Utilisateur:Simon Villeneuve/Wikipédia en éducation/Introduction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia, l'éléphant en éducation[modifier | modifier le wikicode]

« L'utilisation de Wikipédia à des fins académiques semble être source de tensions, de calculs et de dissimulations. »

— Gilles Sahut et André Tricot, Les élèves, les enseignants et Wikipédia : je t’aime, moi non plus, moi quand même[1]

« Prôner l'interdiction de Wikipédia comme source d'information auprès de ses élèves est aussi efficace que prôner l'abstinence comme moyen de contraception[note 1]. »

L'encyclopédie en ligne Wikipédia (wikipedia.org) est un projet d'encyclopédie libre fondé en 2001 et qui compte près de 300 versions linguistiques. Ces dernières sont alimentées chaque jour par plus de cent mille contributeurs à travers le monde. Elles sont visitées chaque mois par près de 500 millions d'internautes, ce qui classe le site, depuis le milieu des années 2000, parmi les 10 sites les plus visités de la planète. Au début des années 2010, le site propose « plus de 29 millions d'articles dans plus de 280 langues. Plus de 25 000 articles sont créés par jour sur les différentes versions linguistiques de Wikipédia et on y compte plus de 10 millions de modifications par mois »[2].

Fréquentation des articles de Wikipédia (2008 à 2014) selon les versions linguistiques. La courbe de Wikipédia en français est en turquoise et oscille actuellement aux environs de 700 millions par mois au cours de l'année scolaire[3][4][5]. Vous pouvez voir les versions linguistiques les plus consultées par pays ainsi que le nombre moyen de consultations mensuelles par habitant à l'adresse stats.wikimedia.org/wikimedia/animations/wivivi/wivivi.html.

Fortement citée dans le web[6], l'encyclopédie est l'un des sites les plus consultés dans le domaine de l'éducation. Au Canada, elle est le site le plus visité dans le domaine, plus de six fois plus que Yahoo! Questions/Réponses, deuxième site en tête de liste[7]. 38 à 40 % des adolescents utilisent Wikipédia tous les jours ou plusieurs fois par semaine[8][9]. Les trois quarts des étudiants américains utilisent Wikipédia pour faire leurs devoirs[10]. Encore grandement diabolisée par plusieurs intervenants en éducation[note 2][11][12][13][14][1][15][16], l'encyclopédie libre est cependant devenue incontournable[17]. Ainsi, 87 % des professeurs américains utilisent le site[18]. Considérant sa vaste consultation à la fois par les étudiants et les enseignants de toute discipline et malgré le fait que Wikipédia n'est pas un ouvrage de référence[note 3][19], tout acteur sérieux du monde de l'éducation s'intéresse à son fonctionnement.

2012 coloriage elephant Helmer Mathias.png

Bien que plusieurs personnalités de milieux divers encouragent l'appropriation de l'encyclopédie libre par les intervenants en éducation[20][21][22][23][24], le nombre de ces derniers contribuant de manière active au projet francophone est limité. Wikipédia demeure l'éléphant dans la pièce[note 4]. Les raisons de cette situation sont probablement multiples. L'absence d'un manuel joue certainement un grand rôle. Comme l'encyclopédie libre se distingue à plusieurs niveaux des encyclopédies classiques, il faut du temps et de l'énergie pour apprendre à bien l'utiliser et surtout à y contribuer. Précisons seulement, pour le moment, que des études montrent que la perception de la fiabilité de l'encyclopédie libre augmente avec la connaissance de ses rouages[25]. Une fois l'éléphant apprivoisé, il peut devenir un formidable outil éducationnel.
Lorsqu'ils sont interrogés sur le sujet, 64 % des enseignants manifestent un certain intérêt envers la publication d'un manuel d'utilisation de Wikipédia (catalogue presenting best practices[26]).

Proportion des domaines pointant vers Wikipédia (début 2015). Des 36 millions de liens recensés, la moitié proviennent du domaine .com et pointent vers Wikipédia en anglais.
80 % des liens pointent vers Wikipédia en anglais, alors que le 20 % qui reste pointe vers Wikipédia en espagnol, indonésien, allemand, français, italien et portugais.
Les domaines francophones sont représentés à droite, au centre[6].

