Wikijunior:Les civilisations anciennes/La Grèce antique

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La civilisation grecque a été l'une des plus brillantes de l'Antiquité. L'héritage qu'elle a laissé à l'Occident est considérable : le génie des Hellènes (les Grecs) s'est particulièrement illustré dans les sciences, l'histoire, les arts et les lettres. Leur culture s'est diffusée dans tout le bassin méditerranéen. Les Romains l'admiraient et y faisaient souvent référence. Au Moyen Âge, les Arabes ont recopié les ouvrages grecs et ont transmis leurs connaissances aux Européens.

Sanctuaires de la Grèce antique

La naissance du monde grec

Le cadre géographique

La Grèce est une péninsule montagneuse du sud-est de l'Europe. Les plaines sont rares et situées sur le littoral de la Mer Égée et de la Méditerranée. Le climat de la Grèce est méditerranéen sur les côtes : les étés sont chauds et secs. Cela permet aux habitants de cultiver la vigne, les céréales et l'olivier. À cause de ces conditions, les Grecs se sont très vite tournés vers la mer : ils en tiraient des ressources (pêche, sel) et se sont mis à l'explorer.

La période mycénienne

L'arrivée des Achéens

Vers 2 000 avant Jésus-Christ, un peuple du nord de la Grèce, les Achéens, installe des royaumes qui sont souvent en guerre les uns contre les autres. Ils savent aussi s'allier contre un ennemi commun, comme ce fut le cas au cours de la guerre de Troie (XIIIe siècle avant J.-C.). Le poète Homère a raconté cette expédition des Achéens dans L'Iliade. Mais les historiens savent peu de choses sur ces premiers peuples : ils enterraient leurs morts dans les maisons. Ils maîtrisaient la fabrication du bronze

La civilisation mycénienne

Masque en feuilles d'or, dit d'Agamemnon. Civilisation mycénienne
  • Histoire
  • Constructions et art
  • Écriture : les Mycéniens utilisaient une écriture qui est longtemps restée mystérieuse : le linéaire B. Composée de plusieurs dizaines de signes, cette écriture ne fut déchiffrée que dans les années 1950, à partir de tablettes. Tout comme dans l'Égypte des pharaons, les scribes maîtrisaient l'écriture et travaillaient soit pour eux-mêmes, soit au service du palais royal. Ils contrôlaient l'activité économique en notant les entrées et les sorties de marchandises ou en distribuant la nourriture.

Les invasions doriennes

La période archaïque

La période archaïque s'étend du VIIIe au VIe siècle avant J.-C. Elle succède à des temps obscurs. Elle voit se former un monde grec organisé en cités concurrentes.

Un monde de cités

Les Grecs ne sont pas unis dans un seul royaume, comme en Égypte. Ils vivent dans des cités dispersées tout autour de la Mer Méditerranée. La cité grecque (polis) est un territoire réduit composé d'une ville et de sa campagne proche. Elle est comme un pays en miniature avec ses institutions politiques propres. Chaque cité dispose de son propre gouvernement (tyrannie, démocratie ou oligarchie), de sa divinité protectrice et de sa monnaie. Les cités grecques les plus célèbres sont Athènes, Thèbes et Sparte. Ouvertes sur la mer, les cités grecques font du commerce, s'allient ou se combattent au cours de guerres fréquentes.

À partir du VIIIe siècle avant J.-C., une partie des Grecs fonde des cités sur les rives de la Mer Méditerranée. Des habitants de la cité de Phocée en Asie mineure, partent s'installer dans le sud de la Gaule : ils fondent Marseille vers 600 avant J.-C. D'autres colonisent l'île de la Sicile, le sud de l'Italie (appelé "Grande Grèce"), l'Espagne ou le nord de l'Afrique. Ils apportent avec eux leur langue, leur culture, leur religion. Ils bâtissent des temples, des théâtres, des bâtiments municipaux comme ceux qui existe dans les villes de Grèce. Mais les colonies grecques sont indépendantes de leur cité-mère (métropole). Platon dira que les Grecs sont comme des grenouilles autour d'une mare, disséminés autour de la Méditerranée.

