Photographie/Entretien/Nettoyage des surfaces optiques

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 24/10/2014, le Wikilivre de photographie comporte 4 520 articles
plan du chapitre en cours

Nettoyage et entretien


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 5 dernières mises à jour notables
  1. Filtres gris neutre (3 septembre)
  2. Josko Smuc (27 juillet)
  3. Boris Orel (27 juillet)
  4. Philip Thomas Timms (18 juillet)
  5. Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM (8 juillet)
navigation rapide


Éditeurs de cartes postalesFabricantsPersonnalitésThèmes

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




Le photographe averti prend le plus grand soin de son matériel optique car il sait que les poussières, les salissures de toutes sortes, les rayures et microrayures présentes à la surface des lentilles et des filtres, les atteintes aux couches superficielles anti-reflets, altèrent immanquablement la qualité des images. Le mieux est donc ... de ne pas salir.

Quand faut-il nettoyer ? Comme aurait peut-être dit Monsieur de La Palisse, lorsque l'objectif est sale ! Ce qui est sûr, c'est que quelques poussières éparses n'auront que peu d'effet sur la qualité des images tandis que des interventions trop fréquentes finiront par engendrer des dommages considérables sur les surfaces optiques.

Cette photo présente des traînées obliques dues à la diffusion directionnelle de la lumière à partir des sources lumineuses intenses situées dans le champ ; il est vraisemblable que l'objectif a été mal nettoyé après avoir été souillé ou encore qu'il porte de nombreuses micro rayures dues à un essuyage agressif


Mesures de prévention[modifier | modifier le wikitexte]

  • Rangez toujours le matériel dans un endroit propre et sec en-dehors des périodes d'utilisation.
  • Laissez en place les bouchons d'objectifs si vous n'avez pas besoin que l'appareil soit en permanence prêt à servir.
  • En-dehors des cas où les risques sont trop grands, un pare-soleil adapté à l'objectif assure une bonne protection à la fois contre la lumière parasite et contre les chocs. Les risques augmentent toutefois lorsque la focale diminue car l'angle d'ouverture du pare-soleil est alors plus grand que dans le cas des objectifs de longue focale. On ne rabâchera par ailleurs jamais assez que la présence d'un pare-soleil efficace contribue, dans toutes les situations imaginables, à l'obtention de photographies de la meilleure qualité possible.
  • Protégez les lentilles frontales des objectifs. La mise en place permanente d'un filtre UV, surtout si elle ne s'accompagne pas de celle d'un pare-soleil, altère la netteté de l'image et fait baisser son contraste à cause des réflexions internes. Il faut de toute manière que le filtre soit de très haute qualité et non teinté (proscrivez absolument les filtres « Skylight » qui donnent des tons rosés ou jaunâtres aux images). La présence d'un filtre UV n'est vraiment souhaitable que si l'objectif est exposé à des embruns salés, à des projections de boues, à des atmosphères polluantes ou très poussiéreuses, etc. Dans ce cas le nettoyage de la face avant du filtre sera bien sûr moins dangereux que celui de la lentille frontale.
  • Entre deux utilisations, si l'ambiance est humide, il est bon d'enfermer l'appareil dans un sac ou une boîte étanche contenant une quantité suffisante de produit absorbant du type « gel de silice », ce qui réduira les risques de corrosion ou d'attaque par les moisissures.

Matériel de nettoyage[modifier | modifier le wikitexte]

Pinceau soufflant et liquide de nettoyage

On trouve dans le commerce photographique et chez les opticiens divers produits destinés au nettoyage des surfaces optiques. Ils sont pour la plupart efficaces mais leur usage ne doit pas se faire sans discernement. Les fabricants de matériel optique de précision recommandent unanimement le matériel suivant :

  • Du tissu propre, sec et ne peluchant pas.
  • Un dispositif soufflant, idéalement une buse délivrant de l'azote sec. Les bombes soufflantes conviennent mais il faut les utiliser avec précaution et à bonne distance des éléments à nettoyer. Les poires soufflantes, surtout si elles comportent un pinceau, doivent être maintenues très propres pour ne pas redéposer la poussière au fur et à mesure du nettoyage.
  • De l'eau distillée (et non déminéralisée)
  • Du savon doux, ni acide ni surtout alcalin, sans parfum ni colorant, dilué à 1 % dans de l'eau pure ; on peut demander du « savon vert » à son pharmacien préféré, on en diluera quelques gouttes dans un verre d'eau.
  • De l'alcool isopropylique et de l'acétone de haut degré de pureté ; les produits destinés à la spectroscopie sont recommandés.
  • Des cotons-tiges. Attention aux bâtonnets plastiques susceptibles de se dissoudre dans les solvants.
  • Éventuellement, des gants de laboratoire en polyéthylène pour les cas où le nettoyage nécessite une immersion. Les gants en latex ne conviennent pas, d'une part ils sont attaqués par l'acétone et d'autre part ils sont conservés dans du talc que vous ne manqueriez pas de retrouver sur les surfaces.

