Utilisateur:Sub/brouillons/Surf/Théorie

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Choisir un navigateur[modifier | modifier le wikicode]

Ressources[modifier | modifier le wikicode]


Internet Explorer (de Microsoft), Firefox (de la Fondation Mozilla), Safari (de Apple) et Opera (de Opera Software) sont les principaux navigateurs mais il en existe d'autres tels que Flock ou Shiira.

Des navigateurs différents ?[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs navigateurs web, et, nous allons le voir, c'est bien heureux. En effet, les différents éditeurs de logiciels de navigation se sont menés et se mènent encore une guerre sans mercie pour le contrôle du web. Chacun essayait de tirer la couverture à lui pour essayer de faire du web un endroit dans lequel on ne pourrait se rendre qu'à bord de son propre produit. Aujourd'hui la bataille fait encore rage, et les utilisateurs que nous sommes en patissent encore. Le tableau n'est cependant pas tout à fait noir, bien au contraire, puisque la majeure partie des acteurs finissent par se mettre d'accord. C'est la diversité des navigateurs qui a permis de dégager des consensus sur les directions à prendre dans le développement technologique du web, et aujourd'hui c'est bien en modèle ouvert qui a été choisi pour que l'accès soit garanti à tous.

À propos des suites[modifier | modifier le wikicode]

Dans notre comparatif, nous n'avons considérer que les navigateurs indépendants. Toutefois, certains sont des parties d'une suite Internet : Mozilla Firefox est le navigateur de l'ancienne suite Mozilla, aujourd'hui SeaMonkey et Opera n'est pas vraiment un navigateur mais une suite. Ces deux suites fournissent en plus du navigateur d'autres applications parmi lesquelles :

  • Un client IRC
  • Un courrieleur (avec un carnet d'adresse)
  • Un éditeur de page web
  • Un lecteur de flux de syndication
  • Un gestionnaire de téléchargement

Nous verrons plus tard que la plupart de ces activités sont liées aux web bien que n'en faisant pas vraiment parti. Ces logiciels fournis en plus d'un navigateur sont tout à fait pertinents et ils vous seront utiles si vous prolongez votre apprentissage de l'Internet au delà du web décrit dans ce livre. Nous ne traiterons par la suite que le cas des navigateurs indépendants, mais si toutefois vous étiez tentés de vous tourner vers une suite plutôt qu'un navigateur seul, nous vous encourageons à faire l'expérience, les deux suites précédemment citées sont d'ailleurs des choix tout à fait judicieux.

Comment comparer[modifier | modifier le wikicode]

Les navigateurs sont des logiciels complexes, . Nous allons dégager deux critères principaux

Fiable
un navigateur fiable est donc tout simplement un navigateur capable d'afficher correctement tous les sites internet. C'est donc un navigateur qui respecte au maximum les spécification données par le W3C. Nous verrons que bien que cela s'améliore, certains navigateurs sont à la traîne...
Fonctionnel
un navigateur avec seulement une barre d'adresse ne serait peut-être pas suffisant pour avoir une expérience pleine du web. Il serait bien d'avoir des marques-pages, un historique, des plug-ins, des extensions...
Sécurisé
le navigateur est un logiciel connecté : à ce titre, il fait transiter des informations via des machines inconnues, cela mérite qu'on fasse attention aux risques que cela engendre. Nous verrons que certains navigateurs sont assez bien sécurisés, d'autres moins... Gardons à l'esprit que le navigateur sécurisé (comprendre infaillible) est un mythe.

Nous allons aussi dégager trois critères subsidiaires

Performant
Avec l'évolution du web, les navigateurs deviennent des applications de plus en plus lourdes à cause du nombre croissant de technologies qu'il faut supporter. Nous verrons que certains navigateurs sont mieux conçus que d'autres, ainsi ils sont parfois plus rapide que d'autres, parfois ils consomment plus de ressources systèmes que d'autres...
Stable
certains navigateurs sont développés et distribués un peu à la va-vite, cela à pour effet de rendre certains versions instables. Cela peut s'avérer gênant quand un navigateur plante à tout bout de champ. Nous essaierons d'éviter ceux qui ont cette tendance.
Portable
Les versions récentes d'Internet Explorer ne fonctionne que sur Windows, Safari ne fonctionne que sous Mac OS tandis que Mozilla Firefox et Opera fontionne sur l'un, l'autre et les systèmes à base de linux. Cela est bien sûr déterminant dans notre choix.