Paradis du lecteur, enfer du contributeur[modifier | modifier le wikicode]

Le mode de fonctionnement des wikis publics permet d'exploiter l'effet de longue traîne (en jaune sur le graphique). Ainsi, par exemple, là ou d'autres encyclopédies numériques proposent des dizaines de milliers d'articles, Wikipédia, toutes langues confondues, en propose des dizaines de millions.

« Ring the bells that still can ring
Forget your perfect offering
There is a crack in everything
That's how the light gets in.
»

— Leonard Cohen, Anthem[27]

« ...seul le pénitent pourra le passer...
...seul le pénitent pourra le passer...
...le pénitent pourra le passer... »

— Henry Jones Sr. et Jr., Indiana Jones et la Dernière Croisade[28]

Wikipédia est un wiki public sous licence libre, c'est à dire un site que tout le monde peut modifier en temps réel. En conséquence, tout ce qui est fait sur Wikipédia est public, réutilisable... et discutable. Puisque la presque totalité des contributions faites sur Wikipédia sont réalisées par des auteurs anonymes ou sous pseudonymes, l'évaluation du travail ne se fait pas en fonction de l'autorité ou de la crédibilité des auteurs, mais de l'autorité ou de la crédibilité des sources citées.

Évolution de l'article pomme de Wikipédia en français. Wikipédia est dynamique et une entrée peut évoluer très rapidement selon différents critères, notamment l'actualité[note 5].

Àmha, cette méthode de fonctionnement est avantageuse pour le lecteur. Elle lui permet d'avoir accès à un contenu dynamique, mis à jour périodiquement et qui peut être amélioré par des auteurs de tous horizons[note 6]. En canalisant une certaine énergie bénévole issue du web, le wiki public permet d'avoir accès à des notions qui sont peu ou pas abordées par d'autres sources éditoriales facilement accessibles. Enfin, en faisant en sorte de limiter les censures de toutes sortes ainsi que les arguments d'autorité, l'anonymat permet une certaine liberté rédactionnelle et vise à concentrer l'attention des artisans du site entièrement sur le contenu et ses sources, plutôt que sur la perception de l'autorité ou de la crédibilité des utilisateurs impliqués[29].

Un contributeur de Wikipédia doit accepter que le travail sera toujours inachevé.

Si elle est avantageuse pour le lecteur, cette méthode est cependant extrêmement exigeante pour le contributeur. Elle implique que ce dernier adopte une méthode de travail collaboratif, dont l'une des bases implique d'abandonner le contrôle de « son » travail, qui devient « le » travail. Cette manière de faire est loin d'être « naturelle » chez tous et chacun[note 7][30].

Sur un wiki public, le travail fait peut constamment être remis en cause par n'importe qui. Il peut prendre une forme ultérieure très éloignée de l'idée de base, voire être supprimé partiellement ou totalement[note 8]. Si le contributeur désire que son travail demeure en ligne, il doit pouvoir non seulement répondre de ce dernier, mais également en accepter l'évolution. Cette dernière dépend des règles et recommandations de Wikipédia et des différents consensus qui s'établissent entre les contributeurs au fil du temps.

En plus de devoir accepter cette méthode de travail, le contributeur doit également adapter ses rapports sociaux en fonction de l'anonymat. Cela fait en sorte, entre autres, que, contrairement à d'autres aspects de la vraie vie, le contributeur ne peut pas justifier son travail en affirmant quelque chose du genre « j'ai tel ou tel diplômes/qualifications/expériences dans le domaine, alors je sais ce que je fais ». Cet argument est également vrai dans le sens contraire : le contributeur ne peut pas présumer de la compétence ou non-compétence de son interlocuteur en fonction de son « nom ». Cela fait en sorte, notamment, que lorsqu'il y a divergence d'opinions entre contributeurs, la seule manière de trancher est de soutenir son argumentaire à l'aide de sources externes (ouvrages sur les données disputées). Plus les sources externes fournies par un contributeur sont de qualité, plus il y a de chance que l'on atteigne un consensus. En général, lorsqu'un contributeur a une formation dans un domaine particulier, il est capable d'argumenter et de produire les sources justifiant son travail. Cependant, tout cela est chronophage et, une fois qu'il a convaincu le ou les autres contributeurs concernés par la divergence de point de vue cognitif (PoV), il est possible que le même travail de justification soit à recommencer avec de nouveaux contributeurs plus tard, surtout si le travail réalisé est le moindrement sujet à interprétations.