Enlèvement de la poussière[modifier | modifier le wikitexte]

Des débris de toutes sortes peuvent se déposer sur les surfaces optiques et y adhérer très fortement, sous l'effet de charges électrostatiques ou par d'autres processus. Opérez en trois temps :

  • Soufflez des poussières : généralement toutes les grosses particules sont facilement éliminées mais il reste souvent les plus petites, celles qui sont grasses, etc.
  • Enroulez un tissu très propre autour d'un coton-tige, imbibez l'ensemble d'alcool et essuyez très doucement la surface à nettoyer. On recommande de parcourir la surface dans une direction donnée en effectuant des mouvements en forme de « lacets » (allusion aux routes de montagne). Cette opération laissera généralement des traces sur le verre.
  • Renouvelez le tissu et le coton-tige et recommencez l'opération.
  • Recommencez l'étape précédente, avec de l'acétone cette fois, pour enlever les dernières traces.

Enlèvement des traces de doigts[modifier | modifier le wikitexte]

Il faut les éliminer d'urgence car les substances déposées par la peau attaquent le verre et les revêtements. L'utilisation directe et exclusive d'un solvant a pour effet d'étaler la contamination, ce qui à terme n'arrange rien. Attention en nettoyant les filtres constitués d'une gélatine montée sous verres, il ne faut en aucun cas en mouiller la tranche, même si celle-ci est protégée par un vernis.

  • Soufflez les poussières.
  • Enroulez un tissu très propre autour d'un coton-tige, imbibez l'ensemble d'une solution de savon, essuyez la surface comme il a été dit précédemment.
  • Renouvelez cette opération.
  • Recommencez avec de l'alcool.
  • Recommencez avec de l'acétone.

Nettoyage des éléments optiques très fragiles[modifier | modifier le wikitexte]

Certains éléments optiques, comme les miroirs qui réfléchissent la lumière par l'avant grâce à une surface métallique, doivent être l'objet de soins encore plus attentifs. Leur nettoyage ne doit être entrepris que si l'on ne peut vraiment pas faire autrement, et il est particulièrement délicat. Plutôt que de le faire vous-mêmes, si vous ne disposez pas du matériel nécessaire, il vaut mieux le faire exécuter par un spécialiste qualifié. Il faut avant tout éviter tout frottement sur les surfaces, qui sont extrêmement fragiles, et procéder à l'enlèvement des salissures uniquement par agitation. N'utilisez pas la méthode décrite ci-dessous pour les éléments collés ou comportant des parties en matière plastique, car ils ne résisteraient peut-être pas aux solvants.

  • Soufflez la poussière.
  • Préparez quatre boîtes de Pétri contenant respectivement de l'eau savonneuse, de l'eau distillée, de l'alcool isopropylique et de l'acétone. Disposez au fond de chaque boîte un disque de tissu pour éviter l'endommagement qui résulterait d'un contact accidentel.
  • Plongez l'élément dans la solution savonneuse, agitez doucement pendant au moins une minute, puis sortez-le et laissez-le s'égoutter quelques secondes.
  • Recommencez cette opération dans l'eau distillée.
  • Recommencez dans l'alcool isopropylique.
  • Recommencez enfin dans l'acétone.
  • Séchez en soufflant.

Ce qu'il ne faut jamais faire ![modifier | modifier le wikitexte]

  • Frotter une surface optique avant d'en avoir retiré les poussières : cela provoquerait immanquablement la formation de microrayures et la dégradation des revêtements de surface.
  • Souffler avec une bombe trop près des lentilles : le refroidissement brutal qui en résulterait est susceptible de faire éclater le verre.
  • Réutiliser plusieurs fois une dose de solvant, c'est le meilleur moyen pour redéposer de la saleté.
  • Utiliser des papiers absorbants à usage domestique : ils contiennent presque toujours des particules abrasives très nocives pour les surfaces.
  • Réutiliser des papiers ou des tissus ayant déjà servi : ils sont chargés de poussières abrasives et produiront à coup sûr des rayures. Il existe toutefois des tissus lavables, qui doivent évidemment être maintenus très propres.
  • Utiliser une « peau de chamois » : c'est un excellent attrape-poussières et son usage répété produira vite le même effet qu'un papier de verre.
  • Souffler sur la lentille frontale pour y former de la buée : les acides qui émanent de la respiration peuvent en effet endommager gravement certains traitements de surface.
  • Manipuler l'alcool et l'acétone à proximité d'une flamme ou d'une source de chaleur, ce sont des produits hautement inflammables !

Photos en attente[modifier | modifier le wikitexte]


Nettoyage et entretien