Wikipédia/Découvrir Wikipédia/Principes fondateurs

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

« Given enough eyeballs, all bugs are shallow. » Eric Raymond[1]

Toutes les versions linguistiques de Wikipédia se doivent de respecter les cinq principes fondateurs établis lors des premiers mois de fonctionnement du projet. Au-delà de ces principes, chaque communauté linguistique est libre de s’organiser comme bon lui semble et d’établir des règles locales de fonctionnement. Dans les faits, les communautés s’inspirent largement de ce que font les autres pour ne pas réinventer la roue.

Wikipédia est une encyclopédie[modifier | modifier le wikicode]

« Wikipédia est une encyclopédie qui incorpore des éléments d’encyclopédie généraliste, d’encyclopédie spécialisée et d’almanach. »[2] Les travaux personnels ou originaux n’ont pas leur place dans Wikipédia. Elle n’est pas non plus un hébergeur gratuit de page personnelle ou d’articles promotionnels. Ce n’est pas non plus un annuaire de liens ou un forum de discussion[3].

Concrètement, les nouveaux participants sont souvent étonnés, voire choqués, de constater que leur nouvel article a été supprimé sans avertissement préalable, ou proposé à la suppression. Libre ne signifie pas que chacun peut écrire ou faire ce que bon lui semble. Le plus souvent, la raison de la suppression d’un article est le non respect du principe premier (Wikipédia est une encyclopédie) et des critères d’admissibilité des articles.

Toutefois, si le principe premier est commun à toutes les versions linguistiques, son application (et en particulier les critères d’admissibilité) varient selon les versions linguistiques. On pourra alors trouver dans la version anglaise des articles qui seront refusés dans la version francophone, et vice-versa. Contrairement aux encyclopédies papier, la couverture thématique est potentiellement illimitée, ce qui ne veut pas dire que tout est accepté. Dans les faits, le wikipédien est parfois identifié comme suppressionniste ou inclusionniste. La notion de pertinence encyclopédique se discute de façon continue dans chacune des versions, et la décision de garder ou non certains articles génère parfois des débats houleux.

La neutralité de point de vue[modifier | modifier le wikicode]

La neutralité de point de vue (NPOV : sigle anglais pour Neutral Point of View) constitue la ligne éditoriale du projet. Le NPOV signifie que les articles ne doivent pas promouvoir de point de vue particulier. Parfois, cela suppose de décrire plusieurs points de vue ; de représenter chacun de ces points de vue aussi fidèlement que possible, en tenant compte de leurs importances respectives dans le champ des savoirs ; de fournir le contexte nécessaire à la compréhension de ces points de vue ainsi que leurs auteurs ; et de ne représenter aucun point de vue comme le meilleur ou reflétant la vérité. Ceci implique de permettre la vérification des informations en citant les sources, particulièrement dans le cas de sujets controversés – sources faisant autorité dans leurs domaines respectifs.

Cette ligne éditoriale rompt avec les principes des encyclopédies modernes, qui adoptent généralement une approche scientifique et qui véhiculent un certain contexte culturel. Le terme d’encyclopédie des savoirs populaires est parfois utilisé pour décrire Wikipédia.

La publication sous licence libre[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia est publiée sous licence libre : l’intégralité du texte est disponible sous licence de documentation libre « Creative Commons, paternité, partage à l’identique (CC-BY-SA) »[4] (voir chapitre 5). Cette licence autorise chacun à créer, copier, modifier et distribuer le contenu de Wikipédia. Les seules obligations sont de :

  1. conserver la même licence pour les copies conformes et les copies modifiées ;
  2. créditer les auteurs originaux.

Personne n’a le contrôle d’un article en particulier. Ainsi, tout texte apporté à Wikipédia peut être modifié et redistribué sans avertissement par n’importe qui, y compris de façon marchande.

Les règles de savoir-vivre[modifier | modifier le wikicode]

Les participants sont tenus au respect des autres wikipédiens, même lorsqu’il y a désaccord. Ils doivent rester polis, courtois et respectueux, rechercher le consensus. Ils doivent garder leur sang-froid même lorsque l’atmosphère chauffe, éviter les guerres d’édition (terme utilisé pour décrire des modifications et annulations des modifications d’un même article par un ou plusieurs contributeurs à plusieurs reprises). Le participant doit agir en toute bonne foi, partir du principe que les interlocuteurs sont de bonne foi également, sauf preuve flagrante du contraire, et s’efforcer de rester ouvert, accueillant et amical.

Les règles du savoir-vivre décrivent les comportements souhaitables. La réalité, plus prosaïque, montre des comportements parfois assez secs vis-à-vis des nouveaux venus, possessifs vis-à-vis des articles, agressifs vis-à-vis des autres éditeurs avec lesquels existe un désaccord. Malgré tout, le fait de s’amuser et d’apprendre à collaborer avec les autres est cité comme un des principaux motifs de participation au projet.

Wikipédia n'a pas de règles fixes[modifier | modifier le wikicode]

Dans sa version originale, cette règle peut se résumer à ce conseil : “be bold” (soyez audacieux !). Il est conseillé de ne pas hésiter à être audacieux dans les contributions puisque l’un des avantages de Wikipédia est de pouvoir modifier : tout n’a pas à être parfait du premier coup. Il n’est pas nécessaire d’attendre de connaître toutes les règles pour contribuer : si le contributeur fait des erreurs, d’autres les détecteront et les corrigeront. Il ne faut pas non plus s’inquiéter de commettre un impair : toutes les versions précédentes des articles sont conservées et accessibles par le biais de l’historique, il est donc impossible d’endommager ou de perdre irrémédiablement de l’information sur Wikipédia.

Be bold implique également qu’à l’exception des cinq principes fondateurs, immuables, toutes les règles de fonctionnement du projet peuvent potentiellement être remises en question par n’importe quel participant. À l’extrême, un participant pourra même refuser de respecter une règle s’il estime que cette règle n’est pas bénéfique au projet. Cependant, il lui sera sans doute utile d’avoir de bons arguments et d’être prêt à discuter d’une autre règle.

Être auteur, entre droits et devoirs[modifier | modifier le wikicode]

Au-delà des cinq principes fondateurs énoncés précédemment, il faut sans doute clarifier les obligations du participant vis-à-vis des lois.

Être auteur d’un texte offre des droits, mais implique aussi des devoirs, par exemple celui de respecter la loi. Cela parait simple à dire, beaucoup moins simple à appliquer. Que faire lorsqu’un wikipédien ressortissant d’un pays A écrit, depuis un cybercafé situé dans un pays B, un commentaire douteux dans la biographie d’une personne habitant dans un pays C, alors que les serveurs hébergeant le site sont dans un pays D ? Quelles lois faut-il respecter ?

La rédaction collective justifie l’absence de signature, et, si l’auteur n’est pas propriétaire de ses contributions, il n’en demeure pas moins responsable aux yeux de la justice. Les grands principes repris par la plupart des lois nationales s’appliquent au projet et doivent être respectés. Au-delà des grands principes, il est vivement suggéré au wikipédien de commencer par respecter la loi de son propre pays.


  1. Peut se traduire par « S’il y a assez d’yeux [pour surveiller], aucun bug n’est grave. » Eric Raymond est celui qui a popularisé le terme open source.
  2. Citation de Wikipédia est une encyclopédie, version française du premier principe fondateur.
  3. Voir Wikipédia:Ce que Wikipédia n'est pas.
  4. Wikipédia et la plupart des projets Wikimedia utilisaient initialement la licence GFDL, mais la lourdeur de la mise en œuvre de cette dernière amena le changement en CC-BY-SA-3.0 courant 2009.