En conséquence, contribuer sur Wikipédia est un exercice constant d'humilité[29][13]. Il n'est pas possible d'y considérer un travail comme stable et terminé et il faut parfois accepter de lâcher prise, en ayant confiance que les modifications ultérieures apportées à son travail bonifieront ce dernier. Cela ne veut pas dire qu'il faille laisser des utilisateurs vandaliser son travail. Cela veut dire qu'il faut accepter de discuter à propos de ce dernier et que si plusieurs utilisateurs différents adoptent une vision divergente de la vôtre sur l'évolution de votre « du » travail, il faut « lâcher prise » et accepter cette dernière[note 9].

« "Avoir raison" ne suffit pas sur Wikipédia : il faut en convaincre les autres. Ce que l'on ne parvient pas toujours à faire : auquel cas, il faut s'y résoudre et passer à autre chose, en espérant que le temps fasse son œuvre. »

— gede (d · c), Départ de Vol de nuit (d · c)[31]

Communauté de Wikipédia en français[modifier | modifier le wikicode]

Les projets hébergés par la WMF laissent une très grande place à l'initiative individuelle[note 10]. Cependant, les projets sont ultimement gérés par les communautés qui les constituent. Ainsi, en cas de conflit quelconque, la communauté d'un projet aura toujours le dernier mot. En conséquence, pour savoir ce que l'on retrouvera ou pas sur un wiki particulier hébergé par la WMF et ce que l'on peut y faire ou pas, il faut connaître sa communauté. Ainsi, chaque wiki hébergé par la WMF possède ses propres règles. Voilà pourquoi il faut toujours préciser que les wikis de la WMF sont hébergés, et non gérés, par cette dernière.

En général, malgré l'anonymat de la presque totalité des contributeurs, toutes les communautés de projets finissent par fonctionner selon une certaine forme de méritocratie. Ainsi, tous les contributeurs ne sont pas égaux et le « poids » accordé à leurs propos, le « regard » posé sur leurs actions ainsi que les actions prises à leur égard, sont fortement influencés par leur réputation acquise au fil du temps. Des chercheurs américains estiment qu'une forme de règle du 1 % émerge sur le site et que le 1 % des contributeurs les plus actifs sur Wikipédia en anglais a créé environ 80 % du contenu[32].

En particulier, depuis sa fondation en mars 2001, la communauté de Wikipédia en français (fr.wikipedia.org) a développé des caractéristiques qui lui sont propres. En novembre 2015, on y recense environ 110 000 comptes utilisateurs ayant modifié au moins dix fois le projet[33]. Le site compte environ 15 000 contributeurs actifs (ayant réalisé au moins une contribution au cours du dernier mois), dont plus de 4 000 ayant fait au moins 5 contributions au cours du dernier mois et environ 800 ayant fait plus de 100 contributions durant cette période[34][35][33][36]. On estime que 440 comptes utilisateurs ont produit 44 % des mots persistants sur Wikipédia en français, ce qui signifie environ 2 personnes par million de francophones[37].

Pourcentage de wikipédiens par pays de résidence - secteurs - août06.jpg

Au début des années 2010, on estime que la communauté de Wikipédia en français est constituée d'environ 80 % de Français, 6 % de Belges, 5 % de Canadiens, 3 % de Suisses, 1 % d'Américains et de 5 % de contributeurs provenant des autres pays du monde[38][39]. Les contributeurs sont généralement jeunes[40], « occidentaux, éduqués, industrialisés, riches et démocrates » (Western, educated, industrialized, rich and democratic, WEIRD) et leur culture s'approche de celle des « protestants anglo-saxons blancs » (White Anglo-Saxon Protestant, WASP)[41]. Beaucoup plus à l'aise avec l'informatique que l'internaute moyen, plusieurs wikipédiens sont des adeptes, notamment, de l'Internet Relay Chat (IRC), un système de communication en ligne textuelle instantanée publique et privée dont plusieurs canaux sont dédiés aux projets de la WMF.

