Wikilivres/L'arbitrage des conflits entre éditeurs

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Les administrateurs portent le lourd fardeau de gérer la bibliothèque. Ce sont des contributeurs expérimentés qui ont décidé de travailler davantage pour la communauté et qui ont prouvé leurs capacités. L'une de leurs tâches consiste à arbitrer les conflits entre les wikibookiens. Ils ont quelques privilèges techniques afin d'appliquer les règles communes. En dehors de cela, ils ont les mêmes droits que tous les autres wikibookiens. Ce ne sont pas des chefs. Vous n'avez pas besoin de devenir un administrateur pour avoir de l'autorité, vous qualités de contributeur suffisent. À Wikibooks, il n'y a pas d'autre chef que la raison. Les règles communes protègent la liberté de tous les wikibookiens de parler au nom de la raison.

Comme personne n'est parfait, il se pourrait qu'un administrateur oublie les règles communes. Si cela vous arrive, ne vous inquiétez pas, ne perdez pas votre sang-froid. Expliquez simplement le problème, sur une page appropriée, et la communauté le résoudra. Rappelez-vous qu'un administrateur ne peut pas vous priver de vos droits, tant que vous respectez les règles communes. Si vous ne les connaissez pas, ce n'est pas un problème. Soyez juste fair play. Les wikibookiens bien intentionnés ne sont jamais sanctionnés pour leurs erreurs. Tout ce que nous faisons est de leur expliquer les règles qu'ils ont transgressées. Un wikibookien peut expliquer les règles à n'importe quel autre. Vous n'avez pas besoin d'être un administrateur pour faire cela. Tout le monde peut rappeler à la règle un administrateur négligent, mais commencez par apprendre les règles communément acceptées.

Nous aimons les règles, car nous avons besoin d'elles pour travailler dans des conditions satisfaisantes. Mais les exclusions ne se produisent presque jamais, et elles ne sont jamais définitives. Un utilisateur exclu peut toujours choisir un nouveau pseudonyme et essayer d'endommager à nouveau la bibliothèque. Mais il ne le pourra jamais, car il est toujours possible de protéger notre travail contre de tels utilisateurs malveillants.