La fiabilité[modifier | modifier le wikicode]

La fiabilité est donc un critère essentiel du choix d'un navigateur, en effet, à quoi est bon un navigateur s'il ne sait pas afficher correctement une page web ? Pour afficher une page web, tous les navigateurs font appel à ce qu'on appel un moteur de rendu. C'est donc la qualité de ce moteur de rendu qu'il faut évaluer pour voir si un navigateur est faible. Voici un tableau qui présentes les principaux moteurs de rendu ainsi qu'une liste des navigateurs qui les utilisent :

Moteur de rendu Liste des navigateurs qui l'utilise
Trident Internet Explorer (sous Windows)
Gecko Mozilla Firefox
Webkit Safari, Konqueror
Presto Opera

Ce sont ces moteurs de rendus que nous allons comparer.

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter . Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : w:en:Comparison of web browsers


Un exemple explicite avec le test Acid2[modifier | modifier le wikicode]

Ces histoires de support de technologies aux noms barbares peuvent vous sembler affaires de techniciens et bien loin de vos préoccupations qui sont d'avoir un navigateur qui marche tout simplement. Nous allons voir que ce n'est pas le cas et que ces questions vous affectent directement. Nous allons vous le montrer par l'exemple, en vous montrant à quel point le support de la technologie CSS (qui détermine le rendu d'un site, son « design »), est important.

Nous allons pour ça vous montrer les résultat d'un test appelé Acid2 qui fait autorité en la matière. Pour passer ce test, un navigateur doit simplement afficher une page qui contient une image.

Voici le résultat attendu :

Acid2 reference.png

Voici ce qui s'affiche quand Firefox 3, Safari, ou Opera passent le test :

Safariacid2.png

Voici le résultat produit par Firefox 2 :

Firefoxacid2.png

Enfin, voilà le résultat produit par Internet Explorer 7.

Ie7acid2.png

Comparatifs des supports des différentes technologies par les différents navigateurs[modifier | modifier le wikicode]

Comparaison des qualités du support d'une technologie donnée par les différents moteurs de rendus
Type de technologie Technologie Trident Gecko Webkit Presto
Document web HTML 4
XHTML
Présentation CSS 1
CSS 2
CSS 3

On pourra utiliser

Les fonctionnalités comparées[modifier | modifier le wikicode]

La sécurité[modifier | modifier le wikicode]

Tests de rapidité[modifier | modifier le wikicode]

Bilan[modifier | modifier le wikicode]

Critère Microsoft Internet Explorer Mozilla Firefox Safari Opera
Fiabilité
Fonctionnalité
Sécurité
Performance
Stabilité
Portabilité


Télécharger[modifier | modifier le wikicode]

Le téléchargement simple[modifier | modifier le wikicode]

Par téléchargement on entend copier un fichier depuis le web sur sa machine. Le fichier devient alors accessible comme tous les autres fichiers sur le disque dur. Un navigateur est tout à fait capable de télécharger des fichiers, c'est ce qu'il propose d'ailleurs de faire dès que vous cliquer sur un lien dont l'adresse pointe vers un fichier qui n'est pas une page web. Il vous propose alors de le télécharger en vous demandant où est-ce que vous souhaitez le mettre sur votre système local.

La plupart des navigateurs propose une gestion de téléchargement simple, quand vous lancer un téléchargement il est ajouté à une liste et les téléchargement se font les uns à la suite des autres et plusieurs téléchargement se font simultanément.

Ce gestionnaire est d'ailleurs parfois simpliste et il est tout à fait possible de l'améliorer soit en utilisant le système d'extension du navigateur (nous verrons cela dans la partie consacrée au navigateur lui-même) soit en utilisant un logiciel indépendant du navigateur, dédié. Parmis les fonctionnalités d'un tel logiciel, on pourra distinguer.