On note dans la communauté un fossé des genres flagrant dont l'ampleur est difficile à déterminer[note 11]. Enfin, il existe d'autres particularités secondaires de la communauté, telles la surreprésentation d'autistes[42] et de propriétaires de chats[43].

Puisque le fonctionnement du projet est principalement déterminé par ses participants, tous ces éléments teintent fortement le contenu et le fonctionnement de Wikipédia en français. Ainsi, par exemple, on compte beaucoup plus de sujets français traités que de sujets québécois, et on compte beaucoup plus de sujets québécois que de sujets africains[44]. Ajoutons que le registre de langue reconnu est le français de France et que l'heure affichée dans l'historique des pages est par défaut l'heure centrale européenne (Central European Time, CET).

Articles géolocalisés de Wikipédia en français (2012).

Après avoir connu une augmentation exponentielle de 2003 à 2009, la communauté de Wikipédia en français est désormais relativement stable. Elle s'est dotée de plusieurs règles et outils pour délimiter et modeler le contenu du site. Ces règles et outils ne sont pas fixes et évoluent au gré des initiatives personnelles ou collectives ainsi qu'au cours des discussions communautaires. Une partie de cet ouvrage est consacrée à la description des différents us et coutumes du projet afin d'y faciliter votre insertion.

Le nombre de contributeurs « actifs » de Wikipédia en français est relativement stable depuis 2009.

Guide[modifier | modifier le wikicode]

Cet ouvrage vous indique comment apprivoiser les principes fondateurs du projet. Il explique quels parcours consultatifs et contributifs sont les plus appropriés selon vos besoins. Ces parcours sont présentés par ordre croissant de difficulté, selon quatre pôles d'exploration : comment naviguer, étudier, contribuer et enseigner avec Wikipédia. Chaque pôle est construit sur les acquis du niveau précédent et il est fortement conseillé de maîtriser la plus grande partie d'un pôle avant de passer au suivant.

Le guide expose des démarches, procédures, scénarios et exercices pas-à-pas qui vous permettront d'augmenter peu à peu votre maîtrise du site et d'évaluer votre niveau de progression dans la maîtrise de l'outil, d'abord de manière individuelle consultative, puis de manière individuelle contributive et, enfin, de manière collective consultative et contributive en salle de classe ou lors d'ateliers. Il donne aussi des conseils sur les choses à faire et à ne pas faire pour bien s'insérer dans une dynamique de travail collaboratif en général et sur Wikipédia en français en particulier.