Nuvola apps kopete.png Savais-tu que ...

Beaucoup de mots français ont une lointaine origine grecque :

  • polis (la "cité" en grec) a donné le mot "politique" ;
  • demos (qui signifie peuple en grec) se retrouve dans démocratie ("le pouvoir du peuple").
  • Histoire vient d'un mot grec signifiant "enquête" et la géographie est la science qui étudie la Terre qui se dit "" en grec.

La liste des mots est longue ! Imaginons un récit dont les principaux mots (en gras) ont une étymologie grecque : Ce matin, Sophie est allée au musée avec son lycée. Elle s'intéresse beaucoup à l'histoire de sa ville, Nice. L'après-midi, elle a étudié la philosophie et les mathématiques avant d'aller faire de la gymnastique. Elle est rentrée chez elle, a regardé quelques photos mais il y eut une panne d'électricité. Elle décida alors de finir la soirée au théâtre avec quelques amis.

Un grand nombre de mots français s'écrivant avec un "Y" (qui se prononçait "u" en grec) viennent de cette civilisation : labyrinthe, hygiène, hyper, polygone ...


Les Grecs partagent la même religion et la même culture

NAMA Poséidon.jpg

Si les Grecs sont divisés en plusieurs cités, ils ont en commun une même religion et connaissent les mêmes histoires légendaires. L'ensemble de ces histoires s'appelle la mythologie.

  • La religion grecque est polythéiste. Les Grecs croyaient en de nombreuses divinités. comme les dieux égyptiens, les dieux grecs étaient le plus souvent représentés sous un aspect humain. Cela ne les empêche pas de prendre des formes variées pour parler aux hommes ou séduire les femmes. La mythologie grecque raconte que Zeus, le plus puissant de tous les dieux,
  • Les principaux dieux grecs sont, avec leurs attributs :
    • Zeus (dieu du Ciel ; sceptre, éclair, chêne et aigle)
    • Héra (femme de Zeus, déesse du mariage ; sceptre, coupe et paon)
    • Poséidon (frère de Zeus, dieu de la mer ; trident, cheval, poisson et dauphin)
    • Hadès (frère de Zeus, dieu des Enfers ; casque d'invisibilité, argent)
    • Athéna (fille de Zeus, déesse de la strategie gueriere et de la sagesse : casque, lance et chouette)
    • Arès (dieu de la guerre ; armes)
    • Aphrodite (déesse de la beauté et de l'amour; colombe et rose)
    • Apollon (dieu de la beauté, du soleil, de la poésie, de la médecine et de la musique ; lyre)
Pégase, le cheval ailé
    • Artémis (déesse de la chasse et de la nature sauvage ; croissant de lune, arc, cerf et chien de chasse)
    • Hermès (dieu des voyageurs, du commerce et des voleurs ; sandales et casque ailés, caducée)
    • Dionysos (dieu du vin, de l'ivresse, du théâtre ; coupe de vin, feuilles de vigne, tigre, pie)
    • Déméter (déesse de la fécondité et du blé ; gerbe de blé, faucille)
  • Les héros : un héros est en général le fils d'un être humain et d'une divinité
    • Héraclès réussit 12 épreuves imposée par Eurysthée
    • Thésée tue le minotaure dans le labyrinthe de Minos
    • Persée décapite Méduse
    • Bellérophon tue la Chimère
  • Les monstres, animaux hybrides, peuplent les mythes grecs ; les héros doivent souvent triompher des monstres dans des combats épiques :
    • Les sirènes sont des femmes-oiseaux qui se nourrissent de chair humaine
    • Les gorgones sont des femmes aux cheveux de serpents
    • Les cyclopes sont des géants à un seul œil
    • Les centaures sont des êtres mi-homme, mi-cheval
  • Les récits mythologiques
    • L' Iliade et l' Odyssée sont deux poèmes attribués à Homère, qui aurait vécu au VIIIe siècle avant J.-C. L'Iliade raconte comment les Grecs ont détruit la ville de Troie (Ilion) et libéré Hélène. L'Odyssée narre le voyage périlleux du grec Ulysse et de ses compagnons après la guerre de Troie. Il finit par retrouver sa famille et son île natale, Ithaque. Les jeunes grecs apprenaient des passages entiers de ces textes et devaient y trouver un modèle de courage et de persévérance.

