Traçage en chaudronnerie et tuyauterie/Jonction de deux solides

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nous allons voir ici l'assemblage de deux pièces. Précédemment, nous avons vu l'intersection d'une pièce avec un plan ; cela sert lorsqu'une des pièces a une surface plane. Nous allons voir ici le cas de deux surfaces gauches (non planes).

Intersection de deux cylindres[modifier | modifier le wikicode]

C'est le cas de la jonction de deux tuyaux, ou bien de l'arrivée d'un tuyau sur un corps cylindrique (piquage).

Collecteur avec deux piquages : figure à compléter.
Travail demandé

Déterminer l'intersection du collecteur (tuyau de grand diamètre) avec les piquages (tuyau de diamètre plus petit). Développer les trois tuyaux.

Collecteur avec deux piquages : solution.
Démarche

La vue horizontale est déjà compète, on part de cette figure. On trace des génératrices sur le collecteur ; on se concentre sur un quart de cylindre. En effet, l'intersection avec le piquage de gauche prend moins d'un quart du cylindre collecteur ; par ailleurs, le piquage de droite est symétrique, et la moitié se situe sur la même quart de collecteur que précédemment. Pour avoir suffisamment de points, on trace 12 génératrices sur ce quart.

Le placement des points d'intersection sur la vue frontale se fait de manière habituelle. Le développement du collecteur se fait de manière habituelle, on a déjà les génératrices. Pour les piquages, il faut tracer les génératrices et regarder leur intersection avec la courbe lisse tracée à la main.


Raccordement de deux sections < > Prise en compte de l'épaisseur