 (1.7225), 42CrMoS4 (1.7227)
grade 11 13CrMo4-5 (1.7335)
grade 22, grade 22L 10CrMo9-10 (1.7380), 12CrMo9-10 (1.7375 )

Aciers fortement alliés[modifier | modifier le wikicode]

Aciers inoxydables
EN 10027 AISI
Martensitiques
X6Cr13 (1.4000) 403, 410S
X2CrNi12 (1.4003) 403
X6CrAl13 (1.4002) 405
X2CrMoTi18-2 (1.4002) 409
X12Cr13 (1.4006) 410
X12CrS13 (1.4005) 416
X20Cr13 (1.4021) 420
X20CrMoV12-1 (1.4935) 422
X30Cr13 (1.4028) 420B
Ferritiques
X6Cr17 (1.4016) 430
X14CrMoS17 (1.4104) 430F
X17CrNi16-2 (1.4057) 431
X3CrTi17 (1.4510) 439
X70CrMo15 (1.4109) 440A
X90CrMoV18 (1.4112) 440B
X105CrMo17 (1.4125) 440C
X1NiCrMoCu25-20-5 (1.4539) 904L
Austénitiques
X2CrMnNiN17-7-5 (1.4371) 202
X10CrNi18-8 (1.4310) 301, 302
X8CrNiS18-9 (1.4305) 303
X5CrNi18-10 (1.4301) 304
X6CrNi18-10 (1.4948) 304H
X2CrNi19-11 (1.4306) 304L
X2CrNi18-9 (1.4307) 304L
X2CrNiN18-10 (1.4311) 304LN
X5CrNi18-12 (1.4303 ) 305, 308
X7CrNi23-14 309
X1CrNiMoN25-22-2 (1.4466) 310MoLN
X3CrNiMo17-13-3 (1.4436) 316
X5CrNiMo17-12-2 (1.4401) 316, 316H
X2CrNiMo17-12-2 (1.4404) 316L
X2CrNiMoN18-14-3 (1.4435) 316L
X2CrNiMoN17-11-2 (1.4406) 316LN
X2CrNiMoN17-13-3 (1.4429) 316LN
X3CrNiMo18-12-3 (1.4449) 317
X2CrNiMo18-15-4 (1.4438) 317L
X6CrNiTi18-10 (1.4541) 321
X3CrNiMoN27-5-2 (1.4460) 329
X5CrNiCuNb16-4 (1.4542) 630
X7CrNiAI17-7 (1.4568) 631
X8CrNiMoAI15-7-2 (1.4532) 632
Réfractaires
X15CrNiSi20-12 (1.4828) 309
X12CrNi23-13 (1.4833) 309S
X15CrNiSi25-21 (1.4841) 310
X8CrNi25-21 (1.4845) 310S
X15CrNiSi25-21 (1.4841) 314
X8CrNiTi18-10 (1.4878) 321H
X10CrAlSi25 (1.4762) 446
Aciers fortements alliés
ASTM EN 10027
A2 X100CrMoV5 (1.2363)

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Standards comparison .
  2. Oberg, pp. 411-412.
  3. 3,0 et 3,1 certains notent abusivement « kg/mm² », en fait « kgf/mm² » ; de manière rigoureuse, on a 1 kgf/mm² = 9,81 daN/mm² et 10 daN/mm² = 1,02 kgf/mm²
  4. Éducation national (France), BEP Productique mécanique, option décolletage, épreuve EP2 « Communication technique », 2006, p. 6 
  5. C. Barlier et L. Girardin, Productique — matériaux et usinage, Casteilla, coll. « Mémotech », 1999 (ISBN 2-7135-2051-7), p. 26-27 
  6. [1]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]