  • La capacité a accélérer le téléchargement (via une astuce : demander les fichiers plusieurs fois en même temps comme si plusieurs personnes demandait le fichier, commencer le téléchargement par des morceaux de fichiers différents et une fois le temps obtenu, rassembler)
  • La possibilité de mettre en pause un téléchargement et de le reprendre plus tard (très pratique pour les gros fichiers qu'on télécharge en plusieurs fois)
  • La sécurité du téléchargement (quoi de pire que le chargement d'un gros fichier qui échoue au bout de 6 heures, une fois 99% du téléchargement atteint obligeant à recommencer dès le début... on peut éviter ce problème en sauvegardant les morceaux de fichiers téléchargés tous les 100Ko, si le téléchargement échoue, et bien une bonne partie du fichier est conservée et il suffit de reprendre le téléchargement
  • Le téléchargement par lot (voir ci après)
  • La gestion du débit (on peut ainsi brider le téléchargement pour qu'il ne consomme pas toute la bande passante)
  • La gestion des files et des priorités (on peut ainsi privilégiés certains fichiers, ils passeront alors plus vite dans la file et se verront garantir des débits meilleurs)

Parmi ces gestionnaires de téléchargement, on pourra distinguer Free Download Manager qui est particulièrement complet. Vous pouvez aussi consulter l'article « Comparison of download managers » sur wikipédia anglais.

FTP[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'on vous proposera des fichiers au téléchargement, il est possible que ce soit par le biais du protocole FTP. C'est le cas si un lien commence par ftp:// au lieu de http://. Votre navigateur devrait pouvoir télécharger le fichier sans problème.

Néanmois, si vous souhaiter télécharger plusieurs fichiers, vous pouvez aussi vous connecter au serveur FTP, vous pourrez alors parcourir les dossiers et les fichiers, un peu comme si vous parcourriez vos fichiers locaux. Un client FTP permet aussi de télécharger les fichiers les uns après les autres. La plupart des navigateurs permettent de parcourrir un dossier FTP. Les gestionnaires de téléchargement doivent supporter le FTP également.

Il peut être nécessaire de s'identifier pour accéder à un serveur ftp. Les informations nécessaires sont données dans l'url, comme avec l'authentification http, on a donc une url de la forme

ftp://login:mot_de_passe@serveurftp/dossier/sousdossier/fichier

Pour se connecter à un serveur FTP, le parcourir et télécharger des fichiers, le mieux reste d'utiliser un vrai client FTP tel que FileZilla.

Le téléchargement par lot[modifier | modifier le wikicode]

la téléchargement par lot permet de télécharger de multiples fichiers, ce que nous avons vu permet de télécharger un seul fichier à la fois. Nous allons maintenant voir ce qu'on peut faire quand on veut télécharger les fichiers pointés par tous les liens de la page ou toutes les images d'une galerie par exemple.

Télécharger de multiples liens[modifier | modifier le wikicode]

Ce n'est pas disponible de base dans les navigateurs, mais si vous disposez d'un gestionnaire de téléchargement, il se peut que vous disposiez aussi de diverses fonctions très intéressantes :

  • Télécharger tous les liens sur la page
  • Télécharger tous les liens de la sélection
  • Télécharger tous les onglets

Générer une liste de liens à télécharger[modifier | modifier le wikicode]

Si vous vous appercevez que tous les fichiers qui vous intéressent ont des adresses de la même forme, il est aussi possible de les télécharger tous

Par exemple, voici les adresses des images d'une galerie (de 89 images) qu'on voudrait copier :

http://example/galerie/image001.jpg
http://example/galerie/image002.jpg
http://example/galerie/image003.jpg
...
http://example/galerie/image088.jpg
http://example/galerie/image089.jpg

On se rend compte que seuls les trois derniers chiffres avant le .jpg varient. Certains gestionnaires de téléchargement permettent de générer une liste d'adresse de fichiers à télécharger. Dans notre cas, on pourrait dire qu'il faut récupérer tous les fichiers dont les adresses commencent par « http://example/galerie/image » suivi d'un nombre de trois chiffres entre 1 et 89 suivi de « .jpg », le logiciel peut alors générer la liste des liens et les télécharger, un à un.