Nuvola apps kopete.png Savais-tu que ...

De nombreuses marques d'aujourd'hui reprennent la mythologie grecque :

  • Nike a pris le nom de la déesse de la victoire, Nikè
  • Interflora a pour logo une représentation d'Hermès

Les astronomes donnent souvent des noms de dieux ou de héros aux constellations (Persée, Pégase, Andromède, Orion ...). Quant au continent européen, il doit son nom à la belle Europe, une jeune fille enlevée par Zeus


Temple grec de Ségeste en Sicile. Vocabulaire
  • Les Grecs honorent leurs dieux en construisant de magnifiques temples qui sont construits selon les mêmes principes : leur plan est rectangulaire. L'édifice est construit sur quelques marches qui forment un podium. Il est entouré par deux rangées de colonnes monumentales. Ces colonnes ont des styles différents : l'ordre dorique est le style le plus ancien. À l'extérieur se trouvait un autel, c'est-à-dire une table pour les sacrifices d'animaux.

Comme en Égypte, seuls les prêtres pouvaient entrer dans le temple où se trouvait la statue du dieu et le trésor. Ce dernier était formé par les offrandes des fidèles. Le Trésor des Athéniens à Delphes était très riche.

* Les sanctuaires grecs. Les Grecs venaient des quatre coins de la Méditerranée pour vénérer leurs dieux dans des sanctuaires. Ces espaces sacrés, généralement entourés d'une muraille, étaient la demeure des dieux. Les sanctuaires les plus fréquentés étaient deux d'Olympie et de Delphes. À Delphes, les Grecs venaient consulter une prêtresse, la Pythie. Elle était connue pour pouvoir prédire l'avenir. Le sanctuaire d'Olympie était dédié à Zeus. Tous les quatre ans s'y déroulaient des concours sportifs, les fameux jeux olympiques. Les premiers datent du VIIIe siècle avant J.-C. Ils attiraient des personnes de tout le monde grec. Chaque cité envoyait ses champions dans l'espoir de remporter les compétitions. Les épreuves étaient la course à pied, la lutte, le lancer du disque ...

Les savants grecs

*Ératosthène

Ératosthène était un savant grec, né en -276 av J-C.Il était mathématicien,astronome,historien et géographe. Il a réussi à mesurer précisément en kilomètres la circonférence de la Terre, c'est-à-dire la longueur du tour de la Terre.

Comme il était géographe il a dessiné une carte du monde qui est aujourd'hui très connue.

La Grèce classique

La période classique correspond au Ve siècle avant J.-C. C'est le moment où Athènes est la cité la plus puissante du monde grec.

Les guerres médiques

Crystal Clear app xmag.png D'où vient le Marathon ? ...: Marathon était un lieu situé en Grèce, à environ 40 kilomètres au nord d'Athènes. C'est ici que les Athéniens et leurs alliés ont vaincu les Perses lors de la première guerre médique. On raconte que les Grecs auraient envoyé un messager pour annoncer la victoire à Athènes. Celui-ci aurait rempli sa mission mais serait mort d'épuisement juste après.

Les guerres médiques ont opposé au Ve siècle avant J.-C. les Perses (appelés aussi "Mèdes") et les cités grecques. Après avoir pris possession des villes grecques d'Asie Mineure (l'actuelle Turquie), l'empereur perse attaque les Grecs à deux reprises. En 490 avant J.-C., les Perses débarquent dans la plaine de Marathon, mais sont vite refoulés grâce aux hoplites d'Athènes et de ses alliés. Dix années plus tard, en 480 avant J.-C., les Perses lancent une nouvelle offensive en s'en prenant à la cité d'Athènes qu'ils détruisent. Mais les navires de guerre perses sont coulés près de l'île de Salamine par une imposante flotte de trières grecques. Ils subissent une dernière défaite à Platées en 479 avant J.-C. Ils n'oseront plus attaquer les Grecs de sitôt. Ils rendent même leur liberté aux cités d'Asie Mineure. Athènes sort renforcée de ces guerres. C'est elle qui avait fourni l'essentiel des combattants et du matériel de guerre. Son prestige est immense et va lui servir à asseoir sa domination sur une grande partie des autres cités.

