Photographie/Fabricants/Ihagee

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 20/09/2014, le Wikilivre de photographie comporte 4 517 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Can Cas Ep Fu HP Ko Le Mi Ni Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta





Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 5 dernières mises à jour notables
  1. Filtres gris neutre (3 septembre)
  2. Josko Smuc (27 juillet)
  3. Boris Orel (27 juillet)
  4. Philip Thomas Timms (18 juillet)
  5. Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM (8 juillet)
navigation rapide


Éditeurs de cartes postalesFabricantsPersonnalitésThèmes

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




Ihagee était une société allemande installée à Dresde et spécialisée dans la production d'appareils photographiques. Elle est surtout connue pour sa production d'appareils reflex.

Histoire[modifier | modifier le wikitexte]

La société fut fondée en 1912 par un industriel d’origine hollandaise, Johan Steenbergen (1886-1967), qui avait fait ses premières armes au sein de la société Ernemann à Dresde. Ihagee est la transcription phonétique allemande de I.H.G., initiales de Industrie und Handels-Gesellschaft mbH (Société industrielle et commerciale). Le nom complet de la société était Ihagee Kamerawerk, puis Ihagee Kamerawerk Steenbergen & Co. Les premières fabrications furent des appareils pliants pour pellicules en rouleaux et pour plaques. La société fut mise en liquidation en 1918, en raison de la crise économique traversée par l'Allemagne, mais elle ne tarda pas à renaître de ses cendres. Parallèlement à des productions plus classiques, elle s'orienta vers la conception et la fabrication d'appareils reflex mono-objectifs que l'on pourrait qualifier d'« avant-gardistes » pour leur époque.

Le Pfaff Reflex, appareil reflex direct pour plaques 10 x 15 cm, a été commercialisé en 1920.

En 1925, la production d'appareils pour pellicules en rouleaux atteignit 1.000 unités par jour. L'Exakta Standard pour pellicule 4 x 6,5, lancé en 1930, était équipé d'un obturateur à rideaux capables d'atteindre 1/1.000 s. Ce modèle a préparé la voie pour les appareils de petit format.

L'Exakta A, appareil reflex mono-objectif présenté en 1933, fut accueilli avec un certain scepticisme. Il prenait des photos de 3 x 6,5 cm sur des films de format 127.

Le Kine Exakta, présenté à Leipzig en 1936, est considéré comme le premier appareil reflex mono-objectif 24 x 36 au monde. Conçu par Karl Nüchterlein, Otto Helfricht et Rudolf Groschupf principalement, c’est le premier d’une lignée d’appareils qui fit longtemps référence et sera produite jusqu’en 1969. Dès le début, il fut conçu comme l'élément central d'un système complet, comportant des objectifs interchangeables, différents viseurs, des adaptateurs pour les microscopes, des dos pour plaques, etc. Cet appareil ouvrit la voie à toute une série de modèles successifs : Exakta Varex en 1946, puis Varex IIa, Varex IIb et VX 1000. Ces appareils ont connu de nombreuses améliorations au fil des années mais les objectifs et les accessoires ont conservé leurs montures et sont restés utilisables en passant d'un appareil à l'autre. L'un des avantages décisifs des Exakta était le viseur à prisme en toit interchangeable, dont les derniers modèles ont été pourvus d'une cellule. Ces appareils avaient une réputation d'excellente qualité ; pour l'anecdote, le reporter du film d'Alfred Hitchcock Rear window (Fenêtre sur cour, 1954) utilisait un Exakta. Les Exakta étaient particulièrement appréciés pour leur modularité ; les Exa en étaient une version simplifiée.

A la fin des années 1930, Ihagee produisait environ 3.000 appareils par mois avec un effectif d’environ 600 personnes. En 1940, la société cessa son activité et Steenbergen, qui était Néerlandais, dut transférer ses droits de propriété à des partenaires et des employés de confiance, en raison de la xénophobie du régime nazi. En 1941, l’usine fut confisquée et ne produisit plus que du matériel de guerre. Les époux Steenbergen, expropriés et menacés en tant que ressortissants d’un pays ennemi (Mme Steenbergen était même d’ascendance juive), durent s’exiler clandestinement vers les États-Unis.

La paix revenue, ils trouvèrent à leur retour une usine ruinée par les terribles bombardements de février 1945 et une administration d'Allemagne de l'Est contrôlée par l’URSS. Ils parvinrent pourtant avec quelques associés à relancer l'affaire qui renoua rapidement avec le succès. La production reprit à Dresde dès 1945. L'entreprise a bénéficié d'un statut particulier et ne fut pas comme d'autres immédiatement nationalisée en « VEB » au titre des dommages de guerre car elle était toujours considérée comme une propriété néerlandaise. Malgré quelques entraves de la part du nouveau régime, elle ne sera complètement nationalisée qu’en 1959. Dix ans plus tard, elle intègrera le complexe Pentacon, abandonnant alors sa propre production.

