Technologie/Moteurs thermiques/Moteur Diesel/Chambre de combustion

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moteur Diesel
Moteur Diesel
Présentation
Éléments du moteur
Système secondaire
Accessoires
Voir aussi

Consultez également ces pages dans d’autres projets Wikimedia :

Ressources multimédia sur Commons.
Article encyclopédique sur Wikipédia.
Définition sur Wiktionnaire.
Connaissances universitaires sur Wikiversité.
Citations sur Wikiquote.
Article d’actualité sur Wikinews.
Modifier ce modèle

On peut observer ici une courbe de puissance d'un moteur à combustion interne à tous les régimes. Une observation attentive permet aisément de constater que le moteur ne libère pas une énergie constante. Cette énergie est une combinaison de plusieurs facteurs fondamentaux :

Qualité du mélange gazeux, de l'allumage, de la « distribution », de la pression atmosphérique (pour les moteurs sans turbo compresseur), de l'oxygène contenu dans l'air ambiant, de la qualité des « compressions », de l'énergie estimée en rapport direct avec « l'accélérateur ». Les descentes abruptes ici représentées sont une illustration des changements de rapport de la boîte de vitesses et non une anomalie de fonctionnement.

Courbe de puissance moteur a explosion.png

Collecteur d'admission[modifier | modifier le wikicode]

Élément de la ligne d'air d'un moteur à explosion, le collecteur d'admission, aussi appelé répartiteur, a pour fonction, dans le cas d'un moteur multicylindre, de répartir, équitablement, le gaz admis dans le moteur par chaque cylindre.

Description[modifier | modifier le wikicode]

L'air sortant du collecteur d'admission sur les moteurs à explosion, cette pièce métallique fait la jonction entre le filtre a air (ou le compresseur) et est envoyé, au travers de la culasse du moteur, ensuite vers les soupapes puis les cylindres. Elle permet à chaque cylindre d'obtenir l'air dont il a besoin.

Source d'air[modifier | modifier le wikicode]

Le gaz admis peut provenir :

  • de l'extérieur, après un simple filtrage, c'est alors de l'air, comme dans le cas du moteur Diesel ou du moteur à allumage commandé avec injection directe
  • de l'extérieur, après un simple filtrage et dosage au moyen d'un carburateur, c'est alors un mélange air/essence comme dans le cas des anciens moteurs ;
  • d'un mélange d'air filtré et de gaz d'échappement refroidis, dosé dans ce cas par une vanne de la recirculation des gaz d'échappement.

Chambre de combustion[modifier | modifier le wikicode]

Une chambre de combustion est une enceinte capable de résister à des changements de pression et de température brusques, dans laquelle on déclenche volontairement une combustion entre des éléments chimiques déterminés. Cette enceinte est conçue pour obtenir, à partir des gaz issus de la combustion, un travail ou une force, avant qu'ils ne soient évacués.

Schéma de la chambre de combustion

Composition[modifier | modifier le wikicode]

Elle est constituée des deux sous-ensembles suivants:

  1. le système d'injection
  2. le corps de chambre

Moteurs à combustion interne[modifier | modifier le wikicode]

Système d'injection[modifier | modifier le wikicode]

Il assure l'introduction de l'oxydant et du réducteur dans la chambre. Les deux types d'injecteurs sont :

  • Injection monopoint
  • Injection multipoint

Et les trois sous-groupes:

  • Injection simultanée
  • Injection groupée
  • Injection séquentielle

L'injection séquentielle :

Dans le système multipoint à injection séquentielle, l'ordre de l'injection est déterminé par l'ordre d'allumage. L'injection s'effectue habituellement durant ou peu avant l'ouverture de la soupape d'admission. Cette façon de procéder assure une distribution égale du caburant à chacun des cylindres.

À nouveau, les stratégies adoptées par les fabricants peuvent varier. À titre d'exemple, l'injection peut s'effectuer simultanément si la tension de la batterie est trop basse ou si le micro-ordinateur perçoit une anomalie. Dans d'autre cas, l'injection s'effectue simultanément lorsque le besoin est plus important.

L'injection simultanée :

Dans les systèmes multipoints à injection simultanée, le micro-ordinateur ouvre tous les injecteurs simultanément sans égard à la position de la soupape d'admission ou à la phase du cycle de fonctionnement du moteur. Le carburant pulvérisé demeure "en attente" jusqu'à ce qu'il soit aspiré dans la chambre de combustion lors de l'ouverture de la soupape d'admission. La commande de l'ouverture des injecteurs peut s'effectuer une fois par deux tours du moteur ou à chaque tour lorsque les conditions commandent l'enrichissement du mélange.