Le trésor de la ligue de Délos

Redoutant le retour des Perses, les cités grecques se regroupent pour mieux se défendre : elles fondent la Ligue de Délos, une alliance dirigée par Athènes. Les cités doivent payer un impôt spécial (un tribut) à Athènes, sous forme de navires de guerre ou d'argent. Cet argent forme la Trésor de la Ligue de Délos, qui sera par la suite entreposé dans le Parthénon (voir le paragraphe suivant). Mais Athènes transforme vite cette alliance en empire maritime et impose sa domination aux cités de la Mer Égée. Périclès utilise l'argent pour construire des temples et des monuments à Athènes.

Périclès et la démocratie

L'Acropole

Le Parthénon

L'Acropole était une colline fortifiée dans la cité d'Athènes. Les Athéniens y construisent un sanctuaire en l'honneur de leur déesse protectrice Athéna. Détruits par les Perses au cours des guerres médiques, les temples de l'Acropole sont rebâtis sous le gouvernement de Périclès, au Ve siècle avant J.-C. Les travaux ont été confié au grand artiste Phidias. Les pèlerins accédaient à l'Acropole par un chemin en pente et entraient par une porte monumentale : les Propylées. Sur la grande esplanade, ils pouvaient admirer une statue d'Athéna en bronze, l'Érechthéion, le temple d'Artémis, mais surtout le Parthénon. Le Parthénon abritait la statue géante (12 mètres) en or et en ivoire de la déesse Athéna. Il conservait également le Trésor de la Ligue de Délos. Cet imposant temple était entouré de colonnes et décoré sur tout son pourtour de la célèbre frise des Panathénées.

L'art classique

Des sculptures réalistes

À Athènes, de multiples statues ornaient les rues, les places et les carrefours. On en trouvait également dans les temples et même chez les riches particuliers. Les sculpteurs grecs réalisent surtout des statues de corps humains dénudés. Ils représentent aussi les dieux grecs. Ils savent rendre avec génie les proportions du corps, les attitudes et les mouvements, les drapés des vêtements. Les matériaux utilisés sont le bronze, le marbre et la céramique. Malheureusement, beaucoup de ces statues ont été détruites au cours de l'Histoire et on en connaît un grand nombre grâce aux copies que les Romains ont soigneusement réalisées

Des peintures sur vase

NAMA Thésée & taureau.jpg

Les cités grecques produisaient beaucoup de céramiques. Elles servaient d'ustensiles de cuisine, de récipient ou de conservation. Elles étaient décorées de deux manières : soit les personnages étaient rouges sur un fond noir, soit ils étaient noirs sur fond rouge. Les peintures représentaient des scènes mythologiques, religieuses ou de la vie quotidienne : elles sont, pour les historiens, une source d'informations très riche pour connaître la civilisation grecque.

La vie quotidienne

Sur la place publique

Au théâtre

Théâtre grec de Ségeste, Sicile

Le théâtre est un spectacle inventé en Grèce en l'honneur du dieu Dionysos. Pendant les grandes fêtes religieuses, les Grecs se pressaient pour assister aux représentations théâtrales organisées par la cité. Toutes les grandes cités du monde grec possédait un théâtre : c'était un grand bâtiment à ciel ouvert en forme de demi-cercle. Une série de gradins en pierre et en pente permettait d'accueillir des centaines de spectateurs. La scène, qui formait un cercle, se trouvait en bas. Grâce à une architecture savante, les spectateurs du haut entendaient parfaitement la pièce. Les acteurs portaient des masques de théâtre. Un chœur de plusieurs personnes ajoutait des commentaires et chantait.

Sparte, la grande rivale d'Athènes