Il semble que pour contrer l'exportation des Exakta Varex vers les États-Unis, la société Argus déposa en hâte la marque Varex, de sorte que les modèles exportés vers ce pays se sont appelés VX. Il s'agit évidemment des mêmes appareils, seule la plaque d'identification étant changée. En 1959, une seconde société, Ihagee Kamerawerk AG, a été créée en Allemagne de l'Ouest, à Francfort puis à Munich, par J. Steenbergen. Elle n’a produit, péniblement, que deux modèles originaux avant de se rabattre sur l'exploitation commerciale de ses marques prestigieuses apposées sur du matériel produit par d'autres. La plupart des divers procès intentés par la société d'Allemagne de l'Ouest contre son homologue d'Allemagne de l'Est ont été perdus.

La société d'Allemagne de l'Ouest lança l'Exakta Real, vite réputé pour son manque de fiabilité. La version ouest-allemande du moyen format Exakta 66, qui utilisait des objectifs Pentacon ou Schneider-Kreuznach fut au contraire un appareil de haute qualité.

1912-1918 : premiers « foldings »[modifier | modifier le wikitexte]

  • Photorex
  • Photorekord
  • Photoklapp
  • Viktor
  • Patent-Duplex
  • Triplex
  • Weltrekord-Kamera
  • Microbie
  • Venus
  • Photoknips

à classer

1920-1931 : foldings, boîtiers reflex et autres[modifier | modifier le wikitexte]

  • Neugold
  • Roll-Paff
  • Roll-Paff-Reflex
  • Corona
  • Derby
  • Plan-Paff-Reflex
  • Ultrix
  • Patent-Klappreflex
  • Ama
  • Luxus Duplex
  • Ultrix Stereo
  • Stereo-Automat
  • Serien-Reflex
  • Zweiverschluss Duplex
  • Auto-Photoklapp
  • Nachtreflex
  • Sport-Kamera
  • Auto-Ultrix
  • Parvola
  • Westentaschen-Auto-Ultrix

Appareils reflex pour film 127[modifier | modifier le wikitexte]

Appareils reflex 35 mm[modifier | modifier le wikitexte]

série Exakta[modifier | modifier le wikitexte]

série Exa[modifier | modifier le wikitexte]

Objectifs[modifier | modifier le wikitexte]

Accessoires[modifier | modifier le wikitexte]

  • Examat (1968), prisme à cellule interchangeable pour les boîtiers de type Exakta : sensibilité de 6 à 1 600 ISO, vitesses de 8 s à &/1 000, diaphragmes e f/1,4 à f/22, alimentation par une pile PX 13.
  • Reprodia, système de reproduction de diapositives destiné aux Exakta
  • Kolpofot, système endoscopique pour Exakta comprenant banc à soufflet, flash annulaire, lampe pilote et objectif spécial.

Bibliographie[modifier | modifier le wikitexte]

Liens[modifier | modifier le wikitexte]

  • Ihagee à Pacific Rim [1]
  • histoire de la société [2] à dresdner-kameras.de [3]
  • The Exakta and Exa Pages (en allemand) [4]
  • histoire de la société Ihagee (trilingue) [5]
  • biographie de Johan Steenbergen et de la société Ihagee (en néerlandais) [6]
  • discussions sur le Kine Exakta vs Russian Sport (en italien) [7]
  • page Ihagee [8] sur le site de la collection de G. Even [9]
  • Appareils et manuels d'utilisation [10] sur www.collection-appareils.fr
  • section Ihagee à Retrography.com [11] par Simon Simonsen, Danemark

Appareils 24 X 36 reflex[modifier | modifier le wikitexte]

Exakta Varex 1961[modifier | modifier le wikitexte]

Exakta Varex modèle 1961
  • Type d'appareil : 24 X 36 réflex
  • Format de film : 135
  • Objectifs : vaste gamme d'objectifs interchangeables
  • Monture des objectifs :
  • Diaphragme :
  • Présélection du diaphragme :
  • Viseur :
  • Informations dans le viseur :
  • Mise au point :
  • Obturateur :
  • Prise de flash :
  • Déclencheur :
  • Contrôle de l'exposition :
  • Sensibilité film :
  • Retardateur :
  • Avance du film :
  • Compteur de vues :
  • Expositions multiples :
  • Touche de profondeur de champ :
  • Dimensions :
  • Poids : (boîtier seul, sans pile).
  • Accessoires : très nombreux, font partie du système Exakta ; on peut citere des soufflets, un banc macro, des statifs, etc.
  • Remarques :
Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Can Cas Ep Fu HP Ko Le Mi Ni Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta