Topologie/Adhérence, intérieur...

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

On se place dans tout ce qui suit sur un espace topologique quelconque.

Notion de voisinage[modifier | modifier le wikicode]

Une partie de est un voisinage d'un point s'il existe un ouvert tel que . Autrement dit, un voisinage d'un point est une partie de l'espace topologie qui contient un ouvert contenant ce point.

Une caractérisation intéressante des ouverts est la suivante : pour qu'une partie soit ouverte il faut, et il suffit que ce soit un voisinage de chacun de ses points.

En pratique, cette caractérisation des ouverts sert très souvent pour montrer qu'une partie est ouverte (notamment en présence d'une base d'ouverts), voire même rendre des propriétés topologiques beaucoup plus évidentes...

Les voisinages vérifient des propriétés plutôt remarquables, les voici (leurs démonstrations sont assez directes et ne sont pas très difficiles) :

  1. un voisinage d'un point n'est jamais vide
  2. l'ensemble est un voisinage de n'importe lequel de ses points
  3. si est un voisinage d'un point , contenu dans une partie de , alors cette partie est aussi un voisinage de
  4. si et sont deux voisinages d'un même point , il en est alors de même pour leur intersection
  5. si est voisinage d'un point , il existe un voisinage de ce point tel que soit voisinage de n'importe lequel des points de

En fait, l'ensemble des voisinages d'un point forme ce qu'on appelle un filtre (notion que nous n'aborderons pas) sur ...

Intérieur[modifier | modifier le wikicode]

Un point de est dit intérieur à une partie quand cette partie est un voisinage de ce point. On appelle intérieur de l'ensemble des points qui lui sont intérieur, on le note ou .

Propriété caractéristique — L'intérieur d'une partie est le plus grand ouvert contenu dans cette partie.

Voici quelques propriétés des intérieurs faciles à établir :

  1. une partie contient toujours son intérieur
  2. une partie est ouverte si, et seulement si elle est égale à son intérieur
  3. si on a , l'intérieur préserve la croissance au sens où
  4. l'intérieur d'une intersection finie de parties est l'intersection des intérieurs, c-à-d
  5. d'une manière générale, l'intérieur d'une intersection est incluse dans l'intersection des intérieurs
  6. l'union d'intérieurs est incluse dans l'intérieur de l'union

Adhérence[modifier | modifier le wikicode]

Un point de est dit adhérent à une partie quand tout voisinage de ce point rencontre , c-à-d pour tout voisinage de , on a . On appelle adhérence de l'ensemble des points qui lui sont adhérent, elle est notée ou .

Propriété caractéristique — L'adhérence d'une partie est le plus petit fermé contenant dans cette partie.

Propriétés des adhérences :

  1. une partie est toujours contenue dans son adhérence
  2. une partie est fermée si, et seulement si elle est égale à son adhérence
  3. si on a , alors l'adhérence conserve la croissance avec
  4. l'adhérence d'une union finie de parties est l'union des adhérences, c-à-d
  5. une union d'adhérences est contenue dans l'adhérence de l'union, l'inclusion pouvant être stricte
  6. l'adhérence d'une intersection est incluse dans l'intersection des adhérences

On peut lier les concepts d'adhérence et d'intérieur à travers la propriété suivante :

  1. Le complémentaire de l'intérieur est l'adhérence du complémentaire

Point d'accumulation et point isolé[modifier | modifier le wikicode]

On appelle point d'accumulation d'une partie tout point de qui est adhérent à . On appelle ensemble dérivé de l'ensemble noté , des points d'accumulation de . On peut montrer que ...
Un point sera dit isolé dans s'il appartient à cette partie sans y être un point d'accumulation.

Bord d'une partie[modifier | modifier le wikicode]

On appelle bord (ou frontière) d'une partie l'ensemble (l'adhérence privée de l'intérieur). Avec les propriétés de l'adhérence, on peut aussi écrire .

Propriétés du bord :

  1. le bord d'une partie est un fermé
  2. le bord d'une partie est égal à celui de son complémentaire
  3. l'adhérence d'un ensemble correspond à cet ensemble adjoint de sa frontière, c-à-d
  4. l'intérieur d'un ensemble est cet ensemble privé de sa frontière, c-à-d
  5. l'intérieur du bord d'un ouvert (ou d'un fermé par passage au complémentaire) est vide
  6. le bord du bord d'une partie est inclus dans le bord de cette partie, c-à-d (on a égalité si, et seulement si )