Metalink[modifier | modifier le wikicode]

Certains sites qui proposent des fichiers au téléchargement proposent de multiples moyen de diffusion : en http, en ftp, via bittorrent et parfois le fichiers est diffusé sur plusieurs mirroirs. Au final, pour un même fichier, un même site peut proposer plus d'une dizaine de lien différents pour le télécharger. Il devient alors compliqué pour l'utilisateur de choisir le plus pertinent.

C'est ici que metalink intervient, au lieu de proposer de multiples lien, un site peut proposer un seul fichier metalink qui contient les informations des différents lieu de téléchargement possible. Il suffit donc de télécharger cet unique fichier metalink et de l'ouvrir avec un logiciel qui sait le gérer, typiquement un gestionnaire de téléchargement. Les dernières version de metalink permettent également de considérer les liens ed2k ou magnet et joindre au fichier une somme de contrôle afin de vérifier son l'intégrité du téléchargement.

Metalink permet donc un téléchargement depuis plusieurs sources plus simple, efficace et sûr. Metalink n'est pas encore répandu, mais l'avenir le verra peut-être se répandre. Cela devrait avoir pour conséquence de multiplier le nombre de gestionnaire de téléchargement capables de lire ce format, l'offre actuelle étant un peu légère. Vous pouvez toutefois vous rendre sur le site officiel de metalink pour voir une liste de logiciels compatibles.

L'aspiration[modifier | modifier le wikicode]

L'aspiration d'un site consiste à le parcourir à l'aide d'un robot afin d'en créer une copie locale, c'est à dire consultable hors connexion. Un tel logiciel est appelé aspirateur de site web. Un tel système s'utilise avec moult précautions, en effet, l'aspect aspirateur peut vite dégénérer et il convient de bien le régler pour ne pas se retrouver à aspirer tout le web. Il convient bien sûr de ne l'utiliser que dans des cas ou c'est applicable, il faudra pour cela faire appel à votre bon sens (pas question d'aspirer toutes les pages de wikipédia, ou tous les profils utilisateurs d'un réseau social).

Sachez par ailleurs que cette pratique peut être mal vue par les éditeurs de sites étant donné que cela consomme énormément de ressources. Par ailleurs, il convient de respecter le droit d'auteur et de ne pratiquer l'aspiration qu'à des fin respectables, par exemple :

  • pour archiver un forum qui a fermé et dont vous voulez conserver une archive avant qu'il disparaisse.
  • pour créer une copie d'une documentation en ligne

Enfin, sachez que pour ces cas légitimes il est fort possible que l'éditeur lui-même vous propose déjà une version archivée de son site, elle sera de bien meilleure facture que le contenu que vous obtiendrez en pratiquant l'aspiration. Si vous pensez que votre volonté est légitime, contactez l'éditeur, il pourra vous aider.

Un navigateur n'est pas capable d'assurer une telle opération, il faudra faire appel à un logiciel extérieur. HTTrack est un tel logiciel.

Plus[modifier | modifier le wikicode]

Les microformats[modifier | modifier le wikicode]

Un groupe de travail a essayé d'apporter une composante sémantique au web en créant les microformats.

Quand, par exemple, un navigateur affiche des coordonnées géographiques (sous forme d'une latitude et d'une longitude, par exemple : 52.686 -2.193) et bien le navigateur ne voit qu'une suite insignifiante de chiffres.

Les microformats permettent de donner du sens à ces données, le navigateur peut alors agir en fonction du sens. Pour reprendre notre exemple sur les coordonnées géographiques, le navigateur se verra présenté les même données mais avec du sens, c'est à dire qu'au lieu de voir une suite insignifiante de chiffres, il voit bien des coordonnées géographiques, il peut donc agir en conséquence et donc, par exemple, vous proposer de voir la zone indiquée par ces coordonnées sur une carte.

D'autres exemples :

  • avec une adresse postale, le navigateur pourrait vous proposer d'ajouter cette adresse à votre logiciel de carnet d'adresse.
  • avec une date, il pourrait vous proposer de la voir sur un calendrier.
  • et pourquoi pas les deux précédent en même temps, ce qui vous permettrai d'ajouter à votre agenda un rendez-vous avec une date et lieu de rendez-vous donnés.

Ressources[modifier | modifier le wikicode]