  1. 1,0 et 1,1 Gilles Sahut et André Tricot, « LesCahiers 2013.pdf Les élèves, les enseignants et Wikipédia : je t’aime, moi non plus, moi quand même », 2013, Cahiers Pédagogiques, n° 508
  2. (fr) Bookshelf project (translated by Wikimédia France), « Livret Bienvenue sur Wikipédia » sur fr.wikipedia.org. Consulté le Modèle:1er septembre 2014
  3. laboratoire.agencedunumerique.gouv.fr/2017/07/10/lon-sait-usages-de-wikipedia-france/
  4. tools.wmflabs.org/siteviews/?platform=all-access&source=pageviews&agent=user&start=2016-07&end=2017-06&sites=fr.wikipedia.org
  5. analytics.wikimedia.org/dashboards/vital-signs/#projects=frwiki/metrics=Pageviews
  6. 6,0 et 6,1 (en) Gianluca Demartini. « Who links to Wikipedia? », WMF blog, 3 février 2015.
  7. anglais Siyoung Chung, « Les facteurs cognitifs et sociaux déterminant l'utilisation de Wikipedia et la recherche d'information », dans La Revue canadienne de l'apprentissage et de la technologie, vol. 38, no 3, automne 2012 [texte intégral] 
  8. allemand/anglaisJIM 2014: Jugend, Information, (Multi-) Media. Medienpädagogischer Forschungsverbund Südwest. Stuttgart, November 2014 2014.pdf PDF (in German, with English summary)
  9. allemand/anglaisJIM-STUDIE 2013. Jugend, Information, (Multi-) Media. Medienpädagogischer Forschungsverbund Südwest, 2013 PDF (in German, with English summary)
  10. Assma Maad, « Wikipédia, le nouveau manuel scolaire mondial », 08 novembre 2012
  11. www.adjectif.net/spip/spip.php?article420
  12. www.ledevoir.com/societe/medias/461170/wikipedia-et-l-histoire-du-quebec
  13. 13,0 et 13,1 n:France : le CNRS organise une journée sur Wikipédia
  14. vismaviedejeuneprof.over-blog.com/2015/10/les-profs-et-wikipedia
  15. rue89.nouvelobs.com/2015/06/01/les-lyceens-font-pomper-wikipedia-ils-contribuent-aussi-259484
  16. theconversation.com/wikipedia-pour-une-critique-pertinente-69110
  17. https://edtechmagazine.com/higher/article/2017/12/wikipedia-trustworthy-academic-resource-scientists-think-so
  18. Assma Maad, « Les profs utilisent Wikipédia autant que leurs élèves » sur http://etudiant.lefigaro.fr, 04 mars 2013, Le Figaro. Consulté le 5 février 2015
  19. meta:Research:Newsletter/2015/February#Assignment designed to convince students of Wikipedia.27s .22fundamental untrustworthiness.22 achieves the opposite
  20. Christian Vandendorpe, « Wikipédia: un cadeau planétaire » sur Affaires Universitaires, avril 2015. Consulté le 9 avril 2015
  21. www.ledevoir.com/societe/medias/460859/le-quebec-parent-pauvre-de-wikipedia
  22. Stéphane Baillargeon, « Médias - Wikipoche » sur Le Devoir, janvier 2011. Consulté le 9 avril 2015
  23. Alexandre Hocquet, « Plaidoyer pour enseigner Wikipédia », 24 novembre 2016
  24. FACIL, « L'informatique libre dans l'enseignement supérieur et la recherche », février 2013. Consulté le 9 avril 2015, page 13
  25. https://outreach.wikimedia.org/wiki/Education/News/October_2017/Hundred_teachers_trained_in_the_Republic_of_Macedonia
  26. Antoni Meseguer Artola, « Factors that influence the teaching use of Wikipedia in Higher Education », dans , 2014-12-11 [texte intégral] 
  27. www.leonardcohenfiles.com/album10.htmll#78
  28. www.youtube.com/watch?v=NkGTyndJC1w
  29. 29,0 et 29,1 books.openedition.org/pupo/4115
  30. Academic opinions of Wikipedia and open-access publishing
  31. gede (d · c), « Départ de Vol de nuit », 28 septembre 2009 à 8h18 CET, Le Bistro
  32. Results of Wikipedia study may surprise, 6 novembre 2017. Consulté le 7 novembre 2017
  33. 33,0 et 33,1 stats.wikimedia.org/FR/ChartsWikipediaFR.htm#1
  34. WP:Statistiques
  35. stats.wikimedia.org/EN/ReportCardTopWikis.htm#lang_fr
  36. stats.wikimedia.org/FR/Sitemap.htm
  37. France : rencontres Wikimedia sur l'éducation#Prospective
  38. stats.wikimedia.org/wikimedia/squids/SquidReportPageEditsPerLanguageBreakdown.htm
  39. La place des projets Wikimedia en français dans l'environnement linguistique mondial de l'internet, p. 16
  40. WP:Répartition des wikipédiens
  41. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Wathelet
  42. WP:Contributeurs autistes sur Wikipédia
  43. WP:Wikipédiens par animal domestique
  44. geography.oii.ox.ac.uk/?page=the-geographically-uneven-coverage-of-wikipedia


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « note », mais aucune balise <